Anciennes familles de Provence
 

 

branche d'Auribeau


 

IV - Jean de CARDEBAT de BOT prit le nom de Bot ainsi que ses frères après avoir recueilli la succession de leur oncle Antoine de Bot, qui stipulait de reprendre le nom et les armes de Bot; co-seigneur de Saignon et d’Auribeau, nommé gouverneur de Forcalquier; baptisé le 19 octobre 1547 en l’église de Pertuis (parrain Jean Gret, marraine Françoise Boque), épouse par contrat du 21 février 1574 (Gillis, notaire de Cadenet), Lucrèce de PONTEVES de Cadenet, fille de noble Romain, et de Louise LIEUTAUD. D’où :

  1. Esprit qui suit,
  2. Anne de BOT de CARDEBAT épouse par contrat du 24 juin 1592 à Forcalquier, Pierre de GUEYDAN, bourgeois de Reillanne, fils de Christol, marchand. D’où est sortie la famille du président de Gueydan.
  3. Jean de BOT de CARDEBAT reçu chevalier de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem dit de Malte, en 1600.
  4. Honorade de BOT de CARDEBAT épouse par contrat du 5 avril 1592 à Forcalquier (Gassaud notaire) avec une dot de 800 écus, François d’ALLIER capitaine pour le roi et viguier de Forcalquier, fils de Louis, bourgeois et lieutenant du viguier de Forcalquier, et de Françoise PLUYNE. D’où postérité.
  5. André BOT de CARDEBAT sieur de la Palun, décédé avant 1626, épouse pc du 6 janvier 1602, Lucie Marguerite de CASTELLANE, fille d’Antoine, écuyer, sieur de Salernes et de la Martre, et de Marguerite GARDE de VINS, d’où :

    1. Suzanne BOT de CARDEBAT, de Saignon, épouse pc du 2 juin 1626 assistée de Frère Jean Bot de Cardebat son frère, chevalier de Malte, et d’Espérit de Bot de Cardebat, cadet d’Auribeau, son oncle, Pierre de COSTE, écuyer de Saint-Tropez, fils de feu Honoré et d’Anne DOLLE.
    2. Anne BOT de CARDEBAT
    3. Humbert BOT de CARDEBAT mort sans postérité.
    4. Louis BOT de CARDEBAT mort sans postérité.
    5. Jean BOT de CARDEBAT chevalier de Malte.

V - Esprit de BOT de CARDEBAT appelé M. d'Auribeau, sieur de Cardebat et d’Auribeau, et en partie de Saignon, émancipé par son père dans un acte du 13 avril 1620, prend en tutelle les enfants de son frère André, a été baptisé le 27 décembre 1592 à Saint-Mary de Forcalquier (parrain Esprit Parisy avocat au parlement et au siège de Forcalquier, marraine Marguerite Boniface femme de Gaspard Allemand sieur de Silvabelle), épouse par contrat du 8 juin 1625reçu par Bertet notaire à Grambois, assisté de frère Jean Bot de Cardebat son frère, chevalier de Saint-Jean de Jérusalem, Marguerite de GAUTIER héritière de Grambois, fille de Claude écuyer, seigneur de Grambois, premier consul d’Aix en 1622, et de feue Honorade de PIOLENC sa première épouse. D’où trois filles :

  1. Magdeleine de BOT de CARDEBAT épouse François de VIDAL seigneur de Lirac.
  2. Hélène de BOT de CARDEBAT dame de Grambois, émancipée par son père qui lui cède la seigneurie de Grambois le 2 avril 1669, épouse le 13 janvier 1648 à Saignon, Pierre de RAFFELIS de ROQUESANTE écuyer, sieur de Roquesante, né le 26 janvier 1619, conseiller au parlement de Provence en 1641, surnommé le Grand Roquesante, décédé le 27 septembre 1706, fils de Sébastien, docteur en droit, procureur général du Comtat Venaissin, et d’Espérite de VALERI, de Carpentras. D’où quatre fils et six filles. (André-Marius Garcin Histoire du village de Grambois in le Mercure aptésien, de 1907 à 1909).
  3. Claire de BOT de CARDEBAT de Saignon, épouse par contrat du 30 juin 1649 Jean-Baptiste de GAUTIER cadet de Grambois, sieur de Mille, officier de marine, fils de Denis, ancien officier, consul d'Apt (1632), député de la Noblesse (1639), Marguerite du BOIS de SAINT-VINCENT dame de Mille au terroir d'Apt; il était veuf d'Hélène d'AUTRIC de VINTIMILLE.
 
contact