Anciennes familles de Provence
     

 

(de) Ségur


 

 

Famille venue d’Italie en 1495 et qui s’illustra dans les armes, acquit la terre de Luynes près d’Aix qu’elle fit entrer pour une part dans la maison d’Albert en 1535, et le reste un siècle plus tard dans la famille de Margaillet, qui reprit le nom et les armes de Luynes.

Armes : d’or au pont à deux arches de gueules, soutenu par deux louves affrontées de sable, languées et onglées de gueules.

 

I - Raphael SEGUR suivant un mémoire de famille repris par Courcelles, vint de Naples avec Charles VIII en 1495, s’établit à Marseille, reçoit du roi Louis XII en 1507 une commission pour commander 100 hommes d’armes afin d’aller assiéger la ville de Gênes. Il acquiert en 1532 la terre de Luynes (Leono) par donation que lui en fait Jeanne de Blancard fille et héritière de François de Blancard seigneur de Luynes. Epouse Françoise de DAMIANS, fille de Michel seigneur de Vernègues, et de Gillette d’ANDREA. D’où :

  1. Léon qui suit,
  2. Antoine SEGUR seigneur de Ribes épouse Jeanne de GLANDEVES fille d’Isnard seigneur de Cuges, et d’Elips de LAUDUN d’où :

    1. Jeanne de SEGUR dame de Luynes, épouse par contrat du 21 septembre 1535 passé à Pignans (Jean Antoine Bérard notaire), dotée par son père de 10.000 livres tournois et deux robes, l’une de satin noir et l’autre de velour cramoisi, Léon d’ALBERT, fils aîné de Jacques, co-seigneur de Sagriez et de Sabran, inhumé à Bagnols, et de Douce de SARRATS, assiste au contrat Louise de Ségur dame en partie de Luynes, tante de l’épouse, qui lui donne tous ses droits sur la terre de Luynes à condition qu’elle et ses enfants en portent le nom, assistent également Jacques Boniface seigneur de la Molle, Jean de Benault de Lubières, François de Clapiers seigneur de Puget, Georges de Glandevès seigneur de Saint-Martin et autres. Léon d’Albert fut capitaine d’infanterie et servit en Italie, où il meurt à la bataille de Cérisolles. De ce mariage sort la maison d’Albert de Luynes.

  3. Guillaume SEGUR chanoine de Marseille, nommé tuteur de ses neveux en 1564 avec Jeanne d’Andréa sa belle-soeur.
  4. Louise de SEGUR dame en partie de Luynes.

II - Noble Léon SEGUR écuyer d’Aix, seigneur de Luynes, reçu chevalier en l’ordre du roi, « contribua beaucoup à la réduction de la ville de Beaucaire à l’obéissance du roi, ainsi qu’il paraît par les lettres que le maréchal de Montmorency-Damville fit expédier, en sa faveur, à Nîmes, le dernier de janvier 1575, pour exercer la surintendance de l’artillerie » ; est pourvu de l’office de viguier de la ville d’Aix, il nomme pour son lieutenant Louis de Coriolis la Bastide (1561), teste à Marseille en 1550 puis à Aix le 16 janvier 1564, épouse 1) Jeanne BRUEYS, d’Aix, veuve de Jacques PARET dit de Sainte-Marthe, fourreur d’Aix, fille de Pierre, notaire royal, et de Marguerite NAYNE sa première épouse. Elle teste à Aix le 13 juillet 1540. 2) Jeanne d’ANDREA de Marseille, d’où :

  1. du premier lit : Bernardin SEGUR sieur de Luynes, capitaine, héritier de son père pour ses biens à Marseille, teste à Mornas au Comtat devant Me Jean Reynier notaire apostolique, le 8 août 1578, à la veille de partir pour la guerre ; testament par lequel il nomme ses héritiers Honoré et François d’Albert père et fils, ses cousins. Baptisé le 10 janvier 1538 à Saint-Sauveur (parrain Bernardin Brueys chanoine de Marseille, marraine Jaumette Blancard, de Marseille). Il est tué en Flandres, alors capitaine d’une compagnie d’infanterie.
  2. Gaspard SEGUR baptisé le 2 septembre 1539 à Saint-Sauveur (parrain Etienne Audric, marraine Marguerite Sabatier).

  3. du second lit : Guillaume de SEGUR héritier de son père pour ses biens à Aix, mort sans postérité.
  4. Marc Antoine SEGUR baptisé le 10 juin 1560 à Saint-Sauveur (parrain noble Claude Corriolis seigneur de la Bastide-des-Jourdans, marraine Anne de Tributiis), légataire de son père en 1578.
  5. Léon qui suit,
  6. Marguerite de SEGUR épouse par contrat du 11 février 1582 passé à Aix (Antoine Maurel, notaire), Jean de FABRY écuyer d’Aix, capitaine, fils de feu Guillaume, greffier civil en la cour du parlement d’Aix, et d’Hugone BOISSELLE. Elle entra en procès, avec son frère Léon Ségur contre Honoré d’Albert au sujet de l’héritage de leur frère Guillaume, procès évoqué au parlement de Grenoble en 1585.

III - Léon SEGUR écuyer d’Aix, seigneur en partie de Luynes, baptisé le 16 août 1562 en l’église Saint-Sauveur d’Aix (parrain Antoine Coculi procureur, marraine Honorade Teyssier), épouse suivant contrat du 18 novembre 1582 passé à Aix, Catherine de FERAPORTE âgée de 11 ans, née à Aix en 1571, fille de Balthasar, écuyer d’Aix, et de Marie de MIMATA. D’où :

  1. Blanche SEGUR baptisée le 2 novembre 1587 à Saint-Sauveur (parrain Balthasar de Féraporte, marraine Silvestre de Digne).
  2. Antoine SEGUR baptisé le 14 janvier 1590 à la Madeleine d’Aix (parrain Antoine Féraporte, marraine Marie Fessard).
  3. Charles qui suit,
  4. Magdeleine SEGUR baptisée le 22 août 1593 à la Madeleine (parrain Thomas de Féraporte avocat, marraine Magdeleine de Bompar).
  5. Marie SEGUR baptisée le 20 août 1594 à la Madeleine (parrain Louis Pena, marraine Marguerite Arbaud).
  6. Alphonse SEGUR nommé dans un arrêt du parlement de Grenoble en 1629.
  7. Marthe SEGUR baptisée le 31 janvier 1604 à la Madeleine (parrain Jules César Estienne, marraine Jeanne Estienne).
  8. Nicolas SEGUR nommé dans un arrêt du parlement de Grenoble en 1629, baptisé le dernier jour de février 1605 à Saint-Sauveur (parrain Nicolas David avocat, marraine Honorade Garcin).
  9. Balthasar SEGUR seigneur de Chamberon en 1660, nommé dans un arrêt du parlement de Grenoble en 1629, baptisé le 15 juin 1609 à Saint-Sauveur (parrain Balthasar Albert chanoine, marraine Françoise Borilli).

IV - Charles SEGUR écuyer d’Aix, seigneur en partie de Luynes, baptisé le 15 juin 1591 à Saint-Sauveur (parrain Charles de Mimata, marraine Magdeleine de Clapiers) épouse en 1626 à Aix, Lucrèce de BEAUMONT fille de Nicolas, écuyer d’Aix, avocat au parlement, et de Magdeleine de BASTETY. D’où :

  1. Magdeleine de SEGUR dame en partie de Luynes, épouse le 26 avril 1649 à Saint-Sauveur d’Aix, François de MARGALHET seigneur de Sainte-Auquille, conseiller maître en la cour des Comptes, âgé de 40 ans, né à Aix en 1608, mort en charge en 1669, fils de Claude (1574-1638) avocat en la cour, conseiller en la cour des Comptes, seigneur de Saint-Auquille, et de Françoise de SIMIANE LA COSTE sa première épouse.

 

 

 

 
contact