Anciennes familles de Provence
     

 

(de) Franc


 

 

Famille installée à Aix depuis Grégoire Franc, médecin du roi, né en 1599 au village de Thoard, qui acquiert en 1661, bien que sexagénaire, une charge de greffier criminel au parlement de Provence. Son fils Arnaud de Franc (1625-1681), également médecin royal et l’un des plus expérimentés médecins d’Aix, professeur de botanique à l’université d’Aix, épouse en 1652 une fille du greffier Melchion d’Orcin. Leur fils François de Franc (1658-1730) conseiller au parlement, transmet sa charge en 1718 à son fils aîné François de Franc (1689-1719), lequel meurt avant de l’exercer, puis à son fils cadet Joseph-Raymond de Franc (1693-1763).

Ce dernier, possesseur d'une portion de la seigneurie de Maillane, est père d’Ignace de Franc (1726-1795) et ayeul de Marc de Franc de Maillane (1757-1817), tous deux conseillers au même parlement. La fille aînée de celui-ci épouse Louis-Charles Meynard qui est nommé en 1810 inspecteur de la librairie à Paris, chevalier de la Légion d’Honneur en 1828, et obtient la même année l’autorisation de s’appeler Meynard de Franc. Il était fils d’un receveur des Aides à Chartres, issu d’une famille de négociants marseillais. Leur postérité porte aujourd’hui le nom de Maynard de Franc de Maillanne.

Les Franc ne paraissent pas avoir bénéficié de jugement de maintenue de noblesse. Ils avaient leur sépulture au couvent des Grands Carmes d’Aix, en la chapelle du roi dite de l'Immaculée Conception.

Leurs armes sont mentionnées par Pitton en 1666 (Histoire de la ville d’Aix, p.562) : d’azur à deux tours d’or aux meurtriers et creneaux de même maçonnée de sable au chef d’or à la croix tréflée de gueules. Elles furent enregistrées ainsi à l’Armorial général par François de Franc, conseiller au parlement de Provence, et par son oncle François de Franc, prieur de Vaugine.

 


I - Antoine FRANC épouse Jeanne EYSSAUTIER ; tous deux sont à Thoard en 1599 mais ne semblent pas du lieu, d’où :

II - Grégoire FRANC docteur en médecine, médecin ordinaire du roi, quitte la médecine pour le droit, est reçu le 20 mai 1661 en une charge de conseiller secrétaire du roi greffier criminel au parlement de Provence, succédant à Claude Fulconis, puis achète en 1664 une charge de greffier en chef, baptisé à Thoard le 14 novembre 1599 (parrain Antoine Rochebrun, marraine Louise Estoublier), décédé à Aix à l’âge de 82 ans, inhumé le 16 août 1682 en la chapelle du roi au couvent des Grands Carmes, épouse par contrat du 27 octobre 1623 à Aix et le lendemain en l’église Sainte-Madeleine, Catherine de BONNAUD fille de Pierre, avocat au parlement, et de Diane de BEAUMONT. Elle meurt à Aix, et est inhumée le 10 avril 1670 en la chapelle du roi dédiée à l’Immaculée Conception de la Sainte Vierge, au couvent des Grands Carmes d’Aix. D’où :

  1. Arnaud qui suit,
  2. Catherine FRANC baptisée le 16 janvier 1627 en l’église de la Madeleine (parrain Louis de Boisson conseiller en la cour des Comptes, marraine Catherine Bouyer).
  3. Jeanne FRANC baptisée le 24 février 1629 en l’église de la Madeleine (parrain Etienne Estienne sieur de Villemus, marraine Polixène de Gras).
  4. François FRANC docteur en théologie, prieur de Vaugine, vivant en 1682. Fait enregistrer ses armes à l’Armorial d’Hozier.
  5. Charles FRANC baptisé le 4 novembre 1640 en l’église de la Madeleine (parrain Paul Ailhaud procureur général, marraine Jeanne de Séguiran).
  6. André FRANC baptisé le 30 novembre 1641 en l’église de la Madeleine (parrain Claude Bonnaud, marraine Anne de Garron veuve du président Monier).
  7. Thérèse de FRANC épouse le 5 juin 1663 en l’église Saint-Sauveur d’Aix, Louis de FULCONIS avocat au parlement, conseiller du roi en la cour des Comptes Aides et Finances de Provence, fils d’Honoré, et d’Elisabeth DANGET.

III - Arnaud de FRANC docteur en médecine, conseiller du roi et son médecin ordinaire, considéré comme « le plus célèbre et le plus expérimenté médecin de la ville », obtient par lettres patentes de janvier 1655 la création en sa faveur d’une chaire de botanique à l’université de médecine d’Aix puis en 1675 la seconde chaire royale de médecine, acquiert la terre et seigneurie de Cabasse dépendant de l’abbaye de Montmajour, à Miramas, le 4 mai 1666 en échange d’un moulin à vent et deux fours banaux situés à Fontenielle, achetés un mois plus tôt : acquisition qui donnera lieu après sa mort à un différend entre ses héritiers et les religieux ; baptisé le 19 avril 1625 en l’église de la Madeleine d’Aix, décédé à Aix à l’âge de 55 ans, et inhumé le 6 mars 1681 en la chapelle du roi dite de la Conception au couvent des Grands Carmes ; épouse suivant contrat passé le 2 septembre 1652 à Aix (Beausin notaire), Félicité d’ORCIN, fille de Melchior, conseiller secrétaire du roi greffier en chef au parlement de Provence, et de Claire de CHAZELLES. Elle fait enregistrer les armes d'Orcin à l’Armorial. D’où :

  1. Jean Joseph de FRANC baptisé le 14 novembre 1654 en l’église de la Madeleine (parrain Jean Joseph d’Orcin, marraine Catherine de Bonnaud).
  2. Anne de FRANC baptisée le 26 novembre 1655 en l’église de la Madeleine (parrain Jean Joseph d’Orsin, marraine Anne de Beaufort).
  3. François qui suit,
  4. Marguerite de FRANC baptisée le 22 décembre 1659 en l’église de la Madeleine (parrain Mary de Buty protonotaire apostolique, marraine Marguerite de Chazelles).
  5. Thérèse de FRANC baptisée le 7 juillet 1662 en l’église de la Madeleine (parrain Claude de Bonaud écuyer, marraine Thérèse de Franc), inhumée le 3 février 1678 aux Grands Carmes.
  6. Vincent de FRANC baptisé le 18 mai 1667 en l’église de la Madeleine (parrain Grégoire Franc conseiller du roi greffier au parlement de Provence, marraine Magdeleine de Forbin d’Oppède, veuve du conseiller de Boyer seigneur d’Eguilles).
  7. Marie Thérèse de FRANC née le 23 juin 1668 baptisée le lendemain en l’église de la Madeleine, décédée à l’âge de 40 ans et inhumée le 7 février 1709 à Aix ; épouse le 2 décembre 1690, Jean-Baptiste Joseph de DURANTI de LA CALADE, écuyer, seigneur de Saint-Louis de la Calade, fils de Marc-Antoine, écuyer, seigneur de la Calade, consul d’Aix, et de Thérèse de DURANTI.
  8. Jean François de FRANC né le 23 novembre 1672, baptisé le même jour en l’église de la Madeleine (parrain François Franc, marraine Thérèse de Franc), inhumé le 8 novembre 1683 en la chapelle de ses pères aux Grands Carmes.
  9. Ignace de FRANC baptisé le 28 février 1675 en l’église de la Madeleine (parrain Ignace de Buty, marraine Thérèse de Franc), inhumé le 13 mars suivant aux Grands Carmes d’Aix.
  10. Joseph Marius de FRANC baptisé le 28 novembre 1673 à la Madeleine, né le même jour (parrain Joseph de Buty, marraine Thérèse de Franc).
  11. Catherine de FRANC inhumée le 30 avril 1676 aux Grands Carmes.
  12. Placide de FRANC inhumé le 26 novembre 1678 aux Grands Carmes.
  13. Melchior de FRANC né le 4 janvier 1678 baptisé le même jour à la Madeleine d’Aix (parrain Vincent Franc, marraine Marie-Thérèse de Franc).
  14. Grégoire de FRANC inhumé le 19 mai 1682 en la chapelle du roy au couvent des Grands Carmes.

IV - François de FRANC seigneur de Cabasse, docteur en droit et avocat au parlement, reçu conseiller du roi en la cour du parlement le 11 mars 1685 en la charge d’Henry de Forbin Sainte-Croix, né le 19 avril 1658, baptisé le 30 avril en l’église de la Madeleine (parrain François Franc prieur de Vaugine, docteur en théologie, marraine Françoise d’Orsin femme du président de la Roque), décédé à l’âge de 71 ans le 5 février 1730, inhumé le lendemain au couvent des Grands-Carmes ; épouse par contrat du 8 mars 1688 (Lantelme notaire), et le lendemain 9 mars en l’église du Saint-Esprit, Anne de FORESTA de COLLONGUES, fille de François, seigneur de Collongues et de Venel en partie, seigneur marquis de Moissac, conseiller au parlement de Provence, et de Marquise de GAILLARD de MOISSAC, en présence d’André Bertrand prêtre bénéficier en l’église métropolitaine Saint-Sauveur, Joseph Auriol, clerc tonsuré et docteur en droits et prieur de Venel, Joseph de Foresta Moissac chevalier de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem, receveur au grand prieuré de Saint-Gilles, oncle de l’épouse, et Ignace de Foresta, frère de l’épouse. Elle meurt avant 1714. D’où :

  1. François de FRANC conseiller du roi au parlement de Provence, reçu le 7 octobre 1718 en la charge de son père, sous réserve de cinq années d’exercice, né le 25 avril 1689 baptisé le même jour en l’église de la Madeleine à Aix (parrain François de Foresta conseiller au parlement, marraine Félicité d’Orcin), décédé à Aix et inhumé aux Grands Carmes le 23 décembre 1719, âgé de 30 ans, épouse le 11 juin 1714 à Notre-Dame des Accoules, Claire de CLAPIER fille de feu noble Joseph, et de Françoise DARNELLY, en présence des parents Louis Franc oncle de l’époux, Joseph Franc ecclésiastique, et des témoins François de Duranty seigneur de Saint-Louis, Joseph Bougerel docteur en théologie et chanoine de la cathédrale de Marseille, François Ravel avocat en la cour et premier juge consul, et François Castagne. D’où une fille unique :

    1. Françoise de FRANC épouse le 21 février 1730 en l’église Sainte-Madeleine, avec dispense du second au 4e degré de parenté, et suivant contrat reçu par Garcin notaire, Jean Joseph d’ORCIN de MIRAVAL, écuyer, seigneur de Miraval, conseiller du parlement de Provence, reçu en 1713 en la charge de son père, né à Aix le 25 février 1691, fils de feu Jean Joseph, conseiller au parlement, sieur de Miraval, et de Gabrielle de FELIX, présente, sa seconde épouse. Il meurt en 1777.

  2. Joseph Raymond qui suit,

V - Joseph Raymond de FRANC chevalier, co-seigneur de Maillane, conseiller au parlement de Provence, reçu le 29 janvier 1720 en la charge de son frère décédé, résigne sa charge en faveur de son fils en 1746, est nommé conseiller honoraire, né en 1693, baptisé en la paroisse de la Madeleine d’Aix, décédé en la même ville, à l’âge de 69 ans, inhumé aux Grands Carmes le 11 mars 1763. Il épouse le 15 juin 1722 à Saint-Sauveur, suivant contrat du 12 précédent, Rose d’ADAOUST née à Aix en janvier 1694, fille de Laurent, conseiller à la cour des Comptes, et de Jeanne de MILLE, en présence de Jean de Gastaud conseiller en la cour des Comptes, Jean-Baptiste Joseph Duranti de la Calade, Pierre Benoît avocat en la cour, Louis Franc ecclésiastique. Elle meurt à Aix et est inhumée le 21 janvier 1728 aux Grands Carmes. 2) suivant contrat passé à Aix le 14 mai 1732, à Anne de CASTELLANE MONTMEYAN née en 1684, fille de Joseph, écuyer, seigneur de Montmeyan, et de feue Hélène de VALAVOIRE. D’où :

  1. Marie Jeanne de FRANC née le 4 juillet 1723 baptisée le même jour en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain François de Franc conseiller au parlement, marraine Jeanne de Mille d’Adaoust), épouse le 17 août 1745 en l'église Saint-Nicolas de Pertuis, Jean-Baptiste François de COMBYS d’AUGUSTINE écuyer, âgé de 26 ans, né le 16 août 1719 à Pertuis, fils de Joseph Ambroise, écuyer, et de Catherine d’AYMAR de BEAUVEZET sa première épouse.
  2. Joseph François Ignace qui suit,
  3. Anne de FRANC née vers 1727-28, épouse le 3 février 1746 en l’église Sainte-Marie-Magdeleine d’Aix, Jean-Louis PORRE de GAUTIER âgé d’environ 28 ans, originaire de Fayence, diocèse de Fréjus, fils de Jean Louis, présent, et de Marguerite de GAUTIER, en présence de Benoît de Gautier prêtre délégué, dupère de l’épouse, et des témoins Jean-Baptiste de Combys, Joseph Benoît ecclésiastique, Laurent Laudun, et François Joseph Ignace de Franc.

VI – Ignace de FRANC de MAILLANE chevalier, co-seigneur de Maillane, reçu conseiller au parlement de Provence le 23 avril 1746 en l’office de son père, né le 19 avril 1726 baptisé le même jour en l’église de la Madeleine (parrain Lazare Ignace de Foresta, marraine Anne Françoise de Franc), inhumé au cimetière de la Madeleine le 30 août 1795 à Aix, âgé de 69 ans ; épouse par contrat du 10 juin 1754 et le lendemain à la Madeleine d’Aix, Madeleine Roch de TASSY fille de Marc, conseiller du roi en la sénéchaussée de Provence, et de Marguerite de BARDON, en présence de Jean Clairis prêtre vicaire de la paroisse, Jean Joseph d’Orsin conseiller au parlement, seigneur de Miraval, Charles de Sauvaire écuyer, Marc Antoine de Duranti de la Calade, conseiller en la cour des Comptes, et Ignace de Gastaud, aussi conseiller en la cour des Comptes. D’où :

  1. Marie (Marguerite Perpétue Félicité) de FRANC de MAILLANE née le 27 août 1755 baptisée le même jour à la Madeleine (parrain Joseph Raymond de Franc, conseiller honoraire, marraine Marguerite de Bardon de Tassy), épouse le 10 septembre 1782 en l’église de la Madeleine d’Aix, Louis François Pierre FAURE de VERCORS, chevalier, co-seigneur de Vercors, conseiller du roi et son procureur au bureau des Finances de Provence depuis 1780, demeurant depuis deux ans à Aix, et auparavant sur la paroisse Saint-Louis de Toulon, né à Toulon le 1er octobre 1761, fils de noble Pierre Mathieu, médecin de la marine, présent, et de Christine CRUDY, les témoins sont Joseph Jean Baptiste Marc de Franc conseiller au parlement, Louis Bernard Grimaldy bourgeois, Louis Poite bourgeois, et Louis David domestique. Remarié en 1809 à Sylvie GAUTHIER.
  2. Joseph Jean-Baptiste Marc qui suit,
  3. Louis Laurent Albert de FRANC de MAILLANE aspirant à Toulon le 2 juin 1778 puis garde de la marine le 2 juillet 1779, élève de la Marine le 25 février 1781, passé lieutenant de vaisseau du roi le 14 avril 1788, émigré en 1791, sert dans l’armée des Princes sous le commandement de Surville, rentré en France en 1800, est commis à la distribution des vins et des réserves, décoré de l’ordre de Saint-Louis le 23 juillet 1814, promu capitaine de frégate le 31 décembre 1814, retraité le 22 octobre 1817 ; né à Aix le 22 juillet 1763 baptisé le lendemain à la Madeleine (parrain Louis Tassy son grand oncle maternel, marraine Elisabeth d’Adaoust de Gastaud), décédé à Paris le 15 mai 1825, âgé de 61 ans.

VII – Joseph Jean-Baptiste Marc de FRANC de MAILLANE, chevalier, co-seigneur de Maillane, conseiller du roi au parlement de Provence, reçu le 18 mai 1778 en la charge de Paul-Joseph de Meyronnet Châteauneuf, nommé à la cour impériale d’Aix le 1er juin 1811, né le 19 mars 1757 baptisé le lendemain à la Madeleine d’Aix (parrain Marc Tassy conseiller du roi en la sénéchaussée, marraine Marie Jeanne de Franc de Combys d’Augustine), décédé en 1817 ; épouse le 22 octobre 1782 en la chapelle du château de Mme d’André à Puyricard, Anne Maxime d’ANDRE, âgée de 22 ans, née à Aix en 1760, fille de feu Jacques Joseph Gabriel Benoît, sieur de Bellevue, conseiller du roi doyen de la cour des Comptes Aides et Finances de Provence, et de Jeanne Françoise de PAYAN de SAINT-MARTIN, en présence des mères des époux, et des témoins requis : Barthélémy Rampal, bourgeois de Marseille, Antoine Balthasar Joseph d’André, conseiller au parlement d’Aix, Joseph Christophe Henry de Porre de Montmeyan prêtre de Correns, Louis Laurent Albert de Franc, garde de la marine. Elle meurt à Paris le 20 avril 1818, âgée de 58 ans. D’où :

  1. Joséphine Françoise Maxime de FRANC de MAILLANE née le 21 septembre 1783, baptisée le même jour à la Madeleine d’Aix (parrain Joseph François Ignace de Franc, conseiller au parlement, marraine Anne Jeanne Françoise de Payan de Saint-Martin veuve de Jacques Joseph Gabriel Benoît d’André, conseiller en la cour des Aides et Finances), épouse Louis Charles Marie Justinien MEYNARD, inspecteur de l’imprimerie et de la librairie à Paris en 1810, administrateur du bureau de charité du 7e arrondissement de Paris en 1815, chevalier de la Légion d’Honneur (1828), né le 4 février 1779 à Chartres (Eure-et-Loir) et baptisé en l’église Saint-Justinien le même jour, fils de Justinien Jean-Baptiste, receveur des Aides à Chartres, et de Marie Jeanne Agathe de PINTEVILLE. Il obtient par ordonnance de Charles X datée du 5 juin 1828, de s’appeler Meynard de Franc. Leur postérité portera ensuite le nom de Meynard de Franc de Maillanne avec le titre de marquis.
  2. Louis Joseph de FRANC de MAILLANE né le 3 mai 1785 baptisé le même jour à la Madeleine d’Aix (parrain Louis Jean Antoine de Payan chevalier, seigneur de Saint-Martin, conseiller au parlement, marraine Magdeleine Roch de Tassy son ayeule).
  3. Joseph François de FRANC de MAILLANE né le 28 juin 1786 baptisé le même jour à la Madeleine d’Aix (parrain Antoine Balthasar Joseph d’André, conseiller au parlement, marraine Anne Françoise de Franc veuve de Mr d’Orsin conseiller au parlement).
  4. Marie Maxime Clémentine de FRANC de MAILLANE née le 28 septembre 1789 baptisée le même jour à la Madeleine d’Aix (parrain Jean-Baptiste Boniface de Fortis chevalier, conseiller au parlement, marraine Marie Marguerite Perpétue Félicité de Franc épouse de Mr de Faure de Vercors, chevalier, procureur du roi au bureau des finances).

 

 
contact