Anciennes familles de Provence
     

 

(de) Trécourt


 

 

Famille bourgeoise d’Aix, issue de Jean Trécourt, natif de Champagne, installé à Aix dans les premières années du XVIIe siècle, où il exerce une charge de greffier aux Finances ; son fils et ses petites-filles feront de bonnes alliances dans les familles de Saint-Marc, Cipières, Meynier et Mayol Saint-Simon.

Anne de Trécourt veuve du sieur de Bussan, fit enregistrer pour armes : d’argent à trois têtes de griffons de sable colletées d’or.

 

I - Julien TRECOURT habitant de Rivière les Fosses, diocèse de Langres (Haute-Marne), décédé avant 1605, épouse Denise REGNAULT, d’où :

  1. Jean qui suit,
  2. Catherine TRECOURT marraine en 1603 à Rivière.
  3. Denise TRECOURT marraine en 1605 à Rivière.

II - Me Jean TRECOURT greffier en la cour de Finances de Provence, natif de Rivière, décédé avant 1642 épouse par contrat du 24 décembre 1613, et le 29 en l’église de la Madeleine à Aix, Jeanne de BOYER décédée à Aix et inhumée le 26 février 1661 aux Grands Carmes, fille d’Esprit, procureur en la cour, et d’Anthorone BONNAUD, d’où :

  1. Nicolas qui suit,
  2. Anne TRECOURT baptisée le 15 juillet 1621 à la Madeleine d’Aix (parrain Pierre Bonaud avocat en la cour, marraine Anthorone Bonaud).

III - Nicolas TRECOURT bourgeois d’Aix qualifié écuyer, décédé entre 1667 et 1686, épouse le 17 novembre 1642 à Saint-Sauveur, Lucrèce de SAINT-MARC, d’Aix, fille d’Antoine, avocat au parlement, présent, et de Marguerite de THORON, témoins Honoré Brun, de Pignans, et Claude Fulconis, d’Aix. D’où :

  1. Louise de TRECOURT baptisée le 7 décembre 1644 à la Madeleine d’Aix (parrain Antoine de Saint-Marc avocat en la cour, marraine Jeanne de Boyer).
  2. Claude qui suit,
  3. Anne de TRECOURT baptisée le 12 septembre 1648 à la Madeleine, épouse 1) le dernier décembre 1667 à la Madeleine, âgée de 19 ans, Jacques de CIPIERES avocat au parlement, fils de Balthasar, avocat au parlement de Provence, et de Jeanne de LAMBERT, en présence des témoins Constantin David, prêtre, Thomas Légier, Claude de Cipières, et Gaspard de Brueys. 2) le 28 octobre 1686 à la Madeleine d’Aix, Christophe de MEYNIER de BUSSAN écuyer d’Aix, seigneur de Lambert et de Rochefort, maintenu noble en 1669, âgé d’environ 50 ans, veuf de Françoise de CHYPRE, fils de feu Raymond (1577-1632), seigneur de Lambert, avocat en la cour, conseiller du roi au parlement de Provence, et de Lucrèce DEDONS, mariage célébré en présence de Claude Trécourt avocat, frère de l’épouse, Antoine Lombard ecclésiastique, Honoré Marcou et Esprit Escouffier, l’époux signe Bussan, l’épouse Anne de Trécourt.
  4. Catherine de TRECOURT née vers 1650 à Aix, élevée depuis son enfance à Carnoules, décédée le 15 juin 1710, âgée de 60 ans, inhumée le lendemain à Saint-Maximin « regrettée générallement de toutte la ville tant par sa piété que par les aumones secrettes et publiques quelle faisoit perpétuellement » ; épouse le 18 novembre 1670 en l’église de Carnoules (Var), Antoine de MAYOL, greffier de Saint-Maximin, fils de Louis, et d’Anne de MINUTY, en présence de Louis Fulconis et François Bérenguier, l’épouse signe Catherine de Tricous. D'où postérité.

IV – Claude TRECOURT avocat en la cour, baptisé le 4 novembre 1646 à la Madeleine d’Aix (parrain Claude Fulconis conseiller greffier criminel en la cour du parlement, marraine Margurite de Thoron), épouse le 27 septembre 1676 à Notre-Dame des Accoules à Marseille, Lucrèce LEBON de Marseille, fille de feu Charles et d’Anne TORCATY, en présence des parents et témoins Dominique Le Séchier bourgeois, Pierre Gourdan notaire royal, noble Marc-Antoine de Piscioni, et Honoré Amand maître cotonnier. Elle est inhumée le 12 juin 1682 au couvent des Grands Carmes à Aix, en présence de son mari et de Mr Danne son oncle.

 

 

 

 
contact