Anciennes familles de Provence
     

 

(de) Gras de Valgast


 

 

Famille issue d’un marchand marseillais, Daniel Gras, marié en 1613 à Marguerite d’André. Leur fils Gaspard de Gras, marié à Aix, acquiert le fief de Valgast à Pierrevert, près de Manosque. Le petit-fils de celui-ci, Auguste de Gras de Valgast fait carrière militaire, avant de songer au mariage, à l’âge de 48 ans, mais non pour fonder une famille car son épouse est âgée, elle, de 65 ans... le couple vit à Pertuis. Devenue veuf, Auguste de Valgast reprend alliance avec une jeunesse, fille d’un avocat de Salon, en 1773 : il est alors âgé de 78 ans ! Un fils leur naît, deux ans plus tard : prénommé comme son père, Auguste de Gras de Valgas (le –t final n’est plus écrit) fait carrière militaire, et épouse en 1809 la fille du général Fugière, commandant l’Hôtel des invalides d’Avignon. Leur fille Joséphine entrera par mariage dans la famille de Ferry, de Simiane.

Les Gras de Valgast, bien que qualifiés de nobles, n’appartiennent pas au second ordre. La terre de Valgast était passée par alliance en 1725 dans la famille de Breugne, de la Brillane, qui prit le nom de Breugne de Valgast.

Armes : de sinople à une fasce d'or, surmontée de trois étoiles de même rangées en chef et accompagnée en pointe d'un mouton passant d'argent.

 

*


I – Jean GRAS bourgeois de Marseille en 1555, père de :

II - Daniel GRAS marchand de Marseille, fut en différend avec le sieur Gabriel Olivier, de Carcassonne, tranché par un arrêt du parlement de Grenoble le 28 mai 1616 ; épouse par contrat en 1613 à Marseille, Marguerite d’ANDRE d’où :

III – Gaspard de GRAS sieur de Valgast, arrière-fief de Pierrevert près de Manosque, épouse le 2 février 1638 en l’église Saint-Sauveur d’Aix, Marie de JORNA, âgée de 19 ans, née en septembre 1618 à Aix, fille de Louis, avocat au parlement de Provence, et d’Eléonore de ROUGIER. D’où :

  1. Pierre de GRAS baptisé le 3 février 1641 en l’église de la Madeleine d’Aix (parrain Pierre Jorna avocat en la cour, marraine Elione de Rougier).
  2. Jean Pierre de GRAS jumeau, baptisé le 6 mars 1646 à Pierrevert (parrain Jean Clémens vicaire de Pierrevert, marraine Anne Amoureux, fille de Me Antoine Amoureux notaire), inhumé le même jour.
  3. Christine de GRAS jumelle, baptisée le 6 mars 1646 à Pierrevert (parrain Antoine Amoureux notaire royal de Pierrevert, marraine Christine de Jorna sa tante), inhumée le lendemain.
  4. César qui suit,
  5. Claire de GRAS baptisée le 20 avril 1654 à Pierrevert (parrain Joseph Cotolenty notaire de Jouques, marraine Claire Gaye, de Pierrevert).
  6. Anne de GRAS baptisée le 17 décembre 1655 à Pierrevert (parrain Pascal Dan.. prieur de Pierrevert, marraine Anne Amoureux).
  7. Marie de GRAS baptisée le 10 décembre 1657 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Jean Eiriès, marraine Françoise Ponson).

IV – César de GRAS sieur de Valgast et de Carbonelenc, eut un différend avec les consuls de Pierrevert porté devant le conseil d’Etat; né et ondoyé le 8 octobre 1643 baptisé en l’église de Pierrevert le 5 juillet 1650 (parrain César de Puget chevalier de Saint-Marc, marraine Christine de Jorna), décédé le 2 décembre 1732, âgé de 89 ans, inhumé le même jour au tombeau de ses prédécesseurs à Pierrevert, épouse le 2 septembre 1687 à Saint-Sauveur de Manosque, Marthe de CONCORDE fille de Jean, docteur en droits et avocat en la cour du parlement de Provence, et de feue Marguerite de MARTIN. D’où :

  1. Joseph de GRAS de VALGAST baptisé en 1688 à Saint-Sauveur de Manosque, décédé le 27 mars 1714 à Pierrevert.
  2. Thérèse de GRAS de VALGAST dame de Valgast, née le 9 janvier 1691, baptisée le surlendemain à Pierrevert (parrain Sébastien de Tappis, marraine Gabrielle Locque, de la ville de Manosque), décédée à l’âge de 58 ans le 19 décembre 1749, inhumée le lendemain en la paroisse Saint-Sauveur de Manosque, épouse le 28 octobre 1725 à Pierrevert, François BREUGNE écuyer de la Brillane, officier d’infanterie, fils de Bonaventure. D’où postérité qui prend le nom de Breugne de Valgast.
  3. Laurent de GRAS de VALGAST né le 24 juillet 1692 baptisé le lendemain à Pierrevert (parrain Laurent Chevalier, d’Aix, marraine Françoise de la Croix), y décédé le 18 janvier 1719.
  4. Auguste qui suit,
  5. Marthe de GRAS de VALGAST née le 15 mai 1699 à Pierrevert, y décédée le 12 septembre 1713 à Pierrevert, inhumée le lendemain au saint Rosaire de Pierrevert.

V – Auguste de GRAS de VALGAST officier, s’installe à Pertuis par son premier mariage, né le 30 août 1694 à Pierrevert (parrain Joseph Amoureux, fils de feu Henry, marraine Gabrielle du Bousquet comtesse de Montlaux et Pierrerue), épouse 1) le 13 mai 1743 en l’église Saint-Jean-Baptiste du faubourg d’Aix, alors âgé de 48 ans, Marguerite d’ALBETTE âgée d’environ 65 ans, fille de feu Pierre, avocat au parlement, et de feue Anne de REDORTIER ; les témoins sont Louis Merle, François Lombard prêtre, Frère Mathieu Bosc, et Elzéar Guiran. Elle meurt le 15 mai 1762. 2) le 22 février 1773 en l’église Saint-Sauveur d’Aix, alors âgé de 78 ans, Marie Thérèse BERTRAND mineure, native de Salon, fille de feu Pierre avocat au parlement de Provence, et de Magdeleine ANSELME, en présence de la mère de l’épouse, de Jean Joseph Romieu prêtre chapelain, Jean Joseph Guichard, Jacques Bernard Guigue diacres chapelains. D’où, du second mariage :

  1. Auguste (Barthélémy Charles) qui suit,
  2. César Auguste Dominique de GRAS de VALGAS propriétaire.

VI – Auguste de GRAS de VALGAS officier d’infanterie, propriétaire, né à Pertuis le 13 avril 1775, épouse le 13 novembre 1809 à la mairie d’Avignon, Gabrielle FUGIERE âgée de 20 ans, née à Saint-Genest-Lerpt (Loire) le 14 décembre 1788, fille de Jean Urbain (1752-1813), général de brigade commandant en chef la succursale des invalides d’Avignon, officier de la Légion d’Honneur, et d'Odile MONGE, les témoins civils sont Claude Mathieu comte de Gardanne, général de brigade, commandant de la Légion d’Honneur, ambassadeur de Perse, Jean-Pierre Brossard, commandant de bataillon, adjudant major en chef de ladite succursale, Jean Joseph Marteau prêtre de Pertuis, et Joseph Cordier commandant d’armes. Elle meurt à Pertuis le 25 septembre 1838. D’où :

  1. Joséphine de GRAS de VALGAS née à Pertuis le 30 mars 1813, décédée en sa campagne de Catalan près Simiane le 2 juillet 1874, âgée de 61 ans, épouse 1) le 9 janvier 1832 à Pertuis, Joseph de FERRY du POMMIER propriétaire, né en 1806, fils de Louis François Joseph (1755-1833), ancien garde du corps du roi, lieutenant colonel de cavalerie, chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis, maire de Simiane, et d’Adélaïde Victoire de PELISSIER des GRANGES (1772-1827), demoiselle de Saint-Cyr. Il meurt le 13 mai 1836. 2) le 29 novembre 1838 à la mairie de Simiane, Paul-Emile de FERRY de FONTNOUVELLE maître artisan verrier, propriétaire à Valsaintes, né le 9 février 1811 à Valsaintes, fils de Louis Joseph André, gentilhomme verrier, et de Rose MARTIN.
  2. Caroline de GRAS de VALGAS née le 6 janvier 1818 à Pertuis, épouse le 25 avril 1838 à la mairie de Pertuis, Amédée MARTEL propriétaire du domaine de Catalan près Simiane, né aux Mées le 14 juin 1811, fils de Joseph Benoît Claude, ancien vérificateur de l’enregistrement, et de feue Marie Anne Antoinette Zoé RAFELIS décédée à Aix le 2 janvier 1827, en présence de César Auguste Dominique de Gras de Valgast propriétaire, oncle de l’épouse, Auguste Antoine Nicolas, fabricant de chandelles, Pierre André Payan chapelier, et Joseph Pancrace Sauze boucher.
  3. Joseph Augustin Godefroy de GRAS de VALGAS né le 9 décembre 1820 à Pertuis.

 

 

 
contact