Anciennes familles de Provence
 

 

(de) Gondon


 

 

Famille ancienne et notable de Saignon (Vaucluse) dont la filiation peut être suivie depuis les premières années du XVIe siècle; les Gondon ont formé de nombreuses branches réparties dans la région.

Parmi celles-ci, on recense :

Guillaume Gondon, juge de Saignon, et André Gondon, docteur en médecine du même lieu, eurent pour armes, inscrites à l’Armorial général d’Hozier : d’or au collier de perles noué de sinople. Marguerite Gondon veuve de Marc de Sade, reçut pour armes : de gueules au gant d’argent mis en pal.

 

I – N. GONDON père de :

  1. Pierre qui suit,
  2. Pons auteur de la seconde branche,

II – Pierre GONDON laboureur de Saignon, épouse Mathieuve d’où :

  1. Georges qui suit,
  2. Laurent GONDON ménager, épouse en 1528 Isabeau MATHIEU, de Caseneuve, dont postérité.
  3. Jean auteur d’une branche,

III - Georges GONDON lieutenant de viguier de Saignon, épouse 1) en 1539 Marguerite BOYER, d’Apt. 2) en 1557 Honorade HORTIE fille de Rollet notaire d’Apt, et d’Espritte JOURDAN. D’où :

  1. André qui suit,
  2. Marguerite GONDON épouse en 1562 Antoine SOLLIER, marchand de Saignon.
  3. Michelle GONDON épouse en 1573 Barthélémy BROCHIER, gardien des prisons de Forcalquier.

IV - André GONDON praticien, greffier royal d’Apt, épouse en 1581 Claire de BOSCO fille de Jacques, greffier royal d’Apt, et de Louise ESCUYER. D’où :

  1. Louise GONDON épouse en 1634 Rollet TREMOLIER, marchand d’Apt.

 

 
contact