Anciennes familles de Provence
 

 

seconde branche


IV - Jacques GARRET CATIN associé à son frère Pierre comme rentier de l’évêque de Gap 1548, trésorier des Etats de Provence en 1556, nommé Jacques Catin trésorier des Etats dans un acte du 1.12.1557 citant Arnoux et Elzéar Berluc, frères, décédé av. 1580. Ep. 1) Lucrèce VAUX de BRION. 2) Perronne LAIDET ou MOTET qui teste le 24.7.1582. D’où :

  1. Pierre CATIN écuyer, seigneur de Noyers, fs de Jacques Catin, est cité dans une obligation que lui fait Madeleine de la Tour comtesse de Tende le 25.11.1572.
  2. Jacques CATIN prévôt de l’église de Sisteron, héritier de Jacques Catin trésorier des Etats de Provence son père, autorisé par sentence du 27.11.1582 à bénéficier d’un délai d’un mois pour faire procéder à l’inventaire des biens dudit héritage.
  3. Joseph GARRET dit CATIN (du second lit) écuyer de Sisteron, épouse suivant contrat du 17 mai 1580 à Aix, Marguerite de MATERON d'Aix, fille de Joachim, écuyer, seigneur de Salignac et d'Entreprierres, et de Marguerite de GUILHEN de PUYLAVAL. D’où :

    1. Jean-Jacques GARRET-CATIN écuyer, de Sisteron, demeurant à Aix, héritier de Marguerite Matheron, procuration le 16.12.1638.

  4. Lucrèce GARRET épouse Reynaud de LOMBARD, de Sisteron, d’où postérité.
  5. Gabriel qui suit,

V - Gabriel GARRET dit CATIN écuyer de Sisteron, maître d’hôtel de Mme des Diguières à Puymore c.1601, oncle de Jean de Lombard, éc. de Ventavon, 1591 fs de Reynaud. Epouse Louise de LOMBARD d’où :

VI - Melchion GARRET de CATIN père de :

  1. Claude qui suit,
  2. Baptistine de CATIN (de Sisteron, fille de Melchion) épouse par contrat passé à Beaujeu le 21 août 1613, Antoine RIPERT, fils de feu Michel.
  3. Anne GARRET de CATIN dont la clôture du compte de tutelle est réglée par ordonnance du 31 octobre 1635, épouse Pierre André de LEYDET sieur de Feissal, d’où postérité.
  4. Melchionne GARRET de CATIN épouse vers 1600, Pierre VELLIN notaire et procureur du greffe au baillage de Gap, receveur des leydes ; elle teste veuve le 12 décembre 1619. D’où postérité.

VII - Claude GARRET de CATIN épouse Catherine GIRARD (ou Marguerite de BERNARD?) d’où :

  1. Catherine GARRET de CATIN épouse par contrat du 18 janvier 1602 à Sisteron, Antoine de JOUFFREY, avocat à Briançon 1599 éc., fs d’Antoine conseiller du roi et lieutenant particulier à Briançon, et de Barbe EME de SAINT-JULIEN. Il teste le 4.2.1611 (Gie Jouffrey in Artefeuil II, 43 nomme son épouse : Marguerite de GARRET fille de Claude, de Volone, et de Marguerite de BERNARD). D’où postérité.

Isolés : Antoinette GARRET et Madeleine GARRET c.18.11.1598 (AHP B1901). Thomas GARRET, prêtre bénéficier de l’église Notre-Dame des Dons d’Avignon, et vicaire de Gordes c. 19.2.1636 (AHP B2051 f°502).

 
contact