Anciennes familles de Provence
     

 

(de) Rascas


 

 

Deux familles de ce nom ont existé en Provence : les Rascas du Muy, de Bagarris et de Châteauredon, marquis du Cannet, connus filiativement depuis le début du XVe siècle, entrés au parlement d’Aix en 1536, admis à Malte, maintenus nobles en 1668, et aujourd’hui subsistant sous le nom de Rascas de Châteauredon ; et les Rascas, de Digne.

Cette seconde famille, issue de la bourgeoisie, était en cours d’anoblissement par une charge de correcteur en la cour des Comptes acquise en 1636, mais dut renoncer à ses qualifications nobiliaires lors des Recherches en 1667. Mise à l’index par Maynier dans sa Critique du Nobiliaire de Provence, qui la fait descendre d’un maréchal à forge, elle aurait été déboutée, selon cet auteur, par un arrêt du parlement d’Aix pour avoir prétendu porter les mêmes armes que les sieurs du Cannet.

Si l’origine bourgeoise des Rascas de Digne ne fait pas de doute, ils occupaient toutefois en cette ville l’un des premiers rangs dès la fin du XVIe siècle et avaient leur tombeau en la cathédrale. De ce fait, il n’est pas improbable qu’une origine commune ait existé entre les deux familles.

Michel Rascas, consul de Digne, est l’auteur de la filiation. Père d’Hélion Rascas, marchand, il semble également père, ou proche parent, des autres Rascas présents à Digne à la même époque : Lucrèce de Rascas, mariée en 1592 à Bernardin Hesmivy, et Honorade de Rascas mariée à Rambaud Estais, tous deux bourgeois mais revêtus du titre d'écuyer. François Rascas, marié à Claire de Vintimille, dame en partie d’Esclangon, pourrait être un autre de ses fils : père d’une fille mariée en 1633 au sieur d’Allayer de Champourcin, et d’un fils, Antoine de Rascas, dont la fille Jeanne de Rascas fit passer le fief de la Robine, par son mariage en 1673, au lieutenant royal François de Thoron de Gaudin.

Hélion Rascas, marchand, gendre du notaire Antoine Espitalier, eut une fille mariée en 1628 au notaire Pierre Denoise, et un fils, Antoine de Rascas (1607-1679). Ce dernier s'installa à Aix où il fut reçu en 1636 correcteur en la cour des comptes. Il laissa sa charge à son fils François de Rascas (v.1647-1698), dont la postérité s’éteignit deux générations plus tard à Marseille. Claude de Rascas (1648-1704), frère d’Antoine, fut juge à Pertuis, et sieur de Peypin d’Aigues où son père s’était constitué un vaste domaine connu plus tard sous le nom de La Rascasse ; il laissa une postérité qui finit sans fortune avec l’un de ses arrière-petits-fils en 1837.

Armes : d’or à la croix tréflée au pied fiché de gueules, au chef d’azur chargé d’une étoile d’or. Elles ont été ainsi inscrites à l’Armorial de la généralité de Provence pour François de Rascas ancien conseiller correcteur en la cour des Comptes. Ce sont les mêmes armes que les Rascas du Cannet (qui portaient également, en variante, une étoile à huit rais).

François de Rascas, seigneur d’Esclangon et de la Robine eut toutefois des armes différentes : de gueules à la croix tréflée d’or au chef d’azur chargé de trois étoiles d’or.

 

I – Michel RASCAS bourgeois, consul de Digne, père de :

  1. Hélion qui suit,
  2. ? Ne de RASCAS épouse Philippe CARSITEL.
  3. Prob. Lucrèce de RASCAS inhumée le 17 novembre 1645 à Digne, épouse par contrat du 25 juillet 1593 à Digne (Espitalier notaire), noble Bernardin HESMIVY docteur ès droit, premier consul de Digne en 1607 puis 1627, qualifié écuyer, fils de Claude, avocat en la cour, qualifié écuyer de Digne, et de Marguerite CLARIAN, fille du lieutenant principal au siège de la ville. Il obtient en 1616 la permission de construire une chapelle en la cathédrale de Digne ; passe reconnaissance de dot à son épouse le 22 août 1624, et teste le 7 février 1626. De ce mariage est issue la famille d’Hesmivy de Moissac (Jacques Meurgey de Tupigny, Les Hesmivy, 1961).
  4. Prob. Honorade de RASCAS inhumée le 16 juin 1634 à Digne, épouse Rambaud ESTAIS écuyer.
  5. P.-ê. François de RASCAS seigneur d’Esclangon par son mariage, épouse vers 1614, Claire alias Clérice de VINTIMILLE dame d’Esclangon, d’où :

    1. Louis de RASCAS baptisé le 6 mai 1615 en la cathédrale de Digne (parrain Louis Amalric écuyer, marraine Jeanne de Castellane).
    2. Isabeau de RASCAS baptisée le 17 novembre 1618 en la cathédrale de Digne (parrain Renaud Félix, procureur, marraine Suzanne de Castellane), inhumée le 26 novembre 1678 à Digne, âgée de 60 ans, épouse à Esclangon le 4 septembre 1633, Jean d’ALLAYER, écuyer, seigneur de Champourcin, né le 5 mai 1613 à Digne, décédé en 1690, fils de François, co-seigneur de Champourcin, et de Louise de REQUISTON.
    3. Antoine de RASCAS écuyer de Digne, seigneur d’Esclangon et de la Robine, désiste volontairement sa noblesse par déclaration du 12 juillet 1667, né vers 1621, décédé à Digne et inhumé le 14 juillet 1686, âgé de 64 ans. Epouse le 15 septembre 1648 en la cathédrale de Digne, Claire de CASTELLANE dame d’Esclangon, de Riez, fille de Scipion, seigneur de Majastres et d’Aurans, et de Cassandre de LOMBARD des seigneurs de Gourdon. Elle est inhumée le 7 octobre 1678 à Digne. D’où :
      1. Jeanne de RASCAS dame de la Robine, baptisée le 3 septembre 1652 en la cathédrale de Digne (parrain Horace de Castellane seigneur de Majastres, marraine Marguerite de Rascas), inhumée le 27 février 1688 à Digne, épouse le 7 mars 1673 à Digne, François de THORON de GAUDIN conseiller du roi lieutenant particulier et criminel au siège de Digne, fils d’Esprit, également lieutenant criminel au même siège, et d’Isabeau REBOUL.
      2. Jean de RASCAS inhumé le 14 février 1664 en la cathédrale de Digne.
      3. Charles de RASCAS inhumé le 22 mars 1665 en la cathédrale de Digne, âgé d’un mois.
      4. Jacques de RASCAS né en 1667, décédé à l’âge de 10 ans le 24 août 1677 à Digne.

    1. Jeanne de RASCAS baptisée le 4 octobre 1622 en la cathédrale de Digne (parrain Claude Roux écuyer, consul, marraine Jeanne de Châteauneuf), décédée à l’âge de 5 jours, inhumée le 9 octobre 1622 en ladite cathédrale.
    2. Honoré de RASCAS inhumé le 26 décembre 1637 en la cathédrale de Digne (fd frs sr esclangon).
    3. Jean de RASCAS baptisé le 13 janvier 1624 à Digne (parrain Rambaud Estais, écuyer, marraine Honorade Rascas son épouse).
    4. Louis de RASCAS baptisé le 27 mai 1626 à Digne (parrain Louis Constantin, marraine Magdeleine Lance son épouse).
    5. Jeanne de RASCAS baptisée le 5 avril 1631 en la cathédrale de Digne (parrain Antoine de Change, marraine Isabeau de Bologne).
    6. Claire de RASCAS baptisée le 26 août 1634 en la cathédrale de Digne (parrain Jean d’Alleyer sieur de Champourcin, marraine Isabeau de Rascas).
    7. Marguerite de RASCAS baptisée le 10 mai 1637 en la cathédrale de Digne (parrain Louis Aubert, sieur du Castellar, marraine Marguerite Chaussegros), épouse le 12 février 1654 en ladite cathédrale, Joseph BOYER sieur cadet de Trévans, fils de Jehan et de Catherine ISOARD.
    8. François de RASCAS baptisé le 28 juillet 1640 en la cathédrale de Digne (parrain Jean Louis de Janon, marraine Isabeau Allemand).

II - Hélion RASCAS fut d’abord jeune clerc au greffe de Forcalquier en 1580, marchand et bourgeois de Digne, qualifié également écuyer, épouse vers 1605, Honorade ESPITALIER alias Spitalier, fille d’Antoine, notaire royal de Digne, et sœur de Pierre Espitalier, également notaire royal. D’où :

  1. Antoine qui suit,
  2. Marguerite RASCAS baptisée le 17 novembre 1609 en la cathédrale de Digne (parrain Joseph Alleyer, marraine Marguerite Autard), décédée à l’âge de 68 ans environ, inhumé le 19 juin 1676 en la cathédrale de Digne, épouse le 9 janvier 1628 en la cathédrale de Digne, Pierre DENOISE notaire royal de Digne, fils de Jean, en présence des parents et de Honoré Amoureux procureur et Mathieu Reynaudin chanoine.
  3. Honoré RASCAS présent au mariage de sa cousine Anne Espitalier fille de Pierre, notaire royal de Digne, avec Pierre Raynaud bourgeois, célébré le 23 août 1626 à Digne.
  4. Jean RASCAS baptisé le 23 juillet 1612 en la cathédrale de Digne (parrain Bernard Esmivy, écuyer, marraine Honorade Brun).
  5. Pierre RASCAS baptisé le 18 février 1615 en la cathédrale de Digne (parrain Pierre Espitalier notaire, marraine Isabeau d’Oraison).
  6. Jean RASCAS baptisé le 27 avril 1617 en la cathédrale de Digne (parrain Antoine Espitalier, son grand-père, notaire, marraine Marguerite d’Oraison, épouse de Pierre Espitalier), décédé à l’âge de 8 ans, inhumé le 8 août 1625 au tombeau de sa famille en la cathédrale.
  7. Catherine RASCAS baptisée le 1er décembre 1618 en la cathédrale de Digne (parrain Scipion Gaudemar capitaine, écuyer de Digne, marraine Angélique Carcitel), y inhumée le 7 avril 1625 âgée de 6 ans et demi.

III - Antoine de RASCAS écuyer de Digne, installé à Aix, seigneur de Peypin d’Aigues par son second mariage, reçu conseiller du roi correcteur en la cour des Comptes le 19 septembre 1636 en un office de crue de 1617, désiste volontairement sa noblesse en 1667 ; né à Digne où il a été baptisé en la cathédrale le 14 avril 1607 (parrain Antoine Gaudemar, notaire, marraine Marguerite d’Oraison), décédé à l’âge de 72 ans à Aix, inhumé le 6 septembre 1679 au couvent de l’Oratoire ; épouse 1) par contrat du 3 novembre 1630 et le même jour en l’église des Mées (acte consigné par le prieur et curé d’Entrevennes dans les registres de sa paroisse en novembre 1638), Elisabeth alias Isabeau de CROZE fille de (Gaspard), seigneur de Montlaux, écuyer des Mées, et de Françoise de FORLIVIO, en présence de messire Mauric chanoine de Digne, et de Michel Isnard, du lieu d’Entrevennes. 2) début février 1648 à la Madeleine d’Aix, Marguerite de CHAZELLES veuve de Charles de MEOLHON écuyer d’Aix, sieur de Peypin, fille de Claude, conseiller du roi correcteur en la cour des Comptes, et de Catherine de RIANS. Elle est inhumée en 1686 en l’église du Saint-Esprit. D’où :

  1. Du premier mariage : Claire de RASCAS née à Aix et ondoyée le 1er septembre 1646, baptisée le 15 octobre suivant en l’église Sainte-Madeleine (parrain Etienne Chabert avocat en la cour, marraine Jeanne de Chabert).
  2. Guillaume de RASCAS inhumé le 18 septembre 1635 en la cathédrale de Digne.
  3. François qui suit,

  4. Du second mariage : Claude qui a postérité à Pertuis.
  5. Joseph de RASCAS seigneur de Peypin d’Aigues, écuyer d’Aix ; épouse le 24 avril 1700 en l’église Saint-Martin de Marseille, Firmine ALLIBERT fille de feu Angelin et de Marguerite GARNIER, de la ville d’Arles.
  6. Anne de RASCAS décédée à Aix et inhumée le 14 septembre 1690 au couvent des Trinitaires, âgée de 30 ans ; épouse le 9 juin 1676 en l’église du Saint-Esprit, Jean-Baptiste de LIEUTAUD avocat en la cour, né en 1651, fils de Michel, marchand bourgeois d’Aix, et de Madeleine NOEL. Il se remarie le 6 avril 1691 à Aix, à Louise de GARIDEL.
  7. Jean-Baptiste de RASCAS baptisé le 26 juin 1659 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix (parrain Joseph de Chazelles conseiller du roi et correcteur en la cour des Comptes, marraine Félicité d’Orcin), décédé à Peypin le 19 novembre 1675.
  8. Antoine de RASCAS baptisé le 20 novembre 1662 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix (parrain Claude de Rascas, marraine Catherine d’Olivier).
  9. Jean Joseph de RASCAS baptisé le 16 juillet 1664 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Jean Joseph d’Orsin, marraine Thérèse de Franc).
  10. Arnaud de RASCAS baptisé le 8 juillet 1665 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Arnaud Franc, marraine Chrétienne de Gratian).
  11. Jean Antoine de RASCAS baptisé le 9 mai 1667 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Grégoire de Franc conseiller du roi et greffier en la cour, marraine Anne Juffet).

IV - François de RASCAS écuyer d’Aix, avocat au parlement de Provence, est fait donataire, le 5 juillet 1672, d’une maison à Marseille et d’une partie d’un moulin Forcalquier, par Alexandre Rascas, bourgeois de Puimichel résidant à Aix, en reconnaissance de « l'assistance et tesmoignage d'amitié dudit sieur François de Rascas pendant le temps qu'il a demeuré esclave en la ville de Constantinople et pour sa deslivrance » ; est reçu le 24 février 1673 conseiller du roi correcteur en la cour des Comptes, Aides et Finances de Provence en l’office de son père, fut en procès d’héritage contre son frère Claude de Rascas, juge de Pertuis; né vers 1647, inhumé le 21 mars 1698 au couvent de l’Annonciade à Aix ; épouse le 3 juin 1683 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix, Françoise de FOURNIER, de Cucuron, âgée d’environ 20 ans, fille de feu Jean André, et de Marguerite GERBE, présente ainsi que Françoise Bessière sa grand-mère, témoins François Pazéry marchand d’Aix, Jean-Baptiste Honnoré marchand, Antoine Lombard ecclésiastique de Gardanne, et François Tronc, de Salon, l’épouse signe fransoise de fournier. D’où :

  1. Honorade de RASCAS née le 17 avril 1684 à Aix, baptisée le 21 en l’église Sainte-Madeleine (parrain Louis Fournier, marraine Honorade de Rascas), décédée à l’âge de 55 ans, inhumée le 24 juillet 1739 en la cathédrale de Digne ; épouse le 12 octobre 1710 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix, François de GAUDEMAR écuyer de Digne, fils de feu Balthasar, écuyer, co-seigneur d’Entrages, et d’Anne d’ANDRON, en présence de la mère de l’épouse, en présence de Joseph d’Astoin avocat en la cour, de la ville de Digne, Gaspard Guigues, Barthélémy Peiré et Barthélémy Chave.
  2. Antoine de RASCAS né à Aix le 24 août 1685, baptisé le lendemain en l’église Sainte-Madeleine (parrain Antoine de Beaufort, avocat en la cour, marraine Marie de Roquebrune).
  3. Anne de RASCAS née à Aix le 25 novembre 1686, baptisée le lendemain en l’église Sainte-Madeleine (parrain Joseph de Rascas écuyer d’Aix, marraine Anne de Rascas).
  4. Delphine de RASCAS née à Aix le 9 janvier 1688, baptisée le lendemain en l’église Sainte-Madeleine (parrain Pierre Gassendy ancien consulaire, avocat à Digne, marraine Delphine de Fournier).
  5. Joseph qui suit,
  6. Elisabeth de RASCAS née le 20 juin 1692 à Aix, baptisée le lendemain en l’église du Saint-Esprit (parrain Joseph de Chazelles conseiller du roi correcteur en la cour des Comptes, marraine Honorade de Noise fille de Pierre, bourgeois).

 V - Joseph de RASCAS écuyer de Marseille, décédé à l’âge d’environ 55 ans, inhumé le 16 août 1744 au tombeau de sa famille à Digne, épouse le 23 décembre 1723 à Auriol, Marie-Anne de BEAULME. Elle meurt le 21 mai 1751 et est ensevelie en l’église cathédrale de Digne le lendemain, âgée d’environ 60 ans. D’où :

  1. Gabrielle de RASCAS née vers 1726, épouse le 10 août 1745 en l’église Saint-Martin de Marseille, Joseph Antoine BEAUDUN avocat en la cour, âgé de 26 ans, fils de feu Jean, notaire royal et procureur de la sénéchaussée de Digne, et de Magdeleine ISNARD, en présence de la mère de l’épouse, de Jean-Pierre Augier bourgeois de Marseille, curateur de l’épouse, du procureur désigné par la mère de l’époux, Me Gaspard Féraud conseiller du roi lieutenant au soumissions du siège de Digne, et des témoins Jean Lazare Expilly bourgeois, Jean-Jacques Boudié ancien courtier royal, Paul Barbery prêtre, et Pierre Barthélémy Sauze ecclésiastique.

 

 

 
contact