Anciennes familles de Provence

 

(d') Alphéran


 

 

Famille de notaires aixois, que l'on a dit originaire de Naples, et qui possédait des biens à Esparron au XVe siècle, d'où Antoine Alpheran vint s'établir à Aix vers 1524. Marié à la soeur du notaire Jean Bussan, il exerça lui-même le notariat à Aix et fut la tige d'une succession de notaires et greffiers de la ville d'Aix, jusqu'à Claude Alpheran sieur de Montmeillan, anobli en 1724 pour son action contre la peste. Deux autres branches de la famille se sont formées, qui ont donné principalement des avocats et procureurs du roi.

Armes : d'azur au chevron d'or accompagné en chef de deux étoiles et en pointe d'un croissant d'argent, ainsi enregistrées par Claude Alpheran consul d’Aix. Les Alpheran Bussan écartelèrent par la suite aux 2 et 3 de gueules au léopard d'or (qui est Bussan ?).

Félix Alpheran avocat, portait ses armes en variante, les meubles du seul métal d’or. Gaspard Alpheran, bourgeois, varait : d’argent au chevron de gueules accompagné en chef de deux étoiles d’azur et en pointe d’un croissant du même.

I - Pierre ALPHERAN d'Esparron, décédé en 1534, épouse Billone CASTELLESSE d’où :

II - Antoine ALPHERAN notaire à Esparron, puis à Aix où il exerce à partir de 1524, épouse par contrat du 13 décembre 1534 (Hugues Martelli, not. Aix) Catherine BUSSAN dont la famille est connue à Aix dès l’an 1309, fille d’Hélion bourgeois d'Aix, décédé en 1534, et de Magdeleine FLOTTE ; soeur de Jean BUSSAN, dernier du nom, notaire, élu trois fois consul d’Aix ; dont :

  1. Basine ALPHERAN baptisée le 13 septembre 1537.
  2. Catherine ALPHERAN BUSSAN décédée en 1582, épouse par contrat du 7 mars 1554 à Aix, Jehan BOUCHET procureur au siège d'Aix, fils de Martin et d'Honorade PELLET. D'où postérité.
  3. Magdeleine ALPHERAN épouse 1) par contrat passé à Aix en 1554, Claude MOURET, de Jouques. 2) par contrat du 5 avril 1568 à Aix, Jean BERTRAND docteur en médecine, premier régent de l'Université d'Aix, fils de Raymond et de feue Anthorone CHAUSSON.
  4. Gaspard qui suit,
  5. Louise ALPHERAN baptisée le 4 mai 1547 à Saint-Sauveur (parrain Pierre Fulconis bénéficier de Saint-Sauveur, marraine noble Louise d’Arcussia) épouse 1) en 1563, Jacques BAULME seigneur d’Auriol, procureur au parlement de Provence, fils de Jacques, d'Auriol, et de Barbe de LAGET. 2) par contrat du 14 novembre 1573 (Arnaud Reynaud not. Aix) Laurent du PERIER avocat, veuf d’Honorade de MUROT, fils de Gaspard, avocat et conseiller au parlement d’Aix, et de Sybille du PRE.
  6. Mathieu ALPHERAN BUSSAN écuyer d’Aix, partage avec son frère Pierre en 1593, baptisé le 21 mars 1549 à Saint-Sauveur (parrain Jacques Rancurel, marraine Marguerite Sabatier) épouse 1) par contrat du 11 mars 1582 à Aix, Françoise de CORMIS âgée de 14 ans, née en octobre 1567 à Aix, fille de Claude, seigneur de Beaurecueil et Fénages, avocat au parlement, et de Marguerite de BAUDON. 2) en mai 1603 à Saint-Sauveur, Lucrèce de MAYNIER fille de magnifique et égrège sieur Christophe, seigneur de Lambert, avocat, conseiller du roi au parlement de Provence, assesseur d'Aix, et de Marguerite de GUIRAN, sa seconde épouse. D’où :

    1. Christophe ALPHERAN BUSSAN
    2. Jeanne ALPHERAN BUSSAN
    3. Jean ALPHERAN BUSSAN élu troisième consul d’Aix en 1611.

    4. du second lit : Marguerite ALPHERAN dite de BUSSAN inhumée le 2 mai 1685 aux Observantins, épouse le 8 janvier 1628 à Saint-Sauveur et suivant contrat passé le surlendemain, Joseph de ROBERT DORIA écuyer, seigneur de Saint-Césary et Mimet, docteur en droits et avocat au parlement de Provence, veuf de Sylvie de PONTEVES du Castellar, épousée en 1608, fils de feu Louis, seigneur de la Bastide et Saint-Césary, avocat, et d’Isabeau de JUSTAS, en présence d’Antoine Guiran. Il est inhumé le 7 septembre 1672 aux Observantins, dans le choeur de l’église.

  7. Antoine ALPHERAN marchand bourgeois d'Aix, épouse 1) par contrat du 2 juin 1577 à Aix, Catherine MARQUAND ou de Marquin, fille de Laurent et de Claire RAIMBERT. 2) en 1594 Françoise CONCORDE. D’où, du premier lit :

    1. Mathieu ALPHERAN mort sans postérité.
    2. Anne ALPHERAN épouse par contrat du 12 mars 1598 à Aix, Pierre BANDOLY procureur en la cour des Comptes puis au parlement d'Aix, fils d’Honoré, apothicaire à Forcalquier, et d’Anne de BARREME. D'où postérité.

  8. Pierre auteur de la deuxième branche,

III - Gaspard ALPHERAN praticien (1578) notaire royal d'Aix (1590), se montra zélé partisan de la Ligue, compose en 1598 une Histoire provencale demeurée manuscrite, aujourd’hui conservée à la Bibliothèque Nationale, né le 1er janvier 1545 à Aix, mort le 10 juin 1606, âgé de 61 ans, épouse 1) en 1578, Marguerite DELPHIN UPAIS fille d'Honoré, bourgeois, et de Louise ARBAUD, elle meurt en 1585. 2) par contrat du 10 mai 1590 à Aix, Marguerite de LA PALUD, âgée de 27 ans, née à Aix en 1563, fille de Boniface, trésorier général receveur des décimes, et de Françoise BREMOND. Elle meurt à l'âge de 74 ans, et est inhumée le 17 décembre 1637 aux Observantins, dans le choeur de l’église. D’où :

  1. du premier lit : Lucrèce ALPHERAN épouse en 1604, Joseph AYMAR notaire royal.
  2. Melchior ALPHERAN baptisé le 31 octobre 1579 à Saint-Sauveur (parrain Melchior Delphin Gaussard, prêtre et précenteur de Saint-Sauveur, marraine Anne Roubaud).

  3. du second lit : Boniface qui suit,
  4. Claudon ALPHERAN baptisé le 11 février 1597 à la Madeleine (parrain Jean Bertrand docteur, marraine Isabeau Bouyer).
  5. Nicolas ALPHERAN baptisé le 19 octobre 1599 à la Madeleine (parrain Mathieu Bussan, marraine Marguerite Gausac).
  6. Anne ALPHERAN épouse par contrat du 2 février 1621 à Aix, Guillaume BEGUE notaire royal de Saint-Cannat, consul, veuf de Marguerite CHAMBON, fils de feu Etienne et de Jehanne BERNARD.

IV - Boniface ALPHERAN notaire royal d’Aix et greffier de la ville, baptisé le 28 mai 1591 à la Madeleine (parrain Boniface de la Palud, marraine demoiselle Gaya), décédé à l’âge de 81 ans et inhumé le 8 mai 1672 aux Observantins, dans le choeur de l’église, épouse en 1620 à Aix, Marguerite LUCE, fille de François et de Marie GENTIL. Elle est inhumée le 16 juin 1647 aux Observantins, au milieu du choeur. D’où :

  1. Claude qui suit,
  2. Anne ALPHERAN baptisée le 27 juillet 1633 à Saint-Sauveur d’Aix (parrain Me Mathurin Alpheran avocat, marraine demoiselle Louise de Luce) inhumée le 18 août 1637 aux Observantins.
  3. Marguerite d’ALPHERAN épouse le 16 juillet 1647 à Saint-Sauveur d’Aix, Pierre GUIGUES fils de Jacques, greffier en la cour du parlement, originaire de Volonne, et de Magdeleine de RICHELMY, en présence de Balthasar Rouland du lieu de Lurs diocèse de Sisteron, Pierre Cabrol, de Rians, Raymond Etienne, d’Aix.

V - Claude ALPHERAN notaire royal et greffier de la ville d’Aix, consul d’Aix en 1690, né vers 1625, décédé âgé de 80 ans environ le 11 et inhumé en l’église des Pères Trinitaires paroisse Saint-Sauveur le 12 février 1705, épouse le 5 janvier 1650 à la Madeleine d’Aix, Thérèse COLOMB, fille de Pierre marchand d'Aix, et de Jeanne LENFANT, elle est inhumée le 15 avril 1717 aux Observantins, âgée de 84 ans, d’où :

  1. Gaspard ALPHERAN baptisé le 22 novembre 1650 à Saint-Sauveur (parrain Boniface Alpheran notaire, marraine Jeanne Lenfant), inhumé le 29 février 1652 aux Observantins.
  2. Jean Louis qui suit,
  3. Melchior ALPHERAN né le 8 novembre 1654 à Aix, reçu dans l’ordre de Malte comme chapelain en 1664, sacristain de Saint-Jean d’Aix, nommé grand-prieur de Saint-Jean de Malte le 10 janvier 1714, décédé à Malte le 30 décembre 1734 inhumé dans la nef de l’église conventuelle de Saint-Jean.
  4. Marguerite ALPHERAN née et baptisée le 24 novembre 1657 à Saint-Sauveur (parrain Jean Henry du Puget baron de Saint-Marc, marraine Marguerite de Bussan).
  5. Boniface ALPHERAN de BUSSAN avocat au parlement de Provence, trésorier de la viguerie, élu consul d’Aix et procureur du pays en 1716, décédé au prieuré de Saint-Jean inhumé le 19 juin 1738 en la sépulture de sa famille aux Observantins, épouse en 1680, Antoinette Thérèse REBOUL.
  6. Thérèse d’ALPHERAN baptisée le 3 avril 1663 à Saint-Sauveur (parrain Gaspard Colomb, marraine Désirée d’Aymar), épouse le 25 avril 1680 à Saint-Sauveur d’Aix Antoine REBOUL, de Peyrolles, fils d’Etienne et de Marguerite CHATEMINOIS, présents Jean-Louis et Boniface d’Alpheran, frères de l’épouse, Jean Chateminois oncle de l’époux, Antoine Reboul et Jean Sauvan.
  7. Anne ALPHERAN baptisée le 15 mai 1669 à Saint-Sauveur (parrain Philippe Lenfant, marraine Anne de Bayon).
  8. François ALPHERAN inhumé le 11 juin 1670 aux Observantins.
  9. Joseph ALPHERAN baptisé le 28 novembre 1670 en l’église Saint-Sauveur d’Aix (parrain Boniface de la Palud receveur des décimes du diocèse d’Aix, marraine Angélique de Fagou).
  10. Anne ALPHERAN baptisée le 30 décembre 1671 à Saint-Sauveur (parrain Melchion Alpheran, marraine Anne de Lenfant) inhumée le 3 juillet 1685 aux Observantins.
  11. Louise ALPHERAN baptisée le 17 juin 1673 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix (parrain Jean-Louis Alpheran, marraine Louise Bonfillon), décédée à l’âge de 41 ans, inhumée le 7 novembre 1714 aux Observantins, épouse le 26 février 1699 à Saint-Sauveur, Claude BILLON sieur de Sainte-Croix-à-Lauze, fils d’Honoré seigneur de Sainte-Croix, conseiller au parlement de Bresse et en celui de Metz, et d’Antoinette de SAINT-VINCENT sa première épouse.
  12. Claude ALPHERAN baptisé le 12 mars 1675 à Saint-Sauveur (parrain Antoine Pellicot écuyer, marraine Thérèse Alpheran).

VI - Jean-Louis ALPHERAN trésorier de la viguerie, notaire et greffier de l'hôtel de ville d’Aix, décédé à l’âge d’environ 43 ans le 18 octobre 1696 et inhumé le 20 aux Observantins. Epouse le 13 janvier 1684 à la Madeleine d’Aix, âgé d’environ 28 ans, Thérèse VENTRE âgée de 19 ans, née à Aix en décembre 1664, fille de Claude, procureur à la cour des Comptes, et de Jeanne MEILLEUR. Elle est inhumée le 5 septembre 1725 aux Observantins, âgée d’environ 60 ans. D'où :

  1. Paul ALPHERAN pourvu du prieuré de Saint-Jean de Malte par le grand maître Zondodari, le 13 juin 1720, et prit possession par procureur le 26 juillet suivant. Nommé évêque de Malte le 15 octobre 1727 par l’Empereur Charles VI, cérémonie de sacre célébrée dans la chapelle Saint-Pie au Vatican par Benoît XIII le 14 mars 1728. Nommé par Benoît XIV archevêque de Damiette in partibus. Né le 28 et baptisé le 29 octobre 1686 à Saint-Sauveur d'Aix (parrain Claude Ventre procureur en la cour des Aides, marraine Thérèse Colomb), il décède dans son palais épiscopal le 20 avril 1757, inhumé dans la chapelle souterraine de son église destinée à la sépulture des évêques.
  2. Jean Baptiste Boniface ALPHERAN baptisé le 11 juillet 1688 à Saint-Sauveur né le même jour (parrain Boniface Alpheran son oncle, avocat, marraine Françoise Ventre).
  3. (Jean) Melchior d'ALPHERAN prêtre, docteur en théologie, nommé curé de la paroisse de Rognes en remplacement de messire Granon, il officie avec dévouement pendant dix années jusqu’en 1728, époque où sa famille souhaitant l’avoir près d’elle, lui procure le prieuré de Saint-Jean de Malte à Aix, en lequel il est reçu le 3 juillet 1729 par le grand-maître Antoine-Manuel de Villhena, prise de possession le 25 août suivant (Thibaud, notaire à Aix) ; ne trouvant pas là sa place, il se retire à l’abbaye de la Trappe à Sept-Fonts, près de Moulins en Bourbonnais où il prend l’habit le 21 novembre 1743 sous le nom de Frère Joseph, et, après le décès de l’abbé, est nommé abbé par tous les religieux et confirmé par le roi; né le 5 mai 1690 à Aix, baptisé le lendemain en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Jean Alpheran ecclésiastique au nom de Frère Melchion Alpheran religieux de Saint-Jean de Jérusalem, marraine Clere Colomb), il meurt le 11 août 1757 à Sept-Fonds, son portrait se trouvait dans la salle du bureau de l’hôpital de Rognes.
  4. Jean Louis ALPHERAN baptisé le 19 juillet 1692 à Saint-Sauveur (parrain Paul Ventre oncle, marraine Françoise Gibert) né le même jour.
  5. Jean Balthasar ALPHERAN né jumeau le 6 janvier 1695 baptisé le 8 à Saint-Sauveur (parrain Jean Chateminois bourgeois, marraine Jeanne Chassignolle).
  6. Charles ALPHERAN né jumeau le 8 janvier 1695 baptisé le même jour à Saint-Sauveur (parrain Charles Légier avocat à la cour, marraine Louise Alpheran sa tante).

VII - Claude ALPHERAN écuyer, seigneur de Montmeillan, anobli par lettres patentes du mois de juin 1724 (enregistrées le 21 avril 1725) pour les services rendus au moment de la grande peste, décédé avant 1745, épouse le 3 février 1715 à Saint-Sauveur d'Aix, Claire de TROSSIER fille d’Amant, conseiller secrétaire du roi en la chancellerie près le parlement, maintenu noble en 1702, et de Marie ALPHERAN sa seconde épouse; elle meurt à l’âge d’environ 60 ans le 22 août 1763 inhumée le lendemain en l’église des Observantins, d’où :

  1. Marie Thérèse d’ALPHERAN née le 14 septembre et baptisée le 15 septembre 1725 à Saint-Sauveur (parrain Me Boniface Alpheran avocat à la cour, ancien procureur au parlement, marraine Marie Alpheran) inhumée le 10 février 1726 aux Observantins.
  2. Melchior qui suit,

VIII - Melchior d’ALPHERAN de BUSSAN écuyer, seigneur de Montmeillan, conseiller du roi et avocat au parlement, né et baptisé le 7 juillet 1727 à Saint-Sauveur (parrain Melchior Alpheran grand prieur de l’Eglise de Malte, marraine Françoise de Ventre), inhumé à Lyon le 8 mars 1794. Il épouse le 7 septembre 1745 à la Madeleine), âgé de 18 ans, Henriette de REGINA, âgée de 19 ans, fille de Jean François, conseiller du roi, greffier en chef au parlement, et de Marie Thérèse de GAUTIER du POËT; bans à Saint-Esprit, d’où :

  1. Claire Henriette d’ALPHERAN de BUSSAN épouse le 29 août 1769 à Aix, paroisse Saint-Esprit, âgée de 21 ans, Joseph Claude Melchior de CAVASSE seigneur des Tourets, âgé de 38 ans, originaire de Toulon, paroisse de la cathédrale, veuf de Magdeleine LAUGIER, fils de feu Joseph et de Catherine MARTIN.
  2. Paule Thérèse Marie d’ALPHERAN de BUSSAN célibataire, née le 14 baptisée le 15 juillet 1747 à Sainte-Madeleine (parrain Paul Alpheran archevêque de Damiate évêque de Malte, marraine Thérèse de Gautier du Poët épouse de Jean François de Régina conseiller du roi ayeule maternelle), décédée le 18 novembre 1802 à Aix.
  3. Paul Jean François qui suit,
  4. Claude Joseph Melchior d’ALPHERAN de BUSSAN MONTMEYAN officier de marine de grand mérite, ayant de l’esprit et des connaissances ; engagé volontaire dans une campagne contre les Saletins en 1765, chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis le 2 mai 1762, garde-marine à Toulon le 12 janvier 1766, garde du pavillon le 27 avril 1770, enseigne de vaisseau le 1er octobre 1773, sous-brigadier des gardes du pavillon le 1er novembre 1776, lieutenant le 13 mars 1779, chef de brigade des gardes-marine le 28 août 1784, major de vaisseau le 1er mai 1786, rentraité avec le grade de contre-amiral le 8 juillet 1816 ; né le 11 janvier 1751 à Aix, baptisé le lendemain en l’église du Saint-Esprit (parrain Joseph Antoine de Gautier du Poët, conseiller au parlement, marraine Louise Françoise Gabrielle d’Albert du Chaine), décédé 17 août 1830 à Aix, âgé de 79 ans, sans alliance.
  5. François Boniface d’ALPHERAN de BUSSAN décédé à l’âge de 9 mois le 28 octobre 1752 inhumé le 29 aux Observantins paroisse Sainte-Madeleine.

IX - Paul d’ALPHERAN de BUSSAN écuyer, sert d’abord dans les armes pendant dix, étant entré comme garde-marine à Toulon le 27 novembre 1765, quitte le service en 1775, est reçu conseiller au parlement de Provence en la charge de son père en 1776 jusqu’à la suppression du parlement en 1791, comparaît aux Etats de Provence en 1787, est conseiller à la cour royale d’Aix de 1814 jusqu’à sa mort en 1821 ; né le 26 décembre 1749 à Aix, baptisé le lendemain en l’église du Saint-Esprit (parrain Jean François de Régina, conseiller du roi, greffier civil et criminel du parlement, marraine Marguerite de Buisson de Blanc), décédé le 7 décembre 1821 à Saint-Saturnin (Vaucluse) ; épouse le 24 avril 1775 à Puyricard près d’Aix, Marie Anne Luce MIFFRE de SAINTE-CROIX, âgée de 18 ans, née le 13 décembre 1756 à Saint-Saturnin-lès-Apt, fille de Boniface sieur de Sainte-Croix, et de Marie Anne de GAUDIN (de Gordes), en présence des parents et amis et de Louis Hyacinthe Elzéar de Rostolan trésorier au bureau des finances, Jean François de Meynier de Bussan et Louis Elzéar de Villeneuve chevalier baron d’Ansouis conseiller du parlement. Le château de Sainte-Croix à Puyricard prendra depuis ce temps le nom d’Alpheran, il sera complété au début du XXe siècle par une orangerie et une chapelle, propriété actuelle de la famille de Roquefeuil-Montpeyroux qui a aménagé les lieux pour en faire une résidence d’hôte. D’où :

  1. Thérèse d’ALPHERAN de BUSSAN née le 15 novembre 1776 à Aix, épouse à l’âge de 22 ans, le 20 messidor an VII de la République (8 juillet 1799), à Aix, Pierre François BESSON propriétaire, âgé de 46 ans, né le 8 mai 1753 à Entrevaux, fils de Gaspard André, et de feue Marguerite BONNETY.
  2. Paul d’ALPHERAN de BUSSAN conseiller auditeur de la cour d’Aix, démissionnaire en 1830, décédé sans alliance en 1870.
  3. Henriette d’ALPHERAN de BUSSAN née le 10 novembre 1789 à Aix, décédée à l’âge de 78 ans le 15 janvier 1868 à Aix, épouse le 1er janvier 1831 à Aix, Alphonse de SEBASTIANE propriétaire, né le 26 février 1790 à Forcalquier, fils de Claude, propriétaire, et d'Henriette Elisabeth d'EYMAR du BIGNOSC. Sans postérité.
  4. Melchior qui suit,
  5. Marie Alexandrine d’ALPHERAN de BUSSAN née le 13 novembre 1796, décédée le 14 mai 1843 à Apt, âgée de 46 ans, épouse en 1818, Joseph Barthélémy de FERRY du PLANTIER seigneur du Plantier fils de Jean-Baptiste, seigneur du Plantier et d’Anne de FERRY.

X – Melchior d’ALPHERAN de BUSSAN propriétaire, receveur de l’enregistrement puis instituteur à Châteauredon, né à Aix, décédé à Mézel le 28 mai 1865, âgé de 74 ans, épouse Claudine Dorothée Eulalie DEPRATS née à Entrevaux, fille de Joseph, et d’Elisabeth Rose Françoise BONNET ; elle meurt à Reillane le 31 octobre 1871, âgée de 64 ans. D’où :

  1. Eugénie d’ALPHERAN de BUSSAN née à Riom en Montagne (Cantal) le 22 mai 1831, domiciliée à Reillane, épouse à l’âge de 40 ans, le 14 novembre 1871 en la mairie de Reillane, suivant contrat passé le 10 précédent en la même ville (Miane notaire), Irénée NALIN, propriétaire de Dauphin, âgé de 37 ans, né le 14 février 1834, fils de feu Joseph Faustin, architecte à Dauphin, et de Marie NALIN, en présence de Félix Nalin frère de l’époux, propriétaire, Saturnin Jouval, marchand de tissus, Hyppolite Deidier, propriétaire, cousin maternel au 3e degré de l‘époux, et Jean-Baptiste Esmieu, instituteur.

 
 
 
contact