Anciennes familles de Provence

 

(de) Dignoscio


 

Famille que l’on a dit d’origine calabraise, ou issue de marchands florentins. Fixée à Avignon vers l’an 1425. Voir notamment Pierre Sarocchi : Une dynastie d’ingénieurs-géographes lyonnais au XIXe siècle, les Dignoscyo-Rembielinski. Le plus ancien serait Laurent de Dinocio dont le fils Jacques épouse la soeur de Thomas de Orlando, marchand florentin, et possédait une bastide à Farges près de Montfavet. Augustin serait son fils, à moins qu'il ne s'agisse du même.

Jean Dignossy hoste du logis de Saint-Jacques à Aix, fit enregistrer ses armes à l’Armorial de France : d’azur au chevron d’or accompagné de trois coquilles du même.

 

 

I - Augustin de JOHANE dit Jacquet DIGNOSCIO, à Avignon, épouse en 1429 Raymonde RETRONCHIN fille d’Antoine, co-seigneur de Mazan et de Saint-Didier en Comtat, docteur en droit, juge de Valréas, comte palatin, et de Marguerite de NYONS sa première épouse (mariés en 1401, sa seconde épouse fut Marie de Moulin-Neuf). Raymonde est petite-fille de Jean RETRONCHIN célèbre avocat de son temps, seigneur en partie de Mazan et de Velleron, ambassadeur auprès du pape, et de Matheline de ULMETO (fille de Gautier, professeur de droit, et de Bertrande de Draconi), et du côté maternel de Jacques de NYONS, bourgeois d’Avignon. D’où :

  1. Agricol qui suit,
  2. Jérôme de DIGNOSCIO

II - Agricol de DIGNOSCIO né à Avignon, bachelier en l'un et l'autre droit, vient à Aix où il exerce l’office de procureur fiscal du roi René en 1469, procureur général fiscal de Provence de 1473 à 1481, se fixe à Forcalquier où il est élu viguier et juge de la ville en 1475, puis premier syndic le 1er février 1479; épouse Ellis de VILLENEUVE fille d’Helion, seigneur du Revest, et de Cardone de RODULPHE, d’où, entre autres enfants :

  1. Jacques de DIGNOSCIO décédé entre 1511 et 1518.
  2. Gaspard qui suit,
  3. ? Esprit de DIGNOSCIO docteur en droit « plus ancien advocat audit siège tenant pour le juge royal estant absent du présent païs de Provence pour la Nouvelle Religion » présent à l’acte d’émancipation de Me François Astier procureur au siège de Forcalquier, par Me Jean Astier son père, « bastier » de la ville.

III - Gaspard de DIGNOSCIO docteur en droit, avocat 1527-1568, premier syndic de Forcalquier, épouse par contrat passé le 4 janvier 518 à Avignon, Elisabeth alias Isabelle ANSELME fille de Dominique, marchand et banquier d’Avignon, seigneur de Johanas en Vivarais (+ mars 1535) et de Guenièvre de CHABELLE, sa première épouse; d’où :

  1. Elzias qui suit,
  2. François de DIGNOSCIO décédé en octobre 1618, prieur de Fontienne.
  3. Olivier de DIGNOSCIO baptisé le 12 octobre 1534 en l'église Saint-Mary de Forcalquier (parrain Gaspard Bandoly).
  4. Catherine de DIGNOSCIO baptisée le 22 novembre 1536 en l'église Saint-Mary de Forcalquier (parrain Antoine Venandier abbé de la cure, marraine Catherine femme de Gaufridy).
  5. Pierre de DIGNOSCIO baptisé le 7 janvier 1539 à Saint-Mary de Forcalquier (parrain Pierre Allemand docteur en droit, marraine Catherine de Codur).
  6. Gaspard de DIGNOSCIO écuyer de Forcalquier, baptisé le 20 février 1541 à Saint-Mary de Forcalquier (parrain Gaspard d’Arcussia docteur en droit seigneur d’Esparron de Pallières, juge de Forcalquer, marraine Bernardine fille d’Antoine Gaufridi docteur en droit lieutenant du sénéchal de Forcalquier), capitaine, décédé le 8 juin 1617 à Forcalquier, âgé de 76 ans, épouse par contrat du 11 juillet 1577, Esther de GLANDEVES fille de feu noble Hélion co-sgr de Puimichel, et de Madeleine de BARRAS de Mirabeau; l'épouse est assistée de nobles Robert et Gaspard de Glandevez ses frères. D’où :

    1. Anne de DIGNOSCIO baptisée le 2 ami 1580 à Saint-Mary de Forcalquier (parrain Jérôme de Beau, marraine Anne de Mathieu dame de Parreme) = ? épouse Honoré RASCAS, de Puimichel.
    2. Claude de DIGNOSCIO baptisé le 21 octobre 1582 à Saint-Mary de Forcalquier (parrain François de Dignoscio, marraine Marguerite de Guillen).
    3. Claire de DIGNOSCIO épouse par contrat du 12 mai 1616 Honoré ALLEMAND écuyer de Forcalquier, fils de Jacques, avocat, et de Catherine de SAFFALIN.

IV - Elzias de DIGNOSCIO (Ozias, Elzéar) docteur en droit et avocat au siège de Forcalquier et en la cour, obtient des lettres royaux d’innocence pour l’homicide d’Antoine Mévouillon le 22 mars 1567 ; lieutenant général et juge du comté de Sault, pourvu de l’office de juge de la Brillane par lettres de provision datées du 25 juillet 1572, épouse par contrat du 16 décembre 1564 à Forcalquier, Lucrèce du PONT prob. fille de Pierre et de Marguerite de BERMOND d'Agoult. D’où :

  1. Agricol qui suit,
  2. Elisabeth de DIGNOSCIO baptisée le 25 juin 1566 à Saint-Mary de Forcalquier (parrain Mary de Castellane archidiacre et prieur de Mane, marraine Elisabeth de Dignoscio son ayeule). Peut être Isabelle mariée pc du 28 juillet 1597 à Me Jean ROGER, de Manosque.
  3. Gaspard de DIGNOSCIO né le 20 mars 1569.
  4. Jehan de DIGNOSCIO baptisé le 25 octobre 1579 à Saint-Mary de Forcalquier (parrain jean Ardent, marraine Louise Triboulet).
  5. Marguerite de DIGNOSCIO épouse par contrat du 15 octobre 1596 à Forcalquier, Antoine BERLUC capitaine, fils de Gaspard et d’Anne TALON sa première épouse.
  6. Thomas de DIGNOSCIO avocat, épouse par contrat du 22 novembre 1603 à Forcalquier, Claire de SAFFALIN de Lincel, fille d’Artus, écuyer, co-seigneur de Lincel et de Vachères, et de Robine de GARRET sa première épouse. D’où :

    1. Blanche de DIGNOSCIO baptisée le 3 octobre 1604 à Saint-Mary de Forcalquier (parrain Esprit de Parisy lieutenant des soumissions, marraine Blanche de Meaux).
    2. Magdeleine de DIGNOSCIO baptisée le 15 juillet 1613 à Saint-Mary de Forcalquier (parrain Scipion d’Arnaud avocat, marraine Magdeleine de Laugier).
    3. Thomas de DIGNOSCIO baptisé le 27 octobre supplément le 3 novembre 1615 à Saint-Mary (parrain Toussaint Arnaud, de Dauphin, marraine Blanche de Bouliers) décédé le 18 janvier 1616 inhumé en l’église Saint-François.

V - Agricol de DIGNOSCIO natif de Forcalquier installé à Marseille puis à Aix; épouse 1) le 5 mai 1612 en l'église Notre-Dame des Accoules à Marseille, Catherine VERDIER fille de feu Jean et de Lucrèce AUDIBERT. 2) en 1620 Madeleine COSTE fille de Jean et de Catherine GUILLAUME; d’où :

  1. du premier mariage : Anne de DIGNOSSY épouse 1) en 1635 à Aix, Henri BILHON. 2) Pierre BOUGEREL fils de Joseph et d’Isabeau de ROUX.
  2. Magdeleine de DIGNOSCIO baptisée le 8 septembre 1615 à Saint-Sauveur (parrain Jean de Castellane, sieur de la Verdière, marraine Magdeleine de Suffren dame de Vins).
  3. Valentine de DIGNOSSIO épouse par contrat du 28 octobre 1637 à Aix, Gabriel ONIC bourgeois de Sault, fils de Noel, capitaine, et de Louise FAULQUE.

  4. du second mariage : Jean qui suit,
  5. Françoise de DIGNOSSY épouse le 28 mai 1646 en l’église de Sault, Gabriel ONIC bourgeois de Sault, fils de feu François, et d’Anne RIBBE.
  6. Aymare de DIGNOSSY baptisée le 15 janvier 1629 à la Madeleine d’Aix (parrain Claude de Fabry baron de Rians, Anne Meynier de Forbin fille du président d’Oppède), décédée à l’âge de 88 ans, inhumée le 2 février 1717 aux Observantins, épouse le 22 décembre 1647 à Sainte-Madeleine d'Aix, François BOUGEREL seigneur de Fontienne, fils de Joseph et d’Isabeau de ROUX.
  7. François DIGNOSSY baptisé le 23 février 1633 en l’église de la Madeleine d’Aix (parrain Mr de Vinot, marraine Sybille de Forbin femme du président Guérin).
  8. Elisabeth DIGNOSSY épouse le 17 avril 1655 en l’église de la Madeleine d’Aix, Balthazar MARMET marchand tanneur d’Aix, décédé le 14 juillet 1694 inhumé le 15 en l’église du Saint-Esprit devant la chapelle de Saint-Charles fils de Louis et de Marguerite BRUN, présents François Bougerel, François Michel, André Mille, Michel d’Albert.

VI – Jean DIGNOSSY bourgeois d'Aix, hoste du logis de Saint-Jacques, fit enregistrer ses armes à l’Armorial général de France, épouse le 29 janvier 1651 à la Madeleine d’Aix, Jeanne AUDIBERT fille de feu Marc, et d’Anne ROUX, en présence de Gabriel Onic, Honoré Arnaud, Antoine Veyan, François Bouchard ; d’où :

  1. Françoise de DIGNOSSY baptisée le 12 novembre 1652 à la Madeleine d’Aix (parrain Antoine de la Fare baron, marraine Françoise de Rabasse conseillère).
  2. Gaspard qui suit,
  3. Thérèse de DIGNOSSY baptisée le 7 août 1659 à la Madeleine d’Aix (parrain Honoré Nicolay, marraine Aymare Bougerel), épouse le 5 mars 1682 à Sainte-Madeleine, âgée d’environ 21 ans, Joseph GRAFFEAU notaire royal d’Aix fils de Barthélémy notaire, et de Françoise GUIOT, âgé d’environ 36 ans.
  4. Gabrielle DIGNOSSY décédée le 27 mai 1751 âgée de 91 ans, inhumée le lendemain en l’église du Saint-Esprit.
  5. Pierre DIGNOSSY baptisé le 24 octobre 1662 à la Madeleine d’Aix (parrain Pierre Decorio avocat, marraine Louise de Molin).
  6. Marc-Antoine DIGNOSSY baptisé le 20 mai 1666 à la Madeleine d’Aix (parrain Marc Antoine du Mas de Castellane baron d’Allemagne, marraine Charlotte de Paumier dame de la Barben).
  7. Catherine DIGNOSSY baptisée le 29 octobre 1667 à la Madeleine d’Aix (parrain Gaspard Bonardy, marraine Catherine Michel).
  8. François DIGNOSSY baptisé le 27 octobre 1669 à la Madeleine d’Aix, né le même jour (parrain François Bougerel, marraine Catherine Dignossy).

VII – Gaspard de DIGNOSSY bourgeois d'Aix, maître d'hôtel du logis de Saint-Jacques, baptisé le 22 septembre 1651 à la Madeleine (parrain Nicolas Audibert, marraine Madeleine Coste) décédé le 30 avril 1738 âgé de 90 ans, inhumé aux Grands Augustins, épouse 1) le 8 mai 1703 en l’église de la Madeleine, Cécile de VAUX fille de Pierre architecte, et de Jeanne RICHAUX, présents Antoine Juramy, prêtre, Me Noé Janin taffetalier, Jean Folliot tailleur d’habits et Jean Fouque. 2) le 25 août 1705 à la Madeleine d’Aix, Claire LONGEON décédée avant 1728, fille de défunt Pierre et de Louise MARTIN, de la paroisse du Saint-Esprit, présents Me Joseph Graffeau notaire royal, Antoine Juramy prêtre d’Aix, Louis Fouque, et Lambert Paronceau. D’où, de cette dernière :

  1. Christophe DIGNOSSY né le 1er et baptisée le 2 juin 1706 à Sainte-Madeleine (parrain Christophe Longeon, marraine Louise Martin).
  2. Jeanne Rose de DIGNOSSY née et baptisée le 11 avril 1708 à la Madeleine (parrain Joseph Graffeau notaire, marraine Gabrielle Dignoscio) épouse le 11 mars 1728 à Aix église du Saint-Esprit, Jacques PERRACHE greffier garde sac, fils de feu Pierre Joseph et de Jeanne CHAIS.
  3. Joseph qui suit,

VIII - Joseph de DIGNOSCIO fermier des huilles et eaux de vie, baptisé le 6 octobre 1710 à Aix Sainte-Madeleine, épouse le 16 novembre 1742 à Aix église du Saint-Esprit, Elizabeth LAUTIER veuve de Jean-Baptiste Charrier marchand perruquier, fille de feu Claude et de Françoise BARTES, sont présents Dominique Aubert, Jean-Batpiste Aubert, Jean Morel et Gaspard Belet de Dell en Alsace. D’où :

  1. Jean-Paul qui suit,
  2. Marguerite DIGNOSSY née le 7 février 1750 baptisée le même jour à Saint-Sauveur, décédée le 10 février suivant et inhumée aux Grands Augustins.

IX – Jean-Paul de DIGNOSCYO procureur au siège d'Aix, né en 1743, décédé en 1789, épouse le 27 mai 1766 à Saint-Sauveur d’Aix, Anne Marguerite MINUTY fille de feu François maître chirurgien de Vauvenargues, et de feue Thérèse JORDANY, en présence de Jean Chrisostome Frison, Gaspard Jean François Bernard, avocat en la cour et procureur en la sénéchaussée, Jacques Riquier marchand confiseur, et Me Antoine Augier ; d’où :

  1. Joseph DIGNOSCIO décédé à l’âge d’environ 8 mois et demi, le 18, inhumé le 19 novembre 1767 aux Grands Augustins paroisse Sainte-Madeleine.
  2. Joseph qui suit,
  3. Anne Adélaïde Marguerite DIGNOSCYO née le 4 juin 1770 à Aix, baptisée le même jour en l'église Sainte-Madeleine (parrain Ignace Claude François Minuty bourgeois de Vauvenargues, marraine Anne Charrier), décédée en son domicile à Aix le 28 novembre 1827, âgée de 57 ans; épouse le 18 juin 1793 à Aix, Joseph REYNAUD marchand, propriétaire à Aix.

X – Joseph DIGNOSCYO marchand à Aix puis à Paris où il décède après 1821, né et baptisé le 23 juin 1768 à Aix, épouse à Aix le 24 juin 1795, Adélaïde ALBAYE âgée de 20 ans, née le 27 juillet 1774 à Aix, fille de Joseph, libraire, et de Thérèse ANSELME; d’où :

  1. Laurent qui suit,

XI - Laurent de DIGNOSCYO d’abord employé au Mont de Piété, embauché en septembre 1837 par les Hospices de Lyon au poste d’inspecteur des propriétés rurales des hôpitaux, il se passionne pour la cartographie et deviendra dessinateur géographe des Ponts et Chaussées, né le 29 octobre 1795 à Aix, décédé le 14 novembre 1876 à Lyon (2e), inhumé au cimetière de la Guillotière, épouse le 15 novembre 1821 à Lyon, Marie-Louise LAMBERT fille d’un plâtrier puis entrepreneur de bâtiments. Blason de Laurent Dignoscyo (Armorial des bibliophiles lyonnais, 1907) : parti d'un coupé de deux aux 1 et 6 d'azur, à une grille d'argent aux 2 et 3 d'or, à 3 fleurs de lys rangées de gueules surmontées d'un lambel de 3 pendants d'azur aux 4 et 5 de gueules, à l'aigle d'argent. D’où :

  1. Jacques de DIGNOSCYO né en 1824 à Lyon, mort jeune.
  2. Claude de DIGNOSCYO né le 31 mai 1825 à Lyon, cartographe comme son père, décédé le 23 août 1897 à Lyon (1er), épouse le 4 août 1869 à Lyon (1er) Marie Catherine GONTHIER, sans postérité.
  3. Marie Agricole de DIGNOSCYO née le 12.10.1827 à Lyon, décédée le 17 avril 1895 à Lyon (3e), épouse le 30 octobre 1845 à Lyon, Eugène REMBIELINSKI cartographe et graveur, réfugié en France, né le 15 août 1814 à Ogrodzienice en Pologne, décédé le 17 janvier 1880 à Paris (5e). D’où :

    1. Jules REMBIELINSKI d’abord collaborateur de son père et de son oncle, il s’affirme comme dessinateur graveur apprécié, né le 13 août 1846 à Paris, décédé le 21 mai 1905 à Lyon (1er), célibataire.

  4. Elizabeth de DIGNOSCYO née en 1837 à Lyon, morte jeune.

 

 

contact