Anciennes familles de Provence
     

 

Graffan


 

Famille de marchands et juristes aixois, venue de Draguignan. Son auteur est Jean Graffan, régent du collège de Draguignan, reçu procureur au siège de cette ville en 1573. Son fils Antoine Graffan, avocat au parlement de Provence, se maria à Aix en 1617. Louis Graffan, son fils, fut chirurgien et Honoré Graffan, son petit-fils, marchand. Alexandre Graffan (1704-1780), fils de ce dernier, renoua avec le droit et acquit une charge de procureur au parlement. Jacques Graffan (1739-1799) fils du précédent, fut avocat, puis en 1782 juge garde et inspecteur des Monnaies en la généralité de Provence. Veuf quatre ans après son mariage, il épousa en secondes noces, en 1785, Virginie Thiers, fille de l’archiviste de la ville de Marseille, et tante du futur président de la République. De son premier mariage, il laissa plusieurs enfants, dont Marcellin Graffan (1783-1844) avoué près le tribunal d’Aix, et François Graffan (1784-1843) négociant puis commissaire de police dans le Var. La famille Graffan est toujours représentée.

Nous remercions vivement M. Robert Graffan, qui nous a permis d’utiliser les données déjà mises en ligne sur sa famille.

 

*

 

I – Jehan GRAFFAN reçu en 1573 procureur au siège de Draguignan ; épouse Jehanne GIRAUD d’où :

II – Antoine GRAFFAN avocat en la cour du parlement d’Aix, baptisé le 2 décembre 1579 en l’église collégiale de Draguignan (parrain Antoine Rasque notaire royal et consul de Draguignan, marraine Marguerite Tulles son épouse), décédé avant 1637, épouse par contrat du 17 janvier 1617 à Aix, Françoise ALIBERT fille d’Honoré, bourgeois d’Aix, et de Magdeleine BAUD. D’où :

  1. Anne GRAFFAN épouse le 27 avril 1637 en la cathédrale d’Aix, et suivant contrat signé la veille, Esprit BRUN, procureur du roi de la ville de Brignoles, fils de feu Jacques et de Marguerite de THORON vivante, en présence de Pierre Brueys avocat, Louis Jujardy, Guillaume Graffan et autres.
  2. Magdeleine GRAFFAN baptisée le 15 septembre 1626 en l’église de la Madeleine (parrain Antoine Saurin avocat en la cour, marraine Jaumette Goiran.
  3. Louis qui suit,

III – Louis GRAFFAN maître chirurgien d’Aix, né vers 1630, inhumé le 3 août 1678 au couvent des Grands Augustins, épouse le 25 juin 1662 en la basilique Saint-Sauveur d’Aix, Laurence AILLAUD de Salon, habitante d’Aix, fille de feu Antoine, berger, et de Marguerite RIPPERT. D‘où :

  1. Marie GRAFFAN née à Aix et baptisée le 5 août 1663 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Joseph de Thoron, marraine Jeanne d’Audiffren), décédée le 8 février 1708 à Aix et inhumée le lendemain en la paroisse du Saint-Esprit, âgée de 44 ans ; épouse le 2 janvier 1687 en la cathédrale d’Aix, Jean-Baptiste JULIEN, de Pertuis, jadis homme de chambre de Son Excellence puis au service du président de Cornillon, fils de feu Gaspard, et d’Honorade DALIE, en présence de la mère de l’épouse, de Joseph Blanc, bachelier en droits, viguier de Puyricard, Lazare Magis greffier au sénéchal, Bernardin Barlatier marchand, et Nicolas Palme ecclésiastique, l’épouse signe Marie Graffane.
  2. Anne GRAFFAN née à Aix et baptisée le 9 juin 1665 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Joseph Ignasse, marraine Anne de Guigues).
  3. François GRAFFAN baptisé le 8 août 1667 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain François Graffan, marraine Gabrielle Graffan).
  4. Honoré qui suit,
  5. Thérèse GRAFFAN née à Aix, baptisée le 19 février 1673 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Paul Perriny, docteur en droits, marraine Thérèse Saurin), épouse le 16 août 1695 en la cathédrale d’Aix, François MAURISSARD, de Gordes, au diocèse de Cavaillon, fils de feu Paul et d’Anne SILVESTRE, en présence de la mère de l’épouse, et des témoins Joseph Rousset ecclésiastique, Jean Julien homme de chambre de Mr le président de Cornillon, François Roque, et Antoine Maurissard marchand.
  6. Pierre GRAFFAN baptisé le 20 janvier 1675 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix (parrain Pierre Rancurel, marraine Anne Turc).
  7. Anne GRAFFAN née à Aix, baptisée le 5 août 1677 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Simon Bourrellon, marraine Anne Icard).

IV - Honoré GRAFFAN marchand d’Aix, né le 9 novembre 1669 à Aix, baptisé le lendemain  en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Honoré Lambert bourgeois d’Aix, marraine Jeanne d’Arnaud), épouse 1) le 18 janvier 1701 en l’église du Saint-Esprit à Aix, Elisabeth MARTIN fille de Charles présent, et de feue Jeanne LAURENS, en présence de Jacques Eymar tanneur et Charles Martin. 2) le 2 février 1713 en l’église de la Madeleine, Anne CAY, fille de François, maître tailleur d’habits, d’une famille originaire de Brignoles, et de Chrétienne JOUVET, présents et consentants, en présence de Joseph Velixandre, Jacques Héraud conseiller secrétaire du roi, Honoré Philip prêtre et Gaspard Guigues. D’où :

  1. Du premier mariage : Thérèse GRAFFAN née en 1702.
  2. Alexandre qui suit,

  3. du second mariage : François GRAFFAN né à Aix le 1er février 1714, baptisé le même jour en l’église de la Madeleine (parrain François Cay, marraine Charlotte Darène).
  4. Alexis GRAFFAN marchand tapissier, né le 5 avril 1718 à Aix, baptisé le même jour en l’église Sainte-Madeleine (parrain Alexis Cabassol, marraine Chrétienne Jouvet) ; épouse le 4 février 1744 en la cathédrale Saint-Sauveur, Magdeleine CADET âgée d’environ 23 ans, fille de Jean-Joseph, molinier à soie, et de Thérèse BEAUDIN, en présence de Jean-Jacques Trouin, ecclésiastique, Antoine Jouvet, Jean-Baptiste Martin marchand, et Joseph Pie Alexandre Martin. D’où :
    1. Marguerite GRAFFAN née le 24 décembre 1744 à Aix, baptisée le même jour en l’église de la Madeleine (parrain Jean-Joseph Cadet, marraine Marguerite Cay).
    2. Augustin GRAFFAN né le 12 août 1747 à Aix, baptisé le surlendemain en l’église Sainte-Magdeleine (parrain Jean-Augustin Saint-Etienne chirurgien, marraine Thérèse Beaudin Cadet).
    3. Antoine GRAFFAN pourvu de l’office d’huissier au parlement de Provence par lettres patentes données à Paris le 11 juin 1777, né le 5 octobre 1749 à Aix, baptisé le même jour en l’église Sainte-Magdeleine (parrain Antoine Aubert, marraine Anne Sexte Saint-Etienne Martin), décédé à l’âge de 64 ans le 31 octobre 1813 en son domicile à Aix 7 rue de la Porte Saint-Louis ; épouse le 1er février 1780 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix, Catherine Elisabeth FLORENS âgée de 20 ans, du lieu de Cadenet et demeurant depuis longtemps à Aix, fille de Jean-Gaspard, maître vannier, et de Catherine AGNEL, présents et consentants, en présence de Jean-Paul Mouan, Jean-François Xavier François Régis Charles Gaspard Reynier, Jean-François Chauvet, et Simon Pons tous quatre huissiers au parlement. D’où :
      1. (Catherine) Apollonie (Agnès) GRAFFAN née à Aix le 21 janvier 1781, baptisée le surlendemain en la cathédrale (parrain Alexis Graffan tapissier, marraine Catherine Agnès Florent), décédée le 13 août 1835 à Aix, âgée de 54 ans ; épouse le 8 avril 1807 à Aix, Jean-Gabriel SAUVAIRE boulanger âgé de 30 ans, veuf de Thérèse Augustine Ricard, né à Aix le 5 avril 1777, fils de feu François Sauvaire décédé le 3 thermidor VIII, et de feue Magdeleine Thérèse GAUTIER décédée 12 septembre 1780, en présence de Jean-Gabriel Gautier oncle maternel de l’époux.
      2. Françoise Magdeleine Adélaïde GRAFFAN née le 2 avril 1782 à Aix, baptisée le surlendemain en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Jean-Gaspard Florens maître vannier de Marseille, marraine Magdeleine Cadet Graffan).
      3. Marthe Elisabeth Joséphine GRAFFAN née le 7 septembre 1783 à Aix, baptisée le surlendemain en la cathédrale (parrain Joseph Etienne Gabriel, procureur au parlement, marraine Anne Vallière Gabriel), décédée à l’âge d’un an le 14 octobre 1784.
      4. Jean-Baptiste Antoine Henry François GRAFFAN né le 12 janvier 1786 à Aix, baptisé le même jour en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Henri Gleize tapissier, marraine Françoise Alamelle).
      5. Marie-Thérèse Antoinette GRAFFAN née le 1er janvier 1791 à Aix, baptisée le 9 en l’église cathédrale Saint-Sauveur (parrain Jean-François Pascalis, marraine Thérèse Simon).
      6. Joseph Antoine GRAFFAN né à Aix en 1798, décédé le 1er mars 1806 à Aix, âgé de 7 ans.

V – Alexandre GRAFFAN procureur du roi au parlement de Provence, est en procès, en 1760, contre Françoise Colombelle héritière de François d’Arène, est élu doyen de sa compagnie ; né le 20 janvier 1704 à Aix, baptisé le même jour en l’église de la Madeleine (parrain Alexandre Martin, marraine Anne Martin, oncle et tante), décédé le 23 septembre 1780 à Aix, âgé de 76 ans ; épouse le 21 janvier 1738 en l’église Saint-Martin de Marseille, Jeanne LINOSSIER fille de Jacques, marchand, et d’Anne BERNARDI, de Marseille, en présence de Jean-Baptiste Monnier procureur au siège de Marseille, Jean-Baptiste Aubin notaire royal, François Borrely marchand, Jean Pourrière négociant. D’où :

  1. Jacques Alexandre GRAFFAN né le 2 janvier 1739 à Aix, baptisé le lendemain en l’église Sainte-Magdeleine (parrain Jacques Linossier marchand, marraine Charlotte d’Arène de Menc).
  2. Alexandre Jacques qui suit,
  3. François Nicolas GRAFFAN né le 6 décembre 1741 à Aix, baptisé le lendemain en l’église Sainte-Magdeleine (parrain François Linossier, marraine Jeanne Martin).
  4. François GRAFFAN né le 14 décembre 1742 à Aix, baptisé le même jour en l’église Sainte-Magdeleine (parrain François Darène, marraine Magdeleine Gros).

VI - Jacques GRAFFAN avocat au parlement d’Aix, nommé en 1782 juge garde et inspecteur en l’hôtel et généralité des Monnaies de Provence, conseiller du roi commensal de sa maison, né à Aix le 13 décembre 1739, baptisé le surlendemain en l’église Sainte-Magdeleine (parrain Alexandre Martin bourgeois, marraine Anne Bernardy sa grand-mère), décédé à Marseille le 12 décembre 1799 (21 frimaire an VIII) ; épouse 1) le 4 janvier 1780 en l’église cathédrale d’Aix, Marie-Henriette MICHEL fille de Thomas, négociant, et de Marguerite MARTIN, les témoins sont François Ferré, président trésorier général de France, nobles Jacques Gassier et Jean-Gaspard Car, écuyers, avocats en la cour, et François Nicolas Boniface d’Alpheran également avocat en la cour. Elle meurt à Aix le 20 novembre 1784, et est inhumée le lendemain. 2) le 27 décembre 1785 en l’église Saint-Ferréol de Marseille, Virginie THIERS née le 17 septembre 1762 à Marseille, fille de Louis-Charles (1714-1795) archivaire de la ville de Marseille, et de Marguerite BRONDE (1733-1806), en présence de Joseph Christophe de Gastaud, chevalier, ancien conseiller en la cour des comptes de Provence, résidant à Aix, Jean-Pierre de Chomel, écuyer, avocat au parlement, Laurent de Cayrac écuyer, ancien capitaine d’infanterie, chevalier de l’ordre de Saint-Louis, Michel de Léon écuyer, l’épouse est dotée de 53.000 livres. D’où :

  1. Du premier mariage : Marie Alexandrine Henriette Marguerite GRAFFAN célibataire, née le 26 octobre 1780 à Aix, baptisée le lendemain en l’église Sainte-Madeleine (parrain Thomas Michel, négociant, son grand père, marraine Marguerite Martin Michel sa grand-mère), décédée le 11 août 1814 à Aix, âgée de 33 ans.
  2. Alexandre Gabriel Michel GRAFFAN né le 20 avril 1782 à Aix, ondoyé à la maison le lendemain et supplément de cérémonies le 27 avril en l’église de la Madeleine (parrain Etienne Gabriel Michel, négociant, son oncle maternel, marraine Marie-Anne Thérèse Turcaty née Arnaud), décédé le 25 juillet 1783 à Aix, âgé de 14 mois.
  3. (Jean-Baptiste Joseph Alexandre) Marcellin GRAFFAN licencié, avocat et avoué près le tribunal civil de première instance de l’arrondissement d’Aix, né à Aix le 28 juillet 1783, baptisé le même jour en l’église Sainte-Madeleine (parrain Joseph Alexandre Pie Martin, greffier de la province, marraine Thérèse Bruno Michel née Pontier), y décédé le 19 janvier 1844, âgé de 60 ans ; épouse le 5 mars 1818 en la mairie de Gardanne, Thérèse (Marie-Anne) VOLAIRE âgée de 46 ans, veuve de Raphaël CARRAUD décédé à Aix le 22 juillet 1808, née à Aix, fille de feu Jean Joseph, décédé à Aix le 19 février 1790, et de feue Elisabeth ILLY (décédée à Aix le 31 décembre 1813) ; les époux reconnaissent leurs deux filles née en 1811 et 1812. D’où :
    1. (Antoinette Thérèse) Marcelline dite Céline GRAFFAN née à Aix le 1er juillet 1811, décédée à l’âge de 43 ans le 13 août 1854 à Aix, quartier de Lignane à Puyricard ; épouse le 11 février 1833, Jacques DAUPHIN avocat en la cour royale d’Aix, âgé de 21 ans, puis avoué près le tribunal de première instance d’Aix, né à Salon le 23 mars 1809, fils de Joseph Honoré, propriétaire, décédé à Salon le 30 mars 1828, et de Marguerite BLANC.
    2. Antoinette Suzanne Marcelline GRAFFAN née à Aix le 27 août 1812.
  1. François (Xavier Henry Michel) qui suit,
  1. Du second mariage : Alexandre Henri Marie GRAFFAN né en 1797 à Marseille, y décédé le 30 novembre 1811, âgé de 14 ans.

VII – François GRAFFAN négociant à Aix, puis commissaire de police à Saint-Laurent-du-Var et enfin commissaire spécial des frontières à Morez (Jura), né le 5 novembre 1784 à Aix, baptisé le lendemain en l’église Sainte-Madeleine (parrain Joseph François Xavier François, écuyer, originaire de Chambéry, résidant à Lyon, représenté par Laurent Luc Bourrelly, de Meyreuil, marraine Marie-Françoise de Rouast née de Laval, de Lyon, représentée par Anne Bertrand), décédé le 26 février 1843 à Morez, âgé de 58 ans ; épouse le 25 janvier 1813 en la mairie d’Aix, Marie HOLIVE âgée de 20 ans, née le 7 décembre 1792 à Aix, fille de Michel, négociant, domicilié à Aix quartier de Baret, et de Marie POYTE, les témoins sont François Suchet négociant, président du tribunal de commerce d’Aix, Jean-François Marguery contrôleur en chef de l’octroi, Lazare-Hilaire Marguery, payeur de la guerre, et Marcellin Graffan avoué licencié près le tribunal d’Aix, l’épouse signe Marie Holive. Elle meurt le 2 janvier 1874 en l’asile de la Trinité à Aix, âgée de 81 ans. D’où :

  1. Marie Marcelline Henriette Elisa GRAFFAN née le 10 août 1814 à Aix.
  2. (Virginie) Eugénie (Etiennette) GRAFFAN née le 23 janvier 1816 à Aix, épouse le 1er septembre 1836 à Saint-Laurent du Var, Honoré Paulin COURT âgé de 25 ans, né à Antibes le 8 janvier 1811, fils de Jean-Laurent, propriétaire, et d’Elisabeth COMBRESAIRE. D‘où postérité.
  3. Michel (Adolphe Alexandre) qui suit,
  4. Isidore Antoine Henry GRAFFAN né le 29 septembre 1827 à Aix.

VIII – Michel GRAFFAN sous-brigadier puis lieutenant des douanes, né le 6 décembre 1816 à Aix, décédé le 27 février 1864 à Marseille ; épouse le 14 avril 1842 à la mairie de Martigues, Marie-Caroline FOUQUE âgée de 19 ans, domiciliée avec ses parents au quartier de la Couronne, née le 18 novembre 1822 à Martigues, fille de Michel, patron pêcheur, et de Marie-Salomé FOUQUE, seul l’époux étant instruit signe l’acte de mariage. D’où :

  1. Marcelin Daniel GRAFFAN né le 27 octobre 1846 à Martigues.
  2. Henriette Scholastique GRAFFAN née le 4 avril 1856 à Martigues.
  3. Henri (Joseph) qui suit,

IX - Henri GRAFFAN marchand et fabricant de pianos, né le 30 avril 1861 aux Martigues, décédé le 9 février 1943 à Marseille, âgé de 81 ans ; épouse le 9 février 1899 à Marseille, Rose-Marie REISON née le 14 février 1872 à Marseille, fille de Joseph, et de Marie-Eléonore Louise MEIFFREN. Elle meurt le 8 juillet 1928 à Marseille, âgée de 56 ans.

D’où un fils, qui continue la famille.

 

 
contact