Anciennes familles de Provence

 

rameau de Fuveau

 


 

X - Pierre de SEGUIRAN fils de Jean, procureur, et de Marthe Chassignolle, procureur du roi au bureau des trésoriers généraux de France, reçu le 30 juillet 1714 en un office de la crue de 1635 levé par édit de 1713, né à Aix et baptisé le 2 février 1662 à la Madeleine, inhumé le 1er décembre 1749 à la Madeleine, épouse le 30 décembre 1685 à la Madeleine d’Aix, Thérèse MARTIN d’AMIRAT fille de Pierre, procureur au parlement, et de Marguerite de BEC ; d’où :

  1. Rose de SEGUIRAN née et baptisée le 10 novembre 1686 à la Madeleine (parrain Pierre Martin, procureur au parlement, marraine Thérèse Chassignolles).
  2. François de SEGUIRAN né le 6 janvier 1688 à Aix, baptisé le même jour en l’église Sainte-Madeleine (parrain François Séguiran avocat, marraine Marguerite de Bec).
  3. Jean Augustin de SEGUIRAN prêtre, moine bénédictin de l’abbaye de Guitre, prieur de Saint-André de Villesèche, né vers 1695, décédé à Barjols le 11 février 1768, inhumé le lendemain en l’église paroissiale.
  4. Marie Anne de SEGUIRAN baptisée le 31 juillet 1696 à la Madeleine (parrain César Miollis, procureur au parlement, marraine Marie-Anne de Cartier).
  5. Jean-Baptiste qui suit,
  6. Jean Pierre de SEGUIRAN baptisé le 14 mai 1699 en l’église du Saint-Esprit (parrain Jean François Séguiran, ecclésiastique, marraine Claire d’Amoureux).
  7. Pierre de SEGUIRAN né jumeau le 6 juillet 1700 à Aix, baptisé le lendemain en l’église Sainte-Madeleine (parrain Pierre Accaron, marraine Suzanne de Martin).
  8. Gaspard de SEGUIRAN né jumeau le 6 juillet 1700 à Aix, baptisé le lendemain en l’église Sainte-Madeleine (parrain Gaspard Bec, procureur au parlement, marraine Françoise de Féraud).
  9. Marc Antoine de SEGUIRAN dit l’Abbé de Séguiran prêtre, docteur en théologie, confesseur des dames religieuses de Bellechasse à Paris (1740), théologal puis prévôt de l’église collégiale de Barjols, prieur de Notre-Dame de la Moure, décédé à Barjols le 25 juin 1771, né le 15 juillet 1701 baptisé le même jour à la Madeleine d’Aix (parrain Antoine Sigaud avocat, marraine Elisabeth de Martin), inhumé le lendemain en l‘église paroissiale.
  10. Jean Joseph de SEGUIRAN baptisé le 22 décembre 1702 à la Madeleine (parrain Jean François Ricard greffier audiencier en la cour des Comptes, marraine Marguerite de Séguiran).
  11. Henry Reynaud de SEGUIRAN né le 12 baptisé le 13 septembre 1706 à Sainte-Madeleine (parrain Reynaud Henry d’Albertas chevalier seigneur de Dauphin, Saint-Maime,marraine Thérèse de Lombard épouse du conseiller d’Entrages).

XI - Jean-Baptiste de SEGUIRAN co-seigneur de Fuveau, conseiller du roi en ses conseils et son avocat général à la cour des Comptes, Aides et Finances de Provence, reçu le 17 mai 1720 en l’office de Joseph de Joannis, né à Aix le 8 octobre 1697, baptisé le même jour en l'église de la Madeleine, décédé à l'âge de 52 ans à Aix, inhumé le 24 septembre 1749 aux Grands Carmes; épouse le 18 juillet 1724 en l'église Sainte-Madeleine d’Aix, Tulle FULQUE d’ORAISON âgée de 23 ans, née à Aix en 1700, fille d'Esprit, conseiller secrétaire du roi maison et couronne de France, contrôleur à la Chancellerie de la cour des Comptes, seigneur du marquisat d'Oraison, de Saint-Etienne, Entrevennes, le Castellet, et de Marie de BOVIS. D’où :

  1. Pierre Joseph Marie de SEGUIRAN né et ondoyé le 18 mars 1725 baptisé le 23 mars à la Madeleine (parrain Pierre de Séguiran seigneur de Fuveau, conseiller du roi procureur général des Finances, marraine Marie de Boy marquise d’Oraison).
  2. Thérèse Delphine de SEGUIRAN religieuse du couvent de la Miséricorde à Aix, née et ondoyée le 12 septembre 1726 décédée à Aix le 1er novembre 1781.
  3. Marie Elisabeth de SEGUIRAN née et baptisée le 10 septembre 1727 à Saint-Sauveur (parrain Jacques de Séguiran lieutentant d’infanterie, marraine Elisabeth de Martin Lafarge).
  4. Elisabeth Justine Françoise de SEGUIRAN née le 2 septembre 1729 baptisée le lendemain à la Madeleine d’Aix, épouse Jean PAUL, bourgeois de Correns.
  5. Ursule Pauline de SEGUIRAN née et baptisée le 18 août 1733 à Sainte-Madeleine (parrain Gaspard de Lombard seigneur de Castelet conseiller du roi, marraine Ursule de Villeneuve).
  6. Anne Catherine de SEGUIRAN née le 10 baptisée le 11 novembre 1734 à Meyreuil (parrain Joseph Emmanuel Miollis, marraine Anne Miollis Solliers).
  7. Joseph Raymond Madeleine de SEGUIRAN dit le Chevalier de Séguiran, « jeune, aimable, rempli de connaissances, d’esprit et de talents, avec les meilleurs principes » (Baudrier et Rossignol, Beaumarchais et Pauline Le Breton, GHC n°240 oct.2010), avocat inscrit au barreau le 18 août 1766, nommé substitut du procureur général au Conseil Supérieur du Cap par provisions du 24 juillet précédent, débarque à Saint-Domingue début 1767 et veut obtenir la place de premier substitut, ce qui lui est refusé ; il devient le bienfaiteur  des maisons de Providence du Cap, né à Aix le 20 février 1737 baptisé le même jour à la Madeleine, décédé subitement sous le coup de la canicule à l’âge de 30 ans au Limbé, sur l’habitation de sa femme, le 18 août 1767 ; épouse le 6 octobre 1766 à Paris, en l'église Saint-Sulpice, (Anne) Pauline LE BRETON, créole de Saint-Domingue, héritière d’un grand domaine au Cap à Saint-Domingue, née le 23 décembre 1740 au Cap français à Saint-Domingue, fille de Jean, capitaine de cavalerie au régiment de Saint-Domingue, propriétaire. Elle vit en 1820 à Paris.
  8. François Joseph Thérèse qui suit,
  9. Pierre (Denis Dauphin) de SEGUIRAN dit l’Abbé de Séguiran, élevé chez les Jésuites, vicaire de l’archevêque de Narbonne (Mgr de Dillon) qui le pourvoit de l’archidiaconé de Corbières, chanoine honoraire de la cathédrale d’Aix, prieur de Saint-Marcel au diocèse de Bourges (1769) puis abbé de Landais au même diocèse (1775), élu en 1782 évêque de Nevers, sacré le 5 janvier 1783 en l’église de Villejuif près Paris, entrée solennelle à Nevers le 17 avril suivant; né le 19 avril 1739 à Aix et baptisé le même jour à Saint-Sauveur (parrain François de Séguiran écuyer, marraine Thérèse Dauphine de Séguiran), décédé des suites d’une fluxion de poitrine le 3 avril 1789 à Nevers, inhumé le 9 en la cathédrale.
  10. Anne Tulle Thérèse de SEGUIRAN religieuse, née le 5 baptisée le 6 juin 1740 à Saint-Sauveur (parrain François Joseph Thérèse de Séguiran son frère, marraine Anne de Bellon épouse de Michel de Séguiran) décédée à Aix le 5 juillet 1819.
  11. Paul Auguste Thérèse Zénon de SEGUIRAN né et baptisé le 9 juillet 1741 à Saint-Sauveur (parrain Paul Auguste de Bernier seigneur de Pierrevert et Châteauneuf, marraine Thérèse Dauphine de Boyer épouse de Joseph Laurent Miollis conseiller du roi, lieutenant général criminel).

XII - François Joseph de SEGUIRAN dit le Chevalier de Séguiran, prend ensuite le titre de marquis de Séguiran, chevalier, officier de marine, engagé comme garde de l’étendart à Marseille le 1er janvier 1746, promu enseigne de vaisseau à Brest le 23 mai 1754, lieutenant de vaisseaux du roi le 1er janvier 1761, à Rochefort, capitaine-lieutenant au régiment de Bayonne le 1er mai 1772, retiré du service le 18 août 1772 avec 800 livres de pension, décoré de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis, il quitte Nantes pour Saint-Domingue le 3 avril 1773, et meurt en cette île en janvier 1774 ; épouse en 1772 sa belle-soeur, Pauline LE BRETON créole de Saint-Domingue, veuve de son frère Joseph Raymond de SEGUIRAN. Pauline Le Breton avait été la fiancée de Beaumarchais. Elle meurt le 19 février 1821 à Paris. D’où :

  1. Rosalie Thérèse Pauline de SEGUIRAN née à Paris le 16 juin 1773 baptisée à Saint-Sulpice, décédée en 1847, épouse le 23 août 1788 en l’église Saint-Jacques du Haut-Pas à Paris, Godefroy Charles Henri DOUBLET de PERSAN, vicomte de Persan, lieutenant de cavalerie, ancien mousquetaire, âgé de 18 ans, né en 1770, fils de Bon-Guy (1730-1802), comte de Persan, maréchal des camps et armées du roi, chevalier de Saint-Louis, et de Marie Thérèse RAMBOUX. Il reçoit l’ordre de Saint-Louis et de la Légion d’Honneur, et meurt en 1827. Ils ont un fils, marié.

 

 
contact