Anciennes familles de Provence
   

 

troisième branche


 

VI - Palamède de COLONIA écuyer d'Aix (fils de Jean procureur, et de Louise de Pontevès), est procureur à la cour des Comptes, greffier des insinuations au diocèse de Marseille, épouse par contrat du 25 novembre 1609 à Aix, Catherine des COMBES âgée de 19 ans, baptisée le 24 juillet 1590 à la Madeleine d’Aix (parrain Christophe Bilhon, marraine Catherine Doléon), fille de feu Antoine, greffier au parlement, et de Melchionne de GANTES, d’où :

  1. Melchionne de COLONIA baptisée le 9 octobre 1610 à la Madeleine (parrain François Raphaelis procureur du roi au siège de Brignoles, marraine Melchionne de Gantès).
  2. Louise de COLONIA baptisée le 1er juillet 1612 à la Madeleine (parrain Jacques Ruffi avocat en la cour, marraine Louise de Pontevès).
  3. Anne de COLONIA baptisée le 29 janvier 1618 à la Madeleine (parrain Claude de Chazelles contrôleur du roi en ses Finances, marraine Anne de Gar..).
  4. Gabrielle de COLONIA baptisée le 2 mars 1620 à la Madeleine (parrain François de Colonia, avocat, marraine Jeanne Icard), religieuse de la Miséricorde à Aix sous le nom de Marie de l’Annonciation, est inhumée le 28 août 1678 au couvent de la Miséricorde (Brémond, La Provence mystique).
  5. Marie de COLONIA baptisée le 22 août 1622 à la Madeleine d’Aix (parrain François Porchier procureur en la cour des Comptes, marraine Anne de Burle).
  6. Reinaud qui suit,
  7. Marc de COLONIA baptisé le 12 mars 1627 à la Madeleine.
  8. Marguerite de COLONIA baptisée le 21 juillet 1630 à Saint-Sauveur (parrain Jean de Colonia écuyer d’Aix, marraine Martonne de Colonia), épouse le 8 mai 1652 à Saint-Sauveur et suivant contrat du 12, Pierre d’ANDRE dit le Cadet d'André, né à Aix en 1615, fils de feu Paul (1576-1640), avocat au parlement, primicier de l'Université, syndic des comtés de Provence, assesseur d'Aix, et de Gasparde de FELIX, témoins François Jausseran et Christophe de Peires. Il meurt le 19 décembre 1687 à Aix, inhumé le lendemain à la Madeleine.

VII - Reynaud de COLONIA avocat, écuyer d’Aix habitant à Saint-Cannat, baptisé le 24 octobre 1623 à Trets (parrain reynaud Gaillard, marraine Anne de Grassy) décédé à l’âge de 85 ans et inhumé en l’église de Saint-Cannat le 18 décembre 1708, épouse le 4 février 1651 à Sainte-Madeleine d’Aix, Jeanne de SOLLIER fille de Jean Baptiste et de Claire de RABASSE. D’où :

  1. Catherine de COLONIA baptisée le 4 mai 1655 en l’église de la Madeleine d’Aix (parrain Baptiste Sollier viguier de Pertuis, marraine Catherine des Combes).
  2. Louis de COLONIA avocat à la cour, baptisé le 17 novembre 1656 à la Madeleine (parrain Louis François de Rabasse conseiller du roi et son procureur général au parlement, marraine Claire de Rabasse), inhumé le 31 juillet 1681 à Saint-Cannat, âgé de 25 à 30 ans.
  3. Anne de COLONIA baptisée le 12 avril 1659 en l’église de la Madeleine d’Aix (parrain Pierre d’André, marraine Marguerite de Tulles).
  4. Dominique de COLONIA né à Aix le 25 août 1660, baptisé le lendemain à la Madeleine (parrain Dominique de Guidi trésorier de France, marraine Marguerite de Vitalis) entre chez les jésuites en 1675, enseigne à Lyon où il est pendant dix ans professeur de rhétorique et vingt-six ans professeur de théologie, membre de l’Académie des Sciences et Belles-Lettres de Lyon, bibliothécaire du collège de la Trinité de Lyon, mort le 12 septembre 1741 à Lyon. C’était un petit homme plein de feu, infatigable au travail, et d’une mémoire prodigieuse (Hist. Acad. Lyon, par Dumas, 1839), versé dans l’étude de l’antiquité et des médailles. Auteur de divers ouvrages : Antiquitez de la ville de Lyon (1701), Rhétorique latine en 5 livres (1704), la Bibliothèque janséniste (1722), l’Histoire littéraire de la ville de Lyon (1730), des tragédies (Germanicus, Juvien, Annibal) pièces allégoriques, oraisons, dissertations etc.
  5. Catherine Marseille de COLONIA baptisée le 26 juillet 1662 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Claude Gallicy procureur, marraine Catherine Marseille de Couteron).
  6. Jean Antoine de COLONIA baptisé le 6 avril 1664 à la Madeleine d’Aix (parrain Jean Antoine Sollier, marraine Magdeleine d’Andron).
  7. Joseph de COLONIA baptisé le 7 juin 1665 à la Madeleine d’Aix (parrain Joseph de Valbelle sieur de Cadarache, marraine Gabrielle de Rabasse).
  8. Guillaume qui suit,
  9. Anne de COLONIA baptisée le 11 septembre 1668 à la Madeleine, née du même jour (parrain Louis Gibert, marraine Anne de Chabert), habite à Pertuis et teste le 10 novembre 1711 en faveur d’Honoré de Soliers, son oncle, docteur en théologie, prêtre de Pertuis.
  10. Marguerite de COLONIA baptisée le 18 octobre 1670 à la Madeleine, née la veille (parrain Louis de Colonia, marraine Marguerite de Sollier).
  11. Thérèse de COLONIA née le 1er décembre 1672 baptisée le même jour à la Madeleine d’Aix (parrain Dominique de Colonia, marraine Thérèse de Fauris de Saint-Clément).

VIII - Guillaume de COLONIA avocat en la cour du parlement d’Aix, épouse le 5 mai 1704 en l'église de la Madeleine à Aix, et par contrat du même jour devant Guion, notaire, Ursule de GIBERT âgée de 27 ans, née à Aix le 5 novembre 1676, fille de Joseph (1633-1718), avocat, conseiller secrétaire du roi référendaire en la chancellerie de Provence, et de feue Anne d’AMPHOUX. D’où :

  1. Françoise de COLONIA religieuse de la Visitation, baptisée le 14 mars 1708 à Saint-Cannat (i4) (parrain Joseph Gibert conseiller référendaire, marraine François de Coste, tous deux d’Aix) morte en odeur de sainteté.
  2. Thérèse de COLONIA baptisée le 23 février 1710 à la Madeleine (parrain Joseph d’André avocat à la cour, marraine Thérèse de Fauris de Saint-Vincent) religieuse de la Miséricorde à Aix, décédée à 84 ans la veille du 1er messidor an III (1795).
  3. Marie Anne de COLONIA née et ondoyée le 7 décembre 1712, suppléments le 2 janvier 1713 à la Madeleine (parrain Louis Gibert, marraine Anne de Colonia).
  4. Joseph François Jules qui suit,
  5. Pierre Balthasar de COLONIA officier au régiment de Gensac (1746), capitaine au régiment de Vexin, lieutenant des maréchaux de France à Verdun (1768), chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis, se retire à Aix où il meurt le 11 juillet 1773, inhumé le lendemain en l’église des Grands Augustins, âgé de 56 ans, né à Aix le 6 juillet 1717, baptisé le même jour en l’église de la Madeleine (parrain Pierre Gibert, marrraine Anne de Fauris de Meyronnet), épouse au retour des campagnes d’Allemagne, Louise de BAILLET, de Verdun ; elle entre après la mort de son mari au couvent de Sainte-Menehoult. Sans postérité.
  6. Antoine de COLONIA chanoine régulier de Sainte-Geneviève.

IX - Joseph François Jules de COLONIA, né le 20 baptisé le 21 mars 1716 à la Madeleine (parrain M. de Meyronnet conseiller, marraine Thérèse de Geboin), célèbre avocat au parlement de Provence, professeur de droit à l’université d’Aix, l’un des plus remarquabes orateurs de son temps, décédé le 23 avril 1766 à Aix inhumé le lendemain en l’église des Grands Augustins ; épouse à l’Isle-sur-Sorgue le 28 janvier 1745 et par contrat du 27 devant Rigaud notaire audit lieu, Marie Rose de COTTIER âgée de 20 ans, baptisée à l’Isle-sur-la-Sorgue le 12 mars 1724, décédée à Nice paroisse Sainte-Réparate le 23 novembre 1792, inhumée le 24 en ladite ville, fille de feu Claude, et de Jeanne Thérèse GAUDIN, d’où :

  1. Pierre Joseph qui suit,
  2. Thérèse de COLONIA née le 7 juin 1747 baptisée le lendemain à la Madeleine (parrain Guillaume de Gauffridy, marraine Thérèse Gabrielle d’André de Clapiers), épouse le 13 octobre 1761 à Saint-Pierre d’Avignon, Antoine Augustin de MONERY, écuyer, chevalier de Saint-Louis, de Sorgues, fils de feu Michel César, et de feue Marie de GAUDIBERT. Remarié en 1764.
  3. Delphine de COLONIA née le 23 octobre 1749 baptisée le même jour à la Madeleine d’Aix (parrain Joseph Rigaud avocat, d’Avignon, marraine Thérèse de Fauris de Saint-Marc), décédée en sa maison à Avignon le 5 avril 1826, âgée de 77 ans, épouse par contrat du 13 décembre 1767 (Gollier à Avignon et Flassany au Thor) et le même jour en l’église Saint-Symphorien, Bruno de GIRY, né au Thor en 1730, décédé à l’âge de 71 ans le 11 décembre 1801 à l’Isle-sur-Sorgue, fils de Joseph Louis et de feue Ne de MONET.
  4. Joseph François de COLONIA écuyer, entré dans la Marine en 1766, garde-marine à Toulon le 1er octobre 1768, enseigne de vaisseau le 4 avril 1777, lieutenant de grenadiers le 2 avril 1779, lieutenant de vaisseaux du roi le 4 avril 1780, chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis le 9 septembre 1779, participe à 11 campagnes, 3 combats et au bombardement de Tunis (1770) né à Aix le 11 octobre 1753, baptisé le 13 en l’église du Saint-Esprit (parrain Joseph de Saint-Père, marraine Gabrielle Françoise Rossolie de Michaelis), décédé à Madagascar en novembre 1789 ; épouse le 9 décembre 1783 à Port-Louis (île Maurice) Jeanne Pauline Nicole DOLIZY de FAYD’HERBE de MAUDAVE née le 10 janvier 1765 à Port-Louis, fille de Louis Henri Laurent, comte de Maudave, officier puis maître de camp de cavalerie, chevalier de Saint-Louis, employé aux Indes, et de Marie Nicole PORCHER des SOUCHES ; remariée en 1793 à André Joseph POUGET de SAINT-ANDRE. D’où (données Henri Maurel) :

    1. Marie Louise Françoise Caroline de COLONIA baptisée le 20 juin 1790 à Port-Louis (Ile de France) épouse le 8 novembre 1809 à Port-Louis, Jacques Joseph Julien François René VINAY employé, fils de Louis Joseph Jacques et de Geneviève de BOISTEL.

VI - Pierre Joseph de COLONIA chevalier, avocat général au parlement de Provence, reçu le 27 mai 1766 (à 20 ans) en la charge de Jean-François de Séguiran, puis maître des requêtes (1773) intendant du commerce puis intendant des Fermes générales (1784-1790), conseiller du roi en tous ses conseils (1789), maître des requêtes de son hôtel (1789), émigré à Nice puis en Italie de 1790 à 1797, rentré à l’Isle-sur-la-Sorgue en septembre 1801, conseiller d’Etat en 1814, vice-président du comité des Finances du Conseil d’Etat, officier de la Légion d’Honneur, né à Aix le 1er et baptisé le 3 juin 1746 à la Madeleine (parrain Pierre Balthasar de Colonia officier dans le régiment de Gensac, marraine Marie Thérèse Delphine de Cottier épouse du chevalier Rigaud, d’Avignon), mort à Paris le 5 avril 1823; épouse au Gué du Bois, paroisse de Roullée près Mortagne (Sarthe), le 10 octobre 1786, et suivant contrat à Paris devant Aleaume notaire le 1er, Marthe de MANNOURY née et baptisée à Pontchardon (Orne) le 13 septembre 1771, décédée le 6 juin 1848 à Paris, fille de feu Louis Nicolas (1728-1782), écuyer, seigneur de Fontaine-l’Abbé, Moulin-Noel, la Goëtrie et autres lieux, conseiller du roi en la chancellerie près le parlement de Rouen, et de Marie Marthe CORU des GAILLONS (1748-1774) ; l’époux est assisté de Mme de Giry sa soeur, de l’abbé Honoré François de Commendaire de Taradeau, archidiacre du Mans, l’épouse assistée de dame Marthe Le Simple dame du Gué du Bois, veuve de Pierre Coru des Gaillons, son ayeule maternelle, Pierre Herval seigneur de la Morandière, son tuteur et cousin paternel, Louis Charles Le Simple sieur du Ressort, oncle maternel, Nicolas Jacques Collombel seigneur du Gué du Marais, François de la Porte seigneur de Vau..enay conseiller du roi, président honoraire au grenier à sel du Mans, Nicolas Turpin de Boiscertain seigneur de Villancy directeur de la régie générale des Aides de Mortagne, Pierre Pellerin seigneur des Fondis, et Pierre Louis Bellier, seigneur des Aitres, tous cousins maternels et autres parents, et encore de Monsieur Magné de la Londe son cousin. D'où :

  1. Julie de COLONIA née le 22 baptisée le 23 juillet 1787 en l'église Saint-Roch à Paris, décédée à Carpentras le 15 décembre 1851, épouse en l’église Saint-Germain des Prés le 18 juin 1811, Maurice de GIRY son cousin germain, inspecteur des droits réunis à Toulon puis Marseille, émigré, chef de division au ministère des Cultes, chevalier de la Légion d’Honneur, né le 13 septembre 1775, baptisé au Thor le 28 avril 1776, fils de Joseph Bruno et de Delphine de COLONIA.
  2. Jules qui suit,
  3. Aurore de COLONIA née à Nice le 1er novembre 1791 baptisée le lendemain à Sainte-Réparate, décédée à Turin le 13 juillet 1793, inhumée en la paroisse Saint-Philippe.
  4. Adolphe de COLONIA né à Vérone en 1796, décédé à Venise en 179...

VII - Jules de COLONIA inspecteur des Finances (1818), puis conseiller référendaire près la Cour des Comptes (1819), chevalier de la Légion d'Honneur, baptisé à Saint-Roch le 15 février 1789, décédé le 3 janvier 1868 à Paris (7e) ; épouse civilement le 28 juin 1819 à Paris, et suivant contrat reçu par Me Péan de Saint-Gilles, notaire, le 19 juillet 1819, et le 21 suivant en l'église Saint-Sulpice, Gabrielle Louise BELLIER de la BOIRE, née à Paris le 23 mai 1796, décédée à Versailles le 22 novembre 1880, fille de Charles, et de Marie Joséphine ANGOT des JOTOURS.


 
contact