Anciennes familles de Provence
     

 

(d') Olivary


 

 

Famille ancienne et distinguée d'Aix, que l'on dit originaire de Lorgues. Elle a donné trois conseillers au parlement, et plusieurs chevaliers de Malte dont un grand prieur de Toulouse et un grand croix de l’ordre. Elle a possédé la terre de Campredon par héritage des Vitalis. Maintenue noble en 1668. Eteinte en 1881.

Armes : d’azur à trois colombes d’argent volant en bande, la première tenant dans son bec un rameau d’olivier de sinople.

 

 

I - N. OLIVIER d’où :

II – Jean OLIVIER marchand d’Aix. D'où :

  1. Claude OLIVARY avocat au parlement de Provence, épouse par contrat du 7 juin 1545 à Aix, Honorade de CORMIS fille de Pierre avocat au parlement de Provence, conseiller d’Etat, seigneur de Beaurecueil, natif de Vence, et d’Antonie MARTIN, sa seconde épouse. D’où :

    1. Louise OLIVARY baptisée le 11 octobre 1553 en l’église cathédrale d’Aix (parrain Jean de Villeneuve, marraine Louise Beissan).
    2. Anne OLIVARY baptisée le 31 août 1563 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain noble Antoine Montaud, marraine Anne Fournier).
    3. Marthe OLIVARY baptisée le 23 août 1566 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Me Louis Olivary procureur, marraine Marguerite Baudon).
    4. Claude OLIVARY baptisé le 22 août 1572 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Emmanuel Maunier, marraine Louise Legier).


  2. Antoine qui suit,
  3. Pierre OLIVIER marchand d'Aix.
  4. Melchionne OLIVIER épouse en 1567 un notaire de Brignoles.
  5. Louis OLIVIER docteur en droit et avocat au parlement de Provence, procureur au parlement, également marchand de laine, membre de la confrérie des Cinq-Plaies de la ville, teste à Aix le 31 août 1580, est inhumé le 17 septembre 1583 aux Grands Augustins ; épouse Anne FOURNIER d’où :

    1. Jean OLIVIER baptisé le 6 décembre 1568 en l’église Sainte-Madeleine (parrain Jean Blanqui procureur au siège de Marseille, marraine Catherine Gombert).
    2. Françoise OLIVIER inhumée le 15 janvier 1589 aux Grands Augustins, épouse François CAVAILLON.
    3. Honorade OLIVIER épouse par contrat du 15 novembre 1576 à Aix (Abel Hugoleny notaire), François de PONTEVES avocat, procureur au parlement de Provence, fils de Pierre, procureur au parlement, et de Jeanne FILHOL. Remarié en 1580 à Catherine de FORESTA.
    4. Jeanne OLIVIER épouse par contrat du 10 décembre 1592 à Aix, Alexandre DEDONS âgé de 26 ans, né à Aix en 1566, fils cadet d’Hugues, conseiller à la cour des comptes de Provence, co-seigneur d’Istres, et de Lucrèce d’ESCALIS.
    5. Gaspard OLIVIER


  6. Barthélémi OLIVIER avocat au parlement, épouse Marceline de LA LANDE d’où :

    1. Charles OLIVARY baptisé le 31 décembre 1559 à la Madeleine (marraine Anthonie Guiran femme de Charles de Lande maître de la Monnaie).
    2. Marguerite OLIVIER baptisée le 25 juillet 1561 à la Madeleine (parrain Toussaint de Beaumont marchand drapier, marraine Anne d’Albis).
    3. Joseph OLIVARY baptisée le 15 novembre 1562 à la Madeleine (parrain Antoine Olivary, marraine Anne Forinier).
    4. Catherine OLIVARY baptisée le 24 novembre 1564 à la Madeleine (parrain Jehan Papassaudi, marraine Catherine Dalmas).
    5. Jean OLIVARY baptisé le 15 juillet 1566 à la Madeleine (parrain Jean Cépède, marraine dame Louise Roustan).

III - Antoine OLIVARY avocat au parlement, puis conseiller-clerc, reçu en juin 1567 en la charge de Bertrand de Romans, avec dispense (étant marié), résigne en faveur de son fils Jean-Pierre, né en 1517, inhumé aux cordeliers le 30 septembre 1586; épouse par contrat du 21 avril 1553 à Aix, Magdeleine PICARD fille de Jean et de Philippe BACHASSON, sa première femme ; elle teste à Aix en 1569 et 1580. D’où :

  1. Jean-Pierre qui suit,
  2. Magdeleine OLIVARY baptisée le 26 janvier 1560 à la Madeleine (parrain Etienne Olivier, marchand de Saint-Chamas, marraine Magdeleine de la Rivière femme d’André Albi maître des comptes).
  3. Marguerite OLIVARY baptisée le 22 septembre 1561 à la Madeleine (parrain Me Barthélémy Olivier avocat au parlement).
  4. Victoire d’OLIVARI baptisée le 18 juin 1564 à la Madeleine (parrain M. de Mitre conseiller au parlement) épouse par contrat du 22 juillet 1588 reçu par Abel Hugoleny notaire à Aix, Jean-Antoine DEDONS conseiller au siège général d’Aix, reçu le 26 avril 1586, né à Aix et baptisé le 4 mars 1561 à Saint-Sauveur, décédé en 1621, fils d’Hugues, conseiller au parlement de Provence, et de Lucrèce d’ESCALIS.
  5. Jean OLIVARY baptisé le 12 mars 1566 à la Madeleine (parrain Jean M... procureur au siège, marraine Françoise Flotte).
  6. Catherine OLIVARY baptisée le 26 avril 1569 à la Madeleine (parrain Claude Durand conseiller du roi seigneur de Peynier, marraine Catherine de Chiavary).
  7. Jean d’OLIVIER baptisé le 31 janvier 1572 à la Madeleine (parrain Pierre Olivari, marraine Magdeleine de Cannet) épouse par contrat du 22 février 1618 à Aix, Louise de TIRAN fille de Claude écuyer, et de Marguerite DEDONS.
  8. François OLIVARY
  9. Honoré OLIVARY
  10. Louis OLIVARY

IV - Jean-Pierre d’OLIVARI conseiller du roi au parlement de Provence, reçu au mois de novembre 1585 en la charge de son père, avec dispense (puisqu’il était marié) puis en 1588 en celle d’Hercule Bompar. Ami du grand Peiresc, né le 19 novembre 1554 et baptisé à Saint-Sauveur d’Aix (parrain le sieur de Saint-Antoine, marraine Françoise Bourrelli), il meurt doyen du Parlement, est inhumé aux Cordeliers le 22 juillet 1633. Il avait fait son testament quelques jours plus tôt, 19 juillet, devant Me Philippe Beaufort, notaire, par lequel il nomme chacun de ses six enfants. Il avait épousé par contrat du 29 juillet 1582 reçu Abel Hugoleny notaire à Aix, Catherine de VITALIS dame de Campredon, âgée de 15 ans, née à Aix en 1567, fille de feu Michel, avocat au parlement de Provence, sieur de Campredon, et d’Honorade de PUGET sa première épouse; d’où :

  1. Artus d’OLIVARI reçu docteur en droit à l’Université d’Aix en mars 1614, avocat à la cour, légataire du cabinet d’antiques de Peiresc, teste le 17 août 1652 (de Citrany not. Aix), né en 1583 à Aix, mort le 17 novembre suivant, inhumé le lendemain au tombeau de sa famille en l’église des Cordeliers.
  2. Honorade d’OLIVARI baptisée le 7 mars 1594 en l’église Notre-Dame de Manosque (parrain François Albi sieur de Brès conseiller du roi aux Comptes, marraine Honorade Bermond fille de Me Boniface sieur de Penaffort conseiller au parlement), épouse par contrat du 3 septembre 1617 à Aix, Charles de CAMBE, juge et viguier d’Hyères, fils de Guillaume écuyer, seigneur d’Orves, viguier et capitaine d’Hyères, et de Charlotte de FABRY dame d’Orves.
  3. Lucrèce d’OLIVARI baptisée le 29 juillet 1595 à la Madeleine (parrain le conseiller Pierre Piget, marraine Hélène de Mottet dame de Sauhes).
  4. Marguerite d’OLIVARI religieuse de Saint-Barthélémy à Aix.
  5. Alexandre d’OLIVARI écuyer d’Aix, baptisé le 26 septembre 1608 à la Madeleine (parrain Alexandre Roux sieur de Gaubert, marraine Clérisse de Boniface).
  6. Antoine d’OLIVARI chanoine en l’église cathédrale de Fréjus.
  7. Pierre qui suit,

V - Pierre d’OLIVARI conseiller au parlement de Provence, reçu le 7 novembre 1631 en la charge de son père, baptisé le 28 octobre 1601 à la Madeleine d’Aix (parrain capitaine Pierre Olivier, marraine demoiselle Marguerite Thibaud), inhumé aux Cordeliers le 26 octobre 1659; épouse par contrat du 12 novembre 1633 (Me Roy notaire) Sybille des MARTINS de PUYLOUBIER fille de Jean-Baptiste, seigneur de Puyloubier, et de Sibylle du PUGET. Veuve, et agissant comme tutirce de son fils Jean, elle vend à Toussaint Lautier apothicaire (Citrane notaire) le cabinet d’antiques de son beau-frère pour la somme de 1.000 écus. D’où :

  1. Claire d’OLIVARI baptisée le 31 décembre 1635 à la Madeleine d’Aix (parrain Alexandre Olivary, marraine Claire du Puget).
  2. Sybille d’OLIVARI baptisée le 15 janvier 1641 à la Madeleine d’Aix (parrain Mr Habert médecin sieur de Bouc, marraine Françoise de Martin de Puyloubier).
  3. Louis Artus d’OLIVARI baptisé le 25 août 1643 en l’église de la Madeleine d’Aix (parrain Artus Olivary avocat en la cour, marraine Sybille du Puget dame de Puyloubier).
  4. Henry qui suit,
  5. Catherine d’OLIVARI baptisée le 17 octobre 1647 en l’église de la Madeleine (parrain Jean Olivier, marraine Marguerite d’Olivier).
  6. Anne d’OLIVARI baptisée le 5 janvier 1649 à la Madeleine d’Aix (parrain Jean d’Olivier, marraine Marguerite d’Olivier sa soeur).
  7. Magdeleine d’OLIVARI baptisée le 22 juillet 1652 à la Madeleine d’Aix (parrain Henri d’Olivier, marraine Agnès d’Olivier).
  8. François d'OLIVARI chevalier de Malte en 1663 preuves en 1662.
  9. Joseph d'OLIVARI capiscol de l'Eglise de Fréjus.
  10. Alexandre d'OLIVARI

VI - Henry d’OLIVARY seigneur de Campredon, né jumeau baptisé le 25 août 1643 en l’église de la Madeleine d’Aix (parrain Henry des Martins chanoine de l’église Saint-Sauveur, marraine Claire de Grasse), épouse âgé de 28 ans, le 18 février 1672 à la Madeleine, Anne Marguerite de PONTEVES de GIENS, d’Aix, âgée de 22 ans, née à Aix en 1647, fille d’Henry, conseiller en la cour des Comptes, et d’Anne de PONTEVES dame de Giens. Elle meurt à l’âge de 60 ans et est inhumée le 17 juillet 1708 dans la paroisse de la Madeleine. D’où :

  1. Gabrielle d’OLIVARY née le 31 janvier 1673 à Aix, baptisée le même jour en l’église Sainte-Madeleine (parrain Jean-Baptiste d’Olivary, marraine Gabrielle d’Oraison de Pontevès), décédée à l’âge de 68 ans le 5 mai 1741 à Aix ; épouse le 8 novembre 1691 à la Madeleine, avec dispense du quatrième degré de parenté, Antoine d’ESPAGNET conseiller en la cour du parlement, fils de feu Lazare conseiller du roi au parlement, et de Claire de RODULF de BEDARRIDES, en présence des parents de l’épouse, Pons André prêtre, Louis des Martins Puyloubier, Joseph Agier, et Charles Avril ecclésiastique.
  2. Charlotte d’OLIVARY née le 19 août 1675 à Aix, baptisée le lendemain en l’église de la Madeleine (parrain Pierre de Coriolis, président à mortier au parlement, marraine Charlotte de Cambe dame de la Coste), épouse le 8 mars 1704 à la Madeleine, François de BOURGAREL du COLOMBIER, seigneur du Colombier et en partie de Vachères et du Revest, fils de François seigneur du Colombier et de Vachères, avocat, consul d'Apt, et de Marie Anne de GUICHARD.
  3. Marguerite d’OLIVARY née le 31 octobre 1676 baptisée le 1er novembre à la Madeleine d’Aix (parrain Jean Baptiste d’Olivary, marraine Marguerite d’Antelmy).
  4. Charles qui suit,
  5. Joseph d’OLIVARY chevalier de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem, suivant preuves faites en 1699, reçu en 1701, commandeur de Gap, grand prieur de Toulouse, né le 24 juillet 1682, baptisé le même jour à la Madeleine d’Aix (parrain Joseph François de Pontevès Giens, chevalier de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem non profès, marraine Angélique de Simiane), décédé en 1767.
  6. Jean François Laurent d’OLIVARY né le 10 août 1687 baptisé le lendemain à la Madeleine d’Aix (parrain Jean François de Gantès Raffélis seigneur de Valbonette, conseiller au parlement, marraine Anne d’Arquier).

VII - Charles d’OLIVARY chevalier, seigneur de Campredon, baptisé le 3 juillet 1680 à la Madeleine, né le même jour (parrain Charles des Martins de Puyloubier chevalier de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem, commandeur de Garidich, marraine Françoise des Martins de Puyloubier), décédé à l’âge d’environ 60 ans le 7 mars 1741 inhumé le 8 à la Madeleine, épouse le 12 novembre 1711 en l’église du Saint-Esprit d’Aix Marie Marguerite Elisabeth de GRIMALDI d’ANTIBES, fille de feu Charles, chevalier, marquis de Cagnes et de Courbons, gouverneur de la ville de Saint-Paul-de-Vence, et de Louise Françoise de COVET de MARIGNANE, marquise de Cagne, mariage célébré par messire Elzéar de Grimaldi d’Antibes abbé de Clausonne oncle de l’épouse, en présence de Marc-Antoine d’Espagnet conseiller au parlement, François de Bourgarel, sieur du Colombier, Joseph d’Olivary chevalier de Malte, noble Jean Joseph Ravel sieur d’Esclapon, Jean-Baptiste François des Martins Puyloubier. D’où :

  1. Henri Honoré qui suit,
  2. Paul Louis d’OLIVARY baptisé le 25 août 1715 né le même jour, à la Madeleine (parrain Paul de Marignane maréchal des camps et armées du roi, gouverneur de Port-Cros, marraine Louise Pauline de Marignane épouse du premier président d’Albertas).
  3. Charles Joseph d’OLIVARY chevalier de Malte, commandeur de Nice, né le 25 mars 1717 à Aix, baptisé le même jour en l’église de la Madeleine (parrain Joseph d’Olivary, chevalier de Malte, marraine Charlotte de Pontevès de Giens).
  4. François d’OLIVARY chevalier de Malte, né le 29 mai 1719, baptisé le lendemain (parrain Joseph François de Pontevès de Giens, chevalier de Saint-Jean de Jérusalem, marraine Charlotte de castillon de Régusse).
  5. Anne Françoise d’OLIVARY née le 30 avril 1720 baptisée le 1er mai 1720 à la Madeleine d’Aix.
  6. Elzéar Charles d’OLIVARY né et ondoyé à Rognes le 11 novembre 1721 suppléments le 9 avril 1723 à la Madeleine d’Aix.
  7. Charlotte Françoise d’OLIVARY baptisée le 5 juin 1724 née le même jour, à la Madeleine d’Aix (parrain Charles de Grimaldy marquis de Régusse conseiller du roi, président à mortier au parlement, marraine Françoise de Thibaud de Sannes épouse du conseiller de Collobrières).
  8. Françoise Maxime d’OLIVARY baptisée le 28 juin 1725 en l’église de la Madeleine d’Aix, née le même jour (parrain François de Boniface Laidet Fombeton conseiller du roi au parlement, marraine Françoise Maxime de Trets épouse de noble Pierre d’André).
  9. Jean Paul d'OLIVARI

VIII - Henri Honorat d’OLIVARY dit le marquis d’OLIVARY chevalier, seigneur de Campredon, officier au régiment de Vexin, cadet gentilhomme dans la compagnie du marquis de Lezay Marnésia à Strasbourg en 1732, sous-lieutenant au régiment de Vexin avec lequel il fait la campagne d’Italie en 1735, bibliophile; né le 16 septembre 1712 à Aix, baptisé le lendemain en l’église Sainte-Madeleine (parrain Henry d’Olivary, marraine Louise-Françoise de Cauvet de Grimaldi), décédé à l’âge de 76 ans le 24 août 1789 à Aix, inhumé le lendemain ; épouse 1) le 17 janvier 1741 à la Madeleine d’Aix, âgé d’environ 28 ans, Marie Anne Elisabeth de L’EVESQUE de SAINT-ETIENNE, âgée de 20 ans, née à Aix le 3 février 1722, fille de François, seigneur de Saint-Etienne, 2e consul d'Aix en 1725, procureur du Pays en 1741 et de feue Claire de LAUGIER, de Toulon. Elle meurt sans postérité le 11 avril 1763. 2) le 9 juillet 1771, Marie Paule Christine de RAFFELIS ROQUESANTES, soeur de Michel Etienne, général de la République (+1822) dernier de sa branche, fille de Michel Jules, titré marquis de Roquesantes, seigneur de Grambois, ancien chevalier de Malte, et de sa seconde femme, Marguerite de SALIERES de FOSSERAN de LA JARDINE ; elle meurt en 1839 âgée d’environ 90 ans. D’où, du second mariage :

  1. Gaston Marius Ovide qui suit,

IX - Gaston d’OLIVARY dit le marquis d’OLIVARY dernier mâle du nom, chevalier, seigneur et propriétaire châtelain de Campredon, élève de l’école royale de marine d’Alais (sur certificat de noblesse délivré par Chérin le 17 avril 1783), garde marine à Toulon en 1788, fit la campagne d’Amérique jusqu’en 1790, émigré en 1791, officier dans l’armée des Princes, administrateur des hospices d’Aix en 1802 et 1803, adjoint au maire d’Aix en 1805, retraité avec le grade de capitaine de frégate honoraire et la croix de chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis en 1814, maire d’Aix en 1815 démissionnaire pendant les Cent Jours, nommé sous-préfet, bienfaiteur du Carmel d'Aix; né le 20 février 1774 à Aix, mort à Aix le 22 mars 1865, âgé de presque 91 ans, hôtel rue des Quatre Dauphins, épouse 1) à Aix, le 29 messidor an IV de la République (1796) Hortense de BOYER de FONSCOLOMBE née le 15 mars 1775 à Aix, fille d’Emmanuel (1744-1810) seigneur de Fonscolombe et en partie de Ventabren, seigneur baron de la Mole, conseiller au parlement de Provence, et de Claire LE BLANC de VENTABREN. 2) Marie Anne Françoise GERARD. D’où, du premier lit, deux filles:

  1. Olympe d’OLIVARY née le 30 décembre 1798 à Aix, épouse, alors domiciliée avec ses parents en leur hôtel 10 rue des Quatre-Dauphins, le 23 novembre 1822 à la mairie d’Aix, Félix de RAYNARDI de SAINTE-MARGUERITE comte de BELVEDERE naturalisé français, capitaine d’infanterie, chevalier de Saint-Louis et de la Légion d’Honneur, né à Belvédère (comté de Nice) le 15 avril 1790, fils de François (1758-1832), comte de Belvédère, baron de l’Empire (1809), maréchal de camp en retraite, chevalier de Saint-Louis, officier de la Légion d’Honneur, présent, et de feue Marie Anne SPITALIER de CESSOLE. Il meurt le 7 avril 1849. D’où une fille mariée au comte Edmond d’Isoard de Chénerilles.
  2. Athénaïs d’OLIVARY religieuse au couvent des carmélites d’Aix (soeur Marie de la Conception) dont elle devient prieure, y décédée à l’âge de 79 ans, le 14 mars 1881 ; béatifiée.

 

 
contact