Anciennes familles de Provence
     

 

(d') Hautefort


 

 

Famille de militaires que l'on a dit originaire de Normandie, et vient plus probablement du Limousin, installée à Marseille puis à Apt. Elle porte, nous dit Borel d'Hauterive dans son Nobiliaire de Provence (Annuaire de la Noblesse 1862; mis en ligne sur le blog de Gilles Dubois), les mêmes armes que les Hautefort du Périgord. Le nom est aussi orthographié Autefort, Aultefort, Authefort. Elle s'éteint à la fin du XVIIIe siècle.

Armes : d’or à trois forces de sable; devise : alti et fortis. Honoré d'Autefort, bourgeois d'Apt, reçut des armes particulières, inscrites à l'Armorial d'Hozier.

 

I – Pierre AULTEFORT décédé avant 1548, épouse Antoinette JAUBERGE d’où :

II - François AULTEFORT marchand originaire de Collonges en Limousin, épouse par contrat du 9 septembre 1548 à Marseille, Venture COLLIN fille de Jacques, bombardier, et de Gassende BRUNET (celle-ci remariée à Jean MATHERON). Il est dit dans la généalogie de Pithon-Curt, sans doute produite ou maquillée par la famille, fils de Jean d’Hautefort, capitaine d’une compagnie des vaisseaux du roi, et de Marguerite de Granlieu, et marié par contrat devant MM. Fleurignan et Freque notaires du 8 février 1555 à Venture de Colinet etc. Père de :

III - François d'AUTEFORT écuyer, capitaine de vaisseaux, se distingue contre les pirates d’Alger, vit à Marseille, où il teste en 1587, puis teste à Apt (Guichardin notaire) le 1er janvier 1604; il est dit natif de Caen, et marié par contrat du 10 juin 1590 devant Fleurignan et Freque notaires, à Philippe de COMBES fille de Pierre, d’où :

  1. Honoré qui suit,
  2. Jean d’AUTEFORT baptisé le 10 juin 1609 en l’église Notre-Dame des Accoules à Marseille (parrain Bernard d’Escaussat, marraine Polixène de Blanc).
  3. François d’AUTEFORT né à Marseille, épouse le 20 octobre 1639 en la cathédrale Sainte-Marie de Toulon, Lucrèce GIRAUD fille de feu Barthélémy, et d’Anne PREPAUD, de Toulon.

IV– Honoré d’HAUTEFORT officier de galères du roi, capitaine vétéran et pensionnaire du roi, épouse par contrat du 8 mars 1632 à Marseille, Catherine COTHOLENDY, fille de Denis, procureur de Marseille originaire d’Apt, et de Claire MOUSTIER. D’où :

V– Honoré d’HAUTEFORT sert d’abord sur les galères à l’exemple de son père, capitaine au régiment de Normandie, baptisé le 8 mai 1634 à Apt, il y épouse par contrat du 28 novembre 1651 (Gadret notaire) et religieusement le 25 décembre suivant en la cathédrale d’Apt, Modeste d’ALLARD fille d'Annibal, écuyer d'Apt, et d'Elisabeth de VANI, d'Avignon ; d’où :

  1. Marguerite d’HAUTEFORT baptisée le 17 février 1654 à Apt.
  2. Louis qui suit,
  3. Françon d’HAUTEFORT baptisée le 10 novembre 1659 à Apt.
  4. Anne d’HAUTEFORT baptisée le 24 février 1662 à Apt.
  5. Barthélémi d’HAUTEFORT baptisée le 17 mars 1663 à Apt.
  6. Jean d’HAUTEFORT mort commandant du second bataillon du régiment de Ponthieu en 1709.
  7. Elisabeth d’HAUTEFORT baptisée le 17 juillet 1669 à Apt.
  8. Ange d’HAUTEFORT mort officier au régiment Royal Artillerie, baptisé le 23 juin 1671 à Apt.

VI – Louis d’HAUTEFORT né à Apt, capitaine au régiment d’infanterie de Luxembourg, se retire à cause de ses blessures, avec une pension du roi de 400 livres, baptisé le 28 décembre 1656 à Apt, épouse par contrat du 16 décembre 1693, Honorade d’ISNARD, fille de Claude, écuyer d’Apt, et d’Anne de BOURGAREL de LAMANON ; d’où :

  1. Jean-Pierre qui suit,
  2. Jean d'HAUTEFORT mort jeune.

VII – Jean-Pierre d’HAUTEFORT sert comme officier dans le régiment de Ponthieu, épouse par contrat du 20 avril 1720 Catherine CLEMENT fille de Jean, notaire de Villars, et d'Anne EYMIEU. D'où :

  1. Jean-Louis d'HAUTEFORT mort en 1747 avec une commission de capitaine au régiment de Tournaisis.
  2. Jean-Pierre d'HAUTEFORT ecclésiastique.

 

 
contact