Anciennes familles de Provence
   

 

(de) Lieutaud


 

 

I – Jean LIEUTAUD notaire royal et procureur au siège de Forcalquier, greffier pour une moitié de greffe des submissions au siège de Forcalquier, en mars 1571 ; épouse Antoinette de LANFRIN d’où :

  1. Jacques LIEUTAUD docteur en droit, avocat au parlement de Provence, épouse par contrat du 20 février 1594, Diane de GIRAUD fille d’Antoine, bourgeois de Riez, et de Pantasille de GODIN.
  2. ? Joseph qui suit,
  3. Scipion LIEUTAUD bachelier en droit par provisions du 21 novembre 1612, juge du lieu d’Ongles par provisions données par le baron de Forcalqueiret (François de Vins) le 31 juillet 1618. Peut-être le même que Scipion de LIEUTAUD notaire royal et procureur au siège royal de Forcalquier, protestant, épouse Marguerite GASSAN ; remariée en 1630 à Auguste MARTIN écuyer de Forcalquier. A nouveau veuve, elle est en procès contre Olympe de Boniface veuve de Scipion Feautrier écuyer, sieur de la Roche le 5 juin 1651.

    1. Catherine LIEUTAUD baptisée protestante, puis catholique le 29 août 1617 en l’église Saint-Mary de Forcalquier (parrain André Pierre, viguier de Saint-Pierre, marraine Jeanne Gassan), épouse par contrat du 18 décembre 1682 et selon la RPR. Luc FAGON, bourgeois de Lourmarin, fils de feu Antoine.

II - Joseph LIEUTAUD notaire royal et procureur au siège de Forcalquier, décédé avant 1629, épouse Marguerite CLARENCY, d’où :

  1. Jacques qui suit,
  2. Paul LIEUTAUD procureur au siège de Forcalquier, épouse par contrat du 24 juillet 1633, Catherine de SAVOURNIN, de Lourmarin, fille de Théophile écuyer, originaire de Cadenet, et d’Anne de MEVOUILHON. Elle baptise en l’église réformée de Lourmarin, le 5 octobre 1634, sa cousine Catherine Savournin (fille de Jacques, de Lauris, et de Françoise Silvestre). D’où :

    1. Antoine LIEUTAUD maître chirurgien habitant à Aix, épouse Anne de VENTAILLAC d’AIGUEILLES, d’où (d’ap. dépouillements de Velaux par Françoise et Bernard Appy) :

      1. Marie LIEUTAUD épouse à l’âge d’environ 22 ans en l’église de la Madeleine à Aix, le 22 janvier 1687, Jean d’ORGON bourgeois d’Aix âgé de 28 ans, né en 1658 à Aix, fils de Jean-François, bourgeois d'Aix, et de Benigne BONTEMPS sa première épouse.
      2. Théophile LIEUTAUD baptisé le 19 juin 1670 en l’église réformée de Velaux (parrain Théophile Savournin, marraine Anne Savournin).
      3. Isabeau LIEUTAUD baptisée le 3 décembre 1672 en l’église réformée de Velaux (parrain Jean-François de Candolle représenté par Claude de Candolle son père, marraine Simone Valète représentée par Ne Marre).
      4. Pierre LIEUTAUD baptisé le 17 septembre 1677 en l’église réformée de Velaux (parrain Pierre Sabbatier, d’Eyguières, marraine Jeanne Basse).

    2. Catherine de LIEUTAUD fille de Me Paul procureur au siège de Forcalquier, épouse par contrat du 11 octobre 1655, Antoine PAPETY marchand orfèvre originaire de Draguignan, habitant à Aix, fils de Jacques, viguier au marquisat de Grimaud, et de feue Isabeau de SAINT-MARC. Inhumé au cimetière Saint-Martin de Velaux le 23 mars 1682, âgé de 60 ans environ. Sa veuve abjure à Aix le 20 octobre 1685. D’où postérité.

  3. Suzanne LIEUTAUD épouse par contrat du 23 septembre 1627 Pierre TASSIL, praticien de Manosque. D’où entre autres :

    1. Dominique TASSIL, bourgeois de Manosque, professant la religion réformée, épouse, avec lettres de dispense de mariage données à Paris le 14 décembre 1663, nonobstant la consanguinité, sa cousine germaine Judith de LIEUTAUD.

III – Jacques LIEUTAUD notaire royal, greffier des convocations et procureur au siège de Forcalquier, décédé avant 1673, épouse par contrat en 1629 Suzanne de POSILIS fille de Pierre, chirurgien de Forcalquier, et de Suzanne de BERLUC. Elle teste le 11 août 1673, et veut être inhumée dans le cimetière de ceux de la RPR, lègue 100 lt. à l’église de ladite religion de Manosque, 900 à l’Hôtel-Dieu de Forcalquier, sa part de l’héritage de feu Pierre de Posilis son père, à Marguerite de Posilis sa sœur femme de Me Louis Redon, docteur en médecine, et institue héritières universelles Marguerite et Catherine de Gassaud filles de Pierre, ses petites-filles. D’où :

  1. Marguerite de LIEUTAUD épouse par contrat du 19 novembre 1653, Pierre GASSAUD marchand, fils de Me Jean-Antoine avocat au parlement de Dauphiné, et de feue Françoise de MATHEAUD.
  2. Isabelle de LIEUTAUD épouse en 1663 Jacques GASSAUD marchand, fils de Louis marchand bourgeois de Forcalquier, et de Françoise de FOURNEL.

 

 
contact