Anciennes familles de Provence
   

 

branche de la Morée


 

V - Michel GUIRAN (fils de Jean maître rational, et de Marguerite Boche) docteur en droit, juge royal de la vicomté de Martigues, puis maître rational en la cour des Comptes reçu le 2 mars 1515 en l’office de son père, teste à Aix le 25 février 1526, épouse par contrat du 7 novembre 1504 Baptistine GERENTE des sieurs de Labruyère, fille de Balthasar et de Michelle CABASSOL. Elle teste à Aix le 2 avril 1541 et le 27 avril 1553. D’où :

  1. Françoise GUIRAN épouse Louis MARTINI alias de MARTINS seigneur de Puyloubier, conseiller du roi au parlement de Provence (1528), fils de Marton seigneur de Puyloubier, et de Catherine d’ARLATAN ; il meurt à Montélimar le 10 septemlbre 1536. Elle teste à Aix le 23 avril 1587.
  2. Genebre GUIRAN
  3. Melchione GUIRAN épouse par contrat du 9 mai 1547 à Aix, Jean ALBERT sieur de Saint-Martin, conseiller du roi secrétaire rational et maître archivaire en la cour des Comptes (1540), fils de Balthasar, également secrétaire rational et archivaire, et de Louise GELIBERT ; il meurt à Aix en 1596 et est inhumé aux Dominicains.
  4. Gaspard qui suit,
  5. Jean GUIRAN

VI - Gaspard GUIRAN sieur de la Morée, docteur en droits, nommé conseiller du roi maître rational à la cour des Comptes par lettres patentes du roi Henri données à Saint-Germain le 16 août 1555 reçu le 13 janvier 1556, inhumé le 13 avril 1590 aux Cordeliers. Epouse Claude GONTARD. D’où :

  1. Elisabeth de GUIRAN baptisée le 1er janvier 1558 à Saint-Sauveur (parrain Gaspard Honorat, marraine Elisabeth d’Agoult).
  2. André qui suit,
  3. Marguerite de GUIRAN épouse par contrat du 24 avril 1585 à Aix (Barthélémy Catrebard, notaire), Christophe de MAYNIER docteur en droits et avocat au parlement de Provence, seigneur de Lambert, élu assesseur d’Aix en 1583 et 1593, conseiller au parlement d’Aix en 1598, veuf de Louise d’ALBIS, fils de François Raymond, notaire puis procureur au siège d’Aix, et de Françoise AQUIN, d’Avignon ; l’épouse assistée de son père et d’André Guiran son frère, tous deux conseillers à la cour des Comptes, et de Françoise Guiran sa tante, veuve de Louis Martini conseiller au parlement. Il meurt en charge en 1606. D’où postérité.

VII - André GUIRAN sieur de la Morée, conseiller du roi à la cour des Comptes Aides et Finances de Provence, nommé par lettres du roi Henri III données à Saint-Germain en Laye le 16 octobre 1583, reçu le 16 juin 1583 en l’office de son père, baptisé le 3 décembre 1559 à Saint-Sauveur, inhumé le 5 avril 1601 aux Cordeliers, épouse 1) Genebre ASTIER. 2) par contrat du 5 août 1586 à Aix (Antoine Maurel, notaire), (Magdeleine) Diane de BOMPAR née à Aix en 1568, fille de Vincent, écuyer d’Aix, second président aux Comptes, et de Marguerite de BONIFACE LA MOLE, sa première épouse, d’où :

  1. Du premier lit : Catherine de GUIRAN épouse suivant contrat du 21 avril 1603 à Aix et le 4 mai suivant en l’église Saint-Sauveur, Mathieu GUILHERM de Rognac, fils de feu Etienne, et de Magdeleine ARTAUD.

  2. Du second lit : Marguerite de GUIRAN dame de la Morée, baptisée le 6 février 1589 à Saint-Sauveur (parrain Gaspard Guiran maître rational, marraine Marguerite Guiran fille dudit Gaspard) épouse le 12 décembre 1609 en l’église Saint-Sauveur, Antoine AUTHIER seigneur du Coulet et, par son mariage, de la Morée, docteur en droits et avocat en la cour, fils de Jean Antoine, seigneur du Coulet et en partie de Thoard, du lieu de la Penne, capitaine des gendarmes du roi, et de Jeanne d’AUDIBERT CAILLE dame de Bargemon.
  3. Honoré de GUIRAN baptisé le 14 juillet 1591 à Saint-Sauveur (parrain Honoré de Bompar, marraine Claire de Valavoire).
  4. Jacques de GUIRAN baptisé le 6 août 1592 à Saint-Sauveur (parrain Jacques Bourdon, marraine Magdeleine Bompar).
  5. Lucrèce de GUIRAN baptisée le 26 mai 1598 à Saint-Sauveur (parrain Michel Albert conseiller au siège général, marraine Lucrèce Gontard).
  6. Antoine de GUIRAN baptisé le 23 août 1599 à Saint-Sauveur (parrain Antoine Durand, marraine Sybille de Gras).

 

 

 
contact