Anciennes familles de Provence
     

 

Bonard


 

On dénombre au moins trois familles de ce nom dans la vieille bourgeoisie de Forcalquier. A l’une d’elle appartenait Me Jean Bonard, notaire et procureur royal, premier consul de ville en 1609, marié en 1588 à une fille du notaire Antoine Gassaud. A une autre lignée appartenait André Bonard, greffier de la ville en 1695, puis trésorier municipal en 1707, héritier de son oncle Jean Huguet notaire, fils du notaire André Huguet.

La lignée dont il est question ici est issue du capitaine Suffren Bonard, bourgeois de la ville, père de Gilibert Bonard, marchand, consul de Forcalquier pour l’année 1644, allié aux Bandoly, dont le fils Théodose Bonard est avocat au parlement, consul en 1719. L’arrière-petit-fils de ce dernier, également avocat au parlement, se marie en 1810 avec la fille d’un huissier de la ville.

 

I - Suffren BONARD bourgeois et capitaine de Forcalquier, décédé avant 1632, épouse Gasparde BEAUDIN d’où :

  1. Isabeau BONARD baptisée le 28 août 1576 en l’église Saint-Mary de Forcalquier (parrain Emmanuel Saffalin, marraine Marguerite Dauphin).
  2. Pierre André BONARD baptisé le 15 août 1577 en l’église Saint-Mary de Forcalquier (parrain André Amoureux, marraine Spérite Bellas).
  3. Lucrèce BONARD épouse par contrat du 31 juillet 1593, Gaspard DERMITANIS, notaire royal de Reillane, fils d’Espérit, aussi notaire royal de ladite ville.
  4. César BONARD baptisé le 1er septembre 1585 en l’église Saint-Mary de Forcalquier (parrain Jean Beaudin, chanoine, marraine Anne Beaudin).
  5. Isabeau BONARD baptisée le 18 août 1591 en l’église Saint-Mary de Forcalquier (parrain Emmanuel Saffalin, marraine Marguerite Daupin).
  6. Jean André BONARD baptisé le 20 février 1594 en l’église Saint-Mary de Forcalquier (parrain Me Jean André de Vitalis sieur de Montfort, marraine Elziasse Beaudin).
  7. Anne BONARD baptisée le 6 janvier 1599 en l’église Saint-Mary de Forcalquier (parrain Georges Beaudin, marraine Jeanne Revest).
  8. Gilbert qui suit,
  9. Gaspard BONARD marchand de Forcalquier, bourgeois habitant d’Aix à son mariage, épouse par contrat du 15 juin 1631 à Aix, Magdeleine de BARBEZIEUX âgée de 22 ans, née en mars 1609 à Aix, fille de Jean, marchand, et d’Anthonone BOUGON. D’où :

    1. Isabeau de BONARD baptisée le 21 avril 1632 (parrain Esprit Beaudin, marraine Gasparde de Beaudin), épouse par contrat du 10 août 1650, Pierre DECORIO avocat au parlement, élu consul et assesseur d’Aix en 1673, né en mars 1629, fils de Pierre, avocat, et de Marie de PARISY.
    2. Jean-Baptiste BONARD bourgeois de Forcalquier, décédé le 16 juin 1698 inhumé le lendemain en la chapelle de l’Hotel Dieu, âgé d’environ 58 ans ; épouse le 17 septembre 1662 en l'église Notre-Dame de Manosque, Paule de COQUILLAT fille d’Antoine, avocat au parlement de Provence, et d’Anne BURLE. D’où :

      1. François BONARD baptisé le 16 janvier 1677 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Jean François d’Estienne seigneur de Villemus, marraine Françoise de Gougon femme du sieur Garnier de la Javie), décédé le 23 inhumé le 24 janvier 1699 au couvent des Pères Observantins.

    3. Louis BONARD baptisé le 23 septembre 1649 en l'église Sainte-Madeleine d'Aix (parrain Louis Perrin marchand d'Aix, marraine Isabeau Bonard).

II - Gilibert BONARD marchand bourgeois de Forcalquier habitant d’Aix à son mariage, élu consul de Forcalquier pour l’année 1644, baptisé le 31 août 1601 à Saint-Mary de Forcalquier (parrain Gilbert Brochier, marraine Anthorone Astier femme du lieutenant des soumissions), épouse le 31 octobre 1632 en l'église Saint-Sauveur d’Aix et suivant contrat du 7 novembre suivant, Françoise BANDOLY fille de feu Pierre, procureur en la cour des Comptes puis au Parlement d’Aix, et d’Anne ALPHERAN, d’Aix. Françoise Bandoly meurt le 15 juillet 1695 et est inhumée le lendemain à Saint-Mary. D’où :

  1. Gasparde BONARD baptisée le 23 octobre 1633 en l’église Saint-Mary (parrain Gaspard Bonard, marraine Gasparde Beaudin).
  2. Anne de BONARD baptisée le 12 septembre 1635 en l’église Saint-Mary de Forcalquier (parrain Mathieu Sauriat, marraine Anne Alpheran, d’Aix), décédée en 1710, épouse le 10 mai 1657 à Saint-Mary, Jean André GUERIN bourgeois de Forcalquier, décédé en 1692, fils de Joseph, avocat en la cour, et de Lucie de NICOLAY.
  3. Louise BONARD épouse le 30 janvier 1661 à Saint-Mary, Jean AUBERGE bourgeois de Forcalquier né en 1617, fils d’André, avocat en la cour, et de Magdeleine AMOUREUX.
  4. Thérèse BONARD baptisée le 20 mai 1638 en l’église Saint-Mary (parrain Sanson de la Combe, receveur, marraine Anne Vallansan).
  5. Bernardin BONARD baptisé le 11 juin 1642.
  6. Jean François Joseph BONARD baptisé le 17 février 1646 en l’église Saint-Mary (parrain François Grosset, marraine Marguerite Dulme femme de Melchion Beaudin procureur au siège).
  7. Joseph BONARD baptisé le 24 mars 1650.
  8. Théodose qui suit,

III - Théodose BONARD avocat en la cour, élu consul de la ville de Forcalquier pour l’année 1719, baptisé le 3 juillet 1652 (parrain Jean Antoine Aubert bénéficier, marraine Anne Bonard), épouse le 30 avril 1680 en l'église cathédrale Saint-Mary de Forcalquier, et suivant contrat passé le même jour, Marguerite GASSAN fille de Mathieu, conseiller et procureur du roi en la sénéchaussée de Forcalquier, et de Marie de JACQUES. D’où :

  1. Mathieu BONARD
  2. Joseph BONARD né le 31 décembre 1683 baptisé le même jour (parrain Joseph Gassan avocat en la cour son oncle, marraine Anne Bonard femme de Jean André Guérin bourgeois).
  3. Jean François BONARD né le 30 septembre 1686 baptisé le même jour.
  4. Lucrèce BONARD célibataire, fut en procès en 1720 contre Clément Escuyer accusé d’avoir commis des violences sur elle, baptisée le 5 octobre 1689, inhumée le 28 août 1755 à Saint-Mary décédée la veille.
  5. Mary qui suit,
  6. Elisabeth BONARD baptisée le 11 septembre 1702, inhumée le 5 octobre 1707.

IV – Mary BONARD bourgeois de Forcalquier, fermier du piquet de la farine de la ville en 1735, né le 17 janvier 1693, baptisé le lendemain en l'église Saint-Mary (parrain Joseph Blanchard avocat en la cour, marraine Lucrèce Eymar), décédé à l’âge de 42 ans le 10 mai 1735 inhumé le lendemain ; épouse 1) Marie FICHET. 2) le 12 juin 1731 en l'église Saint-Mary de Forcalquier, Jeanne REYNAUD fille de Jean-Claude marchand ciergier et feue Anne CHASTAN. Décédée le 11 novembre 1777, inhumée le lendemain. D’où :

  1. Du premier lit : Joachim BONARD décédé le 5 septembre 1764, inhumé le lendemain.
  2. Marie Anne BONARD née vers 1703, décédée le 7 mai 1767, inhumée le lendemain, âgée de 64 ans.
  3. Louis qui suit,

  4. Du second lit : Marguerite BONARD née le 19 juin 1733 baptisée le même jour (parrain Jean Claude Reynaud son grand père maternel, marraine Marguerite Gassan sa grand mère maternelle), épouse le 19 avril 1760 en l'église Saint-Mary de Forcalquier, François SIMEON avocat en la cour, décédé en 1790, fils de Jean-François, lieutenant particulier et premier conseiller du roi au siège de Forcalquier, et de Claire MONIER du REVEST.
  5. Marie Thérèse BONARD née le 8 baptisée le 9 juillet 1739 (parrain Jean Joseph Gassan avocat, marraine Anne Thérèse Gassan).

V - Louis Joachim BONARD bourgeois de Forcalquier, second consul pour l’année 1770, décédé le 6 octobre 1773 âgé d’environ 67 ans, inhumé le lendemain au cimetière de Saint-Mary, épouse le 15 juin 1767 en l'église Saint-Mary de Forcalquier, Marie Anne de GASSAUD fille d’Antoine François, avocat en la cour de Provence, premier consul de Forcalquier, et de Suzanne BIZOT. D’où :

  1. Louis Etienne BONARD né le 4 juillet 1768, baptisé le lendemain.
  2. François Antoine qui suit,
  3. Gaspard Charles Forcalquier BONARD né le 12 mai 1770 baptisé le même jour.
  4. Jeanne Thérèse BONARD née le 24 juin 1772, baptisée le 16 octobre suivant.

VI – François Antoine BONARD avocat en la cour du parlement de Provence, né le 24 mai 1769 baptisé le même jour, épouse le 22 mars 1810 à la mairie de Forcalquier, Louise MAUREL née le 23 décembre 1780 à Forcalquier, fille de Jean Baptiste, huissier au tribunal, et de Madeleine Victoire ESCUYER, ils reconnaissent avoir un fils. D’où :

  1. Louis Joachim BONARD né en 1807.
 
contact