Anciennes familles de Provence
     

 

(de) La Fougère


 

 

La famille provençale de La Fougère, installée dans le Comtat peu avant 1484, puis à Apt au XVIe siècle, serait issue, selon Rémerville, d’un Pierre de la Fougère gouverneur de Charlieu, mentionné en 1432. Ce personnage dont on ne sait rien, pourrait appartenir à la maison des sieurs de Fougères à Saint-Nizier d’Azergues, possessionnés en Beaujolais, Mâconnais et Lyonnais.

Simon de la Fougère, cousin de Mgr de Forlivio, évêque d’Apt, épousa en cette ville Catherine du Canton, en 1543. Six filles vinrent de ce mariage, toutes mariées à Apt, et deux fils. L’aîné, Pierre de la Fougère, quitta la Provence pour entrer au service du duc d’Anjou, frère du roi. Fixé en Champagne, il y laissa une postérité qui prit le nom de Fougères et acquit la seigneurie d’Aure, à l’est de Reims, qu’elle ne quitta plus jusqu’à la Révolution.

Les Fougères d’Aure, et leurs cousins Fougères de Courlandon (fief au nord-ouest de Reims), furent maintenus dans leur noblesse par l’intendant de Champagne en 1668. Noblesse exclusivement militaire, ils ont donné plusieurs officiers supérieurs, dont deux croix de Saint-Louis, et trois demoiselles de Saint-Cyr. Françoise de Fougères, veuve de l'intendant Louis de Larivière, décédée en 1857, à 76 ans, fut la dernière du nom.

Armes des La Fougère de Provence : d’azur au chevron d’or accompagné en chef de sept points d’hermines et d’un bouquet de trois plantes de fougère liées en pointe, ou plutôt : d'azur au chevron d'or accompagné en pointe d'une bouquet de trois fougères de sinople liées d'or, au chef d'or chargé de sept points d'hermine.

Les armes des Fougères d’Aure sont : de gueules au chevron d’argent accompagné en pointe d’un brin de fougère d’or.

 

I – Pierre de LA FOUGERE gouverneur de Charlieu, teste le 10 février 1432, épouse Catherine d’où :

II – Jean de LA FOUGERE vient s’établir en Provence avec Simone LOETE sa femme, qu’il évait épousée en Bourgogne ; il meurt à Graveson diocèse d’Avignon où il testa le 28 février 1484. D’où :

  1. Fouques de LA FOUGERE
  2. Elzéar qui suit,
  3. Delphine de LA FOUGERE épouse Marc de FORLIVIO, gentilhomme de la ville d’Avignon, originaire du royaume de Naples, de la ville de Forli. De ce mariage est né l’évêque d’Apt de 1540 à 1559, Pierre de Forlivio.

III – Elzéar de LA FOUGERE épouse Catherine de FORLIVIO, soeur de Marc ci-dessus, d’où :

  1. Simon qui suit,
  2. Pierre de LA FOUGERE prieur de Saint-Martin d’Apt.

IV – Simon de LA FOUGERE attiré de Tarascon à la ville d’Apt par son cousin germain Pierre de Forlivio élu évêque, exerce un office d’avocat et de procureur du roi, meurt en 1607 épouse en 1543, Catherine du CANTON fille de Jacques co-seigneur de Vachères, et d’Honorade de ROUX ; d’où :

  1. Pierre qui suit,
  2. François de LA FOUGERE protonotaire apostolique, prieur de Saint-Martin en 1583, mort à Apt en 1632.
  3. Suzanne de LA FOUGERE épouse 1) en 1567, Martin MONIER dit Coulin, capitaine et bourgeois d'Apt, fils de Colin, marchand, et de Madeleine BOS; sans postérité. 2) en 1575 Marc de NOVARIN, gentilhomme d’Avignon.
  4. Anne de LA FOUGERE épouse 1) en 1572 le capitaine Elzéar FULCONIS dit Coumas, d’une noble famille d’Apt, fils de Jean docteur en droit, premier consul d’Apt en 1534, et de Jeannette CLARIANE. Il porta les armes pendant les guerres de la Ligue et meurt sans postérité. 2) en 1582, Jean de LA BONNE, originaire de Cazères en Gascogne, gendarme du Grand Prieur de France gouverneur de Provence. D'où :

    1. Suzanne de BONNE
    2. Marie de BONNE toutes deux héritières de leur mère, citées dans une cause le 18 avril 1619.

  5. Honorade de LA FOUGERE épouse 1) en 1579, Chicole de la BROCA capitaine, gentilhomme originaire de Corse venu en France avec le colonel Alphonse d’Ornano. 2) Guillaume de BOSCO fils de Jacques, greffier royal d’Apt, et de Louise ESCUDERY. D'où :

    1. Catherine de la BROCA épouse en 1601 Jacques de NOVARIN, écuyer d'Orange, d'où une fille, Catherine, morte sans postérité.
    2. Félise de la BROCA épouse en 1615 Gaspard d'ALBERTAS, écuyer d'Apt, fils de Claude, écuyer, d'Apt, et de Madeleine de COSME d'AURIBEAU sa seconde épouse.

  6. Claire de LA FOUGERE épouse en 1582, Antoine GROSSY docteur en droit, bourgeois d’Apt, d’une famille qui prétendait descendre des vicomtes de Marseille surnommés Gros, fils de Jean, juge royal d’Apt, et de Gabrielle de GAILLARD ; Claire laisse quelques vers, elle meurt de la peste en 1586 ; son mari prend alors l’habit, pourvu de la théologale du chapitre d’Apt, vicaire et official des évêques de Carpentras et Cavaillon, il meurt en 1622 et est inhumé en l’église des Carmes auprès de ses parents.
  7. Marguerite de LA FOUGERE épouse 1) par contrat, Moïse de LABADIE écuyer de la ville de Vic-Fésensac en Gascogne, gendarme de la compagnie du baron de Montaut. 2) Jean de SAINT-ROMAN, sieur de la Croix et de Lesperel. D'où :

    1. Marguerite de LABADIE épouse en 1621 à Apt, Claude HUET bourgeois d'Apt, fils de Jacques, capitaine, et de Marie HORTIE. Dont postérité.

  8. Jeanne de LA FOUGERE épouse en 1597 Pierre LEGRAND avocat d’Apt, procureur pour le roi, fils de Toussaint originaire de Bourgogne. D'où :

    1. Honorade LEGRAND épouse Pierre FABRE apothicaire d'Apt.
    2. Louise LEGRAND épouse en 1631 Jean de BOURGAREL co-seigneur de Vachères.
    3. Jean LEGRAND avocat d'Apt, procureur pour le roi, épouse en 1632 Léone de ROYER dont postérité.

V - Pierre de LA FOUGERE conseiller et maître d’hôtel ordinaire du duc d’Anjou, frère des rois Charles IX et d’Henri III, meurt en 1590. Installé en Champagne. Auteur de la famille de Fougères d'Aure.

 

 
contact