Anciennes familles de Provence
     

 

Mignard


 

 

Famille originaire de Bourgogne, installée peu avant 1605 à Rognes, puis à Aix où elle s’est illustrée notamment par deux professeurs de médecine de l’université d’Aix.

Jean Mignard, son auteur, était natif du village de Mesmont à l’ouest de Dijon, au diocèse de Langres. Fils et petit-fils de laboureurs, il quitta son pays pour la Provence, s’installa à Rognes où il fut régent des écoles puis notaire royal. Il eut trois fils : Jean-Baptiste Mignard, chirurgien à Aix, resté célibataire, Joseph et Denis Mignard, qui ont fait chacun une branche.

Joseph Mignard (1626-1698), docteur en médecine, professeur à l’université d’Aix, fut appelé à Paris comme médecin ordinaire de Monsieur Frère du roi. Ecrivant en 1670 au ministre Colbert, il se disait fièrement « cousin de Monsieur Mignard le peintre » (Pierre Mignard, premier peintre du roi, était originaire de Troyes ; les deux familles n’avaient aucun lien, même si l’on peut admettre qu'elles avaient une racine commune). Il eut deux fils : Joseph Mignard (1667-1728) le cadet, suivit son père dans la médecine, tandis que Jean-Baptiste Mignard, l’aîné, fut procureur au parlement puis officier de la maison du roi. Sa postérité s’est éteinte à Aix à la fin du XVIIIe siècle.

La branche cadette, restée à Rognes, était représentée au XVIIIe siècle par Me Charles Mignard, notaire royal et apostolique à Lambesc, marié en 1737 et père de quinze enfants. Deux d’entre eux partirent à la Martinique : Jacques Mignard, le cadet, qui fit fortune dans la distillerie, et notamment par l’élaboration d’un élixir à base de gaïac destiné à combattre la goutte, qu’il ramenait et vendait à bon prix à Paris. Joseph Mignard (1743-1827) son frère aîné, fut professeur de musique et l’un des riches colons de Saint-Pierre de la Martinique. Son fils Joseph Mignard (1776-1855) fut également professeur de musique. Resté célibataire, il eut de son union avec l’une de ses servantes, Robertine, une postérité métisse qui se poursuivit à Saint-Pierre au XIXe siècle.

Armes : d’argent à un pont de trois arches surmonté d’un chien barbet passant, le tout de gueules. Elles sont été enregistrées pour Joseph Mignard médecin à Aix. Tandis que son frère, Denis Mignard, notaire à Rognes, fit enregistrer : de sinople au chien barbet passant d’argent, au chef d’or chargé de trois étoiles d’azur.

A noter qu’une deuxième famille Mignard était célèbre à Aix : issue de Gabriel Mignard, pâtissier confiseur ordinaire du duc de Villars, gouverneur de Provence, elle était originaire de Vierzon. Joseph Mignard avocat puis négociant, fils de Gabriel, fit bâtir au quartier des Pinchinats, près d’Aix, le château de La Mignarde, vendu en 1806 à un commissaire des guerres de Napoléon, et qui accueillit, l’année suivante, la princesse Pauline Bonaparte.

 

I – Robert MIGNARD laboureur à Mesmont, épouse Jeannette ROUX. D’où :

II - Guillot MIGNARD laboureur à Mesmont, décédé avant 1605 ; épouse par contrat du 24 novembre 1578 à Sombernon (Etienne Derepas, notaire), Claudine MILLIERE fille de feu Jean, et d’Etiennette SIRANDRé, épouse en seconde noces d’Emilian Desgrey, assistent au contrat Jean Mignard, prêtre, curé demeurant à Sombernon, et Jacques Roux, également prêtre et curé (source JCC Cappe, Généanet). D’où :

  1. Jean qui suit,
  2. autres fils, qui continuent la famille à Mesmont.

III - Jean MIGNARD habitant d’Aix, régent des écoles de Rognes, puis notaire royal de Rognes, greffier de la communauté, natif de Mesmont, épouse le 10 janvier 1605 en l’église de Rognes, Lucrèce GRANDIN fille de Joseph et d’Honorade GRAS. D’où :

  1. Jean MIGNARD baptisé le 3 août 1606 à Rognes (parrain Mathurin Barlatier fils au capitaine Gaspard, marraine Catherine Grandin sa tante), décédé le 25 septembre 1606 à Rognes.
  2. Gaspard MIGNARD baptisé le 31 août 1607 à Rognes (parrain capitaine Gaspard Barlatier, marraine Barthélémine Ferruisse).
  3. Pierre MIGNARD baptisé le 16 novembre 1608 à Rognes (parrain Pierre Fabre).
  4. Anne MIGNARD baptisée le 31 juillet 1611 à Rognes (Denis Grandin, marraine Anne Orset, d’Aix).
  5. Marguerite MIGNARD baptisée le 4 août 1614 à Rognes (parrain Philippe Gassende prêtre, marraine Marguerite de Boulogne).
  6. Magdeleine MIGNARD baptisée le 15 janvier 1617 à Rognes (parrain Claude Bayard, marraine Marguerite Blanc).
  7. Jean-Baptiste MIGNARD maître chirurgien à Aix, baptisé le 10 septembre 1619 à Rognes (parrain Jean-Baptiste Fouquet, marraine Anne Durand, d’Aix), décédé après 1658.
  8. Claire MIGNARD épouse le 5 janvier 1643 à Rognes, Pierre GUYON maître tailleur d’habits, fils de Guilhen et de Louise AGNEL.
  9. Joseph qui suit,
  10. Denis qui a postérité.
  11. Thérèse MIGNARD baptisée le 24 octobre 1632 à Rognes (parrain Denis Michel, marraine Honorade de Barlatier), épouse le 10 décembre 1651 à Rognes, Denis CADET marchand, fils de Gaspard et d’Honorade PRAVET.

IV – Joseph MIGNARD docteur en médecine, appelé à Paris comme médecin ordinaire de Monsieur frère unique du roi, duc d’Orléans, nommé au collège royal de Bourbon à Aix, puis professeur royal de médecine en l’université d’Aix par lettres patentes du 1er juillet 1693, fait enregistrer ses armes à l’Armorial général ; ami de Jean-Scholastique Pitton qui plaça en tête de son Histoire d’Aix quelques vers en grec de lui ; baptisé le 20 août 1626 à Rognes (parrain Joseph Barlatier, marraine Jeanne Simon), décédé le 1er octobre 1698 à Aix, inhumé le lendemain en la paroisse de la Madeleine, âgé de 62 ans ; épouse 1) le 26 août 1647 en l’église cathédrale Saint-Sauveur d’Aix, Suzanne BERTIER fille de Louis Etienne, et d’Anne de MARTELLY. 2) en 1666 à Pierrevert, Claire de LARDY fille de Philippe, docteur en médecine à Pierrevert, originaire de Chaussin au diocèse de Langres, et de Magdeleine AMOUREUX. Elle meurt à l’âge d’environ 65 ans, et est inhumée le 20 mai 1717 en la paroisse de la Madeleine. D’où :

  1. du premier mariage : Jean-Baptiste qui suit,

  2. du second mariage : Joseph MIGNARD docteur en médecine, professeur royal de médecine, baptisé le 23 juillet 1667 en l’église Sainte-Madeleine (parrain Jean Antoine Amoureux, marraine Françoise de Boulogne), décédé le 26 avril 1728, âgé de 60 ans, inhumé le lendemain.
  3. Henry MIGNARD né le 25 janvier 1671 à Aix, baptisé le lendemain en l’église de la Madeleine (parrain Henry Barbesier apothicaire, marraine Françoise de Galand).
  4. Jeanne MIGNARD née et décédée le 31 décembre 1672, inhumée le même jour au couvent des Trinitaires.
  5. Ignace MIGNARD né le 17 janvier 1674 à Aix, baptisé le même jour en l’église de la Madeleine (parrain Honoré Cauvin, greffier au siège, marraine Marie Barlatier).
  6. Louise (Marguerite) MIGNARD célibataire, teste en faveur de sa sœur Victoire (1400 francs) et de son frère Joseph, professeur royal de médecine ; née le 17 janvier 1675 à Aix, baptisée le surlendemain en l’église de la Madeleine (parrain Joseph Cameron conseiller du roi trésorier général de France, marraine Louise d’Oraison présidente de Coriolis), décédée à l’âge de 47 ans, inhumée le 6 mai 1722 en la paroisse de la Madeleine.
  7. (Anne) Victoire MIGNARD célibataire, née le 5 octobre 1677 à Aix, baptisée le lendemain en l’église Sainte-Madeleine (parrain Charles Fermier, jadis procureur au siège, marraine Anne Victoire Goiran), décédée le 21 mai 1753 à Aix, âgée de 75 ans, inhumée le lendemain en la paroisse de la Madeleine.
  8. Joseph Paul MIGNARD né le 12 décembre 1679 à Aix, baptisé le lendemain en l’église Sainte-Madeleine (parrain Joseph de Gassendy conseiller du roi et contrôleur en la chancellerie des Comptes, marraine Anne de Bouchaud de Campagne), décédé à l’âge d’un an et demi, inhumé le 15 mai 1681 au couvent des Trinitaires.
  9. Françoise MIGNARD née le 9 décembre 1681 à Aix, baptisée le lendemain en l’église Sainte-Madeleine (parrain Joseph Joannis, avocat en la cour, marraine Françoise de Lambert), décédée à l’âge de six mois, inhumée le 10 mai 1682 à Rognes.
  10. Marguerite Rose MIGNARD née le 29 mai 1684 à Aix, baptisée le même jour en l’église Sainte-Madeleine (parrain Joseph Mignard son frère, marraine Marguerite de Blanc).
  11. Marie Anne MIGNARD née le 12 juin 1685 à Aix, baptisée le même jour en l’église Sainte-Madeleine (parrain Jean-Baptiste Gastaud avocat en la cour, marraine Anne de Revest).
  12. Gabriel Joseph Félix MIGNARD né le 10 juillet 1686 à Aix, baptisé le même jour en l’église de la Madeleine (parrain Joseph Amoureux bourgeois, marraine Gabrielle de Carondelet de Talant).

V - Jean-Baptiste MIGNARD procureur au siège général d’Aix, nommé procureur postulant au parlement de Provence par lettres du 19 novembre 1713, avec lettres de dispense d’âge du 11 novembre précédent, puis officier de la maison du roi ; né vers 1656, décédé avant 1731 ; épouse le 26 janvier 1687 en l’église de la Madeleine à Aix, Marie ARNOUX âgée d’environ 17 ans, fille de feu François, avocat en la cour, et de Suzanne DAMBRUN, en présence de Jean-Baptiste Bertier docteur en médecine, Jean Bertier maître apothicaire, Michel Barnabé Martelly procureur en la cour des Comptes, et Pierre Astouin maître des postes de la ville de Toulon. D’où :

  1. Jean MIGNARD né le 11 janvier 1688 à Aix, baptisé le même jour en l’église de la Madeleine (parrain Jean Berlier maître apothicaire, marraine Catherine Dambrun).
  2. Jean-Baptiste qui suit,
  3. Pierre MIGNARD baptisé le 13 octobre 1690 en l’église Sainte-Madeleine (parrain Pierre Astoin, marraine Françoise Tassy).
  4. François MIGNARD mort jeune.
  5. (Jean-Claude) Joseph MIGNARD négociant à Marseille, baptisé le 24 février 1694 en l’église Sainte-Madeleine (parrain Jean-Claude de Guion, notaire royal, marraine Anne Astoin), épouse le 20 janvier 1723 à Marseille, en l’église Saint-Martin, Magdeleine ANSELME fille de Jean-Pierre et d’Anne REBOUL, d’Aix, habitante de Marseille, en présence de Louis Roger ecclésiastique, Léon Ricard prêtre, Jean-Louis Durand, et Claude Besson. D’où :

    1. François MIGNARD né le 24 juillet 1722 à Marseille, baptisé le même jour en l’église Saint-Ferréol (parrain François Mignard, marraine Dorothée Courtois).

  6. François MIGNARD installé à Marseille, baptisé le 7 juillet 1697 en l’église Sainte-Madeleine (parrain François Pourcin procureur au siège général, marraine Anne Boyer), épouse le 13 octobre 1722 en l’église Saint-Martin de Marseille, (Anne) Dorothée COURTOIS fille de Jean et de Bérengière, en présence de Jean-Baptiste Chermasson, Pierre Martin, Jean-Louis Durand, et Jean Paul. D’où :

    1. François MIGNARD né le 5 octobre 1724 à Marseille, baptisé le lendemain en l’église Saint-Martin (parrain François Berthot, marraine Catherine Aumerat).
    2. Marie-Thérèse MIGNARD épouse le 20 avril 1743 en l’église Saint-Martin de Marseille, Jean Joseph d’ARVIEUX écuyer de Marseille, âgé de 24 ans, fils de Jean-Baptiste et de feue Claire Dorothée de MOUSTIERS, en présence des parents de l’épouse, de noble Pierre d’Arvieux, de François Chabaud, Jacques Antoine Cauvin et Michel Aude, témoins.

  7. Pierre Augustin MIGNARDné le 29 avril 1700 à Aix, baptisé le même jour en l’église Sainte-Madeleine (parrain Claude Esmenard, marraine Catherine de Vian).
  8. Françoise MIGNARD épouse le 12 février 1726 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix, François SAUTERON marchand de Castellane établi à Marseille, fils de feu Claude, bourgeois, et de Claudine LIEUTAUD, de ladite ville, en présence de la mère de l’épouse, et de Jean Antoine Isnard prêtre, André Ricard prêtre, Joseph Barthélémy, Jean Jérôme Fion.
  9. Thérèse de MIGNARD née le 23 mai 1708 à Aix, baptisée le même jour en l’église Sainte-Madeleine (parrain).
  10. Jean-Balthasar MIGNARD né vers 1711, installé à Marseille, épouse le 20 octobre 1744 en l’église de la Madeleine à Aix, Marie-Anne PIERRUGUES, d’Aix, âgée d’environ 25 ans, fille d’Honoré Claude, bourgeois de Claviers, et de feue Louise CARTELIER, témoins noble Etienne Grougnard secrétaire du roi, Pierre Mathieu de Cabre conseiller du roi au siège de Marseille, noble Jean-Baptiste de Duranty Collongue, et Jean-Baptiste Joannis.
  11. ? Jacques MIGNARD officier, épouse Marie JANTOT d’où :

    1. Jean-Baptiste MIGNARD né le 15 juin 1733 à Aix, baptisé le même jour en l’église Sainte-Madeleine (parrain Jean-Baptiste Mignard procureur, marraine Marie-Anne Judith de Kilbourg).

VI - Jean-Baptiste MIGNARD procureur du roi en la cour du parlement d’Aix, doyen de sa compagnie ; né le 1er juillet 1689 à Aix, baptisé le même jour en l’église de la Madeleine (parrain Jean-Baptiste Bertier docteur en médecine, marraine Marguerite Valentin), décédé le 11 septembre 1767 à Aix, âgé de 78 ans, inhumé le lendemain en la paroisse de la Madeleine ; épouse le 1er décembre 1731 en l’église cathédrale d’Aix, Marie-Anne Judith de KILBOURG fille de noble Jacques, écuyer, ancien lieutenant-colonel dans le régiment de Queylus, et d’Anne Judith de PAVIOT, en présence de Jean-Baptiste Facachon maître chirurgien d’Aix, et Jean Joseph Chalvin garçon chirurgien. Elle meurt à l’âge de 57 ans le 18 février 1759, et est inhumée le lendemain en l’église de la Madeleine d’Aix. D’où trois filles :

  1. Marie-Madeleine (Barbe) MIGNARD née le 4 décembre 1732 à Aix, baptisée le même jour en l’église Sainte-Madeleine (parrain Antoine Laurent Bonnefoy, procureur, marraine Marie Madeleine Bourely Mignard).
  2. Marie-Rose MIGNARD née le 20 septembre 1736 à Aix, baptisée le même jour en l’église Sainte-Madeleine (parrain Jacques Elzéar Bec avocat, marraine Marie Anne d’Arnoul de Mignard), épouse le 17 septembre 1776 en l’église Sainte-Madeleine, Jean-François AUBERT bourgeois d’Aix, fils de feu Jean Joseph, et de Magdeleine LAUTIER, en présence de Simon Joubert bourgeois, Esprit François Geoffroy négociant, Jean-François Aubert bourgeois, et Jacques Aubert bourgeois.
  3. Marie-Anne MIGNARD née le 12 novembre 1740 à Aix, baptisée le lendemain en l’église Sainte-Madeleine (parrain André Bassy, bourgeois, marraine Marianne Sauteiron), épouse le 28 février 1764 en l’église Sainte-Madeleine, Jean-Pierre Marie COMTE, bourgeois d’Aubagne, fils de feu Mathieu, capitaine de vaisseau, et d’Angélique MERCIER, en présence de Jean Joseph Comte, bourgeois d’Aubagne, Jean Joseph Bec bourgeois d’Entrevennes, Charles Jean-Baptiste Gaspard Mignard, notaire de Lambesc et Jean-Baptiste Lantoin.

 

 
contact