Anciennes familles de Provence
   

 

(de) Thomassin


 

 

L’une des plus illustres familles de robe provençales, établie depuis la fin du XVe siècle en la ville d’Aix, où Thomassin de Thomassins, son auteur, marchand teinturier d’origine piémontaise, marié à une fille du marchand Louis Manaud, est anobli par le roi René en septembre 1479. Son petit-fils, Jean André Thomassin, docteur en droits et avocat, est reçu en 1569 conseiller au parlement d’Aix et achète en 1574 la seigneurie d’Ainac en la viguerie de Digne ; marié à une fille du marchand Jean Estienne, sieur de Saint-Jean de la Salle, il est père de nombreux enfants, dont cinq fils qui forment les cinq branches de cette famille.

Celle que nous détaillons ici, est issue de Pierre de Thomassin, avocat au parlement et juge royal de Manosque où il s’est établi par mariage en 1604 ; héritier d’une partie de la terre d’Ainac, il acquiert une partie de celle de Lincel, et eut un fils conseiller du roi en la Chambre des Requêtes à Aix, et un autre protonotaire apostolique, curé de Manosque et fondateur du séminaire de la ville. Sa branche finit avec ses quatre petites-filles, alliées dans les maisons de Valavoire-Volx, de Gras de Roussel, d’Orgon de Puimichel et de Raffélis-Tourtour.

Les Thomassin ont fourni un très grand nombre de magistrats et d’officiers, tant au parlement (6 présidents à mortier, 14 conseillers, 2 présidents aux Enquêtes et un avocat général), qu’à la chambre des Comptes d’Aix (4 avocats généraux et 2 conseillers), et des procureurs du roi et conseillers aux sièges sénéchaux. Maintenus nobles en octobre 1668 et novembre 1669. Admis à Malte au siècle suivant.

Marquis de Saint-Paul (1696), seigneurs d’Ainac, Rognac, Peynier, Taillas, Le Loubet, La Garde, Lamanon, Mazaugues, Reillane.

Armes : de sable semé de faux d’or adextré et senestré d’argent.

 

 

I – Thomassin de THOMASSINIS marchand teinturier d’Aix, syndic d’Aix, anobli par le roi René par lettres données le 9 septembre 1479, natif de Pignerol et sans doute parent de Jean et Jean Antoine de Thomassins, marchands de Pignerol, fils de Louis de Thomassins, marchand de ladite ville, décédé après 1486, épouse Catherine MANAUD fille de Louis, marchand d’Aix, et d’Alayone RAMET, fille du notaire aixois Laurent Ramet, d’où :

  1. Jean de THOMASSIN héritier de son père.
  2. Honorat qui suit,
  3. Jeanne de THOMASSIN épouse par contrat du 22 janvier 1510 à Aix, Honoré GUIRAN bourgeois d’Aix, baile de Saint-Rémy, fils de Jean, premier maître rational en la cour royale d’Aix, et de Marguerite de BOCHE sa seconde épouse. D’où postérité.

II - Honorat THOMASSIN écuyer d’Aix, teste le 3 juillet 1526 à Pertuis, épouse Jeanne BOMPAR d’où :

III – Jean André THOMASSIN savant magistrat, noble et égrège personne, docteur en droits et avocat au parlement de Provence, monsieur-maître, conseiller du roi au parlement de Provence, pourvu par lettres données à Metz le 1er mars 1569 d’un des offices créés en 1568, reçu dans ses fonctions le 14 mai suivant, seigneur d’Aynac (acheté en 1574), et de Sigonce, résigne sa charge en faveur de son fils Jean-Augustin en 1586, est inhumé aux Cordeliers le 29 juillet 1592 ; épouse par contrat du 7 mai 1554 à Aix, Catherine d’ESTIENNE, fille de Jean, marchand d’Aix, néophyte, sieur de Saint-Jean, et d’Antonette d’UBAYE. D’où sept fils qui formèrent cinq branches, et cinq filles. D’où :

  1. Jean Augustin né en 1561. Branche seigneurs de Lamanon et Tourtour.
  2. Lucrèce de THOMASSIN née en 1563.
  3. Jean Etienne né en 1565. Branche des marquis de Saint-Paul.
  4. Anne de THOMASSIN épouse par contrat du 17 septembre 1586 à Aix, Boniface BOISSON fils d’Honoré, greffier et secrétaire du roi et de Jeanne ACHARD sa seconde épouse.
  5. Louise de THOMASSIN épouse par contrat du 16 novembre 1595 à Aix, Joseph d’ARBAUD seigneur de Gardanne, docteur en droits et avocat au parlement de Provence, puis avocat général en la Chambre des Comptes, né en 1570, décédé en 1599, fils d’Honoré, écuyer d’Aix, et de Jeanne POUPARD.
  6. Alexandre né en 1574. Branche des marquis de Peynier.
  7. Joseph né en 1577. Branche des seigneurs de la Garde, le Loubet et de Taillas.
  8. Pierre qui suit,
  9. Marie de THOMASSIN née en 1582, épouse par contrat du 13 novembre 1605 à Aix, Antoine de SALETTES seigneur de Saint-Mandrier, fils de feu Melchion, capitaine à Toulon, et de Marguerite d’ARTIGUE.
  10. Honoré né en 1584, qui a postérité.

IV - Pierre de THOMASSIN seigneur d’Ainac et en partie de Lincel, docteur en droits et avocat au parlement de Provence, juge de la ville de Manosque, né vers 1575, décédé le 18 avril 1629 inhumé au couvent des Observantins de Manosque, épouse par contrat du 23 décembre 1604 à Manosque, Jeanne de BOUCHERY fille de Louis, écuyer, et de Marguerite du MAYNE, décédée en 1636. Elle fait don le 31 octobre 1641 de tous les biens hérités de son mari à son fils François de Thomassin, et meurt le 28 janvier 1652, inhumée au couvent des Observantins. D’où :

  1. Joseph de THOMASSIN baptisé en 1609 à Saint-Sauveur de Manosque.
  2. Catherine de THOMASSIN baptisée le 4 novembre 1610 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Jean Constans bourgeois de Sainte-Tulle, marraine Catherine d’Orgon).
  3. Jean André qui suit,
  4. François de THOMASSIN avocat au parlement de Provence, reçu dans une charge de conseiller du roi le 31 janvier 1642, puis conseiller en la chambre des Requêtes, baptisé le 21 septembre 1613 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Joseph de Guerre avocat en la cour, marraine Michelle du Mayne), décédé le 25 juillet 1653 inhumé au couvent de l’Observance, épouse par contrat du 8 janvier 1643, Françoise alias Françon de MARIN fille de Benoit écuyer de la Ciotat, et d’Anne de POZE. Elle se remarie par contrat du 19 mars 1654, à Charles LE CAMUS, seigneur de Montaudier, conseiller du roi et maréchal de bataille. D’où :

    1. Françoise de THOMASSIN baptisée le 27 novembre 1647 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Jean-Louis de Thomassin, conseiller du roi en la cour des comptes, aides et finances de Provence, sieur de Taillas, marraine Françoise de Marin), épouse suivant contrat du 1er juin 1664 à Manosque, Hugues d’ORGON seigneur de Puimichel, fils d’Hugues, seigneur de Puimichel, et de Claire de MARTELLY, de Pertuis (fille d’une Estienne, d’Aix), l’épouse est assistée de Balthasar de Garnier, écuyer de Manosque, son curateur, d’Honoré de Thomassin docteur en théologie, de François de Thomassin seigneur de Rognac, conseiller au parlement de Provence, de Jean-Louis de Thomassin seigneur de Taillas, conseiller à la cour des Comptes, ses oncles. D’où postérité.
    2. Jeanne de THOMASSIN née à Aix, épouse par contrat du 10 février 1667, Jean de RAFFELIS (alias Raphaelis) écuyer, seigneur de Tourtour, avocat au parlement de Provence, maintenu noble en 1700, fils de Jean, écuyer, seigneur de Brovès, Brenon et Tourtour, et de Madeleine de BORRELY, de Draguignan, l’épouse est assistée de François de Thomassin seigneur de Rognac, conseiller au parlement, et de Jean-Louis de Thomassin seigneur de Taillas, conseiller en la cour des Comptes.

  5. Claude de THOMASSIN entré à l’Oratoire en 1632, sorti en 1645, docteur en théologie, chanoine et théologal de l’église cathédrale de Fréjus, protonotaire du Saint-Siège apostolique, conseiller du roi, curé de Saint-Sauveur de Manosque, fonde à Manosque en 1661 le grand séminaire de son diocèse et à Lurs en 1680 le petit séminaire, baptisé le 27 décembre 1615 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Hubert de Laincel sieur de Saint-Martin, marraine Marguerite d’Orgon femme de Guillaume de Glandevès sieur de Montblanc et Villevieille), décédé à l’âge de 74 ans le 4 mars 1690 à Manosque inhumé le lendemain à Saint-Sauveur, ses ossements sont transférés le 24 avril 1714 dans la chapelle du séminaire de Manosque qu’il a avait fondé, hormis sa tête conservée au tombeau des prêtres à Saint-Sauveur.
  6. Anne de THOMASSIN baptisée le 11 juin 1617 compléments de baptême le 16 octobre 1617 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Etienne Laugier bourgeois, marraine Marguerite Trieves femme de Jean d’Orgon), épouse par contrat du 5 septembre 1633 à Manosque, Joseph de COLLONGUE écuyer, sieur du Castellar, conseiller du roi, lieutenant principal criminel au siège de Forcalquier, âgé de 25 ans, fils de capitaine Paul, gouverneur du château de Manosque, et d’Aliénor BRETON.
  7. Magdeleine de THOMASSIN religieuse bernardine à Manosque, baptisée le 20 octobre 1621 à Saint-Sauveur de Manosque, décédée le 8 septembre 1676 inhumée en son couvent.
  8. Joseph de THOMASSIN baptisé le 2 novembre 1622 à Saint-Sauveur de Manosque.
  9. Marie de THOMASSIN baptisée le 24 novembre 1625 à Saint-Sauveur de Manosque.

V – Jean André de THOMASSIN co-seigneur de Lincel, baptisé le 25 février 1612 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Jean d’Orgon, marraine Marguerite du Mayne), décédé en 1652, épouse le 4 décembre 1632 Notre-Dame de Manosque et suivant contrat passé l’avant-veille, Hélène de LINCEL de SAINT-MARTIN âgée de 18 ans, née en janvier 1614, fille d’Hubert écuyer, seigneur de Saint-Martin-de-Renacas, et de Louise du LAURENS. D’où :

  1. Jeanne de THOMASSIN de LINCEL baptisée le 16 avril 1634 à Saint-Sauveur de Manosque, décédée à l’âge de 60 ans le 17 août 1694 inhumée le lendemain en la chapelle des Observantins de Manosque ; épouse le 5 mars 1651 à Saint-Sauveur de Manosque et suivant contrat passé le même jour, Pierre de VALAVOIRE chevalier, seigneur marquis de Volx et de Valavoire, capitaine de chevau-légers puis maréchal des camps et armées du roi, ancien viguier de Marseille, veuf de Gabrielle de FORBIN SOLLIERS file de Palamède, écuyer, seigneur de Valavoire, viguier de Marseille, et de Magdeleine de FRANÇOIS. D’où six enfants.
  2. Louise de THOMASSIN de LINCEL baptisée le 21 mai 1636 à Saint-Sauveur de Manosque.
  3. Espérance de THOMASSIN de LINCEL baptisée le 30 août 1642 à Saint-Sauveur de Manosque.
  4. Magdeleine de THOMASSIN de LINCEL religieuse au monastère de Saint-bernard de Manosque, héritière particulière de sa cousine Hélène de Lincel en 1679, baptisée le 29 janvier 1645 à Saint-Sauveur de Manosque.
  5. Hélène de THOMASSIN de LINCEL baptisée le 26 décembre 1646 à Saint-Sauveur de Manosque, épouse le 2 juillet 1661 à Saint-Sauveur de Manosque, Honoré de GRAS co-seigneur de Roussel, fils de feu François et de Catherine de RICHERY, d’Aix. Sans postérité, il se remarie le 11 mai 1681 à la Madeleine d’Aix, à Anne de REVEST-MONTVERT.
  6. Jean Pierre de THOMASSIN de LINCEL ondoyé le 19 février 1651 à Saint-Sauveur de Manosque, baptisé le 15 avril suivant (parrain Jean Louis de Thomassin sieur de Taillas conseiller du roi en la cour des Comptes, marraine Jeanne de Thomassin sa soeur, dame de Valavoire).
  7. Françoise de THOMASSIN de LINCEL religieuse au monastère de la Visitation de Forcalquier, héritière particulière de sa cousine Hélène de Lincel en 1679, baptisée le 16 mai 1652 posthume à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Pierre de Valavoire seigneur de Voulx et autres places, marraine Françon de Marin).


 

 
contact