Anciennes familles de Provence
   

 

branche de Picardie


 

III - Gaspard de TENDE écuyer (fils aîné d'Henry, capitaine, et d'Honorade Besson) sert avec son père dans les guerres d’Italie, lieutenant de cavalerie au régiment d’Aumont, participe au siège de Landau en 1644, il passe en Pologne où la reine Louise-Marie de Gonzague le nomme son intendant et trésorier, il est aussi contrôleur général de la maison du roi Jean-Casimir, dont il gagne l’estime, et qu’il suit dans son exil en France en 1669, retourne en Pologne en 1674 comme secrétaire de l’ambassadeur de France Mgr de Forbin-Janson, lors de l’élection de Jean Sobieski dont il reste un temps dans l’entourage, avant de revenir définitivement à Paris. Ayant vécu plus de 25 ans en Pologne et Lituanie, il en tirera une remarquable Relation historique de la Pologne décrivant les moeurs et la société polonaise, publiée sous le pseudonyme de sieur de Hauteville, après sa mort, en 1687, par le libraire Villery. Latiniste de talent, il s’était distingué déjà dans les Lettres en publiant à Paris en 1660, sous le pseudonyme de sieur de l’Estang, un traité sur les Règles de la traduction latine, dédié à Mme de Sablé, puis en avril 1661 une traduction des Sermons de Saint-Augustin sur les sept pseaumes de la pénitence. Né le 3 juin 1618 à Mane, décédé à Paris le 8 mai 1697, âgé de 79 ans, épouse à Paris le 18 juin 1659, Marie du VALLET des sieurs du Framboisier à Saint-Pierre du Bosguérard en Normandie. D'où :

  1. Toussaint qui suit,

IV - Toussaint de TENDE écuyer, seigneur de Beaulieu et autres lieux, mousquetaire dans la première compagnie du roi, ingénieur artificier du roi à Bapaume (c’est lui qui tire le feu d’artifice sur la grand place de Cambrai, pour la fête de l’Assomption 1723), épouse 1) le 30 septembre 1686 en l’église de la Neuville-Bosmont (Aisne), Marie d’AMERVAL fille d’Henry, écuyer, seigneur de Richemont, Fiennes, et autres lieux, capitaine au régiment de Vaubecourt, et d’Angélique de BOUCHART, en présence de M. Duchesne receveur de M. de Bosmont. 2) le 20 juillet 1691 à Bapaume, Anne Hélène Thérèse de LA NOGUIERE co-dame de Bécourt, fille de N., aide-major à Bapaume, seigneur de Bécourt. D’où :

  1. Du premier lit : Marie Magdeleine de TENDE de BEAULIEU née le 5 décembre 1680 baptisée le même jour à la Neuville-Bosmont (parrain Abel Mennesson, fermier de Dormicourt, marraine Angélique de Bouchart).
  2. Marie Anne de TENDE de BEAULIEU décédée à l’âge de 5 mois, inhumée le 17 octobre 1682 en l’église de la Neuville-Bosmont.

  3. Du second lit : Guillaume Gaspard qui suit,
  4. Gaspard Balthasar de TENDE écuyer, sieur de Pigniant, décédé le 28 septembre 1764 à l’Isle-Adam, âgé de 68 ans, épouse Jeanne DUPUIS d’où:

    1. Marie Jeanne Alexis de TENDE née le 8 décembre 1732 à Paris, baptisée le lendemain à Saint-Eustache (parrain Nicolas Dupuis, bourgeois de Paris, marraine Alexis Lambin femme d’André Rodon, bourgeois de Paris), épouse le 9 avril 1771 à Paris, en l’église Saint-Eustache, Louis Joseph GUILLOT.

  5. Jean-Baptiste Louis de TENDE écuyer, avocat au Conseil d’Artois, né vers 1694, décédé le 14 avril 1731 à Bapaume, inhumé le lendemain en la chapelle Notre-Dame de Pitié de l’église paroissiale, âgé d’environ 37 ans, épouse 1) Elisabeth Joseph FOUQUIER. 2) Anne Françoise AUBRY. D’où, du second lit :

    1. Marie-Magdeleine Augustine de TENDE née en 1727, décédée le 16 mai 1774 à Bapaume, inhumée le lendemain au cimetière paroissial, âgée de 47 ans, épouse le 24 novembre 1761 à Bapaume (Pas-de-Calais), Jean-Baptiste Joseph PIGOU, marchand, fils de Pierre François, marchand, et d’Elisabeth Joseph FAUMARIEZ.
    2. Françoise de TENDE née vers 1730, décédée le 16 juin 1793 à Bapaume, âgée d’environ 60 ans, épouse le 7 décembre 1757 à Bapaume, Jean-Pierre d’HERISSART marchand de bas, fils d’André, marchand de bas, et de Marie Joseph DELEY.

  6. Hélène Marguerite de TENDE née vers 1700, décédée le 4 juillet 1739 à Bapaume, inhumée le lendemain, âgée de 39 ans, épouse Jean Gaspard Antoine COUPEZ.
  7. François Paul de TENDE dit le comte de Tende, baptisé le 31 décembre 1705.

V – Guillaume Gaspard de TENDE dit le comte de Tende, ou Tende Savoie, chevalier, seigneur de Bécourt-au-Bois en Picardie, capitaine au régiment d’Aumale, lieutenant au régiment de Bourgogne, puis capitaine dans un bataillon de milice de Picardie, fait construire le château de Bécourt, meurt à l’âge de 55 ans le 12 août 1750, et est inhumé le même jour au cimetière de Bécourt ; épouse le 13 février 1721 à Albert en Picardie, Marie-Hyacinthe de LINARS d’AVELUY fille de Christophe, écuyer, seigneur d’Aveluy. Elle fonde la chapelle du château de Bécourt, meurt le 18 novembre 1772 et est inhumée le lendemain en la dite chapelle castrale où une épitaphe est placée. La seigneurie de Bécourt passe peu après à un gentilhomme poitevin, Charles de Valicourt.

  1. Guillaume Augustin de TENDE chevalier.
  2. Marie Hyacinthe de TENDE baptisée le 29 juin 1723 à Saint-Vast de Bécordel (parrain Louis Guislain Linart écuyer, sieur de Lambourt, marraine Marie Marguerite de Rune de Bézieux).
  3. Louis Henri qui suit,
  4. Marc Louis Antoine de TENDE né le 22 octobre 1725 baptisé le même jour à Saint-Vast de Bécordel (parrain Marc Louis Argoult Desmarest chevalier, ingénieur ordinaire du roi, marraine Madeleine Antoinette Hubert épouse de messire Nicolas d’Haudoyre chevalier seigneur de la Pré en partie).
  5. Nicolas de TENDE baptisé le 27 mars 1727 à Saint-Vast de Bécordel (parrain Nicolas d’Haudoyre chevalier seigneur de la Prez en partie, gouverneur d’Albert, marraine Elisabeth de Louvencourt d’Aveluy).
  6. Jean-Baptiste de TENDE baptisé le 24 juin 1728 à Saint-Vast de Bécordel (parrain Jean-François de la Haye capitaine, marraine Catherine Michel Linars de Wasservas), inhumé le 3 février 1731 à Bécourt.
  7. Louise Félicité de TENDE baptisée le 22 février 1730 à Saint-Vast de Bécordel (parrain Jean-Baptiste Dupré Landru officier dans les troupes d’Espagne, marraine Félicité de Rinville).
  8. Dominique de TENDE baptisé le 26 février 1731 à Saint-Vast de Bécordel (parrain Jean Christophe Linart écuyer, seigneur d’Aveluy et autres lieux, marraine Marie Joseph Dominique Enlart d’Elbeuf).
  9. Elisabeth Marguerite de TENDE baptisée de 9 juillet 1734 à Saint-Vast de Bécordel (parrain Guillaume Augustin de Tende, chevalier, marraine Marie Hyacinthe de Tende, frère et soeur de la baptisée).
  10. Louis de TENDE décédé à l’âge de trois ans environ, inhumé le 26 juillet 1744 à Saint-Vast de Bécordel.
VI – Louis Henri de TENDE dit le comte de Tende, seigneur de Bécourt-au-Bois, capitaine au Royal artillerie, chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis, né le 12 septembre 1724, baptisé le lendemain à Saint-Vast de Bécordel (parrain Jean Louis d’Haudoyre chevalier seigneur d’Aigreville et de la Pré, capitaine et gouverneur du marquisat d’Albert, marraine Marie Magdeleine de Lyonne fille d’Henry chevalier, comte de Servon, épouse de Me Joseph de Moré conseiller du roi président en l’élection de Péronne) ; épouse le 28 avril 1773 à Arras, Rosalie de MARBAIS âgée de 55 ans, veuve de Philippe François Maximilien Joseph de SERVINS, chevalier, seigneur d’Amblin et autres lieux, fille de Louis Ernest, seigneur de Vervalle, et de Jeanne Elisabeth de LE VAL ; en présence des témoins: Robert-Antoine de Gantès, chevalier, seigneur de Fonquevillers, gouverneur de Saintes, en survivance du duc d’Uzès, chevalier de Saint-Louis, écuyer de la main de la Reine, frère utérin de l’épouse, de Jules-César Raulin de Belval, ancien lieutenant-colonel du Royal italien, brigadier des armées du roi, commandant pour le roi à Minorque, chevalier de Saint-Louis, d’Ignace Godefroy comte de Lannoy et du Saint-Empire, comte de Beaurepère, et de Charles Louis de Thieulaire, chevalier, seigneur de Hauteville, conseiller honoraire du conseil supérieur d’Arras.


 

 
contact