Anciennes familles de Provence
     

 

(de) Corage


 

 

Famille ancienne du pays d’Apt, et dont on peut remonter la filiation, d’après le Nobiliaire de Rémerville, d'où est reprise cette notice, à Guidet de Corage vivant en 1287. Elle posséda les seigneuries de Vedène près Sorgues et de Corbières, et finit dans la famille de Rémerville.

Armes : de gueules à la fasce d’or accompagnée de trois léopards de même,
deux en chef et un en pointe.

 

I – Guidet de CORAGE mentionné en 1287, père supposé de :

II – Hugues de CORAGE cité en 1351 dans une assemblée des nobles de la ville d’Apt, cité aussi en 1363, épouse une demoiselle de la maison d’ESPARRON d’où :

  1. Barthélémy qui suit,
  2. Guion CORAGE mort en 1394.
  3. Antoine CORAGE religieux de l’ordre des Frères mineurs d’Apt, dont il fut le gardien en 1393.
  4. Michel CORAGE mort sans successeur.

III – Barthélémy de CORAGE seigneur de Courbières, député de la ville d’Apt à l’assemblée des Etats de 1394, élu premier syndic de la ville en 1391, 1401, 1415, achète la seigneurie de Courbières d’Allemand du Puy seigneur de Reillannette en 1414, par acte passé au château de Sault, il meurt en 1429 et est inhumé en l’église des Frères Mineurs le 25 novembre ; marié avant 1360 à Marguerite de SAINT-JEAN, de Manosque, d’où :

  1. Isnard de CORAGE épouse en 1404 Catherine de BOT fille de Bertrand co-seigneur de Saignon, et d’Honorade de VACHERES, héritière des biens de son père situés à Cadenet, et à elle donnés lors de son premier mariage avec Pierre de BERMOND alias de MENERBE. Elle se remarie en troisièmes noces à Louis d’AIGLUN, mort à Apt et inhumé en l’église des Frères Mineurs le 28.2.1443. D’où :

    1. Isnardet CORAGE mort sans postérité.
    2. Marguerite de CORAGE épouse Antoine d’ALBERTAS fils de Jean et de Catherine de LA ROQUE.

  2. Jean CORAGE
  3. Argentine CORAGE morte jeune
  4. Peiret CORAGE mort jeune

IV - Jean CORAGE seigneur de Courbières et de Vedènes, député en 1435 de la ville d’Apt pour rendre hommage à la reine Isabeau femme du roi René ; épouse en 1410 Marguerite de SADE dame de Vedènes, fille d’Andrivet, d’Avignon, et d’Argentine CAVALLIERE, et petite-nièce de la belle Laure de Sade louée par Pétrarque. Jean teste le 8 novembre 1451, et laisse de sa femme un fils unique:

V - Pierre CORAGE seigneur de Courbières et Vedènes, acquiert une portion de la seigneurie de Vachères en 1453 de Boniface de Vachères, ce qui sera l’origine d’un long procès avec la famille de Vachères. Epouse 1) par contrat du 25 juillet 1447 Annette ALBERTAS fille d’Antoine, et soeur d’Honorade abbesse de Sainte-Croix, dotée de 1.000 florins. Sans postérité. 2) Jeanne de SADE fille de Baudet seigneur de Saumanes et de Giraude de LA BARRE et petite-nièce de Pons de Sade évêque de Marseille; elle teste le 28 août 1479. D’où, du second lit :

  1. Anne de CORAGE religieuse à l’abbaye royale de Sainte-Croix.
  2. Luce de CORAGE épouse par contrat du 9 décembre 1469, Jacques ALBERTAS élu premier consul de la ville de Marseille, mort vers 1521, fils d’Isnard marchand drapier d''Apt, et de Louise de BRESSE ou Brice. Elle meurt sans postérité.
  3. Catherine de CORAGE héritière universelle, épouse en octobre 1484, Guillaume de REMERVILLE seigneur de Remerville et Champigneulles en Lorraine, secrétaire du roi René.
  4. Madgdeleine de CORAGE morte jeune.
  5. Gabrielle de CORAGE morte jeune
  6. Baptiste CORAGE mort jeune.
  7. Françoise de CORAGE épouse par contrat du 2 avril 1495 passé à Apt, noble Pierre SALOMON marchand de la ville de Salon  ; l'épouse est assistée de sa soeur Catherine qui lui donne 50 florins, l'époux est assisté de noble Charles Louis, de Salon, et de Guillaume Salomon. D'où postérité (source JL. Soler/A. Légier).

 

 
contact