Anciennes familles de Provence
     

 

du Périer

et
Dupérier Dumouriez


 

 

Famille du parlement d’Aix, originaire de la ville de Lyon où elle avait acquis la noblesse par l’échevinage à la fin du XVe siècle. Attirée en Provence par une charge de visiteur des gabelles de Provence, emploi considérable à cette époque, que le roi Charles VIII conféra à Loys du Périer le 1er décembre 1486, elle fait sa demeure à Aix, où elle est maintenue noble par jugement du 4 octobre 1668.

Elle forme deux branches principales : la branche aînée, illustrée par Scipion du Périer (1588-1667), jurisconsulte de renom, recteur de l’université d’Aix, et doyen des avocats du parlement, s’installe à Paris du XVIIIe siècle et disparaît avec le marquis Charles-Philippe du Périer de Montcravel (1748-1801) resté sans enfants de son mariage avec la fille du maréchal marquis de Vence. La branche cadette, par alliance avec les du Moriès de Lorgues, adopte ce nom qui devient Du Mouriez et Dumouriez ; elle forme à son tour deux rameaux dont l’un donnera le jour au célèbre général Dumouriez (1739-1813).

Armes : d’azur bordé dentelé de gueules à une bande d’or accompagnée en chef d’une tête de lion arrachée du même lampassée de gueules et couronnée d’argent.

 

I – Louis du PERIER noble, nommé par le roi Charles VIII suivant lettres datées d’Amboise le 1er décembre 1486 visiteur des gabelles de Provence, est élu échevin de Lyon en 1496, épouse par contrat du 14 juillet 1465, Anne TESE sans doute parente de Jacques Teze fils et héritier de Louis, tous deux marchands de Lyon, qui apparaît avec les frères Antoine et Barnabé Motet, marchands de Toulon, dans un acte du 11 juillet 1513 à Aix. D’où :

  1. Gaspard qui suit,
  2. Jacques du PERIER chevalier de Saint-Jean de Jérusalem, tué au siège de Rhodes en 1501.

II - Gaspard du PERIER docteur en droit et avocat au parlement de Provence, qualifié monsieur maître, pourvu en 1501 et reçu le 18 novembre 1502 en l’un des douze premiers offices créés de conseiller au parlement d’Aix, teste en 1530 en faveur de son fils Laurent et meurt la même année, « il avait ramassé une grande quantité de livres, de médailles, de peintures et pièces antiques, dont il avait composé un très beau cabinet, qui estoit estimé une des plus grandes curiositez dans la ville d’Aix » (Dossiers Bleus) ; épouse Sybille du PRE lyonnaise, fille de Robinet, citoyen de Lyon, et de Marguerite BARONNAT. Elle teste à Aix le 25 février 1516 en faveur de son fils Jean du Périer, et meurt le 18 janvier 1531. D’où :

  1. Jean du PERIER peut-être le même que Jehan du Périer qui épouse par contrat du 31 août 1550 à Aix, Catherine de LA GARDE fille de Pierre. D’où :

    1. Jehan du PERIER baptisé le 31 mars 1560 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Jean Julhoux, marraine Marguerite Bompar).

  2. Laurent qui suit,
  3. Pierre du PERIER épouse par contrat du 7 novembre 1560 à Aix (fd gaspard mère non nommée), Magdeleine PAUL fille de François et de Batrone CAPELLE.
  4. Claude du PERIER père de :

    1. Claude du PERIER docteur en droit, avocat à Serres en Gapençais, épouse Domenge GUILLEMAT veuve de Jacques GRUEL avocat à Serres, fille de Jean, écuyer, seigneur d’Estables. D’où :

      1. Pierre du PERIER gendarme de la compagnie d’ordonnances du roi en 1625.
      2. Suzanne du PERIER teste en la ville de Gap le 28 août 1647 ; épouse 1) le 6 juin 1585 Jérôme ARMAND, de Mison. 2) Jean Benoît MUTONIS fils de Jean et d’Agnès GIRARD. 3) au temple le 3 janvier 1623, François de PHILIBERT veuf de Catherine ROGOU, fils d’Etienne.

    2. Louise du PERIER épouse Sixte du TANC fils de Jacques.

  5. Claudie du PERIER légataire de sa mère en 1516.
  6. Françoise du PERIER légataire de sa mère en 1516.

III - Laurent du PERIER licencié ès lois, avocat au parlement de Provence, qualifié monsieur maître, épouse 1) en 1556 à Aix, Honorade MUROT soeur d'Honoré Murot, écuyer. 2) par contrat du 14 novembre 1573 à Aix (Arnaud Reynaud notaire), Louise ALPHERAN veuve de Jacques BAULME procureur originaire d’Auriol, fille d’Antoine notaire royal à Aix, et de Catherine BUSSAN. D’où :

  1. du premier mariage : François qui suit,
  2. Magdeleine du PERIER baptisée le 29 novembre 1560 en l'église Sainte-Madeleine d'Aix (parrain Pierre Pignoli, marraine Magdeleine de Chiavari) épouse par contrat du 30 mars 1583 (Hercule Rancurel not. Aix), Pierre ALPHERAN frère de Louise ci-dessus, capitaine de milices, remarié en 1594 à Magdeleine AUBERT.
  3. Claire du PERIER baptisée le 15 octobre 1562 en l'église de la Madeleine (parrain François d’Ulme, assesseur et avocat au parlement, marraine Claire de Glandevès.

  4. du second mariage : Lucrèce du PERIER baptisée le 6 mars 1575 en l'église de la Madeleine, décédée à l’âge de 59 ans, inhumée le 16 janvier 1634 aux Observantins, épouse par contrat du 3 mai 1588 à Aix, Mathieu JARDY avocat, puis conseiller au parlement d'Aix en 1592, né à Aix le 15 décembre 1565, inhumé le 15 avril 1633 aux Observantins, fils de François, docteur en droit et avocat, et de Marquise de CARADET ; d’où postérité.
  5. Claude qui forme la branche cadette (Dumouriez),

IV– François du PERIER écuyer d'Aix, élu premier consul d’Aix en 1593, gentilhomme de la chambre du roi Henri IV en 1607, ami du poète Malherbe, décédé en 1623, épouse suivant contrat passé à Aix le 9 janvier 1584, Catherine ESTIENNE fille de Joseph, conseiller du roi greffier en chef au parlement de Provence, seigneur du Bourguet, et de Marthe de MAZARGUES. D’où :

  1. César du PERIER baptisé le 3 novembre 1585 à la Madeleine (parrain Joseph Estienne, greffier en la cour civile du parlement, marraine Jeanne de Lévesque).
  2. Scipion, qui suit,
  3. Chrétienne du PERIER baptisée le 28 octobre 1590 à la Madeleine (parrain Charles de Créquy prince de Poix, marraine Claire d’Alagonia).
  4. Marguerite du PERIER née le 2 février 1593 à Aix, décédée le 8 août 1596 à Aix, Malherbe composa une ode à son père pour le consoler de sa perte.
  5. Charlotte du PERIER baptisée le mercredi 3 mars 1596 en l’église Sainte-Magdeleine (parrain illustre prince Charles de Lorraine duc de Guise et de Chevreuse prince de Joinville, pair de France, gouverneur et lieutenant général de Provence, amiral des mers du Levant, marraine Marquise d’Oraison vicomtesse de Cadenet).
  6. Charles du PERIER baptisé le 2 août 1597 à la Madeleine (parrain très haut et très puissant prince monseigneur Charles de Lorraine duc de Guise sieur de Chevreuse, prince de Joinville, pair de France, gouverneur et lieutenant pour le roi en Provence, et amiral des mers du Levant, marraine Suzanne des Arcs baronne de Bormes).
  7. Charles du PERIER baptisé le 9 décembre 1598 à la Madeleine (parrain Charles de Lorraine duc de Guise et de Chevreuse, prince de Joinville, pair de France, gouverneur et lieutenant général de Provence, et amiral des mers du Levant, marraine Jeanne des Arcs baronne d’Allemagne).
  8. Hubert du PERIER baptisé le 10 août 1600 à la Madeleine (parrain François de Vins baron de Forcalqueiret, marraine Chrétienne de Guerre comtesse de Sault et baronne de Viens).
  9. Françoise du PERIER baptisée le 10 septembre 1603 à la Madeleine (parrain François Murot, écuyer d’Aix, marraine Jaumette d’Estienne) épouse Antoine de CORMIS avocat au parlement, fils d'Artus, jurisconsulte et avocat au parlement, et de Jeanne de BADET, d’où postérité.

V – Scipion du PERIER écuyer d'Aix, docteur en droit de l'université d'Aix, avocat au parlement de Provence, recteur de l’Université d’Aix en 1623, puis doyen des avocats, procureur de la province en 1637, né à Aix baptisé le 6 mars 1588 à la Madeleine (parrain Jean de Lévesque sieur de Saint-Etienne et de Rougiers, chevalier de l’ordre du roi), décédé en juillet 1667 à Aix; il a laissé un ouvrage de droit estimé, et des vers. Epouse par contrat du 12 novembre 1609 et en la cathédrale Saint-Sauveur d'Aix, Sybille de GARNIER de MONTFURON, fille de Marc Antoine (1550-1607), écuyer, sieur de Montfuron, conseiller à la cour des Comptes (1575), fils du président aux comptes, et de Claire d'EMENJAUD de BARRAS ; d’où :

  1. François qui suit,
  2. Jean-Baptiste du PERIER maintenu noble par jugement du 4 octobre 1668, baptisé le 22 juin 1613 à la Madeleine (parrain Jean-Baptiste de Garnier sieur de Montfuron, conseiller du roi en la cour des Comptes, marraine Laurette Estienne).
  3. Charles du PERIER baptisé le 25 avril 1616 à la Madeleine d’Aix (parrain Jean d’Estienne greffier civil en la cour, marraine Catherine d’Estienne).
  4. Renée du PERIER baptisée le 2 mai 1617 à la Madeleine (parrain Scipion de Cheilan avocat en la cour, marraine Renée de Bernis).
  5. Marie du PERIER baptisée le 3 février 1620 à la Madeleine (parrain Claude de Paret, avocat en la cour, marraine Gabrielle Mouton) épouse le 4 juillet 1635 à Sainte-Madeleine d’Aix, Melchion de VETERIS écuyer, seigneur du Revest et de Puimichel, fils de Marius écuyer, seigneur des mêmes lieux, et de Marguerite de BENOIT.
  6. Françoise du PERIER baptisée le 22 août 1621 à la Madeleine.
  7. Aymare du PERIER baptisée le 27 août 1622 à la Madeleine.
  8. Marguerite du PERIER baptisée le 22 octobre 1623 à la Madeleine.
  9. Marc Antoine du PERIER baptisé le 7 juillet 1625 à la Madeleine (parrain Antoine de Cormis avocat en la cour, marraine Sibille de Bonfils).

VI - François du PERIER écuyer d'Aix, avocat et célèbre jurisconsulte, baptisé le 21 novembre 1610 à la Madeleine (parrain François du Périer gentilhomme ordinaire de la Chambre du roi son ayeul, marraine dame de Barras dame de Montfuron son ayeule maternelle) épouse le 5 décembre 1638 à la cathédrale Saint-Sauveur d'Aix, Marguerite de DURANTI fille de Jean-Baptiste (1568-1626) écuyer, seigneur de Bonrecueil et de Monplaisant, conseiller à la cour des Comptes d'Aix (1594), et de Diane de PONTEVES d'AMIRAT sa seconde épouse. D'où :

  1. Scipion qui suit,
  2. Marie du PERIER baptisée le 31 août 1640 à la Madeleine d’Aix (parrain Jérôme Duranti conseiller aux Comptes, marraine Marie du Périer).
  3. Françoise du PERIER baptisée le 29 août 1641 à la Madeleine d’Aix.
  4. Marguerite du PERIER baptisée le 15 décembre 1643 en l’église de la Madeleine d’Aix (parrain Honoré d’Estienne, marraine Marguerite de Durant).
  5. Anne du PERIER baptisée le 27 mars 1645 à la Madeleine d’Aix.
  6. François du PERIER capitaine de cuirassiers, élu consul d'Aix, puis syndic de la noblesse en 1698, baptisé le 21 septembre 1646 à la Madeleine d’Aix (parrain François de Duranti sieur de Montplaisant, marraine Anne Sybille d’Escalis).
  7. Anne du PERIER baptisée le 19 mars 1648 à la Madeleine d'Aix, épouse le 3 avril 1666 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix, Pierre d’AGUT conseiller du roi au parlement de Provence, veuf de Marquise d’ANJOU, fils de feu Jean Barthélémy, conseiller en ladite cour, et d’Isabelle de THORON.
  8. Joseph du PERIER baptisé le 8 mars 1649 à la Madeleine (parrain Claude de Pontevès sieur de la Forest, marraine Anne de Mourier).
  9. Thérèse du PERIER baptisée le 23 janvier 1650 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Scipion du Périer son frère, marraine Marguerite de Thomassin).
  10. Jeanne du PERIER baptisée le 12 juin 1652 à la Madeleine d’Aix (parrain Jean de Garnier conseiller du roi à la cour des Comptes, marraine Jeanne de Mirabeau).
  11. Melchion du PERIER baptisé le 16 novembre 1655 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Melchion de vétéris, marraine Elisabeth de Cormis).
  12. Louis du PERIER baptisé le 10 mai 1658 à la Madeleine d’Aix (parrain Louis de Saint-Marc conseiller au parlement, marraine Françoise de Rabasse).
  13. Ignace du PERIER baptisé le 26 juillet 1659 en l’église de la Madeleine d’Aix (parrain Scipion du Périer, marraine Anne de Trets).

VII - Scipion du PERIER écuyer d'Aix, conseiller au parlement d’Aix reçu le 25 juin 1663 en la charge de Jean de Simiane, né le 18 septembre 1639 à Aix, paroisse de la Madeleine, décédé à Paris le 26 décembre 1681, épouse en 1664, Gabrielle de FABRY âgée de 19 ans, née à Aix en 1644, fille de Claude, écuyer, baron puis marquis de Rians, conseiller au Parlement de Provence, conseiller d'Etat, et de Marguerite des ALRICS du ROUSSET, dame de Cornillon; d'où :

  1. Suzanne du PERIER baptisée le 7 septembre 1666 à la Madeleine d’Aix (parrain Jean-Baptiste du Périer, marraine Suzanne de Rians).
  2. Marguerite du PERIER baptisée le 11 août 1667 à la Madeleine d’Aix (parrain Pierre d’Agut conseiller en parlement, marraine Suzanne de Fabri).
  3. Jean-Baptiste qui suit,
  4. Elisabeth du PERIER née le 4 août 1668 à Aix, baptisée le même jour à la Madeleine (parrain Jean-Baptiste du Périer, marraine Isabeau de Cormis), épouse par contrat du 3 septembre 1687 à Aix, Henri d'ARNAUD de ROUSSET seigneur de Rousset et de Vallongue, fils d'Alphonse Louis seigneur des mêmes lieux, conseiller au Parlement d'Aix, et de Marie de FORBIN de SAINTE-CROIX.
  5. François du PERIER baptisé le 21 avril 1671 en l’église de la Madeleine (parrain François de Valbelle conseiller au parlement, marraine Anne d’Audric).
  6. François du PERIER né et baptisé le 25 juillet 1673 à la Madeleine (parrain François de Veteris du Revest, marraine Barbe Boudart).

VIII - Jean-Baptiste du PERIER chevalier, officier des gendarmes bourguignons, né le 18 janvier 1670 baptisé le lendemain à la Madeleine d’Aix (parrain Jean-Baptiste du Périer écuyer, marraine Suzanne de Fabry) ; épouse Marie-Anne de BOYER d'EGUILLES, fille de Jean-Baptiste (1645-1707), chevalier, seigneur d'Eguilles, conseiller au parlement de Provence, et de Marie SURLE d'ARGENS dame d'Argens, d'où :

IX - François du PERIER chevalier, sert - mais très peu de temps - comme officier de marine, épouse Catherine Eulalie HAMARD de CHAVRIGNY décédée à Paris, paroisse Saint-Sulpice, le 1er septembre 1748 ; d'où :

X - Charles-Philippe du PERIER chevalier, dit le marquis du Perrier, chevalier, seigneur de Montcravel, Hondainville en Beauvaisis, Corrières, et autres places, officier des Gardes Françaises, écuyer de main des rois Louis XV et Louis XVI, né à Paris le 24 avril 1748, décédé à Paris le 27 octobre 1801, âgé de 53 ans, sans enfants; épouse 1) Angélique Louise Gabrielle MAURIN. 2) le 14 septembre 1778 à Vence, Irène de VILLENEUVE de VENCE née le 25 février 1763 à Aix, décédée le 27 décembre 1808 à Paris, dernière fille de Romée (1727-1776), marquis de Vence, baron de la Garde-Adhémar, maréchal de camp, et d'Angélique de LA ROCHEFOUCAULD (1733-1794).

 

 
contact