Anciennes familles de Provence
   

 

Fessy de la Cardonnière


 

Pierre Fessy, marchand de draps, juge conservateur de la ville de Lyon, né à Valensole en 1665, est un fils cadet de Jean-François Fesse, marchand et consul de Valensole, et de Catherine Gibaudy, de Riez. Installé à Lyon, il y épouse une fille du drapier Louis Bonnafoux, dont il a plusieurs enfants. Deux de ses fils, Michel et Pierre-Samuel Fessy de Lineau, font une brillante carrière dans les armes : le premier comme capitaine au service du roi Stanislas de Pologne, duc de Lorraine, le second dans la compagnie des gardes du corps du roi Louis XV.

Un autre fils, Pierre Fessy de la Cardonnière, négociant, part à la Martinique mais en revient probablement sans fortune et s’installe à Granville en Normandie, où il est employé dans les fermes du roi. Son petit-fils, Pierre Fessy (1771-1844), né à Granville, sera simple instituteur. Se trouvant en garnison à Quimper en 1797, il y épouse la fille du citoyen Ameline, dont il a plusieurs enfants, dont un fils instituteur et un autre militaire. Un autre fils, installé à Paris, sera l’organiste et compositeur Alexandre Fessy (1804-1856), alias Fessy de la Cardonnière, titulaire des orgues de l’église Saint-Roch à Paris en 1847. Marié en 1831 à Marie Charlotte Canat de Chavy, Alexandre Fessy aura trois enfants, dont le sort échappe à nos recherches...

L’histoire des Fessy de la Cardonnière montre que, ni eux-mêmes ou leurs descendants, les Menard de Chauglonne, ni les Fresse de Monval en Provence, n’avaient plus le souvenir de leur existence réciproque. En effet, lorsqu’en février 1893, le négociant lyonnais Albin Mayet (1825-1905), rédige ses mémoires à partir de notes généalogiques recueillies par son cousin Henri Menard de Chauglonne, il écrit :

« Avant de suivre la branche masculine des Menard, je dois m’arrêter à cette famille Fessy de La Cardonnière, dont la mémoire est heureusement conservée par les deux magnifiques portraits que nous possédons et qui sont actuellement à la garde de notre cousine Adrienne Menard. Quel grand air avaient ces respectables aïeux ! Nous ne savons rien de leur existence, sinon qu’elle s’écoula en Languedoc et que Pierre Fessy était magistrat. Mais nous pouvons juger du mérite de ce père et de cette mère par la famille qu’ils ont élevée, composée de notre arrière aïeule, d’un officier qui fut au service de Stanislas, duc de Lorraine, d’un autre officier garde du corps de Louis XV, d’un père jésuite, de trois religieuses, dont deux visitandines, et d’un de ces cadets qui furent à la Louisiane ou au Canada fonder l’empire colonial de la France. »

Ce passage est extrait du Livre de raison d'Albin Mayet, mis en ligne par l’association La Gazette de l’île-Barbe, que nous remercions vivement en la personne de son président M. Pierre Jaillard.

Le lien entre les deux familles existait pourtant dans les premières générations. Nous savons en effet que Pierre Fessy, installé dans le négoce à Lyon, fut témoin au mariage de son neveu Augustin Bonardy, à Amiens en 1699, et que le fils de ce dernier, Bonardy de Crécy, devenu conseiller au parlement de Paris en 1733, tiendra sur les fonts, un an et demi plus tard, en cette même ville, la fille du capitaine Fessy de Lineau son parent. Mais avec le temps, ces souvenirs avaient totalement disparu, et l’origine provençale des Fessy aussi. Pourtant les armes sont bel et bien identiques, ainsi que l'atteste ce couvert d’argent, réchappé de la Révolution et mentionné par Albin Mayet, gravé aux blasons Menard et Fessy de la Cardonnière.

Nota : les Fessy de la Cardonnière sont à distinguer de la famille Fessy installée fin XVIIe siècle à Saint-Galmier en Forez, et en Lyonnais.

 

V – Pierre FESSY marchand bourgeois à Lyon, juge conservateur, installé à Lyon dès 1699, baptisé le 7 juin 1665 en l’église de Valensole (parrain Pierre Bouffier notaire royal, marraine Ory d’Aguilhier), décédé avant 1736, épouse Antoinette BONNAFOUX née le 15 mars 1678, fille de Louis, marchand à Lyon, et de Claudine CELLIER. Elle meurt le 7 mars 1744. D’où :

  1. Claudine FESSY religieuse de la Visitation, née le 15 juin 1702 baptisée le 17 en l’église Saint-Nizier de Lyon (parrain François Fessy prêtre, marraine Claudine Cellier veuve de Louis Bonnafoux marchand à Lyon).
  2. Michel FESSY de LINEAU capitaine de cavalerie au service du roi Stanislas de Pologne, né le 15 mai 1703 baptisé le lendemain en l’église Saint-Nizier de Lyon (parrain Michel Bonnafoux ecclésiastique, marraine Jeanne Cellier femme de Pierre Larcher libraire) ; épouse en 1730 à Paris, Marie Magdeleine de KNEPPER veuve avec une fille de Guillaume de GAYE chevalier de l’ordre de Saint-Lazare. A la mort de son premier mari, Marie Magdeleine de Knepper avait été nommée tutrice de sa fille Constantine Charlotte de Gaye par décision du 11 juillet 1730. D’où :

    1. Françoise Charlotte FESSY de LINEAU née le 10 août 1734, ondoyée le lendemain, reçoit les cérémonies de supplément de baptême à Paris le jeudi 20 janvier 1735, sa naissance est signalée dans le Mercure de France : son parrain est François Bonardy de Cressy conseiller au parlement, sa marraine Marie-Charlotte Sobieski princesse de Pologne, duchesse de Bouillon. Elle épouse Joseph DESME du BUISSON.

  3. Suzanne FESSY née le 22 baptisée le 23 mai 1704 en l’église Saint-Nizier de Lyon (parrain François Bonnafoux maître chirurgien à Saint-Genis Laval, marraine Suzanne Archimbaud femme de Jean Cellier marchand pelletier).
  4. Anne Marie FESSY née le 18 septembre 1705 baptisée le lendemain en l’église Saint-Nizier de Lyon (parrain Jean Pellier marchand pelletier, marraine Anne Marie Gascon veuve de Louis Ragon bourgeois).
  5. Joseph FESSY jésuite, né le 31 mars 1707 baptisé ledit jour en l’église Saint-Nizier de Lyon (parrain Joseph Fessy marchand, marraine Catherine fille de Pierre Brion Dupré marchand).
  6. Marie FESSY religieuse de la Visitation, née le 20 mars 1708 baptisée le même jour à Saint-Nizier de Lyon (parrain Jacques Birousse marchand, marraine Marie Girard femme d’Antoine Fabry marchand bourgeois).
  7. Pierre qui suit,
  8. Claude Samuel FESSY de LINEAU écuyer, capitaine des dragons du roi, garde du corps du roi Louis XV, né le 4 août 1710 à Lyon, baptisé le même jour en l’église Saint-Nizier (parrain Samuel Eimar marchand de Lyon, marraine Claudine Fessy sa soeur), épouse le 19 octobre 1745 en l’église Saint-Paul de Lyon, Claudine MARECHAL fille de Pierre, ancien officier de la compagnie du guet à Lyon, et de Jeanne BERNARD, présente, en présence d’Annemond Gay bourgeois, oncle maternel et parrain de l’épouse, François Gaboulet receveur pour le roi des postes au bureau général des postes, André Bonnet mêtre perruquier à Lyon et Pierre Boyer prêtre.
  9. Vincent FESSY né le 17 octobre 1711 baptisé le jour même à Saint-Nizier de Lyon (parrain Vincent Guiguet marchand, marraine Claudine Fessy fille).
  10. Jean-Baptiste FESSY né le 27 juin 1713 baptisé le lendemain (parrain Jean-Baptiste Liquier marchand, marraine Claudine Fessy).
  11. Anne FESSY de LA CARDONNIERE décédée le 5 mai 1790, épouse le 1er juillet 1736 en la chapelle de Saint-Marul paroisse Saint-Pierre et Saint-Saturnin de Lyon, Théodore MENARD du PERRIER marchand drapier et de soie, à Lyon, né en mars 1702 à Saint-André de Majencoules (Gard), fils de Pierre, bourgeois à Peyregrosse paroisse Saint-André diocèse d’Alès en Languedoc, et de Marie FEROND, en présence des parents de l’épouse, de Philippe Menard marchand, oncle, Jean et François Menard, marchands, frères de l’époux, de Pierre Fessy négociant à Lyon. Il meurt en 1753. D’où descendance Menard de Chauglonne.
  12. Jeanne Françoise FESSY de LA CARDONNIERE religieuse bernardine.

VI - Pierre FESSY de LA CARDONNIERE négociant et bourgeois de Lyon, qualifié écuyer, sieur de la Cardonière, part à la Martinique, puis revient et est employé dans les fermes du roi à Granville en Normandie (1743), nommé contrôleur du bureau des traites audit lieu, né le 17 mai 1709 à Lyon baptisé le même jour à Saint-Nizier (parrain Pierre Bonnardy marchand, marraine Françoise Charier veuve de Martial Gaillard maître cordonnier), épouse Anne Catherine BASONNEAU. D’où :

  1. Pierre Urbain qui suit,
  2. Jean Marguerite FESSY de LA CARDONNIERE né le 17 baptisé le 19 février 1743 en l’église de Granville (parrain Jean Oudinet bourgeois, marraine Marguerite Bailly).

VII - Pierre Urbain FESSY de LA CARDONNIERE sieur de la Cardonnière, receveur des domaines du roi et contrôleur des actes à Hambye/Harubie y demeurant, né en 1738-39, épouse le 1er mai 1770 en l’église de Granville, Anne Michelle Gabrielle de GOURNAY âgée de 28 à 29 ans, fille de Michel, docteur en médecine, ancien et premier échevin de Granville, et de Marie Françoise TULON, l’époux reçoit le consentement de son père alors à Lyon. D’où :

  1. Pierre Marie Siméon qui suit,

VIII - Pierre FESSY instituteur, sergent major au premier bataillon de la 81e brigade en garnison à Quimper lors de son mariage, puis commis à Quimper (1811), né le 2 février 1771 et baptisé le même jour en l’église de Granville (parrain Pierre Fessy de la Cardonnière son ayeul, représenté par Marie Tulon marraine, et aussi ayeule de l’enfant), décédé à Quimper le 26 octobre 1844, âgé de 73 ans, épouse le 10 février 1797 à la mairie de Quimper, Marie Marguerite AMELINE, tailleuse, âgée de 23 ans, née en 1774 à Quimper, fille de Jean-Pierre et de feue Marie TOUZE, en présence du père de l’épouse, de Jean-Baptiste La Douce armurier, Louis Martin Noel et de Renée Lamiseau, épouse en secondes noces dudit citoyen Ameline, de Louis Ameline boulanger frère de l’épouse, et son épouse, et autres. Elle meurt le 13 décembre 1850 à Quimper, âgée de 76 ans. D’où :

  1. Jeanne Marie Adélaïde FESSY institutrice, célibataire, née le 20 brumaire an VI à Quimper, y décédée le 24 juin 1878, âgée de 80 ans.
  2. Jeanne Marie Louise Romaine FESSY rentière, célibataire, née le 26 ventôse an VII à Quimper, y décédée le 15 janvier 1881, âgée de 82 ans.
  3. Pauline Renée Azalia FESSY née le 14 pluviose an IX à Quimper.
  4. Pierre FESSY instituteur, rentier, né le 30 juin 1803 à Paris, décédé le 16 janvier 1888 à Quimper, épouse le 21 avril 1828 en la mairie de Quimper, Henriette Louise LEONARD née le 14 juin 1800 à Audierne (Finistère) fille de feu Pierre Louis, maître boucher, et d’Yvonne Marie FLAMANT. D’où :

    1. Henriette FESSY née le 8 février 1829 à Quimper, décédée le 28 août 1904, épouse le 14 février 1858, son oncle Alexandre Thomas FESSY, capitaine d’infanterie.

  5. Alexandre Charles qui suit,
  6. Célestine Julienne FESSY née le 6 ventôse 13 à Quimper.
  7. Marguerite Louise FESSY née le 28 mars 1806 à Quimper.
  8. Gabriel Paulin FESSY praticien, célibataire, né le 20 octobre 1807 à Quimper, y décédé le 9 octobre 1860.
  9. Ange Louis Justin FESSY né le 3 octobre 1809 à Quimper.
  10. Alexandre Thomas FESSY capitaine d’infanterie au 46 régiment d’infanterie de ligne, obtient la médaille de Sardaigne pendant la guerre d’Orient, chevalier de la Légion d’Honneur par décret du 1er juin 1855, domicilié à Quimper, né le 14 mars 1811 à Quimper, décédé le 10 octobre 1887 à Quimper. Epouse le 14 février 1858 à la mairie de Quimper, sa nièce Henriette FESSY née le 8 février 1829 à Quimper, fille de Pierre, instituteur, propriétaire, et d’Henriette Louis LEONARD, en présence de Gabriel Paulin Fessy praticien frère de l’époux, Charles Rabot chef de division du secrétariat général de la préfecture, Félix Jacques Séraphin Léonard, entrepreneur de voitures, oncle maternel de l’épouse, et Eugène Millot. Elle meurt le 28 août 1904. D’où :

    1. Alexandre Pierre Marie FESSY né le 24 octobre 1859 à Quimper, décédé 4 jours plus tard.
    2. Marie Henriette FESSY née le 4 avril 1861 à Quimper.
    3. Auguste FESSY célibataire, né le 26 janvier 1863 à Quimper, y décédé le 9 juillet 1911, âgé de 48 ans.
    4. Félix Henri FESSY né le 12 juillet 1864 à Quimper, y décédé 24 juillet suivant.
    5. Eugène Emmanuel FESSY né le 11 janvier 1866 à Quimper, y décédé le 30 septembre 1878.
    6. Marguerite Emilie Louise FESSY née le 19 juillet 1868 à Quimper.

  11. Adélaïde Joséphine Virginie FESSY née le 18 avril 1812 à Quimper, y décédée le 17 juin 1817.

IX - Alexandre FESSY alias FESSY de LA CARDONNIERE élève du Conservatoire de Paris en 1813, organiste et compositeur de renom, titulaire de l’église de la Madeleine en 1846, puis l’année suivante de l’église Saint-Roch jusqu’à sa mort, fut également chef d’orchestre et auteur de nombreux ouvrages liturgiques ou didactiques, né le 18 octobre 1804 à Paris, décédé le 29 novembre 1856 à Paris, âgé de 52 ans. Epouse le 14 mai 1831 à Paris, Marie Charlotte CANAT de CHAVY. D’où :

  1. Charles Alexandre Jean FESSY DE LA CARDONNIERE né le 20 juin 1832 à Paris.
  2. Marie Jeanne Charlotte FESSY de LA CARDONNIERE née le 4 août 1833 à Paris.
  3. Jules Paul Léon FESSY de LA CARDONNIERE né le 25 octobre 1834 à Paris.


 

 

 
contact