Anciennes familles de Provence
     

 

(de) Concorde


 

 

Famille présente à Aix depuis la fin du XVe siècle (Cocorde). Antoine Concorde, maître apothicaire, apparenté par sa mère aux Bayol, fut père de Jean Concorde, reçu avocat au parlement d’Aix, lequel eut pour fils François Concorde, également avocat au parlement, qualifié sieur de Saint-Privat et de Rousset, dont le fils, également avocat, mourut à Aix, en avril 1753, sans laisser de postérité.

François Concorde avocat de la ville d’Aix, avait fait enregistrer ses armes à l’Armorial de France : d’argent à une fasce de sable chargée de trois étoiles d’or et accompagnée de trois rameaux d’olivier de sinople, deux en chef un en pointe.

 

I - Joseph CONCORDE garde des sacs du greffe de la cour d’Aix, bourgeois, épouse Magdeleine BAYOL fille de N. et de Magdeleine BARTHELEMY. D’où :

  1. Raymond CONCORDE baptisé le 9 juin 1578 en l’église Saint-Sauveur d’Aix (parrain Raymond Dragon, marraine Sybille Savournin).
  2. Antoine qui suit,
  3. Lucrèce CONCORDE baptisée le 9 juin 1584 en l’église Saint-Sauveur d’Aix (parrain Michel Astier huissier au parlement, marraine Lucrèce Aygosi).
  4. Louis CONCORDE baptisé le 16 avril 1588 en l’église Saint-Sauveur d’Aix (parrain Jean-Baptiste Bayol, marraine Magdeleine Barthélémy ayeule maternelle de l’enfant).

II - Antoine CONCORDE maître apothicaire à Aix, décédé avant 1644, épouse le 15 avril 1608 à Sain-Sauveur d’Aix, et par contrat passé le 26 avril 1608, Marguerite ANSELME fille de Jacques marchand, et de feue Louise LEGIER. Elle meurt à Aix où elle est inhumée le 11 août 1685 au couvent des Observantins. D’où :

III - Jean CONCORDE docteur en droits et avocat au parlement de Provence, inhumé le 16 septembre 1685 aux Observantins d’Aix, épouse le 19 septembre 1644 en l’église Saint-Sauveur d’Aix, Marguerite de MARTIN fille de feu Huguet et de Marguerite de MARTIN, en présence de Louis Cheylan et Alexandre d’Antelmy. D’où :

  1. Marguerite CONCORDE baptisée le 27 février 1646, compléments de cérémonies en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix le 19 mai suivant (parrain Louis Rascas sieur du Canet, marraine Marguerite Anselme).
  2. François CONCORDE baptisé le 17 mars 1648 en l’église Saint-Sauveur d’Aix (parrain François de Garsonnet maître des ports ponts et péages chemins et passages pour le roi en Provence, marraine Lucrèce Duron).
  3. Anne CONCORDE baptisée le 2 juin 1652 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain André Bonnaud, marraine Anne de Puimichel).
  4. François qui suit,
  5. Marthe de CONCORDE baptisée le 5 mars 1657 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix (parrain Pierre de Croze, marraine Marguerite Concorde), épouse le 2 septembre 1687 en l’église Saint-Sauveur de Manosque, César de GRAS sieur de Valgast, âgé de 37 ans, fils de Gaspard, bourgeois, et de Marie de JORNA.
  6. Joseph CONCORDE religieux, chapelain de l’église métropolitaine d’Aix ; baptisé le 10 mars 1660 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix (parrain Michel Beuf, avocat en la cour, marraine Marguerite de Savournin).
  7. Thérèse CONCORDE baptisée le 4 avril 1662 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Alexandre Anselme, marraine Thérèse d’Arguillosy).
  8. Magdeleine CONCORDE baptisée le 20 octobre 1663 en la cathédrale d’Aix (parrain François Concorde, marraine Marguerite Anselme), décédée à l’âge de presque 9 ans, ensevelie le 25 septembre 1672 aux Observantins.

IV - François CONCORDE sieur de Rousset et de Saint-Privat, docteur en droits et avocat au parlement d’Aix, fait enregistrer ses armes à l’Armorial ; baptisé le 17 janvier 1655 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix (parrain François de Sauvaire, marraine Lucrèce de Forbin de Souliers), décédé à Aix à l’âge de 74 ans, inhumé le 12 août 1729 en sa sépulture située en l’église des Observantins dans le choeur proche le lutrain du côté de l’évangile, épouse 1) le 11 décembre 1685 en l’église Saint-Sauveur d’Aix, Pierra de BRUEYS fille de Gaspard, bourgeois d’Aix, et de Thérèse de CIPIERES, en présence de Bernard Bruis, frère de l’épouse, Joseph Concorde, ecclésiastique, frère de l’époux, Jean-Baptiste Dalmas bourgeois et de Etienne Fermier, ecclésiastique. Elle est inhumée le 7 décembre 1698 au couvent des Observantins. 2) le 10 août 1699 en l’église de la Madeleine, Marguerite de GIBERT âgée de 31 ans, née le 18 janvier 1668 à Aix, fille de Joseph, avocat, conseiller du roi référendaire en l’un et l’autre chancellerie, présent, et de feue Anne d’AMPHOUX, témoins André Double ecclésiastique, Pierre Signoret, Pierre Garcin, Guillaume Giraud. Elle meurt le 17 février 1742 à Aix, et est inhumée le même jour en l’église de la Madeleine, âgée d’environ 65 ans. D’où :

  1. Du premier lit : Jean Joseph CONCORDE bourgeois d’Aix, baptisé le 3 août 1688 en l’église cathédrale d’Aix, né le même jour (parrain Joseph Concorde, chapelain de la paroisse, son oncle, marraine Honorade de Bruys sa tante maternelle), décédé à l’âge de 37 ans, inhumé le 14 septembre 1725 aux Observantins.
  2. Thérèse de CONCORDE baptisée le 29 juin 1690 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix, née la veille (parrain Gaspard Brueys, bourgeois, marraine Anne de Cipières), épouse le 13 février 1713 en l’église Saint-Sauveur d’Aix, Jean-Baptiste FAVET, bourgeois de Cadenet, âgé de 24 ans, né en 1689 à Cadenet, fils de feu Joseph et d’Anne DEVOULX.
  3. Bernard CONCORDE né le 31 mars 1692 baptisé le même jour en l’église cathédrale d’Aix (parrain Bernard Bruys son oncle, marraine Jeanne de Lambert sa grand mère maternelle).
  4. Louis CONCORDE baptisé le 2 avril 1695 en l’église Saint-Sauveur d’Aix (parrain Louis Court conseiller du roi, marraine Magdeleine de Sauvaire).

  5. Du second lit : Joseph François qui suit,

V - Joseph François CONCORDE avocat au parlement de Provence, bourgeois d’Aix, né vers 1700, décédé le 8 avril 1753 âgé d’environ « 55 ans », inhumé le lendemain en l’église des Pères de la Merci ; épouse le 7 février 1741 en l’église de la Madeleine, Marie Françoise de SAINT-PERE âgée d’environ 30 ans, fille de feu François, conseiller du roi payeur des gages des cours supérieures et subalternes de Provence, et de feue Françoise Marie PHILIPPART, les témoins sont Louis Dalmas, Jean Laurent Pelegrin, Joseph Thomas Reynier, et Michel Ange Tourvilier ; elle meurt le 18 septembre 1771 et est inhumée le lendemain auprès de son mari en l’église des R.P. de la Merci à Aix.


 

 

 
contact