Anciennes familles de Provence
     

 

(Le) Blanc
de Ventabren, Mondespin et Castillon


 

 

Famille venue du comté de Nice à Méolans dans la vallée de Barcelonnette, d’où trois frères, Esprit, Charles et André Blanc, négociants en drap, s'installent à Aix dans les premières années du XVIIe siècle, et fondent une maison de commerce. Elle forme trois branches : Ventabren, Mondespin et Castillon, toutes trois entrées au parlement ou à la cour des Comptes et maintenues nobles par lettres du 26 juillet 1718 données sur renvoi au Conseil du roi par l’intendant Lebret, chargé de la recherche.

La confirmation de 1718 est rappelée par La Chesnaye, dans son article sur les Le Blanc : « Les descendants de Charles et André Le Blanc s’étant pourvu pardevant Louis XIV en déclaration de leur noblesse, originaire du Piémont où elle subsiste encore en trois branches, il fut rendu un arrêt au rapport de M. le duc d’Antin, qui les maintient dans leur qualité de noble. Cet arrêt fut confirmé par celui du Conseil de Régence le 20 juillet 1718, revêtu des lettres patentes scellées du grand Sceau, et enfin enregistrées aux greffes du parlement, de la chambres des Comptes, et du bureau des Finances de Provence ».

L’ouvrage très intéressant du marquis de Saporta sur La famille de Mme de Sévigné en Provence, publié en 1889, dont plusieurs pages sont consacrées au financier Jacques Le Blanc, fils d’André, nous apprend que celui-ci avait, déjà, vers 1679, fait établir une enquête officielle appuyée de nombreux témoignages dans le but de prouver son origine d’ancienne noblesse.

Le nom des Blanc, qui prit naturellement la particule de à mesure de leur élévation, fut écrit avec l’article défini le, plus distinctif.

Famille de robe, mais aussi très largement d’épée. Marc-Antoine Le Blanc de Saint-Rémy, mestre de camp de dragons, commanda pour le roi la ville d’Epinal en Lorraine, reçut la croix de l’ordre de Saint-Louis ; Louis, Louis-François et Augustin Blanc, ses oncles, tous trois officiers supérieurs, avaient reçu la même distinction. Esprit, François-Hyacinthe et Jacques, fils du trésorier Jacques Le Blanc, furent des officiers distingués, l’un tué au siège de Barcelone, l’autre à la défaite de la Boyne en Irlande, en 1690.

*

Les armes des Le Blanc sont : d’azur à deux palmes d’argent entrelacées soutenant un croissant surmonté d’une massue du même. Elles ont été ainsi enregistrées à l’Armorial général de France par Pierre André de Blanc, ancien capitaine de cavalerie. Les palmes sont d’or pour Esprit Hyacinthe Blanc prieur de Saint-Nicolas.

André de Blanc, sieur de Mondespin, conseiller au parlement, portait ses armes écartelées de celles de sa mère, Marguerite d’Antelmy (d’azur au tronc écoté d’or posé en bande accompagnée de six étoiles du même le long du tronc 3 et 3).

La branche de Castillon portait : écartelé au 1er et 4e d’azur à deux palmes d’or entrelacées soutenant un croissant d’argent, surmonté d’une larme d’or [une massue d’or posée en pal], aux 2e et 3e bandé de sinople et d’argent (de six pièces) [alias : de sinople à la bande d’argent].

François Hyacinthe Le Blanc de Boisvert lieutenant-colonel, écartelait au 2 et 3 : de gueules au chêne arraché d’or au chef cousu d’azur chargé d’une étoile d’or accompagnée de deux têtes de lions mouvantes du flanc du même; il peut s'agir des armes de sa mère, née Hugoleny.

Enfin, Esprit Blanc contrôleur en la chancellerie des Comptes de Provence, se vit attribuer des armes particulières, de facture systématique : de gueules à la barre d’or, coupé d’argent au bouc de sable.

 

I - Jacques BLANC habite Peillon dans le comté de Nice. D’où :

II - Julien BLANC né à Peillon, vient habiter Méolans, dans la vallée de Barcelonnette. D’où :

III - Jacques BLANC natif de Méolans, épouse Bastiane BARRALIER d’où :

  1. Esprit BLANC marchand passementier d’Aix, parrain en 1620, né à Méolans, décédé à Aix, inhumé le 4 août 1657 au couvent des Observantins, épouse par contrat du 15 janvier 1606 à Aix et le 25 en l’église Saint-Sauveur d’Aix, Anne AUGIER fille d’Etienne, marchand, et de Silvestre ROMAN, et soeur de Louise Augier qui épouse quatre ans plus tard sonfrère Charles Blanc ; les témoins des mariés sont Jacques Monier et Barthélémy Boeuf.
  2. Charles qui suit,
  3. André auteur de la branche des seigneurs de Mondespin et Castillon.

IV - Charles BLANC marchand bourgeois d’Aix, né à Méolans, décédé avant 1635, épouse le 4 novembre 1610 à Saint-Sauveur d’Aix, Louise AUGIER fille d’Etienne, marchand d’Aix originaire de Thorame Haute, et de Silvestre ROMAN. Elle fait un testament le 16 janvier 1666 (Jean Darbès notaire), meurt à Aix et est inhumée le 20 août 1675 en l’église des Frères Prêcheurs, chapelle du Saint-Sacrement. D’où :

  1. Catherine de BLANC épouse par contrat du 27 juin et le 2 juillet 1635 à la Madeleine d’Aix, Grégoire MENC conseiller du roi audiencier en la cour des Comptes, fils de Jean notaire royal de Saint-Paul-les-Durance, et de Marguerite LEOTARD témoins Marc Antoine Laugier et Nicolas Gaudemar. Remarié en 1651 à Louise de GRANGIER.
  2. Magdeleine BLANC baptisée le 30 septembre 1622 à la Madeleine (parrain André Blanc marchand, marraine Anne Barbesier).
  3. Esprit qui suit,
  4. André BLANC monsieur-maître, avocat au parlement d’Aix en 1654, reçu en la double charge de lieutenant criminel au siège et juge royal de la ville et généralité d’Aix, baptisé le 12 janvier 1625 à la Madeleine (parrain Antoine Augier notaire d’Aix, marraine Anne Moricaud), décédé en 1661, âgé de 36 ans. Epouse le 21 décembre 1653 à Saint-Sauveur d’Aix, Claire DEDONS fille de Jean, écuyer d’Aix, seigneur du Lis et de Saint-Raphaël, conseiller au parlement, et de Gabrielle de THOMASSIN. D’où :

    1. Louise de BLANC baptisée le 8 février 1655 à la Madeleine d’Aix (parrain Jean Dedons conseiller au parlement, marraine Louise d’Augier).
    2. Charles BLANC baptisé le 12 janvier 1656 à la Madeleine (parrain Esprit Blanc conseiller du roi contrôleur général des décimes, marraine Gabrielle de Thomassin).
    3. Jean-Pierre BLANC né et baptisé le 7 juillet 1658 à la Madeleine d’Aix (parrain Pierre Dedons, marraine Magdeleine Dedons).
    4. Pierre-André LE BLANC écuyer d’Aix, capitaine de cavalerie dans le régiment de Glisy, condamné comme faux-noble par ordonnance de l’intendant du 17 mai 1697, né vers 1661, est resté sans alliance.

 
André Le Blanc (1625-1661)
lieutenant criminel d'Aix
 
 
Portrait armorié avec inscription, restauré en 2011-12 © Collection privée. Nous remercions vivement les personnes nous ayant permis de mettre ce portrait en ligne.
 

 

V - Esprit BLANC écuyer, co-seigneur de Ventabren, acquiert une partie de la terre de Ventabren (l’autre étant aux Gaillard de Longjumeau), et fait construire en 1657 un hôtel à Aix près de l’hôtel de Forbin (aujourd’hui au 18 cours Mirabeau), acquiert en mai 1659 l’office de contrôleur général des décimes de Provence, fait bâtir en 1662 conjointement avec ses deux cousins germains, Louis (le lieutenant général) et Jacques (trésorier général, appelé « le général ») une chapelle dans l’église des pères récollets d’Aix, comprenant une tombe par branche, acquiert enfin le 10 juillet 1683 la charge anoblissante de conseiller secrétaire du roi en la chancellerie, maison et couronne de France, de son cousin Jacques Blanc de Boisvert moyennant 17.500 livres, il teste le 30 décembre 1692, meurt à Aix le 13 mai 1702, laissant une succession en biens immobiliers et mobiliers de 220.000 livres dont il lègue la moitié à son fils aîné ; épouse le 14 décembre 1653 à la Madeleine d’Aix, Marguerite d’ALBERT d’Aix, fille de Marc-Antoine (1604-1669), conseiller du roi en la cour de parlement, seigneur de Roquevaux, et de Gabrielle de CLAPIERS COLLONGUES, en présence des témoins Pierre d’Albert avocat, Charles Arquier, Antoine Pélicot, et Jean Joseph Audiffredy, d’où :

  1. Gabrielle de BLANC baptisée le 27 septembre 1654 à la Madeleine d’Aix (parrain André Blanc, marraine Gabrielle de Clapiers de Collongue).
  2. Louise de BLANC religieuse ursuline à Aix, baptisée le 5 décembre 1655 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Marc Antoine d’Albert conseiller du roi au parlement, marraine Louise d’Augier), décédée le 18 octobre 1702.
  3. Joseph BLANC baptisé le 5 janvier 1657 à la Madeleine (parrain Joseph d’Albert, marraine Louise Augier).
  4. Charles BLANC ondoyé le 14 décembre 1657 baptisé le 17 janvier 1658 à la Madeleine (parrain Charles d’Albert, marraine Louise Augier).
  5. Anne BLANC religieuse ursuline à Aix entrée au couvent en février 1677, baptisée le 3 mars 1659 en l’église de la Madeleine d’Aix (parrain François d’Albert, marraine Anne d’Albert).
  6. Marc-Antoine qui suit,
  7. Augustin LE BLANC capitaine en 1692, puis commandant d’un régiment d’infanterie au régiment de Tirade, chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis, baptisé le 25 août 1662.
  8. Esprit BLANC célibataire, baptisé le 9 mai 1665 à la Madeleine (parrain Esprit Menc avocat, marraine Louise Augier), inhumé le 24 janvier 1709.
  9. Marie BLANC baptisée le 9 mai 1665 à la Madeleine (parrain Dominique Savournin, marraine Marie de Vitalis).
  10. Marguerite LE BLANC religieuse ursuline à Salon, entrée le 12 décembre 1682, baptisée le 11 décembre 1666 à la Madeleine (parrain Charles d’Albert, marraine Louise Augier).
  11. Bruno BLANC né le 25 baptisé le 26 janvier 1668 à la Madeleine (parrain Esprit Blanc, marraine Louise Augier).
  12. Louis LE BLANC lieutenant en 1692, puis capitaine au régiment de Normandie, chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis, élu second consul d’Aix et procureur du pays en 1727, baptisé le 24 septembre 1669 à la Madeleine (parrain Me Louis Blanc, conseiller du roi et lieutenant général d’Aix, marraine Louise Augier).
  13. Charles BLANC baptisé le 19 juillet 1674 au Saint-Esprit né le même jour (parrain Me Marc Antoine Blanc frère du baptisé, marraine Gabrielle de Blanc soeur).
  14. Louis-François LE BLANC lieutenant-colonel de dragons au régiment de Foix, chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis, se retire en Languedoc.

VI - Marc-Antoine LE BLANC de VENTABREN écuyer d’Aix, seigneur de Ventabren, baptisé le 11 mai 1660 à la Madeleine (parrain Marc Antoine d’Albert conseiller au parlement, marraine Honorade de Saint-Martin dame de Co..), décédé à l’âge de 49 ans le 14 mars 1709, inhumé le 15 en l’église des Pères Prêcheurs, après avoir fait son testament le 9 mars ; épouse le 30 avril 1686, à l'âge de presque 26 ans, en l'église de la Madeleine d’Aix, et suivant contrat reçu Augier notaire, le 23 avril à Aix, Catherine de TRESSEMANES CHASTEUIL DEDONS âgée d’environ 18 ans, fille de feu Charles, seigneur de Chasteuil, conseiller au parlement de Provence, procureur du pays, et de Gabrielle MAUREL du CHAFFAULT, en présence du père de l’époux, de la mère de l’épouse, de Pierre André Blanc, de Frère Auguste de Tressemanes chevalier de Chasteuil, chevalier de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, frère de l'épouse, de Georges Pascal, et Antoine Lombard ecclésiastique, l’épouse est assistée au contrat encore de son frère Joseph de Tressemanes, seigneur de Chasteuil, conseiller au parlement. D’où :

  1. Gaspard LE BLANC de VENTABREN né le 4 décembre 1687, baptisé le même jour en l’église du Saint-Esprit à Aix (parrain Frère Gaspard de Tressemanes de Chasteuil Brunet, religieux de Malte, commandeur de Beaulieu, marraine Gabrielle de Maurel, son ayeule, veuve du conseiller Tressemanes de Chasteuil), décédé à l’âge de 21 ans le 4 février 1709 inhumé en l’église des Récollets.
  2. Esprit qui suit,
  3. Marc-Antoine LE BLANC de SAINT-REMY chevalier, seigneur de Saint-Rémi, lieutenant-colonel dans le régiment Royal, mestre de camp de dragons, commandant pour le roi de la ville d’Epinal en Lorraine, chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis, né le 3 août 1692 à Aix, baptisé le lendemain en l’église du Saint-Esprit (parrain Esprit Blanc, marraine Anne d’Albert du Puget) ; épouse à Epinal, Marie-Charlotte, baronne de WANGEN.
  4. Suzanne Dorothée LE BLANC de VENTABREN religieuse ursuline à Aix, née le 6 février 1695 à Aix, baptisée le même jour en l’église du Saint-Esprit (parrain Pierre André Blanc capitaine de cavalerie, marraine Suzanne de Tressemanes du Castellet femme de Pierre de Lombard, président en la cour des comptes).
  5. Anne Marie LE BLANC de VENTABREN née le 2 décembre 1697 à Aix, baptisée le même jour en l’église du Saint-Esprit (parrain Gaspard Blanc, marraine Anne Marie de Demandols de Trigance et de l’Estole), décédée le 16 janvier 1698, inhumée aux Frères prêcheurs.
  6. François Auguste LE BLANC de VENTABREN prieur de Sault et de Villemus, né le 13 juin 1700 à Aix, baptisé le même jour en l’église du Saint-Esprit (parrain Esprit Blanc, marraine Gabrielle de Blanc).
  7. ? Louis Auguste LE BLANC de VENTABREN prieur du prieuré de Sault (et de Villemus), religieux de l’abbaye Saint-Victor de Marseille, demeurant à Aix, confirmé dans ses bénéfices sur la ville de Sault par arrêt du Conseil d’Etat du 12 juin 1759 contre les prétentions de l’évêque de Carpentras Mgr Abbaty ; puis prieur et seigneur du prieuré bénédictin de la Celle près Brignoles (Var), Candumy et autres lieux, mort en 1756.

VII - Esprit LE BLANC de VENTABREN chevalier, seigneur de Ventabren, officier de dragons puis conseiller au parlement de Provence, reçu le 10 juin 1712 en la charge de Marc-Antoine d'Albert son oncle (achetée 70.000 livres), il vend deux bastides situées à Puyricard, l’une quartier de la Guienne, l’autre au quartier de l’église, avec terres, vignes et rentes, au sieur Joseph Martin, marchand d’Aix, par acte du 28 janvier 1727 (Vincent Reynaud notaire); né à Aix le 6, baptisé le 7 mai 1689 en l'église du Saint-Esprit (parrain Esprit Blanc écuyer, conseiller et secrétaire du roi contrôleur en la chancellerie, marraine Gabrielle de Blanc fille dudit parrain), décédé à l’âge de 76 ans en 1765, épouse le 29 novembre 1711 à la Madeleine d’Aix, Marguerite de BEC fille de Joseph, avocat en parlement, syndic de la noblesse de Provence, consul d’Aix procureur du pays, et de Jeanne de MILLE sa première épouse. Elle teste le 26 septembre 1720 et meurt le 29 octobre suivant. D’où :

  1. Louis (Esprit) qui suit,
  2. Pierre André LE BLANC de VENTABREN officier de marine, entré comme garde-marine le 6 septembre 1732 à Toulon, passé brigadier le 16 avril 1738 puis enseigne de vaisseau du roi maréchal des logis dans la compagnie de gardes Marine, baptisé le 7 mai 1717 en l’église du Saint-Esprit (parrain Pierre André Le Blanc capitaine, marraine Marie d’Escalis de Villeneuve d’Ansouis), décédé à l’âge d’environ 26 ans le 11 avril 1744 paroisse du Saint-Esprit, inhumé au couvent des Récollets le 12.
  3. Charles (Joseph Elzéar) LE BLANC de VENTABREN dit le chevalier de Ventabren, capitaine puis major d’infanterie au Régiment Royal Vaisseaux, chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis.

VIII - Louis LE BLANC de VENTABREN chevalier, sieur de Ventabren, reçu le 14 mai 1740 en survivance pour cinq ans dans la charge de conseiller au parlement de Provence de son père, élu second concul d’Aix en 1726 et 1769, né le 13 décembre 1715 à Aix, baptisé le même jour au Saint-Esprit (parrain Louis Le Blanc, chevalier de l’ordre de Saint-Louis, marraine Marie Anne de Glandevès), décédé à l’âge de 61 ans à Aix, le 23 août 1777, inhumé le lendemain au cimetière du Saint-Esprit, épouse le 11 janvier 1752 en l’église Saint-Ferréol à Marseille, Louise Claire MARTIN de GERMAIN âgée de 19 ans, née à Marseille, fille de Joseph, conseiller du roi, receveur général des Finances de Provence, et de Claire de SAINT-MICHEL, mariage célébré en présence d’Augustin Le Blanc chevalier de Saint-Louis, major du régiment de Soissonnais, Augustin de Sade chevalier de Saint-Louis, lieutenant des vaisseaux du roi, Toussaint Catelin et Louis Blanc d’Huveaune conseiller au parlement. Elle décède à l’âge de 87 ans en son domicile à Aix, sur le Cours, le 6 avril 1820. D’où deux filles :

  1. Claire LE BLANC de VENTABREN dame de Ventabren, née à Aix en 1754, décédée le 26 janvier 1833 en son domicile à Aix, âgée de 79 ans, épouse le 24 septembre 1771 en la chapelle du château de Ventabren, Emmanuel BOYER de FONSCOLOMBE sieur de Fonscolombe au Puy Sainte-Réparade, baron de la Mole (1770), conseiller du roi au parlement de Provence (1767), âgé de 26 ans, né le 24 décembre 1744 à Aix, fils de Laurent Jean-Baptiste (1716-1789), écuyer, seigneur de Fonscolombe, avocat, et de Jeanne d’ALBERT de SAINT-HIPPOLYTE, mariage célébré en présence de Jean Joseph Anglesy ancien procureur du pays, premier consul de ventabren, Lazare Nicolas Angelsy bourgeois, Joseph Silvy de Vauclaire, capitaine de cavalerie, François Laplace second consul de Ventabren. Député aux Etats généraux de 1787, savant agronome, emprisonné pendant la Terreur, il meurt à Aix le 4 avril 1810 et est inhumé le lendemain au cimetière de Saint-Sauveur.
  2. Cécile LE BLANC de VENTABREN née à Aix le 13 août 1756 baptisée le lendemain en l’église du Saint-Esprit (parrain François Auguste Le Blanc prieur de Sault, Villemus et Montfuron, marraine Cécile Madeleine de Martin de Germain), décédée le 28 août 1827 en son domicile à Aix, âgée de 72 ans, épouse le 19 mai 1778 à Aix, en l’église du Saint-Esprit, Jules François Bruno de MEYRONNET SAINT-MARC, baron de Saint-Marc, conseiller au parlement de Provence (1765) né le 6 octobre 1741 à Aix, fils de Philippe, écuyer, baron de Saint-Marc, conseiller au parlement de Provence (1735), et de Thérèse de FAURIS SAINT-CLEMENT. Il est inhumé à Gênes le 29 août 1797.

 

 
contact