Anciennes familles de Provence
   

 

(de) Frépat


 

 

Armes : d'azur à trois chevrons d'or, enregistrées à l'Armorial général. Marthe Frépat veuve de François Eissautier bourgeois de Manosque, reçut toutefois des armes parlantes : d’azur à un anneau de porte d’or.

 

I - Maurice ou Maurin FREPAT de Reillane, père de :

  1. Jauffret qui suit,
  2. Douce FREPAT inhumée le 20 mai 1621 en l’église du Revest, épouse par contrat du 18 mai 1586, Antoine de VACHERES co-seigneur du Revest, elle teste à Aix le 19 janvier 1618.

II – noble Jauffret FREPAT épouse par contrat du 9 août 1579, Cinthie de MATHIEU fille de Nicolas, écuyer du Revest-des-Brousses, et de Marguerite de BAGARRIS. D’où :

III - Jean FREPAT écuyer de Manosque, décédé le 1er mai 1652 inhumé en l’église de l’Observance de Manosque; épouse 1) par contrat du 21 avril 1633, Madeleine PAYAN fille de feu Jean, marchand de Manosque, décédé en 1620, et de Louise CLEMENTIS. 2) par contrat du 11 juillet 1642, Marguerite de LAUTHIER fille de feu Jean Baptiste, bourgeois de Céreste, décédée le 5 juin 1651 inhumée en l’église de l’Observance de Manosque. D’où, du premier lit :

  1. Marthe de FREPAT épouse le 8 juin 1654 à Saint-Sauveur de Manosque, François EYSSAUTIER, docteur en médecine de Manosque, fils d'Honoré, docteur en médecine, et d'Anne MOLINY d'Aix, sa seconde épouse. D’où postérité.

 

 
contact