Anciennes familles de Provence
   

 

branche d'Estoublon


 


II - Antoine BRUNET puiné, écuyer et bourgeois de Manosque (fils de Me François Brunet) fonde en 1578 une chapelle en l’église Saint-Sauveur sous le titre de Saint Antoine, est en 1593 chef des douze consuls de Manosque, teste le 4 mai 1615, baptisé le 7 mai 1546 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Me Antoine Calvaty, marraine Anhtonie Carlesse); épouse vers 1585, Catherine de MORET alias Morety, de Volonne, décédée le 14 mars 1638 et inhumée à Saint-Sauveur, d’où :
  1. Paul BRUNET baptisé le 22 février 1587 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Paul Brunet conseiller du roi au siège de Forcalquier, marraine Anne Lanfrin femme de Félix Perrache marchand).
  2. Paul BRUNET baptisé le 6 novembre 1588 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain monsieur le chanoine Brunet, marraine Anne Perrache).
  3. Paul qui suit,
  4. Diane BRUNET baptisée le 21 juin 1592 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain capitaine Jacques Perrache, marraine Marguerite Perrache), épouse Joseph de VENDRAN.
  5. Suzanne BRUNET baptisée le 21 juin 1592 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Charles Girard de Forcalquier, marraine Suzanne Descotia).
  6. César BRUNET baptisé le 28 janvier 1598 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Antoine Brunet aîné, oncle du baptisé, marraine Catherine de Sabatery femme de capitaine François Armier).
  7. Claude BRUNET baptisé le 25 septembre 1606 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Charles Brémond, marraine Anne Rouit).
  8. Louis BRUNET maître en chirurgie, baptisé le 30 avril 1609 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Louis Morety notaire de Volonne, marraine Catherine Estoublon).

III - Paul BRUNET écuyer de Manosque, teste le 5 janvier 1663 (Gombert notaire à Manosque), baptisé le 9 avril 1590 à Saint-Sauveur, épouse 1) par contrat du 22 mai 1633, Marie de FAUCHIER décédée le 10 janvier 1640, inhumée à Saint-Sauveur, fille de Noël, notaire royal, bourgeois de Cruis, et d’Isabeau de CLERICI, sa première épouse. 2) Isabeau MOLINY décédée à l’âge d’environ 73 ans et inhumée à Saint-Sauveur de Manosque le 10 septembre 1690. D’où :

  1. Du premier lit : Claire BRUNET religieuse professe aux dames bernardines de Manosque, baptisée le 26 avril 1634 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Jean Paul Brunet conseiller au siège de Forcalquier, marraine Claire Fauchier).
  2. Paul qui suit,

  3. Du second lit : Marthe BRUNET baptisée le 6 mars 1653 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Pierre Moliny son oncle, marraine Marthe de Frépat).
  4. Joseph BRUNET sans alliance.

IV - Paul de BRUNET écuyer, seigneur d’Estoublon et de Molan, avocat en la cour du parlement de Provence, conseiller du roi, maire de Manosque, ouvrier de la paroisse Saint-Sauveur, maintenu noble par arrêt du 30 mars 1667, prête hommage au roi pour sa terre d’Estoublon le 14 avril 1714 et le 28 en donne le dénombrement, teste le 30 mars 1727, baptisé le 29 juillet 1639 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Paul Figuière, marraine Jeanne d’Ostagier femme du sieur avocat Audiffred), décédé à l’âge de 90 ans le 22 mars 1729 inhumé le lendemain en la paroisse Saint-Sauveur, épouse le 11 novembre 1666 à Manosque et suivant contrat passé le 15, Marie de ROBERT fille de Balthasar, écuyer de Manosque, commandant pour le roi de la ville de Grasse, et de Catherine d’AYMINI. Elle meurt le 25 avril 1713 inhumée le lendemain en l’église des Carmes, âgée d’environ 75 ans. D’où :

  1. Sybille de BRUNET née le 26 baptisée le 27 février 1670 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Henry Robert son oncle, marraine Sybille de Figuière sa tante).
  2. Anne de BRUNET baptisée le 30 avril 1672 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Paul Quintrand avocat en la cour, marraine Anne de Latil d’Entraigues).
  3. Félix de BRUNET garde de la Marine, baptisé le 18 février 1675 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Félix d’Aymini docteur en théologie, vicaire de Saint-Sauveur, marraine Isabeau de Moliny), tué au siège de Gênes sur le vaisseau le Capable, sous les ordres du célèbre Duquesne.
  4. Paul qui suit,
  5. Anne de BRUNET née et baptisée le 6 septembre 1680 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Honoré d’Ayminy écuyer, marraine Marie de Richieud d’Ayminy).
  6. Jean-Baptiste auteur d’un rameau cadet.
  7. Jacques de BRUNET sieur d'Estoublon, chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis, rend hommage de la terre d’Estoublon le 14 juillet 1714 et donne la 28 du même mois le dénombrement de ses droits seigneuriaux, sert comme capitaine dans le régiment de Toulouse Infanterie, teste le 30 mars 1727, est placé en 1742 comme commandant et lieutenant pour le roi de la ville et citadelle de Villefranche en Roussillon, né le 26 baptisé le 28 août 1688 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Jacques Brunet docteur en médecine, bourgeois, marraine Marie d’Ayguines).
  8. Marie de BRUNET épouse en février 1711 à Saint-Sauveur, Louis LATIL conseiller du roi au siège de Sisteron, fils de Joseph, et de Marguerite de SIGOIN.

V - Paul de BRUNET de MOLAN écuyer, seigneur en partie d’Estoublon, de Molan et de Saint-Jurs, avocat en la cour, maire perpétuel de Manosque en 1724, subdélégué de l’Intendant au département de Manosque, prête hommage au roi pour ses terres le 24 avril 1730, teste le 17 janvier 1744, baptisé le 9 septembre 1679 à Saint-Sauveur de Manosque ; épouse en la même église le 18 janvier 1712, et suivant contrat passé la veille, Thérèse de POCHET fille de Jean-François, commissaire du roi, et d’Honorade DECORIO ; elle meurt le 30 décembre 1759 inhumée en la tombe de ses ancêtres. D’où :

  1. Paul qui suit,
  2. Elisabeth de BRUNET née et baptisée le 22 mars 1714 à Saint-Sauveur de Manosque, décédée le 20 inhumée le 21 juillet 1715.
  3. Madeleine de BRUNET née le 4 baptisée le 5 juillet 1715 à Saint-Sauveur de Manosque, décédée et inhumée le 10 avril 1716.
  4. Jacques BRUNET de MONTVALLON écuyer, lieutenant de milice, capitaine d’infanterie, ancien officier du prince de Conti et inspecteur capitaine général des fermes du roi en 1748, né le 14 baptisé le 15 septembre 1716 à Saint-Sauveur de Manosque, épouse Catherine (Joseph) TOUPS d’où :

    1. Marie Thérèse de BRUNET MONTVALLON née vers 1738, décédée à l’âge de 76 ans le 22 janvier 1818 en l’hospice de Manosque.
    2. Jacques Antoine de BRUNET MONTVALLON baptisé le 24 avril 1742 à Estoublon (parrain Antoine Chandre notaire, marraine Anne Castel).
    3. Marie Marguerite de BRUNET MONTVALLON née et baptisée le 22 octobre 1744 à Notre-Dame de Manosque (parrain Antoine Martin, marraine Marie Peiraud).
    4. Marie Catherine Henriette Jeanne de BRUNET MONTVALLON née le 22 avril 1748 à la Haye en Touraine, baptisée le même jour en l’église Saint-Georges (commune actuelle de Descartes) (parrain André Pasquier conseiller du roi contrôleur au grenier à sel de la Haie, marraine Marie Anne Chevreau veuve de Jacques de Quinemont écuyer sieur de la Houssière), décédée à l’âge de 62 ans le 19 octobre 1810 à Manosque, épouse le 16 août 1772, Jean-Baptiste de POCHET, écuyer de Manosque, veuf de Madeleine d’AUDIFFRED, fils de Joseph, bourgeois, et de Marie de BURLE CHAMPCLOS.

  5. Charles de BRUNET né et baptisé le 23 octobre 1717 à Saint-Sauveur de Manosque, décédé le 13 inhumé le 14 septembre 1719.
  6. Jean Claude de BRUNET né le 23 ondoyé le 24 novembre 1719 à Saint-Sauveur de Manosque, suppléments le 5 janvier 1721, décédé et inhumé le 13 septembre 1724.
  7. Joseph Elzéar de BRUNET prévôt de Barjols, né le 21 baptisé le 22 janvier 1721 à Saint-Sauveur de Manosque.
  8. Gabriel de BRUNET né et baptisé le 8 avril 1722 à Saint-Sauveur de Manosque, décédé le 16 inhumé le 17 février 1726 à Saint-Sauveur de Manosque.
  9. Marie de BRUNET née le 25 baptisée le 27 juin 1723 à Saint-Sauveur de Manosque.
  10. Autre Paul de BRUNET ecclésiastique, né et baptisé le 10 avril 1725 à Saint-Sauveur de Manosque, décédé le 8 mai 1748 inhumé le lendemain.
  11. Marie Thérèse de BRUNET née le 14 baptisée le 25 février 1727 à Saint-Sauveur de Manosque, décédée le 28 ventôse an XII à Manosque, épouse le 16 juillet 1759 à Saint-Sauveur de Manosque, Joseph de FLOTTE de ROQUEVAIRE, capitaine des galères du roi, chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis, natif de Roquevaire, habitant la ville de Manosque depuis environ 6 ans, fils de feu François, et de Charlotte de GRASSE, les témoins du mariage sont Paul de Garidel avocat en la cour, Nicolas de Brunet, Michel Balthasar Saint-Donat médecin, et Jacques Amiel, d’Esparron. Il meurt dans la nuit du 15 février 1760.
  12. Louis de BRUNET né le 23 baptisé le 24 juillet 1728 à Saint-Sauveur de Manosque.

VI - Paul de BRUNET d’ESTOUBLON chevalier, seigneur d’Estoublon, sert d’abord comme cornette dans le régiment de Villars cavalerie et se distingue en 1733 et 1734 dans les guerres d’Italie où il servit en qualité d’aide de camp du maréchal de Villars, est contraint de quitter le service à cause de ses blessures et de son mauvais état de santé dégradé sur les champs de bataille, donne procuration en 1744 pour rendre hommage de ses terres, teste le 9 septembre 1771 (Me Laurent, notaire à Bras d’Asse) ; né à Manosque le 13 octobre 1712 baptisé le lendemain à Saint-Sauveur (parrain Paul de Brunet, marraine Honorée Decorio épouse de Jean-François de Pochet) ; épouse 1) par contrat du 20 mai 1736 (Bouteille notaire) et la veille en l’église Saint-Sauveur de Manosque, Jeanne de POCHET fille de François, écuyer, et de Jeanne MAYER. Elle meurt à 21 ans, quelques jours après ses premières couches le 26 janvier 1739 et est inhumée le lendemain. 2) le 25 avril 1746 à Notre-Dame de Manosque, Marguerite de MONTGRAND veuve de Guillaume d’AUDIFFRED, fille de Jean-Baptiste, conseiller du roi en ses conseils, commissaire général et ordonnateur des galères royales, et de feue Françoise de VIGNIER, de Marseille, paroisse Saint-Ferréol. D’où, du premier lit :

VII – Paul de BRUNET d’ESTOUBLON chevalier, seigneur d'Estoublon, Molan et Saint-Jurs, entre garde de la Marine le 31 octobre 1755, combat sous les ordres de M. de Sabran, escadre de la Clue, et reàoit trois blessures dont deux graves en 1759, promu enseigne de vaisseau le 15 janvier 1762, puis lieutenant de vaisseau le 24 mars 1772, blessé d’un coup de feu au bras en 1775, est obligé de quitter le service à cause du scorbut le 2 décembre 1777, après dix-neuf ans de service, décoré de la croix de chevalier de l’ordre de Saint-Louis ; reçoit du roi en considération de ses services une pension de 800 livres sur les fonds de la Marine, rend hommage de ses terres le 23 juin 1778, convoqué aux Etats de Provence en 1781 et 1788 ; né le 13 janvier 1739 baptisé le 15 en l’église Saint-Sauveur de Manosque (parrain Paul de Brunet seigneur de Molan, Estoublon et Saint-Jurs son ayeul, marraine Elisabeth de Mayer son ayeule), décédé le 18 mai 1817 à Digne, âgé de 68 ans ; épouse le 8 août 1763 en l’église cathédrale de Toulon, Anne Antoinette de CLAVEL âgée de 20 ans, née à Toulon le 11 juillet 1743, fille d’Ange, ancien officier des vaisseaux du roi, et d’Anne Gabrielle Agathe de TASSY, en présence du père de l’époux, des parents de l’épouse, et des témoins : Jean-Baptiste Ventre ecclésiastique, Ange Demine, Jean-François Chautard, marchand, et de Jean-François Bouis tailleur d’habits. Elle meurt le 21 décembre 1826, âgée de 83 ans. D’où :

  1. Marie Thérèse Angélique de BRUNET d’ESTOUBLON née à Estoublon le 13 septembre 1765, épouse en 1802 Jean-Louis FERAUD.
  2. Paul qui suit,
  3. Marie Anne Pauline de BRUNET d’ESTOUBLON décédée le 28 juillet 1779.
  4. Marie Anne Blanche de BRUNET d’ESTOUBLON

VIII – Paul de BRUNET d’ESTOUBLON chevalier, garde de la Marine au département de Toulon le 1er juin 1783, élève de la Marine le 1er mai 1786, sert au Levant et à la Martinique de 1783 à 1787, démissionne pour cause de maladie le 1er novembre 1787, rentré en France en mars 1788 mais reprend du service et fait les campagnes de la Révolution et de l’Empire, né le 18 janvier 1768 à Estoublon.

 

 
contact