Anciennes familles de Provence
     

 

(de) Chappus


 

 

Famille issue de Julien Chappus, fils d'un cordonnier de Pertuis, qui est docteur en droits, se marie à Aix en 1600 et acquiert les offices de greffier au siège sénéchal d‘Aix. Il fera entrer ses deux fils au parlement : l'aîné, Jean Chappus, aura une charge de conseiller référendaire, et dont le fils sera avocat au parlement, et Claude Chappus le cadet, avocat et juge de la ville de Manosque, auteur d’une branche installée à Forcalquier, représentée sous la Révolution par l’avocat et contre-révolutionnaire Jean-Baptiste Chappus. Le nom est parfois écrit Chappuis.

Joseph Chappus avocat au parlement, portait : d’or à la tête de sanglier arrachée de sable défendue d’argent, au chef de gueules.

A noter que Jacques et Vincent Chapus, bourgeois de Saint-Chamas portaient : d’or au chevron de gueules accompagné de deux étoiles du même en chef et une tête de sanglier de sable défendue d’argent en pointe.

 

I – Guilhen CHAPPUIS maître cordonnier à Pertuis, épouse Melchionne ALAMAND inhumée le 17 avril 1617 à Pertuis. D’où :

  1. Antoine CHAPPUS marchand de Pertuis, baptisé le 3 juin 1578 en l’église de Pertuis (parrain Augustin Reibeiron, marraine Magdeleine Bonnaud), décédé en 1640; épouse le 25 avril 1605 à Pertuis, Jeanne VERNET (veuve de Pierre Chabert ?) fille de feu Michel et de de feue Jeanne STEVENIN, en présence de Sébastien de Croze et de Pierre Chabert.
  2. Julien qui suit,
  3. Georges CHAPPUS notaire et greffier royal de Pertuis, teste le 3 février 1648 en faveur de son petit-fils et filleul Georges Arguillosi ; puis par un autre testament du 27 août 1652, change de disposition, lègue 5 sols à son filleul et nomme pour héritier Claude Chappus, fils de son frère Julien Chappus, sans révoquer pourtant son premier testament ; à la veille de mourir, le 18 décembre 1653, il fait un nouveau testament en faveur de Palamède Chappus, fils de son neveu Claude. De cette suite d’actes s’ensuit un contentieux porté devant le lieutenant du sénéchal d’Aix entre son petit-fils Georges Arguillosi et Palamède Chappus, auquel met fin un arrêt de la cour du parlement d’Aix du 23 juin 1660, cassant les testaments de 1652 et 1653 et maintenant Georges Arguillosi en l’héritage de son ayeul (Boniface, Arrests notables de la cour du parlement de Provence, 1708). Epouse 1) le 15 novembre 1609 en l’église de Pertuis, Catherine ROUX fille de feu Guilhem et de Melchionne GIRARD. Elle est inhumée le 31 août 1611 à Pertuis. 2) le 4 novembre 1612 en l’église de Pertuis, Louise de SUBREVIE fille de Bernard, maître apothicaire, et de Catherine de FOUQUE. D’où, du premier lit :

    1. Anne CHAPPUS décédée en 1652, épouse le 30 août 1632 en l’église de Pertuis, Alphonse ARGUILHOSI, avocat et procureur au parlement de Provence, né en 1604 à Aix, fils d’Etienne, bourgeois d’Aix, et de Gasparde BAYON, en présence de Jean-Pierre Barbier. Remarié en 1683 à Marguerite BERNARD.

  4. Jean Louis CHAPPUS baptisé le 1er septembre 1588 en l’église de Pertuis (parrain Louis Martin, marraine Claire Chanbusse ?).
  5. Catherine CHAPPUS baptisée le 16 janvier 1592 en l’église de Pertuis (parrain Me Claude Bernard, marraine Catherine Vaugier).
  6. Honorade CHAPPUS baptisée le 10 octobre 1593 en l’église de Pertuis (parrain noble Tribert de Lasolaye seigneur gallois, natione gallus, marraine Honorade de Fouquet).
  7. Elisabeth CHAPPUS baptisée le 8 août 1597 en l’église de Pertuis (parrain Julien Chappus, marraine Elisabeth Nabinaud).

II - Julien CHAPPUS docteur en droits, praticien, greffier aux soumissions du siège d’Aix, ainsi qu’au sénéchal et au petit sceau, ces trois fonctions acquises pour le prix de 29.050 livres dont quittance reçue le 25 août 1621, acquiert pour son fils Claude Chappus l’office de juge de Castellane des héritiers de Me Honoré Richieud, est pourvu par lettres du 9 décembre 1639 d’une partie du greffe du sénéchal et des soumissions de Forcalquier, dont il démissionne en 1648 en faveur de son fils Claude. Né à Pertuis, il épouse par contrat du 5 novembre 1600 à Aix, Jeanne GASTAUD fille de Georges, maître cordonnier, et de Françoise RENCUREL, d’où :

  1. Jean qui suit,
  2. Jeanne de CHAPUS épouse par contrat du 8 février 1626 à Aix, Jacques BONAUD avocat en la cour, âgé de 27 ans, né en 1598 à Fréjus, fils de feu Pierre, notaire royal et greffier de Fréjus, et de Françoise de GATUS. D'où postérité.
  3. Claude auteur de la seconde branche,

III – Jean de CHAPPUS avocat en la cour du Parlement d’Aix, conseiller du roi et référendaire en la chancellerie de Provence, greffier aux soumissions d'Aix, décédé après 1659, épouse 1) le 10 octobre 1632 à la Madeleine d’Aix et suivant contrat du même jour, Marguerite de RICHIEUD fille de feu Me Honoré conseiller du roi au parlement de Toulouse, et de Suzanne de GAUTIER, célébration en présence des témoins Louis Michel et Louis Mérindol ; elle meurt avant 1659. 2) le 10 novembre 1659 en l’église de la Madeleine d’Aix, Sybille PERRIN, veuve de N., fille de feu Joseph, procureur au parlement de Provence, et d’Honorade de GUEYDAN, témoins Pierre Gras, Guillerme Rathier, Pierre Mathieu et Jean-Baptiste Castillon. Elle meurt à Aix et est inhumée le 24 février 1697 aux Observantins. D’où, du premier lit :

  1. Jean de CHAPPUS baptisé le 12 mars 1635 à la Madeleine d’Aix.
  2. Suzanne de CHAPPUS baptisée le 30 août 1637 à la Madeleine, décédée à l’âge de 80 ans le 24 avril 1718, épouse le 18 janvier 1659 à la Madeleine d’Aix, Claude de BERENGUIER, avocat au parlement de Provence, fils de feu Jean Antoine procureur au parlement d’Aix, et de Marguerite d’ALBINOT, présente, ainsi que les témoins Mathieu Gazel, Pierre Gras, Jean-Baptiste Castillon et Pierre Mathieu.
  3. Elisabeth de CHAPPUS baptisée le 3 juillet 1644 à la Madeleine d’Aix (parrain Julien Chappus greffier aux soumissions d’Aix, marraine Jeanne de Gastaud), épouse le 23 novembre 1666 à la Madeleine d’Aix, Dominique de BOEUF avocat à la cour du parlement, conseiller du roi trésorier général de France en 1680, fils de Michel, avocat, et d'Anne de GIBERT, témoins Jean-Baptiste Bougerel prêtre, Jacques Beuf, Jean Isnard, Claude Bérenguier. Il meurt à l’âge de 78 ans le 17 janvier 1718 et est inhumé aux Cordeliers.
  4. Joseph de CHAPPUS baptisé le 17 juillet 1646 à la Madeleine d’Aix (parrain Jacques Bonnaud avocat en la cour, marraine Jeanne Richieud).
  5. Honoré CHAPPUS baptisé le 11 juin 1648 à la Madeleine.
  6. Joseph CHAPPUS baptisé le 22 novembre 1650 à la Madeleine,
  7. Joseph qui suit,

IV – Joseph de CHAPPUS docteur en droits, avocat en la cour, baptisé le 30 juillet 1652 à la Madeleine d’Aix (parrain Jean Chappus, marraine Jeanne Chappus), épouse le 22 septembre 1680 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix, Magdeleine de VIANY d’Aix, fille de feu Joseph, docteur en droits et avocat au parlement de Provence, et de Marguerite de VILLENEUVE, sa seconde épouse, en les témoins sont Christophe Viany conseiller en la cour des Comptes, Jean Chappus docteur en droits, Melchior Constans prêtre bénéficier, Jean Monier et Jacques de Viany frère de l’épouse. D’où :

  1. Louis de CHAPPUS né le 9 juillet 1681 baptisé le 11 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Jean Claude Viany prieur de Saint-jean, marraine Sybille de Perrini).
  2. Thérèse de CHAPPUS née le 28 mars 1683 baptisée le lendemain à la Madeleine d’Aix (parrain Jean Claude de Viany prieur de Saint-Jean, d’Aix, marraine Thérèse de Vaccon), épouse le 22 juin 1713 en l’église de Meyreuil, Joseph BONNEAU MERINDOL avocat, fils de feu François, et de feue Claire de FORES, en présence d’Etienne Deloutte ménager, Pierre Roux bourgeois, Louis Julian travailleur de Gardanne, et Antoine Masse, l’époux signe Boneau Mérindol et l’épouse Thérèse de Chapus.
  3. Isabeau de CHAPPUS née le 22 baptisée le 23 août 1686 à la Madeleine d’Aix.
  4. Jean-Joseph qui suit,

V - Jean Joseph de CHAPPUS avocat au parlement, né le 4 mai 1689 baptisé le lendemain en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Jean Viany, marraine Louise de Boniface), épouse le 25 septembre 1721 à la Madeleine d’Aix, Marie Françoise Rose de BONAUD de SAINT-PONS fille de Jean-Louis (1659-1742), écuyer, seigneur de Saint-Pons et de la Galinière, conseiller auditeur à la cour des Comptes de Provence, et de Thérèse d’ESTIENNE de VILLEMUS, d’où :

  1. Jean-Louis Benoît de CHAPPUS né le 3 baptisé le 4 juillet 1723 à la Madeleine.
  2. Pierre de CHAPPUS né le 19 baptisé le 20 novembre 1725 à la Madeleine d’Aix (parrain Pierre Audibert avocat au parlement, marraine Jeanne de Bonaud Decorio).
  3. Thérèse Madeleine de CHAPPUS née et ondoyée à la maison le 29 octobre 1727 suppléments de baptême le 5 novembre à la Madeleine (parrain Marius Boeuf, marraine Magdeleine de Lieutaud).
  4. Anne Gabrielle Geneviève de CHAPPUS née le 13 baptisée le 17 mars 1729 à la Madeleine.
  5. Gaspard Félicité de CHAPPUS né le 17 mai 1738 baptisé le même jour à la Madeleine (parrain Antoine Gaspard de Bonaud de Saint-Pons, avocat en la cour, marraine Anne Félicité Hortense de Bonaud).
  6. Françoise Fortunée de CHAPPUS née le 25 baptisée le 26 septembre 1740 à la Madeleine d’Aix (parrain François Etienne de Pigenat, marraine Catherine de Julianis).
  7. Jean Louis de CHAPPUS né le 13 mai 1743 baptisé le lendemain à la Madeleine (parrain Pierre de Bonnaud de Saint-Pons, marraine Rose Flore de Chappus tenant pour Marianne Saurat).
  8. Joseph Marie Constance de CHAPPUS né le 6 baptisé le 7 mars 1746 à la Madeleine d’Aix (parrain Joseph Gaspard de Boisson de la Salle conseiller auc comptes, marraine Marianne de Ranché de Périer).
  9. Marie Thérèse Angélique de CHAPPUS née le 23 décembre 1747 baptisée le lendemain à la Madeleine (parrain Jacques Decorio avocat en la cour, marraine Thérèse Angélique de Laugier de la Galinière).
  10. Louis de CHAPPUS né le 13 décembre 1749 baptisé le lendemain en l’église Sainte-Madeleine (parrain Pierre Chapus, marraine Rose Flore Christine Chapus).

 
contact