Anciennes familles de Provence
     

 

(de) Marmet


 

 

Famille installée modestement à Apt au début du XVIe siècle, et dont la condition s’est depuis régulièrement améliorée, jusqu’à des fonctions de robe, militaires ou d’Eglise; maintenue noble en 1669 après avoir désisté en 1668.

Les Marmet portaient pour armes : d’argent à trois roses de gueules, tigées et feuillées de sinople, mouvantes d'un tertre du même, au chef d’azur chargé de trois croissants entrelacés du champ (enregistrées notamment par Pierre de Marmet Valcroissant chanoine de Saint-Sauveur d’Aix); qu'ils ont écartelé par la suite, au 2 et 3, avec les armes des Meissonnier : de gueules à un chevron d'or accompagné en pointe d'un croissant d'argent, au chef d'azur soutenu d'argent et chargé de trois étoiles d'or.

André de Marmet sieur de Valcroissant, commissaire des guerres, reçut des armes particulières : d'azur à une mer agitée d'argent.

 

I - Pierre MERMET, d’Ansouis, épouse Antoinette MARTIN d’où :

  1. Claude MERMET, apprenti tailleur en 1511.
  2. Thanequin qui suit,

II - Thanequin MERMET jardinier et marchand, s’installe à Apt où il épouse en 1516 Catherine GONON fille d’un potier d’Apt. D’où :

  1. Toussaint qui suit,
  2. Elzéar MERMET épouse le 26 janvier 1564 Catherine OLIVIER, d’Ansouis, fille de Guillaume et de Françoise BESSIERE.
  3. Catherine MERMET épouse Mathieu RAMEL, mercier.
  4. Anne MERMET épouse en 1550 Constant GEOFFROY, potier d’étain, de Pertuis.
  5. Baptestine MERMET épouse 1) en 1535 Michel COLOMBIN, chirurgien. 2) Michel TOURNEAU, chirurgien d’Apt.
  6. Jeanne MERMET épouse Jean SIGNORET, chapelier d’Apt.

III - Toussaint MERMET marchand bourgeois d’Apt, sert dans la compagnie d'ordonnance de M. de la Valette gouverneur de Turin, épouse 1) en 1564 Françoise MASSE fille d’un marchand. 2) en 1576 Catherine DUBOIS veuve de François RIS, notaire, fille d’Antoine, avocat, procureur et viguier de la ville d’Apt, et d’Elzire GARIN. 3) en 1599, Marguerite BANDOLLY. D’où :

  1. Antoine MERMET écuyer d’Apt, épouse en 1606 Anne de REMERVILLE, fille de François, écuyer d’Apt, seigneur en partie de Rémerville et Champigneulles en Lorraine, et de Marguerite de COSME, sa seconde épouse. D’où :

    1. Gabrielle de MARMET épouse le 7 mars 1648 en la cathédrale d'Apt, Jean BRUN, avocat de Grenoble, assesseur, originaire du Buis près Vaison.
    2. Catherine de MARMET épouse le 4 juillet 1657 en la cathédrale d'Apt, Louis Salomon CHARDON, bourgeois d’Avignon, veuf de Ne.
    3. Louis MERMET
    4. Claude MERMET
    5. Anne MERMET épouse en 1656 Rolland REY, écuyer d’Apt.

  2. Anne MERMET épouse en 1591 Jean ROYER, bourgeois d’Apt, fils de Jacques, marchand chaussetier, bourgeois d’Apt, et d’Anne HORTIE.
    Pierre qui suit,

IV - Pierre MERMET bourgeois, écuyer d’Apt, mort en 1609 lors d’un duel avec un chevalier de Malte, épouse pc du 9 octobre 1608, Françoise MEYSSONNIER de VALCROISSANT, fille de Joseph, marchand de Banon, viguier de la ville d’Apt, seigneur de Valcroissant, et de Madeleine ISNARD alias des Isnards. D’où :

V - Melchion MARMET de VALCROISSANT sieur de Vaumale et Valcroissant, avocat d’Apt, juge de la ville de Manosque (1650), capitaine dans le régiment de Breuil, auteur de Conversations académiques, et de Maximes pour vivre heureusement dans le monde et pour former l’honneste homme, publiées à Paris en 1662, teste en 1681, né posthume; épouse le 20 septembre 1633 Marie d’ORTIGUES ou d'HORTIE, fille d’Annibal, écuyer d’Apt, et d’Honorade de BARRAS. D’où :

  1. André qui suit,
  2. Marie Magdeleine de MARMET de VALCROISSANT baptisée le 30 juin 1635 à Apt.
  3. Joseph de MARMET de VALCROISSANT baptisé le 29 janvier 1637 à Apt.
  4. Pierre de MARMET de VALCROISSANT chanoine de la cathédrale d’Aix, archidiacre de Saint-Laurent, auteur d’un Abrégé chronologique des évêques d’Apt, en 1685, et de la Mission de Saint-Auspice martyr 1er évêque d’Apt la même année, baptisé le 22 juin 1638 à Apt.
  5. Marie de MARMET de VALCROISSANT baptisée le 27 juillet 1639 à Apt.
  6. François de MARMET de VALCROISSANT mousquetaire du roi, premier capitaine au régiment de la Reine, blessé au siège de Lille en 1667, chevalier de l’ordre militaire de Saint-Louis, nommé gouverneur de la citadelle d’Arras en Picardie; baptisé le 4 avril 1641 à Apt, épouse Marie de BRUN. Elle meurt le 26 juin 1716 à Aix, et est inhumée le lendemain en l’église cathédrale, âgée d’environ 69 ans. D’où :

    1. Marie Françoise de MARMET de VALCROISSANT épouse le 9 janvier 1709, Charles Philippe François de QUELLERIE de CHANTERAINE, seigneur de Chanteraine, Querey et Bourcy, officier au régiment d’Isenghien, né à Douai le 10 mai 1679, décédé en 1734, fils de Charles, de Douai, et d’Anne Catherine Philippine de GOUY. Ils ont pour enfants :

      1. Marie Anne de QUELLERIE de CHANTERAINE née et décédée en 1710.
      2. François Emmanuel de QUELLERIE de CHANTERAINE né en 1711 mort en 1783, marié en 1736 d'où deux enfants.
      3. Philippe Adrien Joseph de QUELLERIE de CHANTERAINE né à Douai le 1er mai 1712, capitaine au régiment d'infanterie de la Reine, chevalier de Saint-Louis, mort à la bataille de Plaisance en juin 1746 ; il avait épousé deux ans plus tôt, à l’âge de 32 ans, le 24 novembre 1744 en l’église du Saint-Esprit d’Aix, Gabrielle Françoise de MILAN de FORBIN de LA ROQUE, âgée de 37 ans et déjà veuve pour la seconde fois (une première fois du sieur Maurel de Volonne puis du président d'Albert), née en 1707, fille de feu Mathias, marquis de la Roque, seigneur de Cornillon, grand sénéchal de Provence, et de feue Françoise d’ARMAND de MISON. La marquise de Chanteraine décède sans postérité à Aix en 1789.
      4. Marie Josèphe Antoinette de QUELLERIE de CHANTERAINE née en 1713.
      5. Jérôme de QUELLERIE de CHANTERAINE né et décédé en 1714.

    2. Marie Anne de MARMET de VALCROISSANT épouse le 21 décembre 1719 à Saint-Sauveur d’Aix (i68) Marc Antoine d’ARQUIER de SAINT-ESTEVE, de la ville de Lambesc, fils de feu Louis, sieur de Saint-Estève, et de Gabrielle d’ESPAGNET, en présence d’Augustin de Tamarlet, prêtre, conseiller en parlement, Guillaume Boyer et Guillaume Giraud, prêtres.

  7. Anne de MARMET de VALCROISSANT baptisée le 29 août 1645 à Apt.
  8. Marguerite de MARMET de VALCROISSANT baptisée le 27 octobre 1647 à Apt.
  9. Scipion de MARMET de VALCROISSANT baptisé le 16 mars 1650 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Scipion du Périer avocat en la cour, marraine Anne de Bionneau dame et baronne de Castellane).
  10. Modeste de MARMET de VALCROISSANT baptisé le 23 juin 1653 à Apt.

VI - André MARMET de VALCROISSANT seigneur de Valcroissant et de Vaumale, né à Apt vers 1634, obtient une commission de capitaine dans le régiment de Mazarin en 1656, prend part à la prise de Bude et, de retour de Hongrie, est nommé par le roi commissaire des Guerres suivant brevet du 6 novembre 1687, il publia en 1655 à Paris un Recueil de poésies, sous forme de stances et sonnets, jugé sévèrement par la critique. Il épouse en 1676 Madeleine DORIA, de Marseille, fille de Jean et d'Hélène de FORBIN. D’où :

  1. Melchion qui suit,
  2. Pierre-André MARMET de VALCROISSANT
  3. François MARMET de VALCROISSANT
  4. Jean-Baptiste MARMET de VALCROISSANT
  5. Ignace MARMET de VALCROISSANT
  6. Catherine MARMET de VALCROISSANT épouse Louis d’ORE, lieutenant-colonel d’infanterie.

VII - Melchior de MARMET de VALCROISSANT sieur de Valcroissant et de Vaumale, commissaire de Guerres, épouse le 3 juillet 1711 à Saint-Hugues de Grenoble, Marie Justine d’AGOULT-MONTMAUR fille de Charles, marquis de Montmaur, seigneur de Piégeon et Bonneval, et de Justine de PERISSOL ALLEMAN sa première épouse. D'où :

VIII - Charles François de MARMET de VALCROISSANT écuyer, seigneur de Vaumale et de Valcroissant, épouse en 1737 Charlotte Marie d’AUTRIC de VINTIMILLE, fille du seigneur de Baumettes, et de Louise Marie de FOUGASSE ; d’où :

  1. Marie Louise de MARMET de VALCROISSANT épouse le 1er décembre 1757 en l’église Saint-Martin d’Entrevaux, âgée de 19 ans, Gaspard Jean-Baptiste de BERNARDY âgé de 22 ans, officier, fils d’André, docteur en chef du génie, et de feue Anne Marie de PERRUCHOT. D'où postérité.
  2. Gabrielle Françoise Josèphe de MARMET de VAUMALE épouse le 22 octobre 1763, Charles-Jean Baptiste François Gabriel d’AVON chevalier, seigneur de Collongue, âgé de 24 ans, né le 4 décembre 1738, décédé le 12 janvier 1809 à Collongue, fils de Gabriel (1715-1788), seigneur de Collongue, ancien cadet au régiment de Flandre, et de Marianne de LAUGIER. D'où postérité.

 
contact