Anciennes familles de Provence
     

 

(de) Bot


 

 

Les Bot possessionnés à Saignon et dans le pays d'Apt, sont cités à Apt dès le XIe siècle, de même souche, semble-t-il, que les maisons de Balbs ou de Simiane. Le nobiliaire d'Apt de Rémerville, en donne une généalogie qui comporte encore de nombreuses incertitudes. On reprendra donc la filiation à partir de Louis Bot vers 1430.

Armes : de gueules au château gothique d’or sommé de trois tours pavillonnées, celle du milieu surmontant les deux autres, ouvert d’une porte et de deux fenêtres gothiques.

 

 

XII - Louis BOT co-seigneur de Saignon et Auribeau, neveu de Raimond Bot évêque d'Apt en 1362; épouse en 1430 à Saignon, Martonne de LUBIERES fille de Pierre écuyer, et de Billette de VENASQUE. D’où :

  1. Bertrand BOT épouse Lionne du PUY MONTBRUN fille de Jean seigneur de Montbrun. Il meurt sans postérité, sa veuve teste devant Jean Fulchier notaire d’Apt, le 13 juillet 1482, et donne tout son bien au seigneur de Montbrun son frère.
  2. Guinot ou Guy qui suit,
  3. Alamane BOT épouse en 1461 noble Jacques de MATHIEU seigneur du Revest.
  4. Douce BOT épouse à Apt, Gaspard de PONTEVES seigneur de Buoux et de la Roque, fils de Lancelot seigneur de Buoux; il teste en 1491.
  5. Jaumette BOT épouse en 1464 noble Jacques VALANCE, de Manosque.
  6. Delphine BOT épouse Esprit CORPICI, d'Aix.

XIII - Guinot BOT co-seigneur de Saignon et d’Auribeau, épouse Bonne du PUY MONTBRUN soeur de Lionne, fille de Jean, seigneur de Montbrun, il teste le 19 février 1519 (Jean du Canton notaire à Apt) père de :

  1. Siffren qui suit,
  2. Bertrand BOT co-seigneur d'Auribeau, mort sans postérité.
  3. Jeanne BOT épouse en 1505 à Apt, Antoine MASSE viguier d’Apt, fils de Bertrand et de Marie de SCLAFFANATIS.
  4. Luce BOT épouse Perrinet alias Perrin de PARPAILLE natif d’Avignon, docteur en droit, primicier de l’université d’Avignon en 1513 et en 1522; d'où :

    1. Jean Perrin seigneur de PARPAILLE, président du parlement de la ville d’Orange, qui embrasse en 1561 le parti protestant et devient l’un des plus dangereux chefs dans le Valentinois, mort décapité en Avignon en août 1562; son nom serait à l'origine du mot parpaillot.

  5. enfants naturels : Andrivette BOT épouse en 1514 Etienne MASSIGE laboureur de Saignon.
  6. Marquet BOT surnommé CHARPIN ou Cherpin, marchand d'habits à Aix, épouse en 1520 Andrinette GIRARD, fille d'un laboureur de Cucuron.

XIV - Siffred BOT co-seigneur de Saignon et d’Auribeau, épouse par contrat du 20 avril 1499 Honorade d’AUTRIC fille de Sébastien, seigneur de Baumettes, et de Jeanne du PUGET de Glandevès. Il teste le 6 juin 1527 (Jacques Escuyer notaire d’Apt) d’où :

  1. Antoine de BOT co-seigneur de Saignon et d’Auribeau commanda longtemps une compagnie de gens de pied pendant les premières guerres de religion, présent aux expéditions de Cabrières et de Mérindol, épouse Catherine d’AGOULT dite de VINCENT fille du seigneur de Rougnes. Sans postérité, il laisse ses biens à ses neveux Jean et Michel de Cardebas, par son testament de 1550 (François du Canton notaire) à condition de porter le nom et les armes de Bot, et ne lègue qu’un tiers de son héritage à Jean et Elzéar Bot ses neveux, ce qui est à l’origine d’un long procès entre les deux familles.
  2. Elzéar qui suit,
  3. Michel de BOT reçu chevalier de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem dit de Malte en 1531, mort commandeur de Gap.
  4. Arnaud de BOT décédé avant 1534.
  5. Nicolas de BOT présent au mariage de sa soeur en 1534.
  6. Philippe de BOT mort jeune.
  7. Marguerite de BOT épouse Esprit MARTIN, de la Bastide des Jourdans.
  8. Anne de BOT épouse par contrat passé le 18 août 1534 à Saignon, André de CARDEBAT, écuyer de Pertuis.

XV - Elzéar de BOT co-seigneur de Saignon et d’Auribeau, héritier pour un tiers de son père, il passe une quittance le 13 octobre 1546; épouse par contrat du 10 janvier 1522 Françoise d’AGAR fille de Jean, co-seigneur de Puyricard, et d'Antoinette FORAVENQUI. Il teste le 20 mai 1533 (François du Canton notaire à Apt), père de :

  1. Jean qui suit,
  2. Elzéar BOT héritier pour un tiers de son oncle Antoine, épouse en 1557 Luce de CASTELLANE.
  3. Antoinette de BOT épouse 1) pc du 31 mai 1534 Louis GARNIER écuyer de Marseille. D’où postérité. 2) en 1549 Antoine ROUX, de Ribiers.
  4. Jeanne de BOT épouse Jean SOLLIER, viguier de Saignon.
  5. Pascal BOT

XVI - Jean de BOT dit l’écuyer de Saignon, co-seigneur de Saignon, Auribeau et Mirabelle, capitaine d'une compagnie de gens de pied, épouse par contrat du 21 décembre 1556 (Berthelot not. Apt) Richarde de REMERVILLE fille de Guillaume, chevalier, seigneur de Rémerville et Champigneulles en Lorraine, et de Françoise du ROUSSET de Saint-Sauveur ; il soutient le long procès contre les Cardebat et obtient même quelques arrêts en sa faveur en 1580 et 1582. D’où :

  1. Alexandre qui suit,
  2. Françoise de BOT par contrat du 16 décembre 1584 passé devant Me Thomas Sollier notaire à Saignon, Thomas GRANDORDY écuyer de Saint-Saturnin, né à Cavaillon et baptisé en l’église dudit lieu le 9 novembre 1563, fils de feu Pierre et de Jaumette REDON. Dont postérité.
  3. Cécile de BOT épouse par contrat du 24 août 1586, avec une dot de 900 livres, son parent, Jean BOT dit CHARPIN laboureur et bourgeois de Saignon, veuf d'Honorade GONDON épousée en 1584, fils de feu Bertrand, de Saignon.
  4. Marguerite de BOT épouse en 1605 François TOULLIER, bourgeois; dot de 900 livres.
  5. Esprite de BOT épouse en 1606 Antoine TAULLAN, bourgeois de Berre; dot de 900 livres.

XVII - Alexandre de BOT écuyer, co-seigneur de Saignon et d’Auribeau, épouse par contrat du 14 avril 1598 passé à Aix, assisté de noble Pierre de Rémerville, écuyer d’Apt, son oncle, Marguerite BERTIER, fille d’Etienne, apothicaire à Aix, et de Catherine PATOT.

  1. Lucrèce de BOT épouse 1) en 1625 Gaspard GONDON bourgeois de Saignon. 2) en 1632 au Thor, Pierre de MORNET écuyer du Thor.

 

 
contact