Anciennes familles de Provence
     

 

(de) Rochas


 

Noble comme li Barras
Autant vieilh que li Roucas

 

Ancienne famille, dont la renommée à Digne était devenue proverbiale.

La généalogie qui suit est reprise du baron du Roure in les Meyran (p.177), qui signalait déjà les lacunes et la discordance des sources, et conséquemment la difficulté d’en avoir une généalogie complète. Avant lui Saint-Allais (t.II 369 - notice sur le site de Gilles Dubois, & erratum t.III 382, t.VIII 364 & errata t.IX 550) Borel d’Hauterive (Annuaire de la Noblesse 1886 p.176), et plus récemment J. Grosdidier de Matons (Armorial Haut-alpin) qui traite seulement les Rochas du Gapençais. Voir aussi la Notice généalogique sur la branche de la famille de Rochas établie Valensole par Albert de Rochas d’Aiglun in Annales de Basses-Alpes tome XIII, 1907-1908 (reprise pour partie par T. & H. Bianco sur leur site internet).

L’ancienneté des Rochas et la multiplicité des branches, est à l’origine de cette difficulté, qui redouble par la confusion avec d'autres familles homonymes.

Armes : de gueules à la rose d’or, surmontée d’un croissant d’argent.

 

I - Jean de ROCHAS co-seigneur d’Aiglun, achète, le 14.3.1443, à Angers, du roi René, la juridiction sur le territoire et le château d’Aiglun, père de :

  1. Elzéar qui s'installe à Valensole et laisse postérité,
  2. Louis de ROCHAS
  3. Jean qui suit,

II - Jean de ROCHAS seigneur d'Aiglun, fait hommage au roi René, avec ses frères Elzéar et Louis, pour le château d'Aiglun, bastides, cour et biens avec haute et basse juridiction, le 9 décembre 1474 en la ville de Tarascon, devant les portes de l'église Saint-Martin. Il est député de la ville de Digne aux Etats de 1487. D'où :

  1. André qui suit,
  2. Delphine de ROCHAS épouse Antoine de CLAPIERS, d'Hyères.
  3. Catherine de ROCHAS épouse 1) Jean Antoine CHAUSSEGROS. 2) pc du 10.4.1443 (Me Tuffet à Digne) Elzéar de ROUX GAUBERT, seigneur en partie de Châteauneuf, Gaubert, Courbons et Thoard, héritier de son père Louis, fait procuration à sa femme le 8.5.1491 (Honoré Saturnin not. au Brusquet) ; elle teste en 1512.

III - André de ROCHAS co-seigneur d'Aiglun, épouse Hélène de FAULCON d'où :

  1. André qui suit,
  2. Jean qui laisse postérité,
  3. Pierre de ROCHAS marié en 1509 à Eléonore de VILLENEUVE, dont la postérité s’est installée en Dauphiné et subsiste de nos jours.

IV - André de ROCHAS co-seigneur d’Aiglun, de la Javie et de Courbons, fait un achat avec son frère Jean le 12.6.1499 (Payan not. Pertuis), rend hommage en 1509; il est également témoin en 1516 au testament de Louis de Villeneuve marquis de Trans; meurt avant 1533 ; épouse Antoinette de FOISSARD CHAUSSEGROS fille de Marc et de Catherine de CASTELLANE ; d’où :

  1. Honoré qui suit,
  2. Jeanne de ROCHAS épouse Antoine du PUGET CHASTEUIL fils de Raimond co-seigneur de Chasteuil, et de Jeanne de LAUGIER.
  3. Charlotte de ROCHAS épouse Honoré du PUGET THORAME, viguier de Brignoles ; elle fait donation le 24.11.1566 (Castillon not. Brignoles) à Jacques son fils à l’occasion de son mariage avec Blanche Laurens.

V - Honoré de ROCHAS fait hommage pour Aiglun en 1528, épouse Claudine de RUSSAN d’où :

  1. Françoise de ROCHAS épouse pc du 10.12.1553 François de CLAPIERS co-seigneur de Pierrefeu et du Puget.
  2. Honorade de ROCHAS épouse pc du 10.9.1561 Jean de BARRAS fils de Baudon et d’Elziasse de SABRAN.

 

 

 
contact