Anciennes familles de Provence
   

 

Testanière
de Miravail


 

 

Branche d’une famille de Montsalier, installée au village de Redortiers puis au Revest-du-Bion, alliée en 1705 aux sieurs Gaffarel, de Mane, et par cette alliance, héritière des seigneuries de Miravail, Châteauneuf-Miravail, Gentiac, Malcor, Jacières ; et propriétaire également à la Tour de Bevons et à Vachères.

Les Testanière, ménagers à Montsalier, sont très représentés dans ce village dès le XVIe siècle, ayant formé de nombreuses branches alliées entre elles. L’un de ses membres, Mathieu Testanière, marié en novembre 1751 à une demoiselle d’Estienne du Bourguet, acquiert l’année suivante une charge de secrétaire du roi près la cour des Comptes d’Aix, qui lui apporte le premier degré de noblesse, mais il ne laisse qu’une fille.

Les Testanière de Miravail et Malcor se sont alliés aux Palhier de Banon, et plusieurs fois à la famille de Ferry, alias des Ferres, gentilhommes verriers de Simiane (Ferry-Fontnouvelle, Hist. généal. de la famille de Ferry, 1999-2002). Ils ont donné au XIXe siècle deux conseillers à la cour royale d’Aix.

Armes : d'azur à un arbre terrassé d'or.

 

I – Jean-Louis TESTANIERE bourgeois de Redortiers, épouse Anne BARRUOL fille de Pierre et d’Anne de PEYRON d’où :

  1. Jean-Louis qui suit,
  2. François TESTANIERE bourgeois, né le 2 novembre 1670 à Redortiers, baptisé le même jour (parrain François Peyron bourgeois, marraine Marie Arnaud), épouse le 21 juillet 1698 en l’église de Simiane, Jeanne des FERRES fille d’Etienne, de Simiane, et de Marie PASSAIRE. Elle au lendemain de la naissance de ses deux derniers enfants, jumeaux, le 24 mai 1723. D’où treize enfants, dont :

    1. Marie Anne TESTANIERE née le 26 juin 1700 baptisée à Simiane (parrain Etienne des Ferres son ayeul, marraine Anne Barruol son ayeule paternelle).
    2. Jean-François TESTANIERE commissaire de la Marine à Brest, ayant le département de l’hôpital, retiré en 1777 avec 3000 livres de pension, après 43 ans de services, quatre campagnes ; né le 18 février 1714 baptisé à Simiane (parrain noble Louis des Ferres de L’Estang, marraine Blanche de Brochery), épouse au Revest-du-Bion, Geneviève des FERRES, sa parente, fille de Jean-Joseph, et de Thérèse TESTANIERE de CHATEAUNEUF.
    3. Jean-Baptiste TESTANIERE né le 6 février 1721 à Simiane (parrain Henri Peytavin, marraine Gabrielle de Chauvian épouse de noble Louis de Ferres).
    4. N. TESTANIERE aumônier des galères du roi.
    5. Jean-Pierre TESTANIERE curé de Ferrassières.

  3. Jeanne TESTANIERE baptisée le 2 novembre 1673 à Redortiers (parrain Louis Arnaud, marraine Anne Testanière).
  4. Joseph TESTANIERE né le 19 mars 1677, baptisé le 21 en l’église de Redortiers (parrain Pierre Pallier, marraine demoiselle Anne Gontin).
  5. Jean-Pierre TESTANIERE né le 9 octobre 1679 à Redortiers, baptisé le même jour (parrain Jean Pierre Barruol, marraine Claire Peyron).

II - Jean-Louis TESTANIERE bourgeois de Redortiers, puis co-seigneur de Châteauneuf-Miravail, Gensiac et Malcor, par son mariage, épouse le 23 février 1705 en l'église de Mane, Geneviève de GAFFAREL fille d’André, sieur de la Jacière, docteur en droit, premier consul de Mane, juge du baillage de Manosque, et d’Anne d'ARNAUD-MIRAVAIL. D’où :

  1. Jean André TESTANIERE de MIRAVAIL né en 1705, seigneur de Châteauneuf-Miravail, premier consul du Revest-du-Bion, ép. Marguerite de PEYRON.
  2. Jean Louis TESTANIERE de GENSIAC seigneur de Gensiac, viguier de Saint-Etienne, né à Redortiers, épouse le 5 février 1750 en l’église de Saint-Etienne, Marquise d’ARQUIER veuve de noble Alexis d’ISOARD, seigneur de Fontienne, en présence de Louis Balthasar de la Chevardière, de Volx, et de Jean Marguerie, de Saint-Etienne.
  3. Jean Joseph TESTANIERE de MALCOR sieur de Malcor, prieur de Volonne de 1756 à 1784.
  4. Victor qui suit.
  5. Thérèse TESTANIERE de CHATEAUNEUF née à Redortiers, épouse le 17 février 1744 en l’église du Revest, avec dispense du 3e degré de consanguinité, Jean Joseph de FERRY fils de feu Joseph et d’Elisabeth BARRUOL, du Revest.

III - Victor de TESTANIERE-MIRAVAIL bourgeois de Mane, seigneur de Miravail, hérite du château bas de la Jacière, des Girauds et autres biens de Gaffarel, il s'établit à Mane dont il devient premier consul en 1759 et 1776, épouse le 31 août 1745 Virginie de PALHIER, tante du député aux Etats de Provence, fille de François, notaire royal de Banon, et d’Ursule ARNAUD ; d’où :

IV - Rémy de TESTANIERE-MIRAVAIL sieur de Malcor, avocat au parlement de Provence, né à Mane, épouse à l’âge d’environ 23 ans, le 29 avril 1771 en l’église du Revest du Bion, avec dispense de parenté obtenue à Rome le 27 avril courant, du 2e et du 4e degré, sa cousine, (Elisabeth Geneviève) Rose de FERRY-LA GARDE âgée d’environ 25 ans, fille de Jean-Joseph sieur de la Garde, et de Thérèse TESTANIERE de MIRAVAIL, le mariage est célébré par le P. Henri Joseph Testanière de la Brochière, curé de Séderon et archiprêtre, en présence de Jean-Louis Testanière de Gensiac oncle des époux ; d’où :

  1. Xavier qui suit,
  2. Auguste qui suivra,
  3. Thérèse TESTANIERE de MIRAVAIL décédée en 1850, épouse en 1794 Pierre de BERLUC-PERUSSIS né en 1761, juge d’instruction, conseiller d’arrondissement, décédé en 1838, fils de Joseph, conseiller du roi, consul puis maire de Forcalquier, et de Barbe TEISSIER. Dp.

V - Xavier TESTANIERE de MIRAVAIL propriétaire, conseiller à la cour royale d'Aix, chevalier de la Légion d'Honneur, né le 29 novembre 1772 au Revest-du-Bion, décédé à l'âge de 74 ans en son domicile à Aix le 14 avril 1847, épouse le 9 novembre 1804 en la mairie d'Avignon, Joséphine de MONIER des TAILLADES, née à Avignon le 21 mars 1784, fille de Jean Mathieu, propriétaire, et de Marie Thérèse Marguerite LIOTARD, en présence de Pierre Simon Bouchet négociant, oncle paternel par alliance de l’épouse, Ange Bernard Imbert Delonne officier de santé supérieur des armées, Jacques Pierre de Berluc-Pérussis, beau-frère de l’époux, et Joseph Frédéric Dominique Brochery, propriétaire au Revest du Bion, cousin de l’époux. Elle meurt en son domicile à Aix le 27 juillet 1863, âgée de 79 ans. D’où :

  1. Adolphe qui suit,
  2. Théophile TESTANIERE de MIRAVAIL né le 8 juillet 1809 à Avignon, capitaine de cavalerie, chevalier de la Légion d’Honneur, domicilié à Saint-Marcellin (Isère) en 1878, épouse le 15 mars 1852 à Saint-Marcellin, Julie LALIVE fille de feu Gaspard, et de Monique BOSSAN, sp.
  3. Fanny TESTANIERE de MIRAVAIL, née en 1812, décédée en 1833.
  4. Henriette TESTANIERE de MIRAVAIL née en 1815, décédée en 1837.
  5. Céline TESTANIERE de MIRAVAIL née le 22 novembre 1819 à Aix, y épouse le 28 avril 1840, Polyeucte MARTIN avocat, né à Reillane le 19 octobre 1817, décédé en 1890, fils de Marin Denis Louis Michel, notaire, et de Sophie de FERRY du CLAUX. dp.

VI - Adolphe TESTANIERE de MIRAVAIL substitut du procureur de Grasse, conseiller à la cour de Bastia puis d’Aix puis de Montpellier où il vit en 1878, chevalier de la Légion d'Honneur, né le 9 septembre 1807 à Avignon, mort en 1880 à Montpellier, épouse le 25 octobre 1835 à la mairie de Grasse, Anne AMIC âgée de 23 ans, née à Grasse le 4 juin 1812, fille d’Antoine Léandre, négociant à Grasse, et de Marie PERROLLE. D’où :

  1. Camille TESTANIERE de MIRAVAIL né à Grasse le 27 novembre 1836, juge à Narbonne, puis au tribunal civil de Nice (1878), épouse par contrat du 16 juin et le 22 juin 1874 à la mairie d’Aix, Henriette POULLE née à Draguignan le 19 février 1849, fille de Félix Emmanuel, conseiler à la cour, et de Marie Agnès Lazarine BLANC. Sp.
  2. Louise TESTANIERE de MIRAVAIL décédée en 1913, épouse Léonce ABRIC de FENOUILLET propriétaire châtelain de l'Hom et des Fons à Bassurels (Lozère) lieutenant de louveterie, maire, né à Valleraugue (Gard) le 12 septembre 1831, décédé en 1905, fils de Maurice, membre du Conseil général du Gard, et de Victoire Hortense de CALVAIRAC-LAFAGE. Dont postérité.

 

 
contact