Anciennes familles de Provence
     

 

(de) Cavaillon


 

 

Famille bourgeoise de Saint-Chamas, connue depuis le XVe siècle, et qui est probablement une survivance de la maison des anciens seigneurs de Cavaillon, florissante dans le Comtat du XIe au XIIIe siècles, dont elle portait les armes.

Dans le premier quart du XVIIe siècle, Henri Cavaillon fut procureur du roi à Aix. Marié vers 1623 à une fille du marchand Laurent Sauvecane, il mourut prématurément en 1637, laissant plusieurs enfants mineurs, notamment une fille, Marguerite, qui épousera le notaire Joseph Colla, et un fils, Nicolas Cavaillon, avocat. Ce dernier, marié dans la bourgeoisie de Manosque, aura deux fils : Claude Cavaillon (1676-1739), professeur de droit à l’université d’Aix, qui mariera sa fille en 1733 à un trésorier général de France, et Pierre Cavaillon (1665-1721), reçu lieutenant criminel au siège d’Aix en 1703. Celui-ci eut deux enfants : Marguerite de Cavaillon, mariée en 1717 à l’avocat Pazery-Thorame, et François Cavaillon, avocat, marié en 1729, et père de plusieurs enfants dont nous ignorons le sort.

Les armes des Cavaillon de Saint-Chamas, sont : d’or au lion de sable. Elles figurent ainsi à l’Armorial de France pour Arvieu Cavaillon, bourgeois, tandis qu’Esmond Cavaillon, notaire de Saint-Chamas, portait en variante : d’argent au lion de sable. La branche d’Aix, représentée par Pierre Cavaillon, avocat en parlement, portait quant à elle : d’or au lion de sable au chef de gueules chargé de trois étoiles d’argent.

 

I - Henri CAVAILLON procureur au parlement d’Aix, inhumé le 25 mai 1637 au couvent des Observantins d’Aix, à l’entrée du choeur, en même temps qu’un de ses fils, épouse Françoise SAUVECANE née en 1601, fille de Laurent, marchand de soie passementier à Aix, et de Suzanne MAURE. Elle est inhumée le 6 décembre 1636 aux Observantins. D’où :

  1. Prob. Nicolas qui suit,
  2. Jean CAVAILLON baptisé le 28 juin 1624 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Jean Maure procureur au parlement, marraine Ne Maure).
  3. Françoise CAVAILLON baptisée le 6 novembre 1625 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Pierre Sauvecane bourgeois d’Aix, marraine Françoise Sauvecane).
  4. Marguerite de CAVAILLON baptisée le 15 juillet 1629 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Jean Troillard conseiller du roi receveur général des finances, marraine Marguerite de Canal), décédée à l’âge de 34 ans, inhumée le 21 mai 1664 au tombeau familial en l’église des Observantins ; épouse en la cathédrale d’Aix, Joseph COLLA notaire royal d’Aix.
  5. Louis Augustin CAVAILLON baptisé le 12 août 1631 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Laurent Sauvecane, marraine Louise Saurat).
  6. Angélique CAVAILLON baptisée le 18 juillet 1635 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Louis Estienne, marraine Sybille de Garidel).
  7. Pierre CAVAILLON baptisé le 17 novembre 1636 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Laurent Sauvecane, marraine Louise Saurat), inhumé en même temps que son père le 25 mai 1637.

II - Nicolas CAVAILLON avocat au parlement d’Aix, inhumé le 10 avril 1681, épouse le 8 juillet 1657 en l’église Notre-Dame de Manosque, Clémence d’AUQUIER âgée de 15 ans, née en mai 1642 à Manosque, fille cadette de Toussaint, marchand de ladite ville, et de Marguerite de GOUGON, sa seconde épouse. D’où :

  1. Marguerite CAVAILLON baptisée le 27 novembre 1658 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Pierre Cavaillon, marraine Marguerite de Gougon), est peut-être la fillette inhumée en octobre 1660 aux Observantins d’Aix.
  2. Jeanne CAVAILLON baptisée le 17 juillet 1662 en l’église Notre-Dame de Manosque (parrain Toussaint Auquier, marraine Clémence Pellicier).
  3. Thérèse CAVAILLON baptisée le 14 novembre 1662 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Joseph Colla notaire, marraine Marguerite de Gougon).
  4. Françoise de CAVAILLON inhumée le 12 mars 1683 aux Observantins d’Aix.
  5. Joseph CAVAILLON baptisé le 10 avril 1664 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Jordan Auquier, marraine Jeanne Perraud), inhumé le 5 octobre suivant.
  6. Jean CAVAILLON baptisé le 12 septembre 1666 à Manosque.
  7. Pierre qui suit,
  8. Charles CAVAILLON né le 26 décembre 1667, baptisé le 8 janvier 1668 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Charles de Tubeuf chevalier et conseiller du roi en ses conseils maître des requêtes ordinaires de l’hôtel, intendant de justice police et finances en Languedoc, marraine Honorée de Thomassin).
  9. Louise CAVAILLON baptisée le 15 mai 1669 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Jean Gabriel procureur au siège, marraine Louise de Saurat).
  10. Magdeleine CAVAILLON baptisée le 21 avril 1671 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Henry Rostan, marraine Magdeleine Sabatier).
  11. Antoine CAVAILLON prieur de la Bastide de Orniol en Languedoc (parrain de Claire Antoinette de Pazery en 1724) né le 7 juin 1672, baptisé le même jour en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Julien Auquier avocat, marraine Françoise de Cavaillon).
  12. Ne CAVAILLON née à Aix et baptisée à la maison et décédée en même temps le 8 décembre 1674.
  13. Claude CAVAILLON avocat au parlement de Provence, conseiller du roi professeur royal au droit canon de l’université d’Aix, né le 2 avril 1676 à Aix, baptisé le même jour en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Joseph Monier diacre, marraine Honorade Laugier), décédé à l’âge de 63 ans le 7 juillet 1739, inhumé le lendemain ; épouse le 5 janvier 1712 en l’église Notre-Dame des Accoules à Marseille, Anne Marie BAISLE fille de Pierre, conseiller du roi maire perpétuel de la ville de Thiers en Auvergne, et de feue Jacqueline SERCEY, en présence du père de l’épouse, de Pierre Cavaillon conseiller au siège d’Aix, frère de l’époux, Jean Augustin Bourges conseiller du roi lieutenant particulier au siège d’Aix, ainsi que Jean Somis, Gaspard Le Brun avocat en la cour, Guillaume Lachaux conseiller du roi président aux gabelles de France au département d’Auvergne, et Laurent Gardelle marchand. D’où :

    1. Pierre CAVAILLON né le 12 janvier 1714, baptisé le lendemain en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Pierre Cavaillon conseiller du roi assesseur criminel au siège général, marraine Bénigne Baisle).
    2. Anne de CAVAILLON épouse le 13 février 1733 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix, Louis PAGY, président trésorier général de France, bourgeois de Martigues, fils de Jean, bourgeois apothicaire aux Martigues, et de Barthélémy CHAVE, présents et consentants, témoins Michel Roman avocat en la cour, Jean Antoine Chaix, Antoine Lambert prêtre et Joseph Benoit ecclésiastique.
    3. Suzanne Clémence CAVAILLON née le 18 juillet 1716, baptisée le même jour en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Michel de Félix écuyer, marraine Suzanne d’Auquier).

III - Pierre CAVAILLON avocat à la cour du parlement de Provence, reçu en un office de conseiller du roi lieutenant particulier et assesseur criminel au siège général d’Aix le 19 novembre 1703, né à Aix et baptisé le 8 octobre 1665 en l’église Sainte-Madeleine (parrain Pierre de Pigenat conseiller du roi et lieutenant général criminel et juge royal, marraine Anne de Sauvecane), décédé en 1721 et inhumé le 25 septembre au village de Mirabeau, âgé de 55 ans ; épouse le 18 septembre 1696 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix, âgé de 30 ans, Anne de MARGUERIT fille de Nicolas, conseiller du roi et greffier aux Etats généraux, et d’Anne de SILVY, en présence de Jean de Colonia conseiller du roi, Barthélémy Charbonnier procureur au siège, Elmon Cavaillon notaire royal de Saint-Chamas, et Germain Tournaire. Elle meurt à l’âge d’environ 67 ans le 24 mars 1737 et est inhumée le lendemain à la Madeleine. D’où :

  1. François qui suit,
  2. Anne Marguerite de CAVAILLON baptisée le 20 juillet 1698 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Claude Cavaillon, marraine Anne de Silvy), épouse le 14 septembre 1717 en l’église de la Madeleine, Claude François de PAZERY THORAME avocat en parlement, syndic de robe de la noblesse, fils de feu noble François, conseiller secrétaire du roi, maison et couronne de France, contrôleur en l’une des chancelleries de Provence, seigneur de Thorame-Haute, et de Jeanne de RAVEL, en présence des parents de l’épouse, témoins Pierre Honnoré conseiller du roi avocat en la cour expéditionnaire en la cour de Rome et légation d’Avignon, assesseur consulaire, Augustin François d’Icard écuyer avocat en la cour, professeur en la faculté de droit d’Aix, Jean-François Canceris avocat en la cour, et Guillaume Merigon procureur en la cour des Comptes.

IV – François CAVAILLON avocat au parlement de Provence, épouse le 3 novembre 1729 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix, Marie Elisabeth de VALLIERE, du lieu de Grans, fille de Jean-François, et de feue Angélique de SIMON, en présence de la mère de l’époux et des témoins Jean Antoine Brun, Laurent Pellagre, Joseph Lyon de Saint-Ferréol, Joseph Benoît. D’où :

  1. Pierre Jean-François CAVAILLON né le 2 mars 1733, baptisé le même jour en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Jean Joseph de Bourges, marraine Marguerite de Cavaillon de Pazery).
  2. Esprit Joseph Dominique CAVAILLON né le 12 baptisé le 13 février 1736 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Esprit Joseph Chéry avocat en la cour, marraine Marie Anne Pellissier).
  3. Thérèse CAVAILLON née le 22 février 1738 à Aix, baptisée le même jour en l’église Sainte-Madeleine (parrain André Pazery, marraine Thérèse Marguerit).
  4. Joseph François CAVAILLON né le 21 mai 1739 à Aix, baptisé le même jour en l’église Sainte-Madeleine (parrain François Chéry, avocat, marraine Angélique Vallière).
  5. Joseph François CAVAILLON né le 16 mars 1741 à Aix, baptisé le lendemain en l’église Sainte-Madeleine (parrain Joseph Amoureux procureur en parlement, marraine Anne Thérèse de Jean de Collongue).
  6. Pierre CAVAILLON né le 26 octobre 1743 à Aix, baptisé le même jour en l’église Sainte-Madeleine (parrain François Chéry, avocat, marraine Anne Françoise Cavaillon Pagy).


 
contact