Anciennes familles de Provence
     

 

(d') Albinot


 

 

Famille de jurisconsultes aixois, venue de Mallemort, présente à Aix depuis le dernier quart du XVIe siècle, fixée ensuite à Marseille vers 1676, revenue à Aix deux générations plus tard, en la personne de Pierre d’Albinot, avocat général en la cour des Comptes pendant 30 ans, reçu en 1771 conseiller du roi en ladite cour, mort prématurément trois ans plus tard.

Les Albinot possédaient au terroir de Belcodène plusieurs terres ainsi qu’une bastide qui a pris leur nom. Ils portaient pour armes : d’azur à la bande d’argent chargée de trois coeurs de gueules.

 

I – Grégoire ALBINOT épouse Marguerite CHEVALIER d’où :

II - Claude ALBINOT procureur au siège d'Aix et au parlement de Provence, né à Mallemort, inhumé le 2 septembre 1623 aux Observantins, dans le choeur près de la sépulture des religieux, épouse 1) par contrat du 10 mars 1574 à Aix, Melchionne TORCAT, fille de Jean bourgeois d'Aix, et de Paulette FOULQUE. 2) par contrat du 9 novembre 1584 à Aix, Marguerite BORRILLI fille de Nicolas, notaire royal d'Aix, et de Louise MERINDOL. D’où, du second lit :

  1. Jeanne d’ALBINOT baptisée le 3 janvier 1586 en l’église Saint-Sauveur d’Aix (parrain François Borrilli, conseiller du roi, marraine Jeanne Arvieux).
  2. Joseph ALBINOT baptisé le 26 septembre 1587 à Saint-Sauveur d’Aix (parrain Nicolas Borrili, ayeul, marraine Bernardine Bernard).
  3. François d’ALBINOT baptisé le 20 juin 1589 à Saint-Sauveur (parrain Bertrand Borrilli trésorier du roi en Provence, marraine Françoise de Carbinel).
  4. Elisabeth ALBINOT baptisée le 3 juin 1591 à Saint-Sauveur (parrain Thomas Féraporte avocat, marraine Jeanne Lévesque).
  5. Marguerite d’ALBINOT épouse en 1605 à Aix, Jean Antoine BERENGUIER procureur au parlement d’Aix.
  6. Marie d’ALBINOT inhumée le 30 septembre 1681 aux Observantins, épouse par contrat du 12 novembre 1611 à Aix et à Saint-Sauveur d’Aix, Jacques GARDET procureur au parlement d’Aix, fils d’Antoine, notaire de Mallemort, et de Michelle NARBOTIN.
  7. Anne d’ALBINOT baptisée le 31 janvier 1598 à Saint-Sauveur, ? épouse Jean Louis FABROT avocat au parlement de Provence.
  8. Gabrielle d’ALBINOT baptisée le 24 novembre 1601 à Saint-Sauveur (parrain Sébastien Grenier notaire, marraine Françoise Borrelli).
  9. Anthonone d’ALBINOT baptisée le 9 août 1604 à Saint-Sauveur.
  10. Claude qui suit,
  11. prob. Catherine d’ALBINOT épouse Antoine ISSAURAT procureur en la cour des Comptes et au parlement, inhumé le 28 mars 1632 aux Observantins.

III - Claude ALBINOT avocat au parlement de Provence, propriétaire à Belcodène, baptisé en septembre 1606 à la Madeleine décédé à Aix et inhumé le 16 octobre 1684 aux Observantins, épouse 1) en 1634 à Aix, Catherine GERMAIN. 2) le 24 septembre 1665 à Saint-Sauveur, Marguerite d’ARBOUSSIERE fille de feu Jean Joseph, et de Magdeleine AILLAUD. D’où :

  1. du premier lit : Marguerite d’ALBINOT inhumée le 4 août 1638 aux Observantins, dans le choeur de l’église.
  2. Reynaud d’ALBINOT inhumé le 15 août 1640 aux Observantins, dans le choeur de l’église.
  3. Joseph qui suit,
  4. Jean-Baptiste d’ALBINOT docteur en droit, avocat en la cour du parlement, baptisé le 31 août 1647 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Antoine Gardet, marraine Marguerite d’Albinot), décédé avant 1722, épouse 1) le 28 décembre 1675 à Saint-Sauveur Angélique de BONFILS PEYRESC âgée de 29 ans, née à Aix en 1646, fille d’Honoré écuyer, sieur de Peyresc, avocat au parlement, et de Claire de MAZARGUES. 2) le 2 septembre 1696 à Saint-Sauveur Marguerite d’EYGUESIER de LA JAVIE, veuve de Jean Honoré de TROUILLAS, fille de Pierre écuyer, sieur de la Javie, et de Marie de PUGET FUVEAU, témoins François Savournin prêtre, Joseph Blanc ecclésiastique, Joseph d’Eyguesier de la Javie frère de l’épouse, Arnoulx Girard sonneur de cloches. D’où :

    1. du premier lit : Angélique d’ALBINOT baptisée le 23 septembre 1679 en l’église Saint-Sauveur d’Aix (parrain le sieur d’Albert de Saint-Martin avocat, marraine Angélique de Fagou).
    2. Marguerite d’ALBINOT baptisée le 2 avril 1682 à Saint-Sauveur née le 31 mars (parrain Antoine Allemand avocat en la cour, marraine Marguerite de Rouret).
    3. François d’ALBINOT baptisé en 1685 à Saint-Sauveur.
    4. Joseph d’ALBINOT avocat en la cour, baptisé le 17 août 1688 à Saint-Sauveur, né le 14 du même mois (parrain Joseph d’Agoult baron d’Ollières conseiller du roi et son sénéchal au siège de Sisteron, marraine Françoise de Colonia), décédé en 1750.
    5. Marie-Anne d’ALBINOT baptisée le 21 septembre 1691 à Saint-Sauveur née la veille (parrain Antoine Allemand conseiller du roi et trésorier général de France, marraine Marie-Anne d’Escragnole).

    6. du second lit : Anne d’ALBINOT baptisée le 27 septembre 1697 à Saint-Sauveur d’Aix (parrain Louis d’Estienne conseiller au parlement, marraine Anne de Glandevès de Puyloubier), épouse le 23 janvier 1722 à la Madeleine en conséquence d’un arrêt rendu le même jour, Jacques BARRALIS ou Barraly, peintre d’Aix, fils de François et de Marguerite FAUSSET.

  5. Jacques d’ALBINOT baptisé le 8 janvier 1654 à Saint-Sauveur.
  6. Pierre d’ALBINOT baptisé le 15 avril 1656 à Saint-Sauveur.
  7. Thérèse d ’ALBINOT baptisé le 1er janvier 1658 à Saint-Sauveur.
  8. Jean Auguste d’ALBINOT baptisé le 25 août 1659 à Saint-Sauveur.

  9. du second lit : Jean-Marc Antoine d’ALBINOT baptisé le 13 septembre 1674 à Saint-Sauveur.

IV – Joseph d’ALBINOT avocat au parlement de Provence, installé à Marseille vers 1676, épouse le 2 septembre 1681 à Notre-Dame des Accoules à Marseille demeurant à Marseille depuis environ 5 ans et âgé d’environ 35 ans, Claire de GARCIN de Marseille, fille de Jean et de feue Anne d’ALLARD, âgée d’environ 26 ans, en présence d’Esprit Martin, prêtre des Accoules, Charles Olivier bourgeois, Jacques Olivier bourgeois, Jacques Mercier, l’épouse déclare que l’épouse est « enceinte de ses causes ». D’où :

V - Joseph Thomas d’ALBINOT bourgeois de Marseille, épouse le 11 novembre 1704 en l'église Saint-Laurent de Marseille, Catherine FEBVRIER fille d’André, et d’Anne NAVILY, présents Henry Barbier, Claude Blancon, Jean Barrel. D’où :

  1. Pierre qui suit,
  2. Anne d’ALBINOT née le 19 mai 1721 à Marseille, baptisée le même jour en l’église Saint-Martin (parrain Patelion Bardon, marraine Anne Dieudet).

VI - Pierre d’ALBINOT reçu avocat général en la cour des Comptes de Provence le 13 octobre 1742 en l’office de Jean-Baptiste de Pithon Tournefort, puis reçu conseiller en la même cour le 1er octobre 1771 ; né à Marseille, décédé à l’âge d’environ 55 ans le 31 décembre 1774, inhumé le 1er janvier 1775 au couvent des religieux Augustins d’Aix paroisse du Saint-Esprit. Apparemment sans alliance, et dernier du nom.

 

 
contact