Anciennes familles de Provence
     

 

Perrinet


 

 

Famille d’artisans chaudronniers aixois, dont la filiation remonte à 1589, année du mariage de Jehan Perrinet, fils de Barthélémy, avec Honorade Coussin. Pierre Perrinet, leur fils, qui semble exercer le premier le métier de maître chaudronnier, eut deux fils, également chaudronniers et prénommés tous deux Pierre, qui ont formé deux branches.

L’aîné est père de deux fils, Joseph et Maximin Perrinet, nés en 1674 et 1678, qui exercent le métier de leur père. Le second, allié aux Orcel, est père du marchand Louis Perrinet (1708-1774), dont la fille unique fit un très beau mariage en épousant en 1771 le conseiller à la cour des Comptes puis au parlement d’Aix, Joseph Marius de Bec.

Le cadet est père de Louis Perrinet (1676-1749) dernier maître chaudronnier de la famille, puisque son fils sera coutelier, son petit-fils tapissier, et son arrière-petit-fils, Charles Benoît Perrinet (1790-1847), simple ouvrier cordier, dont les fils sont presque tous morts à la force de l’âge. Seul le dernier, imprimeur sur étoffe, installé à Lyon, aura une descendance encore représentée de nos jours.

Les Perrinet avaient leur sépulture au couvent des Pères de l’Observance.
Ils ne montrent pas de lien, en l’état de nos connaissances, avec un lignage homonyme issu de François Perrinet, fustier, qui teste à Aix en 1555, dont l’arrière-petit-fils Hubert Perrinet, marchand à Aix et filleul du célèbre ligueur Hubert de Vins (son père, marchand teinturier influent, s’étant mis à la tête d’une bande armée au service de la Ligue), épouse en 1610 une fille du riche drapier Peyron Saulvecane. D’autres familles Perrinet, venues de Lambesc ou de Gardanne, apparaissent dans la capitale provençale aux XVIIe et XVIIIe siècles.

Armes : d’argent à la fasce de gueules accompagnée de trois croisettes du même. Elles furent ainsi enregistrées à l’Armorial d’Hozier par Pierre Perrinet, marchand de fer à Aix, et par Pierre Perrinet, maître chaudronnier à Aix, son frère.

 

I – Barthélémy PERRINET épouse Jaumette AUBERGUE d’où :

II – Jehan PERRINET épouse par contrat du 29 avril 1589 à Aix, Honorade COUSSIN fille de Trophime et de Suzanne GIRARD. D’où :

  1. Espérite PERRINET baptisée le 6 juin 1591 à la Madeleine (parrain François Bruis, marraine Suzanne Gérard), épouse par contrat du 25 février 1608 à Aix, et en l’église de la Madeleine, Jean RIBE, curatier de Pourrières, habitant d’Aix.
  2. Pierre qui suit,
  3. Suzanne PERRINET baptisée le 25 mars 1595 en l’église Sainte-Madeleine (parrain Georges Grimaud, marraine Suzanne Girard).
  4. Dauphine PERRINET inhumée le 14 janvier 1672 au couvent des Grands Carmes, épouse Jacques ROUARD maître boulanger à Aix.
  5. Antoine qui a postérité,
  6. Honorade PERRINET baptisée le 18 septembre 1611 à la Madeleine (parrain Monet Aubert, marraine Espérite Perrinet), épouse par contrat du 29 juin 1631 et le 3 juillet en l’église de la Madeleine d’Aix, Antoine TAXIL, marchand en gros de Pourrières, habitant d’Aix.

III - Pierre PERRINET peyrolier (1617) puis maître chaudronnier (1634) à Aix, décédé à Aix et inhumé le 22 décembre 1677 au couvent des Pères Observantins, épouse 1) par contrat passé le 28 mai 1617 à Aix, Marie CODONEL de Marseille, décédée avant 1667, fille de feu Jehan, et de Catherine MARGUERIT. 2) par contrat du 26 février 1634 à Aix, Marie CORNILLE fille de feu Jean, bourgeois, et de Claudette CHRETIEN. Elle meurt après 1668. D’où :

  1. Du premier lit : Pierre le Majeur, qui suit,
  2. Barthélémy PERRINET baptisé le 24 août 1622 en l’église Sainte-Madeleine (parrain Jacques Rouard, marraine Françoise Césare).
  3. Magdeleine PERRINET baptisée le 28 octobre 1625 à la Madeleine (parrain Jean Laugier, marraine Magdeleine de Barthélémy).

  4. Du second lit : Antoine PERRINET baptisé le 22 mai 1635 en l’église Sainte-Madeleine (parrain Antoine Bouyer, marraine Claire Cornille).
  5. Catherine PERRINET baptisée le 9 octobre 1644 en l’église Sainte-Madeleine (parrain Melchior Tassy, marraine Catherine Augard), décédée à l’âge de 33 ans, inhumée le 7 août 1678 aux Cordeliers, épouse le 25 juin 1667 à la Madeleine d’Aix, Jean SISTERON marchand d’Aix, fils de François et d’Anthorone CUNDIER, en présence des parents de l’épouse, présents Louis Cundier, Michel Jaubert, Joseph Gavarry, d’Aix.
  6. Alexandre PERRINET baptisé le 9 novembre 1647 en l’église Sainte-Madeleine (parrain Alexandre Guérin, marraine Marguerite Tinelli).
  7. Pierre le Jeune qui a postérité,

IV - Pierre PERRINET dit le Majeur, maître chaudronnier à Aix, fait enregistrer ses armes à l’Armorial général, inhumé le 31 juin 1701 au couvent des Observantins, épouse 1) le 24 janvier 1658 en l’église Sainte-Madeleine, Elisabeth GARCIN fille de Jean et de Magdeleine SAUVAT, témoins André Gilles, Etienne Boyer, Honoré Boyer et Jean Icard. 2) le 13 décembre 1667 à Saint-Sauveur, Anne GRAS fille de Jean, présent, et de feue Françoise COULET, en présence du père de l’époux, et de Jean Collavier prêtre, et Bernard Rias. D’où, du second lit :

  1. Françoise PERRINET née le 12 septembre 1668, baptisée le lendemain à la Madeleine d’Aix (parrain Jean Gras, marraine Marie Cornille), épouse le 19 février 1689 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix, Claude RICARD marchand cartier âgé d’environ 25 ans, natif de Meyrargues, fils de Nicolas marchand, présent et consentant, et de feue Magdeleine GARCIN, en présence des parents de l’épouse, et des témoins Balthasar Garcin oncle de l’épouse, Antoine Garcin cousin de l’épouse, Jean Sisteron marchand, oncle de l’épouse, et Michel Marguerit marchand de soie.
  2. Honorade PERRINET née le 12 septembre 1670, baptisée le même jour à la Madeleine (parrain Pierre Perrinet, marraine Honorade Cheylan).
  3. Marie Magdeleine PERRINET née le 23 juillet 1672 baptisée le 27 en l’église de la Madeleine d’Aix (parrain Louis Rouard, marraine Françoise Coulet).
  4. Joseph PERRINET marchand chaudronnier d’Aix, né le 10 décembre 1674, baptisé le même jour à la Madeleine d’Aix (parrain Joseph Gras, marraine Thérèse Merle), inhumé le 29 octobre 1742 aux Observantins, âgé de 67 ans, épouse le 10 août 1699 en l’église Saint-Sauveur, Thérèse REY fille d’Antoine, marchand bladier, et de Catherine VIGNE, témoins Antoine Ricard marchand, Michel Roche géomètre, André Blanchard praticien, Claude Ricard marchand carrier. D’où :

    1. Maximin PERRINET né le 14 décembre 1703 baptisé le lendemain en l’église de la Madeleine d’Aix (parrain Maximin Perrinet, marraine Marie Vigne).
    2. Anne Rose PERRINET née vers 1707, décédée à l’âge d’environ 24 ans inhumée le 15 avril 1731 au couvent des Pères Observantins, épouse le 11 août 1722 à Saint-Sauveur, Jean Louis MICHEL maître boulanger, fils de feu Jacques et de Gabrielle FIOL, témoins Antoine Bourgarel, Jean-Louis David, Pierre Suchet et François Perrinet.
    3. Magdeleine PERRINET née jumelle le 10 mars 1711 baptisée le même jour en l’église de la Madeleine (parrain Melchior Panier, procureur au siège général, marraine Magdeleine Bellon).
    4. Marie Anne PERRINET née jumelle le 10 mars 1711 baptisée le même jour en l’église de la Madeleine (parrain Claude Ricard, marraine Marie Anne Perrinet), épouse le 13 septembre 1735 à la Madeleine, Nicolas Etienne GIRAUD fils de François et d’Elisabeth PAYAN, présents, ainsi que Maximin Perrinet prêtre délégué, témoins Jean Jacques Rey, Antoine Rey.
    5. Magdeleine PERRINET née le 18 février 1714 baptisée le lendemain à la Madeleine (parrain Pierre Perrinet, marraine Madeleine Ricard), épouse le 30 avril 1737 en l’église de la Madeleine, Joseph MITRE, de Bargemon, résidant à Aix depuis longtemps, fils de feu Boniface, et de feue Marguerite PROFET, en présence de Maximin Perrinet prêtre délégué, des parents de l’épouse, et des témoins Joseph Benoît ecclésiastique, Honoré Mauron, Antoine Rey et Balthasar Perrinet.
    6. Marguerite PERRINET née le 9 février 1713, baptisée le 11 à la Madeleine (parrain Pierre Rey huissier en la cour des Comptes, marraine Marguerite Eyssautier), inhumée le 31 décembre 1715 aux Observantins.
    7. Antoine PERRINET né le 22 juillet 1715 baptisé le même jour à la Madeleine (parrain Pierre Rey, marraine Anne Rose Rey).
    8. Thérèse PERRINET inhumée le 21 décembre 1722 aux Observantins, âgée d’environ 6 ans.
    9. Balthasar PERRINET épouse le 5 septembre 1741 en l’église Saint-Jean-Baptiste du Faubourg d’aix, Magdeleine REYMOND, âgée d’environ 18 ans, fille de Joseph, présent, et de feue Magdeleine MICHEL, en présence d’Etienne Nicolas Giraud teinturier, Pierre Merle maître maréchal à forge, Pascal Bernard maître maréchal à forge, Michel Magnan maître maçon.
    10. Marie Victoire PERRINET née le 11 septembre 1720 baptisée le lendemain en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Jacques Frechot, marraine Victoire Sextier).
    11. Catherine Rose PERRINET née le 28 mars 1722 à Aix, baptisée le lendemain à la Madeleine (parrain Laurent Didier, marraine Anne Rose Perrinet).

  5. Marie Anne PERRINET célibataire, née vers 1676, décédée à 86 ans environ le 19 décembre 1762 inhumée le lendemain aux Observantins.
  6. Delphine PERRINET née le 31 mai 1677 à Aix, baptisée le lendemain en l’église Sainte-Madeleine (parrain Jean Sisteron, marraine Delphine David), décédée à l’âge de 2 mois, inhumée le 7 août suivant aux Observantins.
  7. Anne PERRINET célibataire, née vers 1678, décédée à l’âge de 80 ans environ le 5 février 1758 inhumée le lendemain aux Observantins.
  8. Maximin qui suit,
  9. Marie PERRINET épouse le 29 avril 1698 à la Madeleine, Jean Louis ESCALIER, marchand droguiste, fils de feu Thomas, et de Marguerite LAUGIER, présente, en présence des parents de l’épouse, et des témoins Honoré Giraud prêtre, Honoré Blanc, prêtre, Claude Trechat et Guillaume Giraud. Beaux-parents du peintre Joseph André Cellony (1696-1746).
  10. Anne Rose PERRINET née et baptisée le 21 septembre 1686 à la Madeleine (parrain Jean Galopin, marraine Anne Massel).

V - Maximin PERRINET maître chaudronnier et marchand à Aix, né le 8 juin 1678, baptisé le même jour à la Madeleine (parrain Pancrace Beuf, marraine Anne Perrinet), épouse le 1er juin 1701 à la Madeleine d’Aix, Marie ORCEL âgée de 20 ans, née en janvier 1680 à Aix, décédée en 1752, fille de Jean Philippe, marchand d’Aix, et de Suzanne de CARTIER, d’où :

  1. François PERRINET marchand à Aix, célibataire, teste en 1776 en faveur de Catherine Elisabeth Bonnet épouse Joannis et meurt à l’âge d’environ 73 ans le 26 février 1777 inhumé le lendemain au cimetière de la Madeleine.
  2. Joseph PERRINET né et baptisé le 16 février 1706 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Joseph Perrinet, marraine Catherine Orcel), inhumé le 10 janvier 1710 aux Observantins.
  3. Louis qui suit,
  4. Polixène PERRINET née en 1710, inhumée le 6 février 1714 aux Observantins.
  5. Marie-Anne PERRINET inhumée le 3 avril 1714 aux Observantins.
  6. Maximin PERRINET né le 8 novembre 1717 à Aix, baptisé le lendemain en l’église de la Madeleine (parrain François Perrinet, marraine Marie Perrinet).

VI - Louis PERRINET marchand bourgeois d’Aix, né le 9 juin 1708 baptisé le même jour à la Madeleine d’Aix (parrain Louis Gardin, marraine Marguerite Sauvan), décédé à l’âge de 66 ans le 29 septembre 1774, inhumé le lendemain aux Observantins, épouse le 1er mai 1753 à la Madeleine, âgé de 44 ans, Magdeleine BLANC âgée d’environ 30 ans, fille de feu Honoré et d’Elisabeth POULET, présente, ainsi que les témoins Louis Bérage, marchand, Me Guerre Charles Arnaud, avocat, Joseph Pellicot, maître chirurgien et François Collet, d’où :

  1. Marie Maximin PERRINET née le 12 février 1754, baptisée le même jour à la Madeleine (parrain François Perrinet marchand, marraine Elisabeth Poulet veuve d’Honoré Blanc ayeule), épouse le 4 juin 1771 à la Madeleine, âgée d’environ 18 ans, Joseph Marius de BEC écuyer d’Aix, né à Aix en mai 1749, conseiller à la cour des Comptes (1768) puis conseiller au parlement de Provence, décédé en avril 1812, fils de Marius Bruno (1709-1777) seigneur du Bourguet et de Bagarris, conseiller du roi receveur général des gabelles de Provence, conseiller à la cour des Comptes, et de Thérèse BOUGEREL de FONTIENNE.

 
contact