Anciennes familles de Provence
   

 

branche de Saint-Clément


 

IV – Christophe de FAURIS écuyer, seigneur de Saint-Clément et en partie de la Motte-du-Caire, conseiller du roi, monsieur maître, pourvu de l’office d’avocat général au parlement de Provence, précédemment exercée par Pierre des Porcellets (lettres de provisions du 22 juin 1645, reçu le 7 novembre suivant), il teste en faveur de son fils aîné Pierre le 16 septembre 1654 (Guibert notaire) ; baptisé le 22 juin 1603 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Christophe Coupes sieur de Saint-Vincent, marraine Claire de Bonifaci), il meurt en charge le 11 octobre 1654, âgé de 51 ans.
 Epouse 1) par contrat du 29 avril 1629 (Louis Buissonis, notaire à Signe), Marguerite de SABOULIN fille aînée et héritière de François, écuyer, seigneur de la Motte-du-Caire, avocat au parlement, premier consul d’Hyères, et de Marguerite de CARBONNEL dame de la Motte. L’époux reçoit de son père, par donation entre vifs et après son décès : la seigneurie de Saint-Clément avec fiefs dépendants situés près de la Durance entre Volx et Manosque, une maison acquise par lui à Manosque des héritiers d’Isnard Boisson, ainsi que les terres et bâtiments au quartier de la Garrige, et une maison à choisir parmi celles que son père possède à Aix, le tout à charge de payer à ses sœurs mariées (Brunet et Bourdin) leur supplément de légitime. L’épouse est assistée de Balthasar de Saboulin écuyer, son ayeul, et dotée de 21.000 livres dont 2.000 en numéraire et 1.000 en coffres et joyaux (le restant : 2.100 livres à prendre sur les consuls d’Hyères et 900 à prendre sur Alexandre de Castellane sieur de Mazaugues comme cessionnaire d’Hubert de Puget Saint-Marc sieur de Chasteuil par acte du 17 juin 1625 reçu Pascal not. Hyères, et 15.000 livres composés de 6.000 pour les intérêts au denier vingt, 6.000 à prendre après le décès du sieur de la Motte et du sieur de Saboulin son père, et 3.000 après le décès de la dame de Carbonnel), ainsi qu’en la propriété et jouissance de la coseigneurie de la Motte. Contrat signé dans la maison du sieur Balthasar de Saboulin ayeul de l’épouse, en présence de Germain Mollin écuyer, et Honoré Marrot, avocat en la cour, Pierre Saboulin, écuyer, et François Allègre clerc.
 Epouse 2) par contrat du 12 juin 1646 (Arnaud, notaire à Toulon) Marguerite MARTIN veuve de Pierre AYCARD, écuyer de Toulon, fille de Durand et de Catherine PARRIN. D’où :

  1. du premier lit : Pierre qui suit,
  2. Albert de FAURIS baptisé le 22 mai 1641 à la Madeleine d’Aix (parrain François de Colin sieur de Janet, marraine Marguerite de Cormis).

  3. du second lit : François de FAURIS écuyer d’Hyères, maintenu noble avec son frère en 1668.

V - Pierre de FAURIS écuyer, seigneur de Saint-Clément, grand sénéchal de la ville d’Hyères en 1667, maintenu noble par jugement du 24 février 1668, épouse par contrat du 22 juin 1646, le même jour que son père, Catherine d'AYCARD ou d’Icard fille de feu Pierre, écuyer de Toulon, et de Marguerite MARTIN, l’épouse assistée de Jean-François Bosquet, avocat en la cour, et d’Antoine Martinenq, écuyer et consul, ses oncles maternels, et de Jacques Aycard, avocat, oncle paternel. D’où :

  1. Balthasar qui suit,
  2. Joseph de FAURIS baptisé le 9 octobre 1656 en l'église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Jean-Baptiste Ambert, marraine Catherine Dourgalle).
  3. François de FAURIS ondoyé le 16 baptisé le 19 septembre 1658 à la Madeleine d’Aix (parrain François de Fauris, marraine Marguerite de Martin).
  4. Pierre de FAURIS baptisé le 29 juin 1659 à la Madeleine d’Aix (parrain Antoinne Pellicot, marraine Isabeau Icard).

VI - Balthasar de FAURIS de SAINT-CLEMENT seigneur de Saint-Clément, grand sénéchal de la ville d’Hyères, fut inscrit à l'Armorial avec des armes imposées (d’azur à l’écureuil d’argent coupé d’or au pairle de gueules) ; épouse par contrat du 19 août 1691 (Dupuy, notaire à Avignon), assisté de Laurent de Balbis de Bertons comte de Crillon, d’Avignon, Jeanne de BELLON de SAINT-LAMBERT fille de Raymond-François seigneur de Saint-Lambert et de Moleson, et de feue Marie de GROSSY, d’Avignon, assistée de Pierre de Bellon son ayeul paternel. 2) le 19 mars 1706 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix, Anne Marie d’AUGERY, de Manosque, résidante à Aix, fille de Claude et de Marie de BRUNET, en présence de Charles de Fauris âgé d’environ 7 ans et demi, enfant reconnu des époux, et autres. D’où, du premier lit :

  1. Charles qui suit,
  2. Thérèse de FAURIS de SAINT-CLEMENT épouse par contrat du 27 octobre 1691 (Minuti, notaire à Aix), Dominique Laurent de BERTON de BALBE-CRILLON dit le comte de Berton, seigneur de Géménos, colonel de l’artillerie du Pape à Avignon, mort sans postérité en 1730, fils cadet de Louis, baron de Crillon, seigneur de Saint-Jean de Vassols, Montmeyran, Beauvais, Velleron en partie, ancien page du roi, colonel d’artillerie du Pape, et de Marquise d’ALBERTAS dame de Géménos.

VII - Charles de FAURIS de SAINT-CLEMENT seigneur de Saint-Clément, conseiller du roi, grand sénéchal au siège d’Hyères, épouse le 16 mars 1720 en l’église Saint-Sauveur de Manosque, sa cousine Françoise de FAURIS de NEOULES âgée de 20 ans, née en 1699, fille de Jean-Baptiste écuyer, capitaine d’infanterie, et d’Hortense de BAUDRIC, d’où une fille :

  1. Marie-Thérèse Jeanne Françoise de FAURIS SAINT-CLEMENT née en 1719 à Hyères, décédée à l’âge de 79 ans en son domicile à Aix le 25 septembre 1798, épouse le 6 septembre 1740 en l'église Sainte-Madeleine d’Aix, Philippe de MEYRONNET baron de Saint-Marc, conseiller au parlement de Provence, né le 15 février 1716, fils de Jules François baron de Saint-Marc, seigneur de Collongues et du Prignon, conseiller au parlement, et de Catherine Marguerite de MATHIEU de MORTAIN.

 

 
contact