Anciennes familles de Provence
   

 

Suchet


 

 

Famille d’artisans aixois, qui a exercé pendant plus de deux siècles le métier de fondeur royal et eut longtemps le privilège royal de fondre pour l'Artillerie de France. La communauté de la ville d’Aix fut même reconnaissante à l'un d'eux, Me Jean Suchet, en lui faisant don vers 1650 d’une maison située dans une rue qui prit bientôt le nom de Rue de la Fonderie (Roux Alpheran). Pierre et André Suchet, frères, et Nicolas Suchet, leur cousin, obtinrent par lettres du 11 mars 1660 le privilège de fondeur de l’Artillerie royale.

Les relevés des contrats de mariage (AG13) permettent d’établir précisément l’origine des Suchet d’Aix, qui avaient formé deux branches, par la venue vers l’an 1580 de deux frères, Pierre et Antoine Suchet, originaires du village de Largentière en Vivarais : cette localité établit une communauté d’origine, anecdotique, avec la famille du célèbre général Suchet duc d’Albuféra.

Armes : d’or à un cep de vigne de sinople, fruité de sable, accolé à un échalas du même sur une terrasse aussi de sable; elles furent ainsi enregistrées à l'Armorial général par André et Pierre Suchet maîtres fondeurs d'Aix, et Antoine Suchet, hoste.

Gilles Suchet, maître fondeur entretenu de l’arsenal de Toulon, eut des armes différentes, inscrites à l’armorial de la généralité de Toulon : d’argent à un foudre de gueules surmonté d’un lambel d’azur.

 

I - Pierre SUCHET épouse Béatrice TARANGET, d’où :

  1. Pierre qui suit,
  2. Antoine auteur de la deuxième branche.

II - Pierre SUCHET fondeur, originaire de Largentière en Ardèche, décédé avant 1622, épouse par contrat du 25 novembre 1584 à Aix, Claire LIONS fille de Luquet, et d’Isabelle PERRINET, d’où :

  1. Marie SUCHET baptisée le 22 septembre 1585 à la Madeleine (parrain Vincent Robaud, marraine Marie Salin).
  2. Magdeleine SUCHET baptisée le 19 août 1588 à la Madeleine (parrain Jehan Perrinet, marraine Magdeleine Jaument).
  3. Jeanne SUCHET baptisée le 19 janvier 1591 à la Madeleine (parrain Jacques Perrinet, marraine Jeanne Gros).
  4. Catherine SUCHET baptisée le 10 septembre 1593 à la Madeleine (parrain Raymond Roumet, marraine Fermine Bresse).
  5. Louis SUCHET baptisé le 9 novembre 1595 à la Madeleine (parrain Louis de Fabrègues docteur en droits et avocat à la cour, marraine Marguerite d’Agard).
  6. Marguerite SUCHET baptisée le 2 septembre 1597 à la Madeleine (parrain Jacques Tiran, marraine Marguerite Maurel).
  7. Jehan qui suit,

III - Jehan SUCHET maître chaudronnier, sous tutelle de son oncle Antoine Suchet à la mort de son père, baptisé le 24 avril 1600 à la Madeleine (parrain Jean de la Motte, du lieu de Chassier en Vivarais, marraine Léonne Lions) épouse pc du 22 mars 1622 à Aix, Marguerite GRIMAUD veuve de François VINCENS, fille de feu Georges et de Marguerite FENOUILH ; d’où :

  1. Joseph qui suit,
  2. Claire SUCHET baptisée le 10 avril 1622 à la Madeleine (parrain Pierre Suchet, marraine Léone Lennice).
  3. Catherine SUCHET baptisée le 7 septembre 1624 à la Madeleine (parrain Me Pierre Symon, avocat en la cour, marraine Catherine Marent).
  4. Catherine SUCHET baptisée le 23 octobre 1632 à la Madeleine (parrain Claude Chivalier, marraine Jaumette Gautier).

IV - Joseph SUCHET hoste d’Aix, inhumé en l’église des frères Précheurs d’Aix, par contrat du 1er janvier 1649 à Aix (Me Martin, notaire), Jeanne ALEXIS fille d’Olivier cordonnier, et de Lucrèce ESCALON. Elle teste le 15 novembre 1701. D’où :

  1. Jean qui suit,
  2. Catherine SUCHET baptisée le 1er janvier 1657 à la Madeleine (parrain Jean-Baptiste de Séguiran, marraine Catherine de Gaubert).
  3. Louise SUCHET baptisée le 23 février 1660 à la Madeleine.
  4. Marguerite SUCHET baptisée le 30 juillet 1662 à la Madeleine (parrain Jean Guillon, marraine Marguerite Marin).
  5. André SUCHET baptisé le 22 février 1670 à la Madeleine né la veille (parrain André Suchet, marraine Anne Varion).
  6. Anthoine SUCHET hoste, épouse le 14 mai 1693 à la Madeleine, Honorade SILVECANE fille de Jean et de Diane BOURDON ; remariée le 24 février 1705 à Claude BELLOT cuisinier de Vichy en Bourbonnais, résidant à Aix, fils de feu Charles et de Françoise ROCHE. D'où :

    1. Antoine SUCHET baptisé le 19 janvier 1702 à la Madeleine (parrain Antoine de Trets conseiller au parlement, marraine Jeanne de Peyssonnel).

V - Jean SUCHET maître patissier, membre de la confrérie des Pénitents blancs, teste le 18 septembre 1690, baptisé le 26 décembre 1649 en l’église de la Madeleine d’Aix (parrain Jean Suchet, marraine Diane Silvi), décédé avant 1721, épouse en 1678 et par contrat du 1er janvier 1679 (Martin, notaire), âgé de 26 ans, Marguerite JAUBERT âgée de 20 ans, qui teste le 6 mai 1695 en la maison de Jeanne Alexis sa belle-mère ; décédée avant 1721, fille d’Antoine marchand, et de Marthe de MARGUERIT ; d’où :

  1. Marthe SUCHET née en mars 1681 à Aix (parrain Joseph Suchet, marraine Marthe Marguerit).
  2. Suzanne SUCHET épouse le 16 septembre 1704 à la Madeleine, Antoine DURAND cordonnier.
  3. Marie Anne SUCHET décédée le 15 inhumée le 17 juillet 1747 à la Madeleine épouse le 15 avril 1721 à la Madeleine, Simon PERRET marchand épicier droguiste, originaire de Saint-Cannat, habitant Aix depuis longtemps, fils de feu Pierre et de Jeanne TURRIER, témoins François Folliot ecclésiastique, Charles Merle, Jean Balot, Joseph Paul, Jean Jérôme Fian, décédé à l’âge d’environ 50 ans le 23 inhumé le 24.10.1742 en l’église de la Madeleine.

 

 
contact