Anciennes familles de Provence
   

 

(de) Gigot


 

 

Famille d’Aix qui a donné quatre générations d’avocats au parlement, depuis Pierre Gigot, marié en 1577, jusqu’à Jean-Joseph de Gigot décédé en 1684. Les Gigot, alias Gigos, parfois latinisé Gigoty, avaient leur sépulture au couvent des Grands Augustins. Ils comptent à leur illustration le Père Maximin (Pierre Gigot 1603-1687) prédicateur capucin, auteur d’un ouvrage de théologie.

Pierre Gigot bachelier es droits, fit enregistrer à l’Armorial général pour armes : d’argent à l’ancre de sable à quatre branches, au chef de gueules chargé d’une croix fleuronnée d’or.

 

I - Jehan GIGOT épouse Hélione ANGELIN qui teste à Marseille en 1556. Il épouse aussi, si c’est le même, Catherine CAPPITAINE d’où :

II - Pierre GIGOT avocat au parlement de Provence, inhumé le 29 août 1615 au couvent des Grands Augustins d’Aix, épouse par contrat du 1er janvier 1577 à Aix, Catherine de GUILLERMY ou Vuilhermier fille d’Honoré, et de Jaumette ALLARD, d’où :

  1. Anne de GIGOT baptisée le 13 décembre 1579 en l’église de la Madeleine d’Aix (parrain Jean Joannis président en la cour, marraine Anne de Gaye), épouse par contrat passé à Aix le 20 décembre 1597, Michel YGONNET d’Arles, fils de feu Etienne, et de feue Jeanne PINET.
  2. Claire de GIGOT baptisée le 12 janvier 1583 en l’église de la Madeleine d’Aix (parrain Victor Estienne chanoine de l’église métropolitaine Saint-Sauveur, marraine Claire de Pérussis), épouse par contrat du 20 août 1601 à Aix et le 26 en l’église de la Madeleine, Simon de PONTEVES procureur en la cour des Comptes et au parlement, né en 1577, fils de François, procureur au parlement, et d’Honorade OLIVIER sa première épouse, en présence des parents et témoins nommés Monet des Combes, huissier, et Jean Jérôme Audibert, procureur. Elle est inhumée le 8 avril 1657 au couvent des Grands Augustins.
  3. Jean qui suit,
  4. Balthasar GIGOT baptisé le 29 juin 1594 en l’église de la Madeleine d’Aix (parrain Balthasar Imbert, avocat, marraine Marguerite de Pellicot).
  5. Pierre GIGOT entre en religion en 1624, prédicateur capucin, en religion R. Père Maximin, auteur de Réflexions sur les vérités évangéliques contre les passages que les traducteurs de Mons ont corrompus dans le Nouveau Testament édité en 1681 à Trévoux, baptisé le 17 juin 1603 à la Madeleine (parrain Pierre Tardivi prieur de Séranon, marraine Honorade de Papassaudi), décédé à Aix en 1687.

III – Jean GIGOT avocat au parlement de Provence, baptisé le 15 novembre 1590 à la Madeleine d’Aix (parrain Jean de Villeneuve conseiller en la cour, marraine Françoise Brochier), décédé à Aix à l’âge de 77 ans, et inhumé le 16 janvier 1668 au couvent des Grands Augustins, épouse par contrat du 23 février 1617 à Aix, Marguerite de BARRIER fille de Louis, docteur en droit, régent de l’Université d’Aix, et de feue Françoise de LAURENS, d’où :

  1. Louis qui suit,
  2. Jacques de GIGOT baptisé le 5 décembre 1622 en l’église de la Madeleine d’Aix (parrain Jacques de Gras sieur de Tirence ?, marraine Magdeleine de Rabasse).
  3. Pierre de GIGOT baptisé le 30 juin 1627 en l’église de la Madeleine d’Aix (parrain Pierre de Guiran sieur de la Brillane, marraine Marguerite d’Estienne).
  4. François de GIGOT religieux augustin, né jumeau baptisé le 16 mars 1634 à la Madeleine d’Aix (parrain François d’Aguillenqui, conducteur de la prévôté de Barjols et chanoine de l’église de Riez, marraine Catherine de Roland), décédé à Paris inhumé au couvent des Grands Augustins d’Aix, le 21 août 1679.
  5. Jean de GIGOT né jumeau baptisé le 16 mars 1634 à la Madeleine d’Aix (parrain Jean de Roux sieur de Gaubert conseiller du roi au parlement, marraine Marguerite d’Arnaud).

IV – Louis GIGOT avocat au parlement de Provence, décédé à Aix et inhumé le 28 juillet 1660 au couvent des Grands Augustins, épouse le 26 mai 1641 en l’église de la Madeleine à Aix, Françoise de RAPELLIN, fille de Jean-Baptiste (seigneur de Montanias), et de Christiane de BARCILLON, en présence des témoins Jacques Marrot, François Gasquet prêtre, Alexandre Bernard, Spérit Guintran. D’où :

  1. Jean Joseph qui suit,
  2. Barthélémy de GIGOT baptisé le 12 février 1644 en l’église de la Madeleine d’Aix (parrain Barthélémy Gigot, marraine Marguerite de Barrier ayeule), inhumé le 8 septembre 1660 aux Grands Augustins.
  3. Marquise de GIGOT baptisée le 14 décembre 1645 en l’église de la Madeleine d’Aix (parrain François de Foresta sieur de Collongues, marraine Marquise de Gaillard), épouse le 28 février 1664 en la même église, Antoine AUGERY écuyer d’Aix fils de feu Claude, avocat, assesseur d’Aix, et d’Elionor DESIDERY.
  4. Jean-Baptiste de GIGOT baptisé le 17 décembre 1647 à la Madeleine d’Aix (parrain Barthélémy Gigot, marraine Catherine de Barcillon).
  5. Pierre de GIGOT bachelier en droits, baptisé le 1er décembre 1649 à la Madeleine d’Aix (parrain Barthélémy Gigot, marraine Louise de Bigard), décédé avant 1712, épouse le 17 décembre 1676 en l’église de la Major à Marseille, Marie Françoise de BROQUIER alias Broquery, fille de feu Charles, licencié en droit, du lieu de Tourves, et d’Aymare d’ARNAUD. D’où :

    1. Marie Ursule de GIGOT née vers 1682 paroisse de la Cathédrale de Marseille, épouse le 7 janvier 1712 en l’église de la Major à Marseille, Gaspard ROMAN marchand bourgeois, âgé d’environ 35 ans, fils de feu Scipion, et de feue Claire REMUZAT, en présence des parents et amis.
    2. Anne de GIGOT épouse le 10 octobre 1719 en l’église du Saint-Esprit d’Aix, Antoine AUDIER bourgeois d’Aix.

  6. Anne de GIGOT baptisée le 6 janvier 1652 à la Madeleine d’Aix (parrain Jean Joseph Gigot, marraine Anne d’Alby).
  7. Louis GIGOT inhumé le 22 juillet 1654 aux Grands Augustins d’Aix.
  8. Jean-Baptiste GIGOT baptisé le 29 juin 1656 en l’église de la Madeleine d’Aix (parrain Jean-Baptiste de Sabran, marraine Claire de Repelin).
  9. François de GIGOT baptisé le 8 mars 1658 à la Madeleine d’Aix (parrain François de Pontevès, avocat en la cour, marraine Anne de Baussy).

V - Jean Joseph de GIGOT avocat en la cour du parlement de Provence, décédé à Aix et inhumé le 4 novembre 1684 aux Grands Augustins, épouse le 20 juillet 1665 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix, Marguerite de SOLIERS fille de Pierre et de Marguerite de TINELLY, en présence de Pierre Asse, Jean Isnard, Pierre Gigot, Jean Barlatier. D’où :

  1. Pierre de GIGOT baptisé le 26 juillet 1666 à la Madeleine d’Aix (parrain Pierre de Soliers, marraine Françoise de Rapelin), inhumé le 14 août 1668 aux Grands Augustins.
  2. Antoine de GIGOT né le 19 baptisé le 21 septembre 1668 en l’église de la Madeleine d’Aix (parrain Antoine Augery, marraine Marguerite de Tinelly), inhumé le 10 août 1671 aux Grands Augustins.
  3. Anne de GIGOT inhumée le 20 janvier 1671 aux Grands Augustins.
  4. François de GIGOT inhumé le 3 décembre 1672 aux Grands Augustins d’Aix.
  5. Pierre qui suit,
  6. Anne de GIGOT baptisée le 7 novembre 1673 en l’église du Saint-Esprit d’Aix (parrain François Bigard, marraine Anne d’Alby fille de feu Claude écuyer), inhumée le 20 novembre 1673 aux Grands Augustins.
  7. Marguerite de GIGOT baptisée le 4 janvier 1675 en l’église du Saint-Esprit (parrain Pierre de Solliers docteur en sainte théologie, aumonier de son Eminence, marraine Marguerite de Traversery femme de Claude Brouchier docteur en médecine).
  8. Esprit de GIGOT baptisé le 18 décembre 1676 en l’église du Saint-Esprit (parrain Paul Martiny docteur en médecine, marraine Catherine Rive femme d’Antoine Aguilleri huissier en la cour des comptes).
  9. Louis de GIGOT baptisé le 28 mai 1678 en l’église du Saint-Esprit d’Aix (parrain Louis Gleyse bourgeois, marraine Marguerite Giraud veuve de Pierre Avril), décédé à l’âge d’un mois, inhumé le 2 juillet 1678 aux Grands Augustins.
  10. Anne de GIGOT baptisée le 30 janvier 1680 en l’église du Saint-Esprit (parrain Pierre Sollier, greffier du Bureau, marraine Anne de Baussy).
  11. Jean de GIGOT inhumé le 4 décembre 1680 aux Grands Augustins.
  12. Paul de GIGOT inhumé le 10 octobre 1686 aux Grands Augustins.

VI – Pierre de GIGOT bourgeois d’Aix, né vers 1672, décédé à l’âge de 68 ans le 5 mars 1740 et inhumé le lendemain au couvent des Grands Augustins d’Aix.

 

 

 
contact