Anciennes familles de Provence
   

 

(de) Chaix


 

 

Famille originaire de Sisteron, agrégée à la noblesse par possession de fiefs à la fin du XVIe siècle. Le patronyme Chaix est très répandu en Haute-Provence, il se peut que plusieurs branches se soient formées anciennement d’une même souche, jusqu’à la famille du généalogiste Chaix d’Est-Ange qui n’en a pourtant rapporté aucune preuve.

Armes : de gueules au lion d'or, couronné, armé et lampassé de même. Elles ont été ainsi enregistrées à l'Armorial général de 1696, registre de Sisteron, par Gaspard Chaix, sieur de la Penne.

 

I – Blaise CHAIX bourgeois de Sisteron, qualifié noble dans un acte de 1535, d’où :

II – Honoré CHAIX écuyer de Sisteron, sieur de la Pène (terre et seigneurie achetées en 1582), épouse en 1565, Catherine de MARGAILHAN, d’où :

  1. Pierre qui suit,
  2. Salomé de CHAIX épouse 1) par contrat du 12 janvier 1597, Jean FERAUD, notaire royal de Manosque, fils de feu Claude, notaire royal de Manosque. 2) assistée de son frère Pierre du Chaix, sieur de la Penne, par contrat du 27 février 1628, Scipion de CASTELLANE sieur de Tauliac fils de feu Balthasar, sieur de Caille, et de Lucrèce d’AMBRUYS ( ?).
  3. ? David CHAIX cité en 1617.

III - Pierre CHAIX écuyer de Sisteron, sieur de la Penne, en procès contre David Chaix receveur particulier au siège de Sisteron le 1er janvier 1617; épouse par contrat du 30 septembre 1602 (Mathieu Bruni, notaire à Sisteron), Lucrèce de LEYDET veuve de Paul Emile de DURANTI, écuyer d’Aix, et fille de feu Louis, sieur de Jarjayes, et de Marie BERARD, l’épouse est assistée de sa mère et de Gaspard de Leydet seigneur de Fombeton, conseiller au parlement de Provence, son oncle paternel. D’où :

  1. Gaspard qui suit,
  2. Lucrèce de CHAIX épouse par contrat du 31 juillet 1629 (Boreli notaire à Saint-Géniès), Alexandre de LAUGIER écuyer, seigneur de Beaucouse et en partie de Thoard, âgé de 29 ans, baptisé le 1er avril 1600 à Thoard, fils de Louis, seigneur de Beaucouse, et de Marguerite de BARDONNENCHE. D’où postérité.
  3. Anne de CHAIX baptisée le 17 janvier 1618 supplément en août 1619 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix (parrain Pierre Bonfils, écuyer, marraine Marguerite de Duranti).
  4. Catherine de CHAIX épouse pc du 20 février 1647 Honoré de SAFFALIN fils de Romain et de Marguerite de THORON sa troisième épouse.

IV - Gaspard de CHAIX écuyer, sieur de la Penne et de Saint-Antoine, associé avec Esprit Laugier marchand d’Arles; il est reconnu en sa qualité de noble exempt et franc de la recherche des francs-fiefs par jugements de la chambre des francs-fiefs des 3 juillet 1656 et 15 juin 1674, épouse en 1642, Marguerite d’EYSSAUTIER d’où :

  1. Joseph de CHAIX sieur de la Pène, lieutenant de cavalerie dans le régiment du prince Charles de Lorraine, tué à la bataille d’Hoestec, maintenu dans sa noblesse par ordonnance post mortem du 24 mai 1709.
  2. Gaspard qui suit,
  3. Claire de CHAIX épouse par contrat du 28 juillet 1666 à Sisteron, signé dans la maison du père de la future, Pierre Michel de ROUX sieur de la Freysinière, veuf d’Anne MARQUIS, fils de Jean sieur du Castellar, et de Marguerite de MORIER sa première femme. Dont postérité.

V - Gaspard de CHAIX de LA PENNE seigneur de la Penne, sert dans une compagnie de gendarmes du roi, condamné d’abord comme faux-noble le 14 août 1706 ; il est maintenu dans sa noblesse, ainsi que son frère, par jugement de Cardin le Bret rendu à Aix le 24 mai 1709, après avoir justifié que son père Gaspard de Chaix sieur de la Penne avait été reconnu noble, épouse Françoise de CASTELLANE ou Françoise d’Autric de Vintimille qui teste à Apt le 19 juin 1753, d’où plusieurs enfants entre autres :

  1. Jean-Baptiste François de CHAIX de LA PENNE baptisé le 30 septembre 1713 à Saint-Geniez (parrain Jean-Baptiste de Gombert chevalier de Saint-Geniès, commandeur de Gap, marraine Françoise de Castellane femme de François d’Hugues baron de la Motte).

 

 
contact