Anciennes familles de Provence
   

 

branche cadette


 

III - Jean-Louis LENFANT écuyer d’Aix (fils d'Aimé et de Sibile Albin), consul d’Aix en 1661, acquiert l’hôtel de Cormis de Beaureceuil à Aix et les bastides mitoyennes du sieur du Bourguet et du sieur de Gaillard au plan d’Aillane près d’Aix ; baptisé le 5 avril 1606 en l’église Sainte-Madeleine (parrain Jean-Louis Tempere, marraine Marguerite de Moutte), épouse le 11 février 1646 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix, Madeleine de SAUVAIRE née en 1625, fille de Joseph, praticien, bourgeois d’Aix, et d’Anne de CHARRIER, en présence des parents et des témoins qui sont Louis Cordier bénéficier de Saint-Sauveur et Raymond Estienne clerc, d’où :

  1. Henri LENFANT baptisé le 3 mai 1649 en l’église Sainte-Madeleine (parrain Henri Lenfant, marraine Anne de Charrier).
  2. Sibille LENFANT baptisée le 29 mars 1651 en l’église Sainte-Madeleine (parrain Joseph Sauvaire, marraine Sibille Albin).
  3. Joseph qui suit,
  4. Philippe LENFANT baptisé le 7 janvier 1656 en l’église Sainte-Madeleine (parrain Philippe Lenfant, prieur de Collobrières, marraine Anne de Sauvaire).
  5. Anne de LENFANT baptisée le 29 mars 1659 en l’église de la Madeleine d’Aix (parrain Jean Bourges procureur en parlement, marraine Anne Lenfant) ; épouse le 11 août 1686 en ladite église, Joseph de PERIER-FLAYOSC marquis de Flayosc, seigneur de Clumanc, La Traille et autres lieux, conseiller du roi au parlement de Provence, âgé de 30 ans, fils de feu François, baron de Flayosc, Barrême, seigneur de Clumanc, Douroules, Ventabren, conseiller au parlement de Provence, et de Victoire Henriette de PORCELLET d’UBAYE, présente ainsi que la mère de l’épouse, et les témoins Luc de Lenfant conseiller en la cour, Pierre de Marin, Jean de Périer frère de l’époux, et Jean-Baptiste Béraud prêtre, l’épouse signe A. Lanfant.
  6. Thérèse LENFANT baptisée le 5 septembre 1660 en l’église Sainte-Madeleine (parrain Aymé Lenfant, marraine Thérèse Colomb).
  7. Sybille LENFANT baptisée le 24 mai 1662 en l’église Sainte-Madeleine (parrain Philippe Lenfant, marraine Sybille Albin).
  8. Joseph LENFANT baptisé le 31 janvier 1664 en l’église Sainte-Madeleine (parrain Philippe Lenfant, marraine Claire Colomb).
  9. Marie de LENFANT baptisée le 17 juillet 1665 en l’église Sainte-Madeleine (parrain Pierre Moulin secrétaire en la chancellerie de Provence, marraine Marie d’Ourcin), épouse le 18 juin 1697 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix, Honoré de CORIOLIS écuyer, viguier et premier capitaine pour le roi de la ville d’Aix, à la suite de son père, fils de feu Edouard écuyer, viguier et capitaine d’Aix, et de Marguerite d’HUGUES, bénédiction donnée par Jean-Bernard de Coriolis de la bastide, prêtre, docteur en théologie et chanoine de Saint-Sauveur, les témoins sont Jean-Baptiste béraud, Pons André prêtres, Jacques Chaix bourgeois, et Luc de Beaumont écuyer. Arrière-grands-parents du mathématicien Gustave de Coriolis (1792-1843).
  10. Victoire LENFANT baptisée le 15 janvier 1667 en l’église Sainte-Madeleine (parrain Jean Marguerit greffier en la généralité d’Aix, marraine Anne Bayon).

IV - Joseph de LENFANT écuyer d’Aix, nommé conseiller du roi au parlement de Provence par provisions du 3 mars 1688, faisant suite à des lettres du 6 juillet 1686 portant dispense d’âge et de parenté (étant gendre du premier président Marin), reçu en charge le 29 mars 1688 en l’office de Joseph-François de Piolenc, propriétaire de l’hôtel de Lenfant (25 rue Portalis) qu’il vend à la famille de Galiffet; c’est lui qui fait bâtir en 1715 au plan d’Aillane près d’Aix le château de Lenfant avec son parc ordonnancé, orné de bassins, fontaines et statues ; baptisé le 21 juillet 1654 en l’église de la Madeleine d’Aix (parrain Luc Lenfant, marraine Jeanne Lenfant), décédé à Aix à l’âge de 65 ans, inhumé aux Récollets le 21 juillet 1719 ; épouse 1) le 19 septembre 1683 en l’église du Saint-Esprit, Marie de MARIN de LA CHASTAIGNERAIE, de Paris, fille d’Arnoux conseiller du roi, premier président en la Cour du parlement de Provence, seigneur de la Châtaigneraie, et de Denise Renée de LA CROIX, en présence des parents : Mr Marin de la Chastaigneraie, messire Pierre Marin abbé, frères de l’épouse, Me Simon Lenfant conseiller du roi, intendant de la garnison trésorier général de France, Luc Lenfant conseiller du roi en sa cour de parlement, Me de Piolenc conseiller du roi au parlement, Mr Sauvaire avocat en la cour, Mr Moliny secrétaire du roi en la Chancellerie, Me de Thoron conseiller du roi au parlement, Mr Berne conseiller au siège, Me Luc de Tournefort secrétaire du roi en la Chancellerie, dame Renée de la Croix première présidente, Mme de Sainte-Croix, Mme de Peynier, Madeleine de Sauvaire mère, Anne de Lenfant soeur de l’épouse, Angélique de Fagou épouse de Mr Simon Lenfant, dame d’Orcin femme de Mr Sauvaire et des témoins. 2) le 4 février 1717 en l’église du Saint-Esprit à Aix, avec dispense d’âge pour son épouse, du 28 janvier, Suzanne de LEOTARD d’ENTRAGES fille de Jean-Léon, écuyer, seigneur d’Entrages, conseiller du roi au parlement de Provence, et de feue Thérèse de LOMBARD du CASTELLET, en présence de Gaspard de Lombard, conseiller du roi et président en la cour des Comptes, seigneur du Castellet, Jean-Baptiste Blanc, prêtre, Honoré de Coriolis, Augustin de Trimond conseiller au parlement, Louis de Lenfant commissaire provincial des troupes du roi, Louis de Lombard seigneur de Gourdon, et Jean Alphonse d’Arnaud. D’où :

  1. Du premier mariage : Jean-Baptiste de LENFANT né le 4 mai 1693 à Aix, baptisé le même jour en l’église de la Madeleine (parrain Jean-Baptiste de Forbin Meynier Castellane, chevalier marquis d’Oppède, conseiller du roi en ses Conseils et président à mortier au parlement de Provence, ambassadeur au Portugal, marraine Sybille de Lenfant).

  2. Du second mariage : Anne Thérèse de LENFANT héritière de son père, née à Aix le 30 décembre 1717, baptisée le même jour en l’église Sainte-Madeleine (parrain Jean-Léon de Léotard seigneur d’Entrages, conseiller au parlement, marraine Anne de Lenfant de Périer Flayosc), décédée en 1781 ; épouse, suivant contrat du 27 février 1734 à Lyon (Bouvier notaire), et le 3 mars suivant en l’abbatiale Saint-Martin d’Ainay, Laurent PLANELLY (alias Pianelli) de MASCRANY de LA VALETTE chevalier, baron de Maubec, seigneur de la Valette, Charly, Bourgoin, Thorigny et Saint-Alban en Lyonnais, conseiller du roi à la cour des Monnaies de Lyon en 1758, né le 22 décembre 1707 à Ainay, fils de Jean-Baptiste (1680-1758), écuyer, seigneur de la Valette, Charly, le Vivier, Montagneu et autres terres, conseiller en la cour des Monnaies et en la sénéchaussée de Lyon, membre de l’Académie de Lyon, et de Claudine de SERRE (1686-1757), en présence des parents de l’époux, de Pierre Archimbaud marchand banquier à Lyon, curateur de l’épouse, de Mathieu Gayot chevalier, seigneur de la Bussière d’Auxerre, président au bureau des Finances de Lyon, Guillaume Charrier de la Roche, chevalier, président en la cour des Monnaies. L’épouse se constitue 400.000 de dot, ainsi que 6.000 livres de rente, une maison de campagne près d’Aix et 20.000 livres de diamants. Il teste le 23 septembre 1762 à Lyon, et meurt le 10 janvier 1792 à Paris, âgé de 84 ans. D’où plusieurs enfants morts jeunes, et un fils, Louis-Gabriel de Pianelli de la Valette de Mascrany (1744-1832) maréchal de camp, mort sans postérité.
  3. Joseph Léon de LENFANT né le 5 janvier 1719, baptisé le surlendemain en l’église Sainte-Madeleine (parrain Jean Léon de Léotard d’Entrages, conseiller au parlement, marraine Marie de Lenfant de Coriolis).


 
contact