Anciennes familles de Provence
     

 

(de) Reillane


 

 

Issue des anciens vicomtes de Reillane, cette famille a formé aussitôt plusieurs branches dont certaines sont devenues paysannes ou pauvres. La branche restée noble, ne possédait plus qu'une partie de la terre de Reillane, ainsi que les terres de Clémensane, Sainte-Croix à Lauze et le Bourguet, lors du mariage d'Isabelle de Reillane, héritière en partie de ces fiefs, avec noble François Calvi, en 1528.

Leur postérité reprit aussitôt le nom de Reillane et forma deux branches : l'aînée, maintenue noble en 1668, disparut peu de temps après, la seconde, conserva la terre du Bourguet puis se restreignit au fief du Pinet, à Reillane, qui passa en 1742 dans la famille d'Antonelle.

Les Reillane portaient pour armes : d'azur à un soc de charrue d'argent posé en bande. Elles furent enregistrées à l'Armorial par Anne de Reillane veuve du conseiller Gaspard de Gueidan et par Alix de Flotte vicomtesse de Reillane, tandis que son beau-frère, chevalier de Malte, portait en écartelé avec celle des Calvi, qui sont un échiqueté d'argent et de sable.

Une autre branche, dite d'Ardène, a terminé par Marguerite de Reillane, mariée à un marchand marseillais du nom de Rome.

 

  • Raymond de REILLANE père de :
  • Bertrand de REILLANE co-seigneur de Reillane, épouse en 1317, Laure ALLEMAN. D’où :
  • Bertrand de REILLANE épouse, Anglese de REILLANE fille de Guillaume, sieur dudit lieu, et d’Aycardete de REILLANE. D’où :
  • Guillaume de REILLANE teste en 1417 épouse Catherine de PAGAN fille de Bernardin, d’Aix. D’où :
  • Pierre de REILLANE seigneur de Reillane, épouse Alix de CAYRES (de Cario) fille de Martin, de la ville de Pernes. D’où :

I - Pons de REILLANE seigneur de Reillane, Clémensane-lès-Sisteron, Sainte-Croix-à-Laure et du Bourguet, bachelier puis docteur en droits, viguier et juge de la ville de Forcalquier en 1486, qualifié également juriste de la ville de Reillane et habitant d’Aix dans une reconnaissance de dot à Thadée de Baschis son beau-père, passée le 17 décembre 1507. Il meurt en 1520. Epouse Louise de BASCHIS fille de Thadée, seigneur de Saint-Etienne, Thoard, Barras et Tournefort, habitant de Digne, et d'Honorade MONGE sa première épouse. Elle teste le 16 mars 1540. D’où trois filles :

  1. Isabeau qui suit,
  2. Jeanne de REILLANE dame de Clémensane, épouse le 21 juin 1535, Barthélémy de VILLENEUVE seigneur des Tourrettes, fils de Jean et de Yolande de BERTATIS. Elle teste le 6 février 1636 (François d’Arzellier notaire de Reillanne).
  3. Honorade de REILLANE teste le 4 août 1575 à Aix, épouse Bernard MARTIN, procureur au parlement de Provence.
  4. Marguerite de REILLANE épouse Honoré des comtes de VINTIMILLE écuyer, co-seigneur de Montpezat, fils de Louis, co-seigneur dudit lieu, et d'Honorade de FORCALQUIER sa première épouse.

II - Isabeau de REILLANE dame de Sainte-Croix-à-Lauze et du Bourguet pour lesquelles terres elle rend hommage au roi, par procuration de son fils Antoine, le 6 juillet 1560, épouse par contrat du 31 octobre 1528 (Dorgon notaire à Céreste et Trophime d’Arzellier notaire à Reillane), noble François CALVI, fils de noble Nazaire, conseiller et intendant de la maison du duc de Guise, et de Hélione bâtarde de FORBIN. Il transige avec Louise de Baschis sa belle-mère le 23 février 1529 (Dermitanis notaire). Tous deux rendent à nouveau hommage de leurs terres le 31 mars 1548. Isabeau fait donation de l’usufruit de tous ses biens à son fils Antoine, le 28 août 1571, puis le 21 mai 1582, de 500 écus en faveur de ses petits-fils, enfants de son fils Georges. D’où :

  1. Antoine qui suit,
  2. Marquise CALVI née à Reillanne, teste le 21 novembre 1587, décédée vers 1600 et inhumée en l’église de Dauphin, épouse pc du 20 mars 1547 avec 2000 florins de dot, Georges ARNAUD écuyer, propriétaire bailli et lieutenant du juge à Dauphin, qui teste le 29 mars 1584 à Dauphin (Ferrand notaire) en faveur de son fils Toussaint, décède le 6 juin 1606 inhumé à Dauphin, âgé de 80 ans, fils de Guillaume ARNAUD, propriétaire, bailli de Dauphin (1533) et de Barbe GODIN.
  3. Louise CALVI de REILLANE épouse Antoine de MONTFORT, des Mées.
  4. Prob. Lucie CALVI de REILLANE épouse noble Jacques MAGNAN, premier consul des Mées en 1558, propriétaire et rentier aux terroirs de la Brillane, Niozelle et Lurs, reconnu noble par sentence de 1566, fils de Richard, premier syndic des Mées, et de Catherine CROZE.
  5. Prob. Marguerite de REILLANE épouse Marc FREPAT, de Reillane.
  6. Georges CALVI de REILLANE cadet de Sainte-Croix, écuyer, seigneur de Sainte-Croix-à-Lauze, transige avec sa mère et son frère Antoine de Reillane le 13 août 1571 au sujet leurs droits dans l’héritage paternel (Antoine Ollivier notaire à Reillane) ; épouse en 1566 Catherine des ISNARDS fille de Laugier, bourgeois d'Apt, et de Mathieuve COGORDAN ; d'où :

    1. Paul de REILLANE
    2. Annibal de REILLANE
    3. Marc de REILLANE
    4. Gédéon de REILLANE

III - Antoine CALVI de REILLANE co-seigneur de Reillane, seigneur de Sainte-Croix de Lauze de la Durance et du Bourguet, monsieur-maître, reçu conseiller au parlement de Provence le 14 octobre 1581, suivant lettres patentes de provision d'office données par le roi Henri III du 25 août 1578 ; épouse par contrat du 9 septembre 1571 à Riez, Honorade de CASTELLANE MAJASTRE fille de Claude, écuyer, seigneur de Tournon, Chaudon, et co-seigneur de Riez, et d'Anne de GUIGONIS. D’où :

  1. Claude de REILLANE baptisée le 29 juin 1572 à Reillane (parrain Marcelin Arnaud, marraine dame Claude Masiono vicomtesse de Reillane), décédée le 3 septembre 1636 inhumée le lendemain en l’église de Sigonce ; épouse par contrat du 23 mars 1592 Lambert du BOUSQUET sieur de Sigonce, Aris, le Buisson, fils de feu Spérit, seigneur du Buisson et de Catherine de GUERIN. Remarié à Françoise de CATANOT.
  2. Jean auteur de la branche du Bourguet.
  3. Marc-Antoine qui suit,
  4. Lucrèce de REILLANE baptisée le 13 novembre 1577 à Reillane, décédée le 25 février 1633 après deux mois de maladie, âgée de 55 ans, inhumée le 26 février en l'église de Bauduen ; épouse par contrat du 1er septembre 1602, Gaspard de PONTEVES seigneur de Bauduen en partie et de Saint-André, fils de Jean, seigneur des mêmes lieux, gouverneur et viguier de Colmars, premier consul de Draguignan, et de Magdeleine de VILLENEUVE des ARCS. Il teste le 17 août 1614 et meurt le surlendemain à Aix, inhumé à Bauduen.
  5. Antoine de REILLANE baptisé le 27 mars 1580 à Saint-Sauveur (parrain Antoine Thomas, marraine Julie de Solleris).
  6. Berthomieu de REILLANE baptisé le 24 août 1581 à Reillane.
  7. Blanche de REILLANE baptisée le 23 février 1582 en l’église Saint-Sauveur d’Aix.
  8. Marguerite de REILLANE baptisée le 24 février 1584 à Reillane.

IV - Marc-Antoine (CALVI) de REILLANE écuyer, seigneur de Sainte-Croix-à-Lauze, le Bourget et Saint-Julien, puis en partie de Reillane par son épouse, qualifié vicomte de Reillane, déchargé du droit de franc-fief en 1635, teste le 21 décembre 1642 (Silvy commis au greffe de Forcalquier), baptisé le 11 mars 1574 à Reillane (parrain Vincent de Bouliers, marraine Françoise de Castellane) épouse 1) par contrat du 24 février 1601 Jeanne de L'EVESQUE de BOULIERS co-vicomtesse de Reillane, dame de Saint-Etienne et des Horgues, fille de Jean, chevalier de l’ordre du roi, et de Marguerite de BOULIERS. Elle teste le 29 septembre 1614 (Barthélémy notaire). 2) par contrat du 8 février 1631 (Urbain Guérin notaire de Grasse) Isabeau de GRASSE fille de Claude écuyer, sieur de Saint-Césary, Thorame et autres places, et d’Isabeau de BASCHI. D’où :

  1. François qui suit,
  2. Jeanne Angélique de REILLANE décédée à l’âge d’environ 69 ans inhumée le 19 avril 1701 à Reillane.
  3. Jacques de CALVI de REILLANE chevalier de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem dit de Malte en 1653, porte : écartelé aux 1 et 4 échiqueté d’argent et de sable, aux 2 et 3 de Reillane qui est d’azur à un soc de charrue d’argent (alias : posé en bande).

V – François de REILLANE vicomte en partie de Reillane, seigneur de Sainte-Croix, le Bourguet, Saint-Julien, Seillans, Roquebrune, maintenu noble par jugement de la commission du 11 février 1668, élu consul d’Aix et premier procureur du pays de Provence, baptisé le 29 novembre 1631 à Reillane (parrain noble Claude de Grasse sieur de Saint-Césary son ayeul, marraine Claude de Reillane dame de Sigonce tenant pour Lucrèce de Reillane dame de Bauduen), décédé le 19 mars 1693 inhumé en la sépulture de ses ancêtres en l’église de Reillane le 22 ; épouse par contrat du 28 avril 1658 (Antoine Rosselli notaire royal à Seillans) assisté de Jacques de Reillane chevalier de Saint-Jean de Jérusalem son frère, de François de Grasse seigneur de la Molle, Saint-Césary et autres lieux, président du parlement de Provence, de François de Castellane sieur de Tournon, de Charles de Pontevès sieur de Bauduen, de Gaspard de Reillane, Alix FLOTTE de MEAUX de CUEBRIS, fille de Louis, seigneur de Meaux, Saint-Julien d’Oules, Saint-Pierre de Bontous et de Seillans, conseiller au parlement de Provence, et de Claire de GRASSE de BRIANCON, assistée de Jacques de Martin sieur de Gars, de Jean Flotte d’Agoult, sieur de Saint-Auban, d’Horace Flotte d’Agoult sieur de Saint-Romain. Veuve, Alice de Flotte fait enregistrer les armes à l’armorial d’Hozier : d’azur à un soc de charrue d’argent posé en bande. Elle meurt le 18 novembre 1713 âgée de 78 ans, et est inhumée le lendemain à Reillane. D'où :

  1. André François de REILLANE chevalier de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem, dit de Malte, autorisé à être reçu page du Grand Maître de l’ordre par lettre du 6 octobre 1676, présenté par son père au chapitre du prieuré de Saint-Gilles tenu à Arles le 10 mai 1679, puis à un autre chapitre ordinal le 7 mai 1680, ses preuves sont effectuées à Manosque, au logis où pend l’enseigne Saint-Pierre tenu par Barthélémy Leict, le 22 novembre 1680 et jours suivants, par frères Balthasar de Demandols commandeur de Puimoisson, et Jean de Voland de Reillanette, chevaliers de Malte ; baptisé le 12 avril 1668 à Reillane, suppléments le 14 juin 1673 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix (parrain André d’Oraison marquis dudit lieu, comte de Boulbon, vicomte de Cadenet, marraine Françoise de Cambis baronne de Céreste et de Vitrolles).
  2. Jean-François de REILLANE baptisé le 22 septembre 1669 à Reillane (parrain Jean-Baptiste de Crose, marraine Isabeau d’Autric dame de Montjustin).
  3. Anne Claire de REILLANE baptisée le 19 septembre 1671 à Reillane, ondoyée le 10 précédent (parrain Gilbert de Bonnaud écuyer sieur de Roquebrune Palisson et Villepes, marraine Anne de Requiston dame desdits lieux).
  4. Alexandre de REILLANE chevalier de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem dit de Malte, présenté au chapitre de l’ordre à Arles le 9 mai 1685, preuves à Aix le 18 avril 1691 et jours suivants, baptisé le 12 octobre 1672 à Reillane (parrain Jacques de Reillane prieur de Saint-Jean, marraine dame marquise de Valbelle dame de Cental).
  5. Magdeleine de REILLANE baptisée le 5 août 1674 à Reillane (parrain Pierre Gueydan avocat en la cour, marraine dame Claude de Reillane religieuse du monastère royal de Saint-Barthélémy d’Aix).
  6. Marc Antoine de REILLANE baptisé le 15 septembre 1675 à Reillane (parrain Jean-François d’Estienne sieur de Villemus, marraine Charlotte d’Autric de Vintimille dame baronne de Saint-Michel).
  7. Louis César de REILLANE né le 11 inhumé le 15 février 1677 en l’église de Reillane.
  8. Anne Thérèse de REILLANE ondoyée le 19 avril au château et baptisée le 15 août 1681 à Reillane (parrain Annibal François de Marin seigneur de Saint-Michel, marraine Anne de Bernier dame de Negreau).

 


 
contact