Anciennes familles de Provence
     

 

(de) Gasquy


 

 

Une des plus anciennes familles nobles de Manosque, remarquée par les historiens provençaux pour son ancienneté et ses illustrations, sans pour autant avoir fait l’objet d’une étude sérieuse.

L’historien Columbi, dans son Histoire de Manosque, cite les Gasqui dans l’entourage des comtes de Forcalquier aux XIe et XIIe siècles. La position importante qu’occupait la famille de Gasquy ne se dément pas, en tout cas, dans les siècles suivants. Plusieurs d’entre eux figurent dans l’obituaire du chapitre Saint-Mary de Forcalquier : B. Gascus chanoine et prêtre, mort en 1228 ; venerabilis vir prudens et discretus dominus Isnardus Guaschi, cité en 1310 par l’historien Laplane, et dont l’obiit est fondé le 28 avril 1325 ; Alaysia femme de Pierre Gasqui, de Forcalquier, décédée en 1303, Almodia fille de Pierre Gasqui et femme de Bertrand Borsseri, décédée en 1322, et enfin Guillelme Gasqui décédé en 1321.

Deux de ses membres parviennent, à la même période, à la mitre : Jean Gasc nommé au siège épiscopal de Marseille en 1335, teste en 1344, et autre Jean Gasc, religieux bénédictin, né à Manosque, d’abord abbé d’Aniane et prieur de la Canourgue au diocèse de Mende, élu évêque de Nîmes le 5 mars 1367, sacré en la ville de Montpellier par le cardinal de Canillac et mort après cinq années d’épiscopat, vers la fin du mois d’août 1372.

Un autre Guillaume Gasqui, du temps de l’évêque Jean Gasquy en 1340, est prieur de Saint-Martin de la vallée de Gemenos. Jacques Gasqui est syndic de Forcalquier en 1332, un autre Jacques Gasqui prête hommage pour les terres de Limans et de Ségriès le 19 décembre 1385. Selon une délibération du conseil de la ville de Manosque en date du 2 mars 1380, nobles Raymond Gasqui et Raymond Cornuti, députés en Avignon auprès du pape, rapportent des lettres demandant contribution du clergé aux dépenses de fortification. Antoine Gasqui sert comme capitaine dans les troupes protestantes pendant les guerres de Religion.

La famille de Gasquy forme deux branches, toutes deux maintenues dans leur noblesse en 1667 et 1668. L’aînée restée à Manosque, semble disparaître avec Louis de Gasquy (1620-1693) avocat au parlement, décédé sans postérité. La seconde branche, formée par le capitaine Melchion de Gasquy (1547-1606) capitaine pour le roi et gouverneur du fort de Brégançon où il installe sa famille, s’éclipse à la génération de ses petits-fils, contraints de vendre leurs biens, et dont on perd la trace.

Armes : écartelé en sautoir de gueules et d’or à deux fleurs-de-lys et deux roses de l’un en l’autre. Isabeau de Gasquy veuve de Pierre Cestier, fit enregistrer pour elle des armes particulières : de sable au pal crenelé d’argent.

*

Une autre famille Gasquy, à Cassis, a été considérée parfois comme une branche des Gasquy de Manosque, mais cela reste incertain, malgré l'originalité du nom et l’enregistrement à l'Armorial général de France en 1696 par Jean Baptiste Gasqui, bourgeois de Cassis, des armes des Gasquy de Brégançon modifiées sur deux pièces d’armoiries et l'alternance des émaux (écartelé en sautoir d'or et de gueules, à quatre roses de l'un en l'autre). Installés notablement dans la bourgeoisie de Cassis, d'abord greffiers de justice puis capitaines de navire, les Gasquy de Cassis entrent dans le négoce marseillais au cours du XVIIIe siècle, et donneront plusieurs personnages distingués.

Enfin, une troisième famille Gasqui existait au Comtat Venaissin : installée au XVIe siècle à Cavaillon où Baptiste Gasqui épouse vers 1510 Catherine Boutin, veuve de Jean d’Estenay, puis en la ville de Pernes, où Antoine Gasqui est consul pour l'année 1679; son fils, Joseph Gasqui, reçu docteur en droit à l’université d’Avignon le 25 juin 1687, est viguier de Pernes et marié à une demoiselle de Rouvil. Ils seraient, selon Du Roure, issus des seigneurs de Venasque et de Saint-Didier dont le nom ancien, en latin Gasqui, est devenu ensuite Guasc. Vincent-Xavier de Gasquy leur fils, avocat à Avignon, marié avec Claire de Thomas, eut un fils reçu docteur en droit à Avignon le 8 août 1789, ayeul de Régis Henri Victor de Gasquy, mort en 1870 à Carpentras, dernier de sa branche.

Sur l'origine de ces deux familles, des recherches approfondies mériteraient d'être effectuées.

 

 

I - Barthélémy GASQUY obtient le 17 avril 1459 du roi René des lettres d’exemption du droit de coutelage, il meurt peu avant le 20 avril 1479, date du partage de ses biens effectués entre ses fils Pierre et Jacques Gasquy (Guigonis notaire), lesquels font une vente de cens et de droits contenus dans cet héritage le 31 octobre 1483 (Chambon notaire). D’où :

  1. Pierre qui suit,
  2. Jacques GASQUI

II – Noble Pierre GASQUY licencié en droits et avocat, viguier de Forcalquier en 1484, neuf fois consul de Manosque entre 1474 et 1512, député auprès du roi Louis XII, teste en faveur d’Arnoux et Pierre ses fils le 11 février 1514 (François Clémentis notaire à Manosque) puis à Aix le 28 avril 1528, épouse Aliénor SAFFALIN. D’où :

  1. Arnoux qui suit,
  2. Prob. Jeanne GASQUY épouse vers 1525, Jacques DURAND, écuyer d’Aix, co-seigneur de Fuveau, premier consul et procureur du pays de Provence en 1537, fils de Bertrand, docteur en droits, conseiller au parlement de Provence. D’où est sortie la famille de Durand-Fuveau,
  3. Pierre GASQUY marchand de Manosque, épouse vers 1520, Nicolane CLAPIER d’où :

    1. Prob. Marthe de GASQUY épouse Etienne BURLE bourgeois, consul de Manosque en 1557.
    2. Nicolas GASQUY écuyer et bourgeois de Manosque, parrain en 1542 d’une fille de Jean Audiffred, décédé avant 1601, épouse ? 1) Ne [de DIGNOSCIO ?] 2) suivant contrat du 14 janvier 1559 passé à Aix, Baptistine ALBERT fille de Balthasar, secrétaire rational et archivaire en la chambre des comptes d’Aix, et de Louise GELIBERT ; d’où :

      1. Jeanne de GASQUY baptisée le 6 août 1541 à Notre-Dame de Manosque (parrain Jean Audiffred, marraine Catherine de Coderc).
      2. Marguerite de GASQUY baptisée à Saint-Sauveur de manosque en mars 1547 (parrain Raymond Redortier, marraine noble Marguerite Tornatoris).
      3. Honoré de GASQUY baptisé le 24 mai 1549 à Notre-Dame de Manosque (parrain Jacques Robaud, marraine Anthonie femme de Paulet Alin ??).
      4. Magdeleine de GASQUY baptisée le 12 juin 1552 à Notre-Dame de Manosque (parrain Gaspard de Dignoscio, marraine Magdeleine de Dignoscio).
      5. Catherine de GASQUY baptisée le 5 novembre 1554 à Notre-Dame de Manosque (parrain Jean Gasquy, marraine Catherine de Dignoscio).

      6. du second lit : Balthasar de GASQUY baptisé le 27 septembre 1560 à Notre-Dame de Manosque (parrain Jean Albert auditeur archivaire du roi en la cour des Comptes, marraine Marguerite de Tournon).
      7. Jeanne de GASQUY baptisée le 13 février 1563 à Notre-Dame de Manosque (parrain le sieur de Lincel, marraine Jeanne Gombert), épouse 1) par contrat du 6 janvier 1590 à Aix, Claude de LUCHET fils de François et d’Anthorone de RENE. 2) par contrat du 24 octobre 1622 à Aix, Raymond FAURE maître tisseur à toile de Tallard habitant d’Aix, fils de feu Jacques. D'où postérité.
      8. Lucrèce de GASQUY baptisée le 28 décembre 1564 à Notre-Dame de Manosque (parrain Melchion Gasqui, marraine Marguerite Champourlieu), épouse par contrat du 8 mai 1601 à Aix, Charles d’HERMITE bayle de Puyloubier, fils de feu Louis, et de feue Jeanne REYMOND.
      9. Suzanne de GASQUY baptisée le 28 décembre 1566 à Notre-Dame de Manosque (parrain Jean Gasquy, marraine Suzanne de Glandevès).
      10. Clémence de GASQUY baptisée en mars 1569 à Notre-Dame de Manosque (parrain Etienne Burle, marraine Clémence Bernard).
      11. Pierre de GASQUY baptisé le dernier février 1572 à Notre-Dame de Manosque (parrain Antoine Gasquy consul, marraine Catherine Redortier).
      12. Jacques de GASQUY baptisé le 20 juin 1574 à Notre-Dame de Manosque (parrain Jacques Boyer, marraine Jeanne de Rancq femme d’Antoine Gasquy).

    3. Noble Antoine de GASQUY capitaine, consul de Manosque baptisé le 25 mars 1544 à Notre-Dame de Manosque (parrain Jacques Chassier, marraine Carole de Féraudi), épouse 1) Françoise [du TEIL ?]. 2) suivant contrat du 17 décembre 1574 Jeanne du RANC fille de noble Jean, de Saint-Martin de Castillon. D’où :

      1. Jean de GASQUY baptisé le 14 novembre 1564 à Notre-Dame de Manosque (parrain Jean Gasq son oncle, marraine Claudie du Teil).
      2. Anne de GASQUY baptisée le 18 mars 1565 à Notre-Dame de Manosque (parrain François Blayn, marraine Anne [Salomon] du Teil femme de Mathieu du Teil).
      3. Marthe de GASQUY baptisée le 1er avril 1567 à Notre-Dame de Manosque (parrain Antoine de Jacques de Saint-Michel, marraine Marthe Burle).
      4. Marguerite de GASQUY baptisée le 18 juillet 1568 à Notre-Dame de Manosque (parrain Etienne Burle, marraine Marguerite de Damian), est sans doute l'épouse d'Antoine BELLIARD apothicaire, et peut-être aussi Marguerite Gasque alias de Gasquy décédée le 6 septembre 1621 inhumée à Notre-Dame, épouse de François BRUSLAD.
      5. Antoine de GASQUY baptisé le 3 juillet 1570 à Notre-Dame de Manosque (parrain Antoine Baudric, marraine Honorade Fabresse).

      6. du second lit : Pierre de GASQUY baptisé le 5 juillet 1575 à Notre-Dame de Manosque (parrains Auzias de Ranc du lieu de Saint-Martin et Sauveur Bioles du lieu de Bonnieux, marraine Anne Lanfrin femme de Léon Perrache).

III - Noble Arnoux GASQUY écuyer de Manosque, teste le 3 décembre 1556 (Claude Ferran et Laugier notaires) épouse vers 1543, Marguerite de GOMBERT alias de DROMON fille d'Antoine, seigneur de Dromon et de Saint-Geniès, et de Marguerite de DAMIAN de VERNEGUES, elle fait une donation de 297 écus sol et 50 sous tournois à son petit-fils Hubert de Gasquy, le 29 mai 1582, et un codicille le 14 novembre 1588. D’où :

  1. Joseph né en 1544, qui suit,
  2. Melchion né en 1547, qui a fait la branche de Brégançon,

IV - Noble Joseph de GASQUY écuyer de Manosque, baptisé le 16 août 1544 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Joseph Talon, marraine Charle Effarade), décédé le 25 février 1638 inhumé le 26 à à Notre-Dame de Manosque, épouse par contrat du 18 février 1577 (Blanc notaire) et le même jour en l’église Notre-Dame des Accoules de Marseille, Madeleine PELLISSIER fille de feu Reymond et de Jeanne SIGNIER, de Marseille, célébration en présence de Me Pierre Blanqui et Elzias de Bazin de Manosque et autres ; elle meurt le 31 octobre 1625 et est inhumée en l’église Notre-Dame de Manosque. De ce mariage sont issus :

  1. Marguerite de GASQUY baptisée le 15 juin 1578 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Laurent Creissel marchand de Marseille, marraine Marguerite de Dromon son ayeule).
  2. Jean-Baptiste de GASQUY baptisé le 5 août 1582 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Jean-Baptiste Meynier, marraine Jaumette Blanchard).
  3. Pierre de GASQUY baptisé le 25 novembre 1584 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Joseph Bosquy, marraine Briande de Laventure).
  4. Pierre de GASQUY baptisé le 22 mai 1589 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Claude de Simiane, marraine Marguerite de Laventure).
  5. Honorade de GASQUY baptisée le 19 août 1590 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Claude de Cormis sieur de Beaurecueil avocat en la cour, marraine Honorade N.).
  6. Anne de GASQUY baptisée le 26 juillet 1598 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Paulet André, marraine Honorade de Guérin femme d’Estienne Etienne avocat en la cour).
  7. Jourdan qui suit,
  8. Françoise de GASQUY épouse par contrat du 16 avril 1624, Gaspard de GUERIN notaire et procureur au siège de Forcalquier, consul, né en 1599 à Forcalquier, fils de Joseph, notaire et procureur du roi, et d’Anne de GASSAUD.

V – Jourdan de GASQUY écuyer de Manosque, capitaine, maintenu noble par jugement du 30 décembre 1667, décédé le 15 mars 1674 inhumé le lendemain à Notre-Dame ; épouse par contrat du 6 septembre 1614 (Loque notaire), Louise d’AYMINI fille de capitaine Antoine, écuyer de Manosque, gouverneur de Lurs, et de Jeanne ROUSTANG, elle meurt le 11 août 1635 et est inhumée en l’église Notre-Dame. D’où :

  1. Annibal de GASQUY baptisé le 15 novembre 1615 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain André d’Aymini, marraine Magdeleine Pellissier).
  2. Elisabeth de GASQUY baptisée le 13 janvier 1618 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Joseph de Gasquy son grand père, marraine Jeanne Roustaing sa grand mère), décédée en 1700, épouse Esprit CESTIER bourgeois de Manosque, consul en 1652, veuf de Louise de LANTOIS. D’où postérité.
  3. Louis qui suit,
  4. Françon de GASQUY baptisée le 30 mai 1622 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Pierre Audiffred, marraine Françoise de Gasquy).
  5. Magdeleine de GASQUY baptisée le 19 février 1624 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Paul de Collongue, marraine Magdeleine de Pellicier), épouse suivant contrat du 22 novembre 1640 (Rouard notaire), Pompée de FABRE MAZAN, écuyer, seigneur de Mazan et de Vinay, fils de noble Melchior, seigneur de Mazan et de Vinay, sous-lieutenant de galère, et de Claire de MARTELLY.
  6. André de GASQUY baptisé le 29 avril 1625 à Saint-Sauveur (parrain Pons d’Ayminy religieux de Montmayon ? les Arles, marraine Catherine d’Ayminy).
  7. Gaspard de GASQUY baptisé le 27 octobre 1626 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Gaspard Guérin procureur au siège de Forcalquier, marraine Marguerite Burle).
  8. Catherine de GASQUY baptisée le 30 novembre 1628 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Jean-Baptiste de Sigoin avocat en la cour, marraine Suzanne de Gastinel femme du sieur Fanton bourgeois).
  9. Marthe de GASQUY baptisée le 20 juillet 1633 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Joseph de Gasquy son grand père, marraine Isabeau de Gasquy).
  10. Suzanne de GASQUY décédée le 23 mai 1643 inhumée à Notre-Dame de Manosque.

VI – Louis de GASQUY écuyer de Manosque, avocat en la cour, maintenu noble avec son père par jugement de 1667, baptisé le 29 mars 1620 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Annibal d’Ayminy abbé de Lurs, marraine Suzanne de Saffalin), décédé à l’âge de 73 ans le 18 avril 1693, inhumé le lendemain en l’église Notre-Dame, épouse 1) par contrat du 7 novembre 1648 (Gombert notaire), Jeanne de LOMBARD fille de François, écuyer, et de feue Catherine d’HORTIE. Elle meurt le 3 avril 1690 âgée d’environ 60 ans, inhumée le lendemain en la paroisse Notre-Dame. 2) par contrat du 4 novembre 1692 et le même jour en l’église Notre-Dame de Romigiers, Marie d’AYMINI fille d’Honoré écuyer de Manosque, et de Sibylle de FIGUIERE, assistée de Félix d’Ayminy docteur en théologie, archidiacre de Riez, Paul d’Ayminy docteur en théologie, Joseph d’Ayminy écuyer, ses frères, et de Jean-Baptiste de Richieud sieur d’Argens. D’où, du premier lit :

  1. Isabeau de GASQUY baptisée le 2 février 1656 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain François de Lombard, marraine Isabeau de Gasquy), décédée le 12 mars 1659 inhumée à Notre-Dame.


 
contact