Anciennes familles de Provence
   

 

(de) Lyon


 

 

Famille bourgeoise de Manosque, issue du capitaine Melchion Lyon, originaire de Riez, remarqué sous les rois Henri III et Henri IV par son zèle pour la Ligue; son petit-fils acquiert un office de secrétaire du roi en la chancellerie de Provence, son arrière-petit-fils, bien que qualifié toujours marchand et bourgeois, devient conseiller secrétaire du roi et contrôleur de la Monnaie à Aix, et acquiert une partie des seigneuries de Saint-Ferréol et de Pontevès.

Armes : d'argent au lion d'azur enclos dans un double trécheur du même. Toutefois, Jean François Lyon, marchand, et Joseph Lyon, greffier, son fils, eurent des armes différentes, ainsi inscrites à l'Armorial d'Hozier : de sinople au lion d'or.

 

 

I - Capitaine Melchion LYON originaire de la ville de Riez, décédé le 4 septembre 1621 inhumé à Notre-Dame de Manosque, épouse Jaumette de BAGARRIS d’où :

  1. Prob. Sauvaire qui suit,
  2. Diane LYON baptisée le 22 octobre 1618 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain capitaine Pompée de Sigaudy marraine Jeanne de Tributiis).
  3. Catherine LYON décédée le 14 septembre 1619 inhumée en l’église Notre-Dame.

II - Sauvaire LYON bourgeois de Manosque, décédé avant 1660, épouse Catherine JORDAN d'où :

  1. Etienne LYON baptisé le 13 janvier 1631 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Jean Antoine Laugier, marraine Louise Tornatori).
  2. Pierre LYON baptisé le 31 octobre 1632 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Melchion Barraye fils de Pierre, marraine Honorade Reymond).
  3. Jean François qui suit,

III - Jean-François LYON bourgeois de Manosque, pourvu en 1708 d'un office de secrétaire du roi en la chancellerie près la cour de Provence, qu'il exerce jusqu'à sa mort arrivée le 11 mars 1711, a été baptisé le 18 mars 1635 à Saint-Sauveur de Manosque. Epouse le 10 mai 1660 à Saint-Sauveur de Manosque, Catherine de LEOTARD fille de feu Antoine, et d'Anne LAUGIER, d’où :

  1. Joseph qui suit,
  2. Jean LYON prêtre, recteur de la chapelle Saint-François située paroisse Saint-Sauveur de Manosque, décédé à l’âge d’environ 32 ans le 22 décembre 1695 inhumé le lendemain à Saint-Sauveur.
  3. Jeanne LYON née le 28 juin 1670 baptisée le lendemain à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Antoine Aillaud, marrraine Marguerite Guiran) décédée le 29 juillet 1698 à Manosque, inhumée la tombe de son père à Saint-Sauveur ; épouse par contrat du 22 février 1694 et le même jour à Saint-Sauveur de Manosque, André ROMAN viguier et lieutenant du juge du marquisat de Volx, décédé en 1738, fils de Pierre, lieutenant du juge de Volx, et d’Elisabeth de BAUDRIC sa seconde épouse. Remarié en 1699 à Jeanne de SAUTEYRON.

IV - Joseph LYON de SAINT-FERREOL marchand bourgeois puis secrétaire royal et greffier de Manosque, devient conseiller du roi contrôleur contregarde de la Monnaie, seigneur de Saint-Ferréol et de Pontevès, achète en 1707 du sieur Maurel de Pontevès (fils du négociant Pierre Maurel qui le fit construire) l’hôtel sis sur le cours Mirabeau (au n°42) qui deviendra l’hôtel Saint-Ferréol, est enfin conseiller secrétaire du roi en 1720. Epouse 1) le 14 octobre 1685 à Saint-Sauveur de Manosque, Suzanne AUQUIER, d'Aix, fille de Julien, avocat au parlement, originaire de Manosque, et de Catherine de JUJARDY sa première épouse. 2) le même jour que son fils, 1er mai 1713 aux Accoules, et suivant contrat devant Bioullès notaire à Aix le 24 août 1713, Claire de VELIN, âgée de 48 ans, veuve de Jacques de GIGEARD, procureur, native de Marseille, fille de défunts Martin et de Jeanne PASCAL. D’où, du premier mariage:

  1. Jean Gaspard qui suit,
  2. Pierre LYON né et baptisé le 19 octobre 1690 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Pierre Auquier, marraine Catherine Léotard).
  3. Catherine LYON SAINT-FERREOL née et baptisée le 20 décembre 1691 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Joseph Liotard, marraine Jeanne Lyon) épouse le 11 février 1710 à la Madeleine d’Aix, Gilles BOULARD, de la ville de Tarascon, fils de défunt Jean et d’Alix MELCHIOR, en présence de Paul Bonfillon bachelier ès droits, Pierre Cavaillon, conseiller du roi, Antoine Juramy prêtre.
  4. Jean LYON de SAINT-FERREOL prêtre, docteur de Sorbonne, vicaire général du diocèse d'Aix, vie-chancelier de l'Université, directeur du séminaire des Missions étrangères de Paris, émigré au Canada (en juillet 1721 ?) où il devient supérieur du séminaire de Québec (1726), grand vicaire, puis curé de Québec (1734), rentré en France, il est nommé chanoine trésorier du chapître Sainte-Marthe de Tarascon, né le 13 mai 1693 baptisé le lendemain à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Jean Lyon prêtre, marraine Marguerite de Brunet) il meurt en octobre 1737 (ou, selon une autre source, après 1744) ; son nom sera donné à la ville de Saint-Ferréol des Neiges. Voir la notice biographique qui lui est consacrée dans le Dictionnaire biographique du Canada en ligne.
  5. Anne LYON de SAINT-FERREOL née le 31 juillet 1694 baptisé le 3 août à Saint-Sauveur (parrain Joseph de Jujardy écuyer d’Aix, marraine Catherine Léotard sa grand mère).
  6. Jeanne LYON de SAINT-FERREOL décédée à l’âge d’environ 12 ans et inhumée le 2 janvier 1711 en la paroisse Sainte-Madeleine.
  7. Jean Louis LYON de SAINT-FERREOL baptisé le 7 mars 1703 à la Madeleine (parrain Jean Louis Léotard avocat en la cour, marraine Marguerite d’Auquier).
  8. Joseph Marc LYON de SAINT-FERREOL capitaine au régiment de Navarre, domicilié à Barjols depuis de longues années à l'époque de son mariage, épouse le 27 février 1743 à Barjols, Thérèse Madeleine Louise de PONTEVES d'AMIRAT, baptisée le 10 mai 1716 à Barjols, fille de Joseph François (1690-1755) seigneur de la Forest, commandant pour le roi à Bagnols, et de Louise SANDIN, le mariage est célébré en présence de Jean Lyon prêtre docteur en Sorbonne et grand vicaire du diocèse d’Aix, et en présence des témoins Pierre Auquier, François Gibaud et Honoré Icard.

V - Jean Gaspard LYON de SAINT-FERREOL écuyer d'Aix, seigneur de Saint-Ferréol, avocat au parlement d'Aix, né et baptisé le 30 janvier 1689 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Jean-François Lyon bourgeois, marraine Marguerite Auquier) ; épouse le 1er mai 1713 en l’église Notre-Dame des Accoules à Marseille, âgé de 24 ans, (Anne) Ursule de GIGEARD, fille de feu Jacques, procureur (olim Jugeard), et de Claire VELIN en présence de Rodolphe Icarbon seigneur de Velaux et autres lieux, noble Jacques de Candolle, Jean Barthelon anciens échevins de Marseille,et Etienne Guilhermy négociant. Elle meurt à l’âge de 78 ans, veuve, le 11 inhumée le 12.1.1773 en l‘église des Grands Carmes paroisse Sainte-Madeleine. D’où :

  1. Joseph qui suit,
  2. Thérèse LYON de SAINT-FERREOL née et baptisée le 18 décembre 1715 à la Madeleine d’Aix (parrain Pierre Cavaillon conseiller du roi au siège d’Aix, marraine Thérèse de Colomb).
  3. Catherine LYON de SAINT-FERREOL baptisée le 2 mars 1718 à la Madeleine d’Aix, décédée le 26 février 1774 à Vachères, épouse le 25 juin 1743 à Manosque, église Saint-Sauveur, Jean-Baptiste GERARD de l'UBAC, du lieu de Vachères, fils de Jean-Baptiste sieur de l'Ubac, et de Marguerite de BURLE.
  4. Claire Catherine LYON de SAINT-FERREOL née le 1er octobre 1723 baptisée le même jour à la Madeleine d’Aix (parrain Joseph Lyon Saint-Ferréol son frère, Catherine Lyon sa soeur).
  5. Ursule LYON de SAINT-FERREOL épouse le 2 mars 1745 à la Madeleine d’Aix, âgée de 22 ans, François d'ALPHERAN ancien garde du corps de Louis XV, âgé de 29 ans.
  6. Gabrielle Claire LYON de SAINT-FERREOL née et baptisée le 1er mars 1725 à la Madeleine d’Aix (parrain Jean Lyon prêtre docteur en Sorbonne, son oncle, marrain Claire de Velin Saint-Ferréol sa grand-mère).
  7. Sauveur François LYON de SAINT-FERREOL né et baptisé le 1er janvier 1727 à la Madeleine d’Aix (parrain Claude François Pazery seigneur de Thorame, avocat en la cour, marraine Thérèse de Charbonnier du Piquet) capitaine au régiment de Navarre, tué sous Malines en 1748.
  8. Thomas Auguste LYON de SAINT-FERREOL né le 12 mai 1732 baptisé le même jour à la Madeleine d’Aix (parrain Joseph Lyon seigneur de Pontevès Saint-Ferréol, marraine Ursule Lyon).
  9. François Joseph LYON de SAINT-FERREOL second consul d’Aix, procureur du pays en 1787 et 1788, député du Tiers Etat aux Etats de Provence, mort à Saint-Tropez où il s’était retiré pendant la Terreur.

VI – Joseph LYON de SAINT-FERREOL écuyer, seigneur de Saint-Ferréol et en partie de Pontevès, né à Aix, trésorier général des Etats de Provence, fait reconstruire l’hôtel Saint-Ferréol (qu’il tient de son ayeul) sur le cours Mirabeau et le revend en 1769 à Jean-Baptiste Reinaud de Fonvert; né le 7 août 1714 à Aix baptisé le lendemain en l’église de la Madeleine, il meurt à 83 ans en son domicile à Aix le 20 février 1798, dernier mâle de sa famille; épouse le 20 août 1747 à Pontevès, Anne Pétronille AUBERT née à Marseille, fille de Jean-Baptiste, conseiller du roi et juge de Barjols, et d’Honorade de GAUTIER. D’où :

  1. Jean-Baptiste Joseph de LYON de SAINT-FERREOL décédé le 9 octobre 1751 à l’âge de 8 mois inhumé le lendemain aux Grands Carmes d'Aix.
  2. François Joseph Jean-Baptiste de LYON de SAINT-FERREOL né le 14 août 1756 baptisé le même jour en l’église du Saint-Esprit (parrain François Joseph Lyon son oncle, marraine Marie Geneviève Sexte de Pazéry Thorame épouse de Jean Josepj d’Eymar de Nans procureur au bureau des Finances).
  3. Bruno Jean Gaspard de LYON de SAINT-FERREOL, né le 16 septembre 1757 à Aix, paroisse du Saint-Esprit, conseiller au parlement d’Aix, reçu le 22 juin 1778 an la charge de Jean-Baptiste Hyérome de Bruny de la Tour-d’Aigues, mort sans alliance à Paris, en janvier 1795.
  4. Anne Ursule Honorade de LYON de SAINT-FERREOL épouse le 13 janvier 1769 en l’église du Saint-Esprit à Aix, Jean Louis Antoine de PAYAN de SAINT-MARTIN seigneur de Saint-Martin et de Brès, conseiller au parlement de Provence (reçu le 11 mai 1758), né le 9 février 1733 à Aix, baptisé à la Madeleine, décédé le 8 juin 1793 âgé de 60 ans, inhumé le 10 au cimetière de Rognes, fils de Jean-Antoine, sieur de Saint-Martin, conseiller aux comptes, et de Jeanne Madeleine de CABRE de ROQUEVAIRE.
  5. Julie de LYON de SAINT-FERREOL épouse 1) le 15 juin 1784 en l’église du Saint-Esprit à Aix, Alexandre Marie de PERRACHE d’AMPUS seigneur d’Ampus, Villehaute et Reynier (1758-1793), fils de Jean-Pierre seigneur d’Ampus, Villehaute et Reynier, et de Marie Thérèse de GAZAN, témoins François Nicolas Boniface Alpheran écuyer, ancien assesseur procureur du paysn Jean Pierre de Gérard de Lubac seigneur de Vachères, Jean Honoré Barnard, de Turriers, et Pierre Grangier sacristain. 2) Joseph Auguste HERAUD propriétaire à Barjols.

 

 
contact