Anciennes familles de Provence
   

 

descendance de Claude Croze-Magnan


 

IV - Claude CROZE MAGNAN tisseur à toile de Saint-Maime (fils de Louis, marchand à Manosque, et de Catherine Monier), baptisé le 22 juin 1671 à Saint-Maime (parrain Claude Thabar libraire habitant de Forcalquier, son beau-frère, marraine Anne Codur veuve de Michel Magnan notaire de Forcalquier sa tante), épouse le 22 juin 1696 à Saint-Sauveur d’Aix, Claire POURPRE d’Aix, fille de Jacques, tisseur à toile, et de Viane VERNET, les témoins sont Joseph Rousset ecclésiastique, Noé Pourpre frère de l’épouse, Pierre Pelenc, et Jean Siméonis notaire royal de Pourrières. D’où :

  1. Joseph CROZE MAGNAN épouse par contrat du 25 juin 1720 passé à Marseille, et le 23 juillet suivant en l’église paroissiale d’Allauch, Marguerite AMPHOUX fille de François et de Marguerite BAUD. Elle meurt à l’âge d’environ 92 ans et est inhumée le 4 janvier 1787 en la paroisse Saint-Martin de Marseille. D’où :
  2. Madeleine CROZE MAGNAN née vers 1733, épouse le 19 mai 1755 à la Major de Marseille, âgée de 22 ans et assistée de Pierre Bompard son curateur, Gabriel LOUIRETTE garçon cordonnier résidant à Marseille depuis quatre années, âgé de 26 ans, illettré, fils de Louis et d’Anne ANDUZE, du lieu de Broquier en Rouergue, diocèse de Rodez, en présence de Pierre Barthe négociant à la Samaritaine, Louis Cavane tisseur à toile, Charles Anduez cousin de l’époux, et Joseph Chabert maçon.
  3. Laurent qui suit,
  4. Noé CROZE MAGNAN né le 14 avril 1699 à Aix, baptisé le même jour en l’église cathédrale Saint-Sauveur (parrain Jacques Chanut faiseur de peignes, marraine Marie Thérèse Pelissier).
  5. Anne Rose CROZE MAGNAN épouse 1) le 21 octobre 1721 à Allauch, Michel OLIVE fils de feu François, et de Marquise CAMOIN. 2) le 11 décembre 1736 à la Major de Marseille, Etienne BLANC, veuf, fils de feu Jean, et de feue Marguerite PEBRE.

V – Laurent CROZE-MAGNAN tisseur à toile, illettré, résidant à Marseille depuis plus de 15 ans lors de son mariage, né à Aix, décédé avant 1765, épouse le 8 juillet 1725 à la Major de Marseille, Thècle ARQUIER de Lambesc, fille de Pierre, présent, et de Madeleine SAUTEL, en présence d’Henri Arquier, frère de l’épouse, Charles Massillon, de Marseille, Auguste Durand marchand tanneur. Elle meurt avant 1765. D’où :

  1. Jean Joseph qui suit,
  2. Marguerite CROZE MAGNAN épouse le 16 novembre 1765 à la Major de Marseille, autorisée de Barthélémy Rey maître ès arts, son curateur, Pierre BIRON, navigant âgé de 32 ans, résidant à Marseille depuis 18 ans, né à San-Remo diocèse d’Albenga en Ligurie, où il a été baptisé le 29 avril 1733, fils de Bernard et de feue Marie CORBON, de San Remo.

VI – Jean Joseph CROZE MAGNAN naviguant à Marseille, né vers 1736, décédé à l’âge de 50 ans et inhumé le 6 décembre 1786 en la paroisse Saint-Martin, épouse 1) Marie TAUREL inhumée à la Ciotat. 2) le 2 avril 1782 à Notre-Dame des Accoules, Thérèse FABRE, fille de Jean Louis, et de Geneviève BLANCHE, du lieu de Cuges et résidant depuis son enfance à Marseille. D’où, du premier lit :

  1. Marie Françoise CROZE MAGNAN épouse le 5 juin 1786 en l’église Saint-Martin, Lazare BLANC laboureur du lieu de Saint-Victoret diocèse d’Arles, fils de Lazare et de Rose MICHEL.
  2. Jeanne Rose CROZE MAGNAN épouse le 6 novembre 1792 en l’église de Château-Gombert à Marseille, Nicolas Clément PIGNOL fils de François ménager, et de Marguerite BERAUD, en présence des parents de l’époux, et de Jean Lotard marchand de vin, Jean Pignol ménager, Jacques Rouget laboureur et Esprit Guichard ménager.

 

 

 
contact