Anciennes familles de Provence
   

 

(de) Moutte


 

Famille ancienne de Pertuis, issue du marchand Suffred Moutte, anobli par lettres du roi François 1er en janvier 1537, et qui était fils d’un marchand de bestiaux originaire de Cadenet. Sa postérité a formé plusieurs branches : deux furent maintenues dans leur noblesse en 1667 et 1668, une troisième fut condamnée en 1710. Mais il est probable que d’autres rameaux, attestés par les registres paroissiaux de Pertuis dès le milieu du XVIe siècle, se soient détachés de la même souche. Celle-ci pourrait être ancienne et se rattacher à Pierre de la Moutte, garde du château de Pertuis en 1406-1408.

Armes : d’azur à un château ouvert donjonné de trois tours d’argent, maçonnées de sable, sur une motte de sinople, surmontées de trois étoiles d’or rangées en chef. Trois membres de cette famille figurent à l’Armorial général de 1696, mais avec des armes construites arbitrairement et attribuées d’office à chacun. Hugues Moutte notaire de Pertuis, eut ainsi : d’argent à l’aigle éployée de sinople, coupé d’azur à la bande d’argent, tandis qu’Antoine Moutte, cadet, bourgeois de Pertuis, reçut : d’azur à la barre d’or, coupé d’argent au lion de sable, et François Moutte, avocat en la même ville : d’azur au lion d’argent, coupé d’or au chevron d’azur.

 

I - Suffred MOUTTE alias Siffrein, marchand de bestiaux et agriculteur, né à Cadenet, se fixe à Pertuis avec sa famille, épouse Anne du LUC, d’où :

  1. Antoine MOUTTE épouse 1) Michelle PLANTE. 2) Isabeau ARCHIMBAUD. D’où :

    1. Jacques MOUTTE

  2. Colin MOUTTE
  3. Suffred qui suit,
  4. André MOUTTE

II - Suffred MOUTTE éleveur et agriculteur de Pertuis en 1528, anobli par lettres de François Ier du 4 janvier 1537, meurt en 1551, père de :

  1. Hugues qui suit,
  2. Raymond MOUTTE
  3. p-ê. Suffred qui a postérité.
  4. Antoine MOUTTE baptisé le 22 avril 1540 à Pertuis (parrain Antoine Combe, marraine Lucie Arnaud).

III - Hugues MOUTTE alias Huguet, qualifié noble, épouse suivant contrat passé en 1547 devant Amat notaire, Claudette ARNAUD de Marseille, fille d’Arnaud ARNAUD, d’où :

  1. Esprit qui suit,
  2. Suffred qui a postérité.
  3. Ne MOUTTE épouse Guilherme REYMOND marchand de Marseille.
  4. Marguerite MOUTTE baptisée le 22 décembre 1547 à Pertuis (parrain Louis Gourret, marraine Lucie Arnaud).
  5. Jean MOUTTE baptisé le 18 février 1562 à Pertuis (parrain Jean de Saint-Martin, marraine Jeanne Guiramand)= ? épouse Camille ARNAUD d'où :

    1. Isabeau MOUTTE née vers 1590, épouse le 3 novembre 1605 à Pertuis, Barthélémy BAFFIER fils d’Arnaud.
    2. Jeanne MOUTTE baptisée le 5 août 1593 à Pertuis (parrain Cosme de Monte, marraine Suzanne du Mayne).
    3. N. MOUTTE baptisé le 7 novembre 1596 à Pertuis (parrain Denis Bonfils docteur en droits et lieutenant général, marraine Elisabeth de Jacquet).

  6. François auteur de la branche d'Aix,

IV - Esprit MOUTTE écuyer et bourgeois de Pertuis, épouse le 9 décembre 1582 à Notre-Dame des Accoules à Marseille et suivant contrat du même jour reçu par Me Benoit noraire à Marseille, Magdeleine CAIRE fille d’Antoine et de Pierra MOUSTIER, d’où :

  1. Pierra MOUTTE épouse 1) le 11 février 1601 à Pertuis, Elzias OLIVIER de la Tour d’Aigues fils de feu Pascal et de Melchionne SICARD. 2) le 13 avril 1614 en l’église de Pertuis, Barthélémy CHABERT procureur au parlement de Provence, veuf d’Isabelle d’EYROUX, fils de noble Pierre, écuyer de Pertuis, et de Jeanne VERNET.
  2. Marguerite MOUTTE épouse le 11 février 1601, même jour que sa soeur, Antoine OLIVIER notaire royal de Pertuis, frère du précédent, en présence du capitaine Cayre de Marseille et d’Antoine et François Moutte.
  3. Jean qui suit,
  4. Hugues MOUTTE baptisé le 15 septembre 1596 à Pertuis (parrain Antoine Moutte fils de Suffred, marraine Delphine Marsal).
  5. Antoine MOUTTE baptisé le 12 mars 1602 à Pertuis (parrain noble Antoine Moutte son oncle, marraine Pierre de Moutte sa soeur).
  6. Jacques MOUTTE baptisé le 14 mai 1606 à Pertuis (parrain Jacques Moss..., docteur en médecine, marraine Magdeleine de Fo...).
  7. Esprit MOUTTE baptisé le 29 juillet 1609 à Pertuis (parrain Jacques Jacquet, marraine Anne Granier).

V - Jean de MOUTTE écuyer de Marseille, baptisé le 17 octobre 1593 à Pertuis (parrain Jean Arnaud, marraine Catherine de Gautier), teste le 26 juillet 1638 (Icard, notaire) par lequel il institue héritier demoiselle Magdeleine Vigne sa femme et lègue à nobles Spérit et Raymond Moutte ses fils, épouse par contrat du 21 février 1630 à Marseille (Féris notaire) et le même jour en l’église des Accoules, Madeleine VIGNE fille de feu Luc, et d’Isabeau RIPERT, de Marseille, en présence de Jean François Rollier et Antoine de Durand. D’où :

  1. Esprit qui suit,
  2. Raymond de MOUTTE né et ondoyé le 17 février 1634 à Marseille, baptisé le 29 mars 1637 en l’église de la Major (parrain Frère Raymond de Ravel chevalier de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem, marraine Eléonor de la Barben dame de Foresta).

VI - Esprit II de MOUTTE écuyer de Marseille, maintenu par jugement du 1er octobre 1667.

 

 
contact