Anciennes familles de Provence
     

 

(d') Eyssautier


 

 

Deux familles du nom d’Eyssautier se sont distinguées à Aix.

La première était dans le négoce du drap et de la soie, qu’elle n’a pratiquement jamais quitté durant un siècle et demi, si ce n’est pour occuper, occasionnellement, des offices de procureur du roi, ou une charge d’huissier à la cour des Comptes. Elle est issue de Gaspard Eyssautier, marchand à Aix, vivant dans le dernier quart du XVIe siècle, qui, de sa femme Honorade Agarrat, originaire de Saint-Maximin, a eu trois fils qui ont fait les trois branches de cette famille.

La seconde famille Eyssautier, ci-dessous, fit son apparition à Aix également dans le dernier quart du XVIe siècle, et venait de la vallée de Barcelonnette, en Terre-Neuve, que l’on croit être le berceau des Eyssautier de Provence. Antoine et Jacques Eyssautier, frères et marchands, mariés à Aix, l’un en 1592, l’autre en 1597, sont les auteurs des deux premières branches de cette famille. D’Antoine est né Gaspard Eyssautier, procureur au parlement, père de Michel d’Eyssautier, également procureur royal, dont le petit-fils, Honoré Eyssautier, né en 1711, fut notaire royal à Aix. De Gaspard Eyssautier, procureur du roi, installé à Marseille, frère de Michel, est sortie une branche qui a donné deux commissaires de guerre sous le règne de Louis XVI, et dont la postérité représente l’actuelle famille d’Eyssautier.

Le second frère, Jacques Eyssautier, est père de Pierre Eyssautier qui devint, sous le règne de Louis XIII, audiencier criminel au parlement d’Aix. Son fils Louis Eyssautier, avocat au parlement, est père de trois officiers de l’armée royale, l’un au régiment de Thiérache, l’autre en celui de Bourbonnais, le troisième en celui de Saint-Hérinon.

Ce dernier est l’auteur d’une branche, peu connue, de brillants officiers militaires. Installé en la ville de la Rochelle, il est directeur des haras militaires avant d'acquérir en 1699 une charge anoblissante de président trésorier général de France, puis de se porter à la mairie de la Rochelle (1722-1725). Il a plusieurs enfants : son fils cadet, Louis Deyssautier, né en 1702, capitaine d’une compagnie d’invalides sur l’île de Ré, aura une fille qui épouse en 1766 son cousin Raymond de Saint-Ours, officier d’infanterie. Ange d’Eyssautier, né en 1699, autre fils du maire de la Rochelle, sert également dans les armes : capitaine d’artillerie et chevalier de Saint-Louis, il est père de Louis Barthélémy d’Eyssautier (1748-1813), colonel directeur d’artillerie, officier de la Légion d’Honneur, chevalier de l'Empire (1809), dont la petite-fille Aline d’Eyssautier, mariée en 1861 au capitaine Paul de Saint-Maixent, semble former la dernière génération de cette branche.

Graphies Eyssautier ou Issautier, parfois par aphérèse Sautier.

Armes : d’azur à trois fasces ondées d’argent au chef d’or chargé de trois roses de gueules. Elles ont été enregistrées à l’Armorial général de France par Joseph et Jacques Issautier marchands à Aix, et Marguerite Eyssautier veuve Chantre.

 

*

 

I - Honoré EYSSAUTIER marchand bourgeois de Barcelonnette, y épouse vers 1565, Marguerite BRUN d’où :

  1. Jacques auteur d’une branche,
  2. Antoine qui suit,
  3. Barthélémy
  4. Antonette EYSSAUTIER épouse suivant contrat du 15 avril 1598 à Aix, Claude de BONIEULX, maître cordonnier à Aix, fils de Claude, et de Catherine ISNARD sa seconde épouse.

II - Antoine EYSSAUTIER marchand à Aix, né à Barcelonnette, épouse 1) par contrat passé à Aix le 26 février 1595 (Hugoleny, notaire), Marguerite PAULET fille de Jean et de Andrieue STENANT. 2) par contrat du 3 septembre 1597 à Aix (Hercule Rencurel, notaire), Anne RABATEL fille d’Antoine, apothicaire, et de Birgide RAVEL. D’où, du second mariage :

  1. Gaspard qui suit,
  2. Honoré EYSSAUTIER baptisé le 30 novembre 1599 à la Madeleine (parrain Jacques Eyssautier, marraine Magdeleine Dorbon).
  3. Charles EYSSAUTIER baptisé le 30 août 1601 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Charles Rabatel, marraine Suzanne Leautaud).
  4. Magdeleine EYSSAUTIER baptisée le 27 novembre 1603 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Me Jean Ravel, marraine Sybille de Ravel).
  5. Jean EYSSAUTIER baptisé le 18 décembre 1605 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Jean Colomb, marraine Isabeau Brisse).
  6. Anne Brigitte EYSSAUTIER baptisée le 4 septembre 1608 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix, épouse 1) le 23 novembre 1637 à la Madeleine d’Aix, André BARRALIER fils de feu Bernardin, et de Marguerite GANTES, de Cuers, en présence des témoins François Fabre et Jacques Marrot, jadis procureur. 2) le 7 janvier 1646 en l’église Sainte-Madeleine, Antoine ICARD procureur au siège d’Aix, fils de Pierre et de feue Lucrèce BASSAC, du lieu de Fuveau, habitant d’Aix, témoins Arnaud Rouman, Nicolas de Citrane, Antoine Taxi.
  7. Claire EYSSAUTIER baptisée le 12 août 1611 à la Madeleine (parrain Denis Trouillart, marraine Claire Coudoulongue) épouse le 9 février 1643 à la Madeleine, Esprit GAY marchand d’Aix, fils de feu Marcelin et de Claudie FAUCHE, en présence de Jean Sézanne, Christophe Aurillon, Antoine Icard. Il meurt à l’âge d‘environ 86 ans, et est inhumé à la Madeleine le 7 janvier 1687.
  8. Anne EYSSAUTIER baptisée le 14 octobre 1615 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Pierre Colomb, marraine Anne de Revel).
  9. Marguerite EYSSAUTIER baptisée le 5 novembre 1620 à la Madeleine (parrain Charles Blanc, marchand, marraine Brigitte Eyssautier).
  10. Antoine EYSSAUTIER baptisé le 31 mais 1618 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix.
  11. Jean Antoine EYSSAUTIER marchand d’Aix, baptisé le 15 septembre 1622 à la Madeleine (parrain Mathieu Autheman, marraine Claire de Fabry), épouse le 17 novembre 1651 à Saint-Sauveur, et suivant contrat du 25 novembre suivant, Jeanne EYGUESIER d’Aix, fille de feu Elzéar, praticien d’Aix, et de Jeanne SAMBAIN, témoins Claude Brueys et Gaspard Fazende ; d’où :

    1. Jean Antoine EYSSAUTIER baptisé le 20 décembre 1652 en l’église de la Madeleine (parrain Jean Eyssautier, marraine Jeanne Sambain).
    2. Honorade EYSSAUTIER baptisée le 13 octobre 1654 en l’église de la Madeleine (parrain Gabriel Brunot, marraine Honorade Meillure).
    3. Pierre EYSSAUTIER baptisé le 11 janvier 1656 à la Madeleine (parrain Pierre Roux, trésorier général de France, marraine Anne Eyssautier).
    4. Joseph EYSSAUTIER baptisé le 6 mai 1657 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix.
    5. Joseph EYSSAUTIER marchand bourgeois d'Aix, baptisé le 31 août 1658 à la Madeleine (parrain Jacques Eyssautier, marraine Françoise Bioulès), décédé en 1704 ; épouse le 11 janvier 1701 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix, Claire BLANC fille de feu Joseph, et de Catherine RANQUILLOT, les témoins sont Nicolas Lambert, Dominique Le Séchier, Joseph Granier et Joseph Blanc. D’où :

      1. Joseph EYSSAUTIER baptisé le 24 février 1703 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix.
      2. Thérèse EYSSAUTIER née posthume le 15 février 1705 baptisée le même jour en l’église Saint-Sauveur (parrain André Eyssautier son oncle, marraine Thérèse Blanc sa tante).

    6. Claude EYSSAUTIER baptisé le 13 mars 1661 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix.
    7. André EYSSAUTIER baptisé le 8 septembre 1665 à la Madeleine (parrain André Riber, marraine Marguerite Minute).
    8. Claire EYSSAUTIER baptisée le 4 décembre 1667 en l’église de la Madeleine (parrain Guillaume Arnaud, marraine Claire Colomb).
    9. François EYSSAUTIER mort-né et porté en la ville de Moustiers, en la chapelle miraculeuse de Notre-Dame de Beauvoir où il aurait donné des signes de vie et a été baptisé le 24 avril 1669, en présence de François Chaix, habitant d’Aix son parrain, et Magdeleine Turrel sa marraine.
    10. François EYSSAUTIER né le 3 novembre 1670 baptisé le même jour en l’église de la Madeleine (parrain François de Montaud audiencier aux Comptes, marraine Marguerite Fouque).
    11. Thérèse EYSSAUTIER baptisée le 7 janvier 1672 à la Madeleine (parrain Lazare Bonfillon, marraine Désirée de Giraud).
    12. Anne EYSSAUTIER décédée à l’âge d’environ 50 ans, inhumée le 1er mai 1722 au Faubourg d’Aix, épouse à l’âge d’environ 21 ans, le 23 novembre 1686 à la Madeleine, Nicolas LAMBERT âgé d’environ 32 ans, fils de François et de Marguerite DUPONT, en présence de Jean Romette concierge des prisons, François Rigolet prêtre, Antoine Lombard ecclésiastique, ainsi que messires Joseph de Thibaud seigneur de Sannes conseiller au parlement, et Antoine d’Albert conseiller du roi en ses Conseils et avocat général.
    13. Jean-Baptiste EYSSAUTIER né le 11 septembre 1674 baptisé le même jour à la Madeleine d’Aix (parrain Jean Mérindol, marraine Thorone Cundier).

III - Gaspard EYSSAUTIER marchand puis procureur au parlement de Provence, baptisé le 1er juin 1598 à la Madeleine d’Aix (parrain Gaspard Ravel avocat, marraine Victoire Olivier), décédé avant 1662, épouse 1) par contrat du 4 juin 1623 à Aix (Fabre, notaire) et religieusement en l’église de Saint-Chamas, Marguerite FERRY âgée de 16 ans, baptisée le 1er décembre 1606 à Saint-Chamas, fille de Jean, marchand, et d’Anne LAURON. 2) par contrat reçu Grognard, notaire à Aix, le 12 septembre 1627, Catherine CARLUEC âgée de 19 ans, née le 26 mai 1608 à Aix, fille de Michel, maître fourbisseur à Aix, et de Marguerite DOL. D’où :

  1. du premier mariage : Françoise EYSSAUTIER née à Aix, baptisée le 12 janvier 1626 en la cathédrale Saint-Sauveur ; épouse le 3 novembre 1643 à la Madeleine d’Aix, Antoine BONFILLON marchand, fils de Jean-Honoré, ménager d'Aix, et de Louise MOUISSON, en présence de Michel Carluec, Jacques Antelme, Honoré Lieuron. Dont postérité.

  2. du second mariage : Michel qui suit,
  3. André EYSSAUTIER baptisé le 13 mars 1632 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix.
  4. Jean EYSSAUTIER marchand de drap, baptisé à Aix le 13 juin 1634 en la cathédrale Saint-Sauveur, décédé entre 1694 et 1722; épouse le 5 février 1662 en la cathédrale Saint-Sauveur, et suivant contrat du même jour, Magdeleine MARGUERIT fille de Mathieu, marchand tanneur, et de feue Catherine GRANGE. D’où :

    1. Gaspard EYSSAUTIER marchand à Aix puis à Marseille, baptisé le 9 mars 1665 à Saint-Sauveur d’Aix (parrain Gaspard Eyssautier, marraine Jeanne de Marguerit), épouse le 8 juillet 1694 à Saint-Sauveur, Thérèse DULAUX sa cousine au 3e degré, fille de Nicolas et de Magdeleine BOUQUIER, présents Jean-Baptiste Marguerit, bourgeois, Joseph Marguerit, bourgeois, Jean-Baptiste Bobé parisien, et Joseph Rousset ecclésiastique. D’où :

      1. Jean-Baptiste EYSSAUTIER né le 21 juillet 1695 à Aix, baptisé à Saint-Sauveur (parrain Jean-Baptiste Marguerit, bourgeois, marraine Magdeleine Marguerit).
      2. Magdeleine EYSSAUTIER épouse, alors domiciliée à Marseille quartier Saint-Loup, le 22 mai 1731 en l’église Saint-Martin de marseille, Jean Emmanuel FERRE de Grasse, fils de feu François et de Madeleine MONIER, en présence de Jean Grain, Roland Jérôme Béranger, Louis Angelin et Antoine Aillaud, témoins requis, le mariage est célébré par le P. Joseph Eyssautier prieur et curé du Tholonet.
      3. Marguerite EYSSAUTIER baptisée à la Major le 4 janvier 1704, née le même jour (parrain Etienne Vernier, marraine Marguerite du Laux), épouse le 26 juin 1732 à Saint-Martin de Marseille, Jean-Louis ROUBERT fils de Philibert et de Claire VESSE, de Brignoles, mariage célébré par Joseph Eyssautier prieur et curé de la paroisse du Tholonet, et en présence de Jean Balthasar Eyssautier prêtre desservant le quartier de Saint-Louis à Marseille.
      4. Christophle Melchion EYSSAUTIER né le 12 avril 1710 baptisé le lendemain aux Accoules (parrain Christophe Mouton, marraine Thérèse Prébouest).

    2. Joseph EYSSAUTIER sans doute prêtre comme son oncle et parrain, baptisé le 3 octobre 1667 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix.
    3. Anne EYSSAUTIER baptisée le 2 novembre 1669 en la cathédrale Saint-Sauveur d'Aix (parrain Jean Marguerit, marraine Anne Eyssautier).
    4. Mathieu EYSSAUTIER baptisé le 17 février 1672 à Saint-Sauveur, né le même jour (parrain Mathieu Marguerit marchand, marraine Claude Saurade, veuve de Mathieu Navarre avocat au parlement).
    5. Michel EYSSAUTIER baptisé le 8 mai 1674 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix (parrain Michel Eyssautier procureur au parlement, marraine Anne Marguerit).
    6. Anne EYSSAUTIER baptisée le 2 octobre 1675 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix (parrain Antoine Bonfillon, marraine Honorade Marguerit).
    7. Melchior EYSSAUTIER bourgeois d’Aix, baptisé le 16 septembre 1677 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix, décédé à Aix le 30 octobre 1757, âgé de 80 ans ; épouse le 11 juin 1720 en l’église Saint-Sauveur, Marie BOUSQUIER, de Marseille, paroisse Saint-Martin, fille de François et de Victoire PORTE, présents et consentants, les témoins sont Jean-Baptiste Marguerit, Laurent Chantre, Honoré Gautier, tous bourgeois d’Aix, Balthasar Eyssautier prêtre, et Philippe Orcel prêtre. Décédée avant 1735. D’où :

      1. Joseph EYSSAUTIER propriétaire, né le 17 février 1721, baptisé le même jour en l'église de Villelaure (Vaucluse) (parrain Joseph de Joannis, procureur général en la cour des comptes d'Aix, marraine Victoire Porte, de Marseille), décède le 26 avril 1806 à Aix, âgé de 85 ans ; épouse à l'âge de 74 ans, le 21 septembre 1795 à Aix, Ursule TROUILHAS âgée de 55 ans, née en cette ville le 9 septembre 1740, fille de feu Joseph, bourgeois, et de Françoise BRESET sa seconde épouse.
      2. Jean-Baptiste Alexis EYSSAUTIER baptisé le 17 juillet 1722 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix.
      3. Pierre EYSSAUTIER baptisé le 4 janvier 1726 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix.
      4. Jean Joseph Pascal EYSSAUTIER baptisé le 28 mars 1728 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix.
      5. Jeanne EYSSAUTIER baptisée le 27 février 1730 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix.
      6. Jacques EYSSAUTIER baptisé le 2 mars 1732 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix , décédé à l’âge de trois ans et demi le 1er octobre 1735, inhumé aux cordeliers le lendemain.
      7. Antoine EYSSAUTIER jumeau, baptisé le 26 janvier 1733 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix.
      8. Thérèse EYSSAUTIER jumelle, baptisée le 26 janvier 1733 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix.

    8. Balthasar EYSSAUTIER curé du Tholonet, baptisé le 30 janvier 1680 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix, décédé à Aix paroisse Saint-Sauveur, le 30 mars 1760, âgé de 80 ans.


  5. Guillelme EYSSAUTIER baptisé le 3 mars 1637 à Saint-Sauveur d’Aix (parrain Guillelme Faucon, marraine Brigide Eyssautier).
  6. Marguerite EYSSAUTIER baptisée le 18 mars 1641 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix.
  7. Louise EYSSAUTIER baptisée le 17 février 1643 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix.
  8. Anne EYSSAUTIER baptisée le 6 juin 1644 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix ; épouse le 29 décembre 1661 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix, Augustin ORCEL bourgeois, âgé de 30 ans, veuf d’Isabeau IMBERT, né en 1631, fils d’Hugues, bourgeois d’Aix, et de Catherine PAYAN.
  9. Joseph EYSSAUTIER prêtre, baptisé le 6 juin 1645 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix.
  10. Françoise EYSSAUTIER baptisée le 7 octobre 1646 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix, épouse le 2 juin 1665 à la Madeleine d’Aix, Etienne BROCHE d’Aix, fils de Guillelme et de Catherine PORTANIER, témoins Pierre Asse prêtre, Jean Isnard, Antoine Bonfillon, et Michel Brouchier.
  11. André EYSSAUTIER baptisé le 18 juin 1648 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix.
  12. Honoré EYSSAUTIER baptisé le 28 juillet 1651 à la Madeleine d’Aix (parrain Alexandre Geoffroy docteur en médecine, marraine Catherine Brouchier).
  13. Gaspard né en 1653, auteur de la branche de Marseille.

IV - Michel d’EYSSAUTIER procureur du roi en la cour du parlement d’Aix, décédé avant 1695, épouse le 27 juin 1660 à Saint-Sauveur d’Aix, et suivant contrat reçu par Me Gilly, notaire le 23 juillet, Désirée de GIRAUD née à Lançon, fille de Léon, bourgeois de Lançon, et d’Anne SICARD en présence de Joseph Pellissier, Michel Gilly et Jean-Baptiste Rivol. Elle est vivante en 1700. D’où :

  1. Anne EYSSAUTIER baptisée le 5 septembre 1661 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix.
  2. Gaspard EYSSAUTIER baptisé le 19 août 1663 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix.
  3. Simon EYSSAUTIER peut-être notaire à Aix, baptisé le 1er février 1665 à la Madeleine (parrain Simon Giraud, avocat, marraine Françoise Eyssautier).
  4. Louis qui suit,
  5. Thérèse d’EYSSAUTIER née le 21 février 1669 baptisée le même jour à la Madeleine (parrain Joseph Barrel avocat en la cour, marraine Antoinette Imbert), décédée à l’âge de 57 ans, le 15 mars 1726 inhumée le 16 paroisse de la Madeleine, épouse le 7 mars 1697 à la Madeleine d’Aix, Joseph Gaspard de LA ROUVIERE docteur en médecine, âgé de 30 ans, né en 1666 à Aix, fils de défunt Pierre, médecin, et d’Anne de MARC, en présence de Pons André et Honoré Giraud prêtres, Joseph Isnardy procureur au siège général d’Aix et Joseph Marie Mathieu. Il meurt professeur du roi en la faculté de médecine d’Aix âgé d’environ 77 ans le 7 février 1743 inhumé le 8 aux Grands Carmes.
  6. Joseph Claude EYSSAUTIER baptisé le 18 septembre 1671 à la Madeleine (parrain Claude Rosset procureur au siège de Marseille, marraine Chrétienne de Jorna).
  7. Anne d’EYSSAUTIER baptisée le 28 juillet 1673 en l’église de la Madeleine (parrain Pierre Cartier procureur, marraine demoiselle Imbert).
  8. Claire d’EYSSAUTIER née le 28 février 1675, baptisée le même jour en l’église de la Madeleine (parrain Lazare Bonfillon, marraine Claire Bonfillon), décédée le 15 mars 1739 Aix-Madeleine à l'âge de 64 ans, épouse 1) le 1er mars 1696 à la Madeleine, Jean du BRIEU procureur au siège général d’Aix, fils d’Arnoux, bourgeois, et de Louise de JUSBERTY. 2) le 18 juillet 1701 à Aix, François de BOUGEREL, avocat au parlement, procureur en la Cour des Comptes, âgé de 28 ans, né en 1673 à Aix, décédé le 21 février 1739 Aix Sainte-Madeleine à l'âge de 66 ans, fils de François, procureur au parlement, et d’Anne BONARDY.
  9. Michel EYSSAUTIER baptisé le 21 mai 1677 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix.
  10. François EYSSAUTIER bourgeois d’Aix, baptisé le 18 janvier 1679 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix, décédé à Aix le 9 novembre 1760, âgé de 83 ans, sans alliance.
  11. Pierre EYSSAUTIER bourgeois d’Aix, né le 15 février 1682, baptisé le même jour à la Madeleine (parrain Pierre Imbert conseiller banquier en cour de Rome, marraine Thérèse de Caseneuve), décédé à Aix le 4 novembre 1746, âgé de 64 ans, épouse le 7 février 1735 à la Madeleine, Elisabeth MOULIN veuve de Jean OLLIER épousé en 1714, fille de feu Pierre et de feue Madeleine MATHIEU, en présence des parents et témoins requis.
  12. Marguerite Rose d’EYSSAUTIER née et baptisée le 6 juin 1686 à la Madeleine (parrain Jean Joseph Silvestre, marraine Marguerite d’Autheman).

V - Louis EYSSAUTIER bourgeois d’Aix, baptisé le 17 février 1667 à la Madeleine (parrain Louis Mulety avocat, marraine Anne Bonardy), épouse à l’âge de 33 ans, le 28 août 1700 en l'église de la Madeleine, Louise GASTAUD fille de Me Honoré, procureur au siège, absent mais consentant, et de Suzanne de LAURENT, ils reconnaissent leur fils François Léon né avant le mariage, témoins Jacques Vaugier, Antoine Juramy prêtre, François Bougerel procureur à la généralité de Provence, et Jean Fouque. Elle meurt à l’âge de 38 ans à Aix, paroisse Saint-Sauveur, le 25 décembre 1720. D’où :

  1. François Léon EYSSAUTIER baptisé le 12 août 1700 à la Madeleine (parrain François Bougerel, marraine Catherine de Fabry).
  2. Honoré qui suit,
  3. Louis EYSSAUTIER baptisé le 16 septembre 1705 en la cathédrale d’Aix (parrain Louis Feutrier conseiller du roi trésorier général de France, marraine Marie Anne Gastaud).
  4. Charles EYSSAUTIER bourgeois d’Aix, né le 29 avril baptisé le 2 mai 1708 à Saint-Sauveur d’Aix (parrain Charles Eyssautier bourgeois, marraine Magdeleine Plaignard), décédé à l’âge de 71 ans et inhumé le 12 octobre 1779 au cimetière de la Madeleine, épouse le 24 mai 1773 à Saint-Sauveur, Magdeleine OLIVIER, fille de feu Honoré, bourgeois d’Aix, et de feue Thérèse THIRREE, en présence de Pierre Testanier, Jacques Perrin, Joseph Olivier, Joseph Brochier, clerc tonsuré, tous témoins.

VI – Honoré EYSSAUTIER notaire royal d’Aix, par provisions d’office le 22 août 1743, succédant à Simon Eyssautier, vraisemblablement son oncle ; baptisé le 28 décembre 1701 en la cathédrale d’Aix, né le même jour (parrain Joseph Gaspard de la Rouvière, docteur en médecine, marraine Magdeleine Dulaux), décédé le 9 novembre 1754 à Aix, paroisse de la Madeleine, âgé de 53 ans ; épouse à l’âge de 38 ans le 30 septembre 1749 à Notre-Dame des Accoules à Marseille, Catherine Rose SAVY âgée de 21 ans, fille de feu Jean-Baptiste bourgeois, et de feue Elisabeth Rose GIRAUD, l’épouse demeurant en la maison des orphelines, en présence de dames Hélène Virginie Expilly du Quesnay, Thérèse Audibert Levery directrices de ladite maison des orphelines, en présence également d’Honoré Eyssautier oncle paternel de l’époux, Joseph Ange Giraud négociant, cousin germain de l’épouse demeurant rue des Consuls. Elle meurt le 30 juin 1789 et est inhumée le lendemain à la Madeleine d’Aix, âgée de 62 ans. D’où :

VII - Honoré François EYSSAUTIER procureur en la cour des Comptes Aides et Finances de Provence, commis à la Poste, né à Aix, baptisé le 30 octobre 1750 en la cathédrale Saint-Sauveur ; épouse le 11 août 1789 à la Madeleine, Magdeleine Rose RASPAUD fille de Louis, bourgeois, et de Magdeleine PATET, en présence des parents de l’épouse, et des témoins Louis Honoré Raspaud étudiant en droit, Jean Claude François Raspaud aussi étudiant en droit, Jean Gaspard Eutrope Raspaud ecclésiastique, et Joseph François Raspaud orfèvre. D'où:

  1. Marie-Anne Rose EYSSAUTIER baptisée le 29 juin 1790 à Aix, en l’église Sainte-Madeleine, décédée le 19 août suivant.
  2. Joseph-Marie-Louis EYSSAUTIER baptisé le 22 novembre 1792 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix.
  3. Marie-Françoise Elisabeth EYSSAUTIER religieuse, supérieure des carmélites de Nîmes, née à Aix le 13 prairial an IX.


 
contact