Anciennes familles de Provence
     

 

(d') Eymar


 

 

Famille installée à Forcalquier, anoblie par charge au milieu du XVIIe siècle. Une généalogie des Eymar a été publiée par l’abbé Corriol dans Comment les familles montent et disparaissent (reproduite sur le site de la médiathèque de Château-Arnoux).

Armes : d'or au chevron d'azur accompagné en pointe d'un coeur enflammé de gueules, au chef de sable chargé de trois molettes d'or.

 

 

I - Claude EYMAR propriétaire à Ongles, né en 1506, décédé à Ongles le 22 juillet 1601, âgé de 95 ans, d'où :

II - Pons EYMAR notaire royal du lieu d’Ongles, reçu dans cet office en novembre 1582, clerc au greffe des soumissions de Forcalquier, puis greffier de Sault, inhumé le 27 février 1642 en l’église des Frères Mineurs de Forcalquier, épouse Honorade MERCIER inhumée le 14 août 1657 à Saint-Mary d'où :

  1. Jean-Mathieu EYMAR né le 7 février 1598 à Ongles (parrain Mathieu Gassan, marchand de Forcalquier, marraine Anne Gassand femme de Me Guérin procureur au siège).
  2. Antoine qui suit,
  3. Charles EYMAR décédé enfant le 2 mars 1614 inhumé en l’église Saint-François.

III - Antoine EYMAR notaire royal de Forcalquier de 1624 à sa mort (provisions d’office le 23 août 1623), procureur au siège de la ville, né le 15 janvier 1600 à Ongles (parrain Benoît Barralier, prieur d’Ongles, marraine Honorade Laugier veuve du sieur de Blanchier, de Forcalquier), décédé à l’âge de 77 ans, inhumé le 29 mai 1677 aux Cordeliers, épouse par contrat du 25 octobre 1627 Lucrèce de BANDOLY veuve de Me Honoré GIRAUD avocat au parlement de Provence, fille de Me Etienne, notaire royal et procureur au siège de Forcalquier, et de Louise de PARISY sa première épouse. Veuve, Lucrèce de Bandolly fait un testament solennel le 16 novembre 1678 en faveur de ses enfants. Elle est inhumée le 26 mai 1683 aux Cordeliers. D’où :

  1. Marie EYMAR baptisée le 5 février 1628 à Saint-Mary.
  2. Auguste EYMAR émancipé par son père le 19 juin 1659, chanoine de Saint-Mary de Forcalquier, devenu infirme, inhumé le 18 avril 1675 à Saint-Mary.
  3. Poncet EYMAR baptisé le 31 janvier 1634 à Saint-Mary, émancipé par son père le 19 juin 1659 en la maison du consul Jean d’Arnaud, se bat en duel contre son frère Jean en août 1667, est condamné, prend la fuite (lors du testament de sa mère).
  4. Louise EYMAR baptisée le 10 mai 1636 à Saint-Mary.
  5. Joseph EYMAR prêtre et chanoine de Saint-Mary en 1678, baptisé le 8 septembre 1638 à Saint-Mary, inhumé dans ladite église le 16 avril 1709.
  6. Jean EYMAR avocat en la cour, émancipé par son père en juin 1666, se bat en duel l’année suivante contre son frère Poncet ; baptisé le 23 octobre 1640 à Saint-Mary.
  7. Anne EYMAR baptisée le 15 mars 1642 à Saint-Mary, décédée à l’âge de 24 ans inhumée le 29 décembre 1666 en l’église des Frères Mineurs ; épouse pc du 11 décembre 1659, Gaspard EYRIES bourgeois de Reillane, procureur au siège de Forcalquier, fils de Jean, bourgeois. Il fait un testament à Paris le 2 septembre 1670, étant malade et logé dans une maison où pend pour enseigne l’image Saint-Martin, rue de l’Arbre Sec, veut que sur son héritage il soit pris 400 écus pour les pauvres de Reillane. D’où postérité.
  8. Joachim EYMAR baptisé le 29 octobre 1644 à Saint-Mary.
  9. Jean-François qui suit,
  10. Etienne EYMAR religieux profès des Frères Mineurs en 1678, baptisé le 14 mars 1648 à Saint-Mary.
  11. Ange auteur de la seconde branche.
  12. Honorade EYMAR religieuse profès au couvent de l’ordre de Saint-Augustin à Forcalquier (1678).
  13. Marguerite EYMAR baptisée le 25 novembre 1654 à Saint-Mary (parrain Auguste Eymar chanoine de Saint-Mary son frère, marraine Marguerite de Brunet femme de Mr de Godin conseiller du roi) épouse le 24 septembre 1676 à Saint-Mary avec dispense de consanguinité, Balthasar VIAL avocat au parlement, décédé en 1720, fils de Jean-Pierre, avocat en la cour, et de Marie du TEIL.

IV - Jean-François EYMAR bourgeois, viguier et capitaine pour le roi au siège de Forcalquier, premier consul de la ville, baptisé le 24 juillet 1646 à Saint-Mary, inhumé le 14 novembre 1700 aux Cordeliers, épouse le 17 mai 1668 à Saint-Mary et suivant contrat passé devant Me Lafarge, Catherine GASSAUD fille de Louis, marchand bourgeois de Forcalquier, et de Françoise de FOURNEL, en présence de Jean Jacques Blanchard, Jean-Baptiste Siméon bourgeois de Saint-Michel, Alexandre Germain chirurgien et Pascal Revest prêtre; d’où :

  1. François qui suit,
  2. Marie EYMAR née le 5 baptisée le 6 août 1671 à Saint-Mary.
  3. Lucrèce EYMAR née et baptisée le 14 septembre 1672 à Saint-Mary.
  4. Jeanne EYMAR baptisée le 1er décembre 1673 à Saint-Mary née la veille décédée en janvier 1723, épouse par contrat du 8 mai 1700 François du TEIL avocat.
  5. Marguerite EYMAR baptisée le 6 septembre 1675 à Saint-Mary née le 3.
  6. Jean Antoine EYMAR lieutenant d’infanterie, baptisé le 27 décembre 1676 à Saint-Mary né le même jour, décédé à l'âge de 29 ans le 24 juin 1705 inhumé le même jour aux Cordeliers, après avoir testé devant Arnaud notaire à Forcalquier le 8 février 1705, étant malade, en faveur de sa mère Catherine de Gassaud.
  7. Joseph EYMAR baptisé le 19 mars 1678 à Saint-Mary, inhumé le 15 novembre 1683 aux cordeliers.
  8. Catherine EYMAR née et baptisée le 3 mai 1680 à Saint-Mary.
  9. Magdeleine EYMAR inhumée le 13 janvier 1681 aux Cordeliers.
  10. Louis EYMAR baptisé le 24 juillet 1681 à Saint-Mary né le même jour, inhumé le 29 septembre 1682 aux Cordeliers.
  11. Louis EYMAR baptisé le 3 février 1683 à Saint-Mary né le même jour, inhumé le 6 mai 1685 aux cordeliers.
  12. Pierre EYMAR chanoine de l’église de Forcalquier, prieur de Notre-Dame de Caseneuve, vicaire général du diocèse de Sisteron, né et baptisé le 12 mars 1684 à Saint-Mary, décédé le 23 novembre 1737 inhumé le lendemain à Saint-Mary.
  13. Louis EYMAR religieux profès de l’ordre de Saint-Benoît, sacristain du doyenné de Valensole, prieur de Saint-Michel de la Croix de la Vigne et ses dépendances, né et baptisé le 13 mai 1686 à Saint-Mary, décédé le 9 septembre 1725 inhumé le lendemain aux Cordeliers.
  14. Marie EYMAR baptisée le 18 octobre 1687 à Saint-Mary née la veille.
  15. Joseph EYMAR avocat au parlement, né le 18 baptisé le 19 janvier 1690 à Saint-Mary, décédé à l’âge de 73 ans le 11 février 1763 inhumé le lendemain aux Cordeliers, sans alliance.
  16. Catherine EYMAR née le 22 juin 1691 baptisée le lendemain à Saint-Mary, décédée le 4 inhumée le 5 avril 1701 aux Cordeliers.
  17. Marie EYMAR née et baptisée le 15 mai 1694 à Saint-Mary.
  18. Rose EYMAR née et baptisée le 27 mai 1695 à Saint-Mary, inhumée le 20 août 1700 aux cordeliers.
  19. Françoise EYMAR décédée le 18 inhumée le 19 avril 1699 aux Récollets.

V - François d'EYMAR écuyer, seigneur du Bignosc et de la Forest (acquis de la famille de Laidet), maire perpétuel alternatif et mi-triennal de Forcalquier, acquiert l’office de lieutenant général en la sénéchaussée de Forcalquier resté vacant depuis la mort de Gaspard d’Arnaud qui lui est adjugé le 25 mai 1708 moyennant 9.500 livres, ajoute à sa charge celle de conseiller secrétaire du roi, maison et couronne de France en la chancellerie de Provence, né le 29 janvier 1670 baptisé le 6 mars suivant à Saint-Mary (parrain Antoine Eymar, marraine Catherine Fournier) décède le 6 septembre 1738 à Forcalquier âgé de 70 ans, inhumé le lendemain aux Cordeliers; à sa mort son office de lieutenant général laissé vacant sera repris par son oncle Ange Eymar nommé par lettres du 2 février 1748. Il épouse par contrat du 2 mars 1713, (Thérèse Ursule) Charlotte de ROBINEAU fille de Pierre conseiller du roi, receveur général de France en Provence, et de feue Catherine RAGUENEAU, de Marseille, le futur époux est assisté de Pierre Eymar chanoine de l’église de Forcalquier, de Louis Eymar sacristain du doyenné de Valensole, et de Joseph Eymar avocat au parlement, ses frères, la future est assistée de Pierre Robineau son frère, de Jacques Raguenau, ancien commissaire des guerres, son oncle, de Jean Hermand Raguenau sieur de Villemont, receveur général des Finances de Provence, son oncle et tuteur. Elle meurt le 11 novembre 1772 et est inhumée le lendemain à Saint-Mary. D’où :

  1. Louis Joseph François qui suit,
  2. Marie Catherine d’EYMAR baptisée le 13 octobre 1718 à Saint-Mary de Forcalquier, décédée le 22 février 1738 inhumée le lendemain aux Cordeliers.
  3. Jeanne d’EYMAR du BIGNOSC baptisée le 13 octobre 1718 à Saint-Mary de Forcalquier épouse le 31 août 1745 en la chapelle rurale Notre-Dame de Fougères sur le terroir de Forcalquier, Joseph François d’ILLY écuyer de la ville de Saint-Omer, habitant de Bonnieux, fils de feu noble Jean-François chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis, capitaine commandant dans le régiment de Tallard Infanterie, et de Marie Josèphe Eugène de TAILLEUR, en présence de Gaspard Victor de Fauque de Jonquières, écuyer fondé de procureur de la mère de l’époux, de la mère de l’épouse, de Joseph d’Eymar avocat au parlement son oncle et curateur.
  4. Catherine d’EYMAR née et baptisée le 15 juin 1722 à Saint-Mary, inhumée le 23 juillet 1725 aux Cordeliers.
  5. Jean Armand d’EYMAR jumeau né et baptisé le 9 juin 1724 supplément le 21 à Saint-Mary, décédé le 11 inhumé le 12 septembre suivant.
  6. Louis Joseph François d’EYMAR jumeau né et baptisé le 9 juin 1724 supplément le 21 à Saint-Mary.
  7. Jean-Baptiste Pierre d’EYMAR de SAINT-MAURIN officier au régiment de Bourbon, né le 23 juin 1726 baptisé le lendemain à la maison supplément le 11 juillet suivant à Saint-Mary, décédé le 22 août 1772 inhumé le même jour au cimetière Saint-Mary.
  8. Geneviève d’EYMAR du BIGNOSC née et baptisée le 17 septembre 1728 à Saint-Mary, épouse le 21 avril 1748 en la chapelle Saint-Louis de la Charité de Forcalquier, Jean Joseph Gaspard LATIL conseiller et procureur du roi au siège et sénéchaussée de Sisteron, fils de feu Joseph conseiller et procureur du roi auxdits siège et sénéchaussée, et de Marie Marguerite Thérèse d’ARMAND de CHÂTEAUVIEUX. D’où postérité (voir le site Latil.org).
  9. Charlotte Suzanne d’EYMAR du BIGNOSC baptisée le 8 avril 1730 à Saint-Mary, épouse le 6 mai 1750 à Saint-Mary, noble Antoine Joseph Gaspard GIBERT docteur en droits, juge majeur de ville de l’Isle en Comtat, fils de Claude Gaspard docteur en droits, et de Magdeleine de PESENAS, en présence des parents et amis, de Jean Joseph Gibert docteur en théologie, prêtre, gardien des mineurs conventuels de Lisle.
  10. Noé Antoine d’EYMAR de la FOREST capitaine dans un des bataillons Royal Artillerie, né et ondoyé le 24 décembre 1731 baptisé le 3 janvier 1732 à Saint-Mary, décédé à l’âge de presque 30 ans le 17 mai 1761 inhumé le lendemain aux Cordeliers.

VI - Louis Joseph François d’EYMAR du BIGNOSC seigneur du Bignosc, avocat au parlement, vend la terre de Bignosc par contrat reçu Bon notaire, le 22 juin 1765, à messire Laurent Jacques Brun, président trésorier général de France, moyennant 120.000 livres, plus 1.200 livres d’épingle, ainsi que, pour 25.000 livres, le moulin à papier sur le Jabron acquis par sa mère Charlotte de Robineau, des Laidet-Sigoyer, en 1739 ; épouse par contrat du 16 octobre 1746 et le lendemain à Saint-Mary, Anne Elisabeth Madeleine d'EYMAR, fille d’Ange, seigneur de Saint-Jean, avocat au parlement, et de feue Elisabeth de GACHE ; il est assisté de Jeanne d’Eymar femme de Joseph d’Illy, Geneviève et Charlotte d’Eymar, ses sœurs, de Pierre de Robineau, commissaire des guerres, son oncle, de Marie Julie de Meyronnet Saint-Marc, sa tante, de François du Teil, avocat au parlement, son oncle, de dom Jean Victor Decorio prieur de Ganagobie seigneur de Ganagobie, Arris, Sigonce et Valous, son cousin, elle est assistée de Jean François Eymar conseiller avocat du roi au siège de Forcalquier, son oncle, de Balthasar Eymar docteur en théologie, chanoine sacristain, vicaire général et official de Marseille, et syndic du clergé dudit diocèse, son grand-oncle, de Madeleine Eymar femme de Joseph-Gaspard d’Eyroux de Pontevès lieutenant général criminel au siège de Forcalquier, sa tante, de Jean-Pierre Vial avocat au parlement, subdélégué de Mgr l’Intendant de Provence, et d’Ursule-Madeleine du Teil sa cousine. D’où :

  1. Ange-Marie d’EYMAR du BIGNOSC dit le Comte d'Eymar, né le 8 septembre 1747, ami de Mirabeau, il est l’un des 47 députés de la noblesse, nommé par le Directoire ambassadeur de la République Française à Turin, nommé colonel honoraire de la Garde de Forcalquier, préfet du Léman, meurt à Genève le 11 janvier 1803 âgé de 55 ans et 5 mois.
  2. Marie Magdeleine d’EYMAR du BIGNOSC née et baptisée le 15 septembre 1748 à Saint-Mary, décédée le 7 inhumée le 8 février 1752 aux Cordeliers.
  3. Marguerite d’EYMAR du BIGNOSC baptisée le 1er octobre 1749 à Saint-Mary née la veille.
  4. Thérèse Julie d’EYMAR du BIGNOSC née le 20 mai 1751 baptisée le même jour à Saint-Mary de Forcalquier, décédée le 3.9.1826 à Forcalquier, épouse 1) le 23 février 1773 à Saint-Mary de Forcalquier, Pierre ARNAUD (1735-1779) officier d’artillerie, chevalier de l’ordre de Saint-Louis, fils de Jean-Baptiste notaire royal et receveur, et d’Ursule Magdeleine du TEIL. Dont postérité. 2) le 7 septembre 1784 en la chapelle rurale de Fougères à Forcalquier, Louis Balthasar CLEMENTIS docteur en médecine, de Cucuron, âgé d’environ 38 ans, fils de feu Joseph, docteur en médecine, et de feue Marianne BRUNY.
  5. Zoé Marguerite d’EYMAR du BIGNOSC née à Forcalquier, décédée le 3 pluviose an X à Manosque,âgé de 50 ans, épouse Louis Joseph AUDIBERT.
  6. Elisabeth d'EYMAR du BIGNOSC née et baptisée le 1er novembre 1754 à Saint-Mary.
  7. Henriette Elisabeth d'EYMAR du BIGNOSC née en 1754, épouse en 1777 à Forcalquier, Claude de SEBASTIANE seigneur de Champclos et de Porchères, propriétaire, conseiller municipal de Forcalquier, fils de Jean, seigneur des mêmes lieux, et d'Anne DELTOUR.

 

Comte d'EYMAR
député de la noblesse en 1789
 
contact