Anciennes familles de Provence
     

 

(de) Combys


 

 

Famille venue d'Aix et installée à Pertuis à la fin du XVIe siècle, sans doute par son alliance avec la famille des Saint-Martin, et agrégée au second ordre par simple usurpation de qualifications, ce qu’elle reconnaîtra d’elle-même en 1667, échappant ainsi à toute recherche de noblesse.

L’ascension des Combys est en fait tardive. Elle ne survient qu’en août 1692, lorsque Jean-Baptiste Comby, médecin de Pertuis, âgé de 63 ans, songe à se marier : la jeune fille qui lui est accordée, Eléonore d’Augustine, appartient à l’aristocratie marseillaise, fille du seigneur de Septèmes, petite-fille d’un gouverneur de Marseille, mais surtout soeur cadette de Marguerite de Septèmes qui avait épousé vingt ans plus tôt le viguier de Pertuis, Jean-Pompée d’Archimbaud. Joseph Ambroise Comby (1695-1767), leur fils unique, modifie son nom en de Combys d’Augustine. Son fils, lieutenant dans le régiment de la Noblesse de Provence, marié à Pertuis en 1745, sera père de Jean-Baptiste de Combis d’Augustine (1753-1808) lieutenant de vaisseau, combattant de la guerre d’Amérique qui, avec les événéments révolutionnaires, raccourcira son nom pour ne plus s’appeler que le général Combis, et terminera sa carrière avec les honneurs et le titre de baron de l’Empire. Marié, mais sans enfant, il est le dernier du nom.

Armes : d’azur à une montagne d’or séparée (ou faillie) en pal, au chef cousu de gueules chargé de trois étoiles d’or.

Armoiries du général de Combis : tiercé en fasce d'or, d'azur et de gueules ; l'or à trois étoiles de gueules rangées en fasce ; l'azur à la montagne d'or coupée en pal du champ ; le gueules au signe des chevaliers et pour livrées : bleu, jaune et rouge.

 

I - François COMBE épouse Braquillone GARCIN d'où :

II - Raymond COMBE docteur en droit et avocat, teste le 18 juillet 1588, est inhumé le 5 décembre 1601 à Pertuis, épouse 1) Catherine AMIC. 2) par contrat du 29 octobre 1579 à Aix, Marthe de SAINT-MARTIN fille de Simon, bourgeois de Pertuis, et d'Honorade de SAINT-MARC ; d’où :

  1. Du premier lit : François COMBE
  2. Lucrèce COMBE épouse 1) Esprit de BEZIEUX bourgeois d’Aix, fils d’Antoine, procureur au parlement, et d’Honorade DIGNE. 2) par contrat du 1er octobre 1582 à Aix, Albert GARIDEL, docteur en droits et avocat au parlement de Provence, veuf de Suzanne de CAZENEUVE, fils d’Antoine, avocat, conseiller du roi et procureur pour les pauvres au parlement de Provence, et de Catherine VERNET. Elle meurt en février 1602.

  3. Du second lit : Joseph qui suit,
  4. Isabeau COMBE épouse le 21 octobre 1601 en l’église de Pertuis, Jean MATTY bourgeois de Pertuis, veuf de Françoise ARNAUD (décédée le 20 septembre 1599) âgé de 29 ans, né à Pertuis et baptisé le 1er mars 1572, fils de Pierre, et de Catherine ARNAUD.

III – Joseph COMBE ou COMBY bourgeois, consul de Pertuis (1647), épouse par contrat du 28 février 1612 à Aix, et le 1er mars 1612 en l’église de Pertuis, Anne de MOUTTE âgée de 13 ans, née en 1599 à Pertuis, fille de noble François, écuyer de Pertuis, premier consul, et de Louise BONNAUD sa première épouse. D’où :

  1. Elisabeth COMBY baptisée le 18 décembre 1616 en l’église de Pertuis (parrain noble Honoré Moutte notaire royal, marraine Elisabeth d’Arnaud).
  2. André COMBY bourgeois de Pertuis, paie volontairement l’amende de 50 livres pour usurpation de qualifications nobiliaires en 1667, inhumé le 25 novembre 1679 en l’église Saint-Nicolas de Pertuis, âgé d’environ 60 ans, épouse le 15 avril 1651 en l’église de Pertuis, Anne QUEYREL fille de Pierre et de Delphine CHAIS. Elle meurt le 4 juin 1704 et est inhumée le même jour en l’église Saint-Nicolas de Pertuis. D’où :

    1. Raymond COMBY baptisé le 30 janvier 1653 en l’église de Pertuis (parrain Joseph Comby, marraine Delphine Chais).
    2. Elisabeth COMBY célibataire née le 30 août 1656, baptisée le lendemain à Pertuis (parrain Pierre Queyrel, marraine Elisabeth d’Arnaud), décédée à l’âge de 28 ans, inhumée le 13 mai 1685.
    3. Honorade COMBY née le 19 septembre 1658, baptisée le lendemain à Pertuis (parrain Jean-Baptiste Gaudi, marraine Honorade Queyrel), décédée à l’âge de 32 ans, en suite de couches, et inhumée le 7 avril 1691 en l’église Saint-Nicolas; épouse le 27 juin 1686 en l’église Saint-Nicolas de Pertuis, Jean-Baptiste COMBE orfèvre argentier, fils de feu André et de Magdeleine PEYRACHE, les témoins sont Hugues Moutte notaire, césar Olivier, et Guillaume Martin, l’épouse signe Honorade Comby. Remarié le 20 novembre 1691 à Christine de RAVELLY et meurt à Pertuis en 1733.
    4. Delphine COMBY célibataire, décédée à l’âge d’environ 75 ans le 15 avril 1737 inhumée le lendemain à Pertuis.
    5. Joseph COMBY écuyer, garde du corps du roi, baptisé le 17 octobre 1662 à Pertuis (parrain Jean-Baptiste Combe docteur en médecine, marraine Claire Queyrely), mort tué dans une expédition militaire en Italie.
    6. François COMBY né le 2 novembre 1664 à Pertuis (parrain Raymond Comby son frère, marraine Ursule Cairelle).
    7. Claire COMBY baptisée le 4 février 1668 à Pertuis (parrain André Joannis avocat, marraine Claire Matty).
    8. Thérèse COMBY inhumée le 28 novembre 1675.
    9. Anne COMBY née le 24 juin 1674 baptisée le même jour à Pertuis (parrain Pierre Comby, marraine Honorade Comby), épouse le 9 avril 1714 en l’église de Pertuis, François Joseph GIRARD bourgeois de Pertuis, fils d’Honoré et de feue Marguerite OLLIVIER, en présence de Jean Matty avocat en la cour, François Moutte, Jean-Baptiste Combe orfèvre, Joseph Monier.

  3. Louise COMBY baptisée le 2 septembre 1621 à Pertuis (parrain Jean Matty bourgeois, marraine Catherine de Moutte).
  4. Pierre COMBY baptisé le 27 novembre 1626 à Pertuis.
  5. Jean André COMBY baptisé le 21 novembre 1630 à Pertuis (parrain Jean André de Saint-Martin docteur en médecine, marraine Louise de Saint-Marc).
  6. Jean-Baptiste qui suit,
  7. Thérèse COMBY baptisée le 30 janvier 1633 à Pertuis (parrain André Comby, marraine Louise de Saint-Marc).
  8. Honoré COMBY inhumé le 24 décembre 1634 à Pertuis.

IV– Jean-Baptiste COMBY docteur en médecine, bourgeois de Pertuis, enregistré à l'Armorial général (armes attribuées d'office), baptisé le 23 novembre 1628 en l’église de Pertuis (parrain Jean Ducher, marraine Isabeau Combe), décédé à l’âge de 71 ans, et inhumé le 29 mai 1700 en l’église paroissiale de Pertuis ; épouse le 10 août 1692 en la chapelle Saint-Martin à Pertuis, âgé de 63 ans, (Anne) Eléonore d’AUGUSTINE de SEPTEMES alias Léone ou Lionne de Septèmes, de la ville de Marseille, fille d’Ambroise, écuyer, seigneur de Septèmes près de Marseille, et de Léone de JARENTE de VENELLES. Elle meurt le 29 septembre 1741, et est ensevelie le lendemain. D’où :

  1. Jean-Baptiste COMBY baptisé le 31 juillet 1693 en l’église de Pertuis (parrain Jean-Baptiste de Jarente seigneur de Venelles, marraine Anne de Saint-Martin), décédé à l’âge de 3 ans, inhumé le 10 juin 1697.
  2. Joseph Ambroise qui suit,
  3. Jean-Baptiste COMBY baptisé le 13 avril 1699 en l’église de Pertuis (parrain Jean-Baptiste de Gérente Venelles, marraine Gabrielle d’Augustine de Septème), inhumé le 5 mai suivant.

V – Joseph Ambroise de COMBYS signe son nom de Combys puis de Combys d’Augustine, né le 10 février 1695, baptisé le lendemain (parrain Charles d’Augustine de Septème, de Marseille, marraine Eléonore d’Augustine de Septème), décédé le 25 novembre 1767 à Aix, âgé de 72 ans, inhumé le lendemain en la paroisse de la Madeleine ; épouse 1) le 27 novembre 1714 en l’église de Pertuis, Catherine d’AYMAR de BEAUVEZET fille de noble Pierre, écuyer, seigneur de Beauvezet, et d’Anne de GAUTIER, en présence de Louis d’Archimbaud, Etienne Monet clerc, Joseph de Verdaches prêtre, et Albert Armelin. 2) le 14 novembre 1741 en l’église de Pertuis, Marie Anne d’ADAOUST âgée de 50 ans, fille de feu Barthélémy, conseiller secrétaire du roi, et de Delphine de FOURNIER. D’où, du premier lit :

  1. Marguerite (Françoise Gabrielle) de COMBYS d’AUGUSTINE née le 17 novembre 1717 baptisée le 14 juin 1718 en l’église de Pertuis (parrain François de Foresta Collongue, marraine Marguerite d’Augustine de Septèmes), inhumée le 19 janvier 1720.
  2. Jean-Baptiste (François) qui suit,

VI – Jean-Baptiste de COMBYS d’AUGUSTINE écuyer, sert en qualité de lieutenant dans les deux régiments du corps de la Noblesse de Provence, né le 16 août 1719, baptisé le lendemain en l’église de Pertuis (parrain François de Moutte, marraine Charlotte d’Augustine de Septème de Rastoin) ; épouse suivant contrat du 29 juin, et le 17 août 1745 en l’église Saint-Nicolas de Pertuis, Marie-Jeanne de FRANC âgée de 22 ans, née le 4 juillet 1723 à Aix, fille de Raymond Joseph, conseiller du roi au parlement de Provence, et de feue Rose d’ADAOUST, en présence d’Auguste d’Albette avocat en la cour, Jean Joseph d’Adaoust avocat en la cour, François de Moutte et Louis Adaoust. D’où :

  1. Marie-Anne de COMBIS d’AUGUSTINE née le 15 avril 1747 à Pertuis, épouse à l’âge de 46 ans, le 30 septembre 1795 en la mairie unique de Marseille (8 vendémiaire an IV), et religieusement le 24 octobre 1796 en l’église Saint-Laurent, Jean-Baptiste d’ARMAND de la GARCINIERE dit le Chevalier d’Armand, capitaine aide major des troupes de la Marine à Saint-Domingue, ancien lieutenant au régiment royal de la Marine, veuf de Suzanne SCHMIT décédée à Saint-Domingue le 28 octobre 1782 (auparavant veuve d’un négociant bordelais), âgé de 69 ans, né en janvier 1726, fils de Scipion, écuyer, seigneur de la Garcinière, et de Marie-Gabrielle BASTIN de COLOMBY sa troisième épouse.
  2. Hélène de COMBIS d’AUGUSTINE née le 5 juin 1750 à Pertuis.
  3. Elisabeth Eléonore de COMBIS d’AUGUSTINE née le 28 juillet 1751 à Pertuis.
  4. Jean-Baptiste (Jacques Stanislas) qui suit,
  5. Jean Joseph François Louis de COMBIS d’AUGUSTINE né le 4 octobre 1754 à Pertuis.
  6. Augustine Célestine de COMBIS d’AUGUSTINE décédée à l’âge de 2 mois le 20 novembre 1760, inhumée le lendemain à Pertuis.

VII – Jean-Baptiste de COMBIS d’AUGUSTINE appelé le Marquis de Combis puis le général Combis, entré dans la Marine comme garde le 1er octobre 1768, il participe à la prise de Turin en 1770, enseigne de vaisseau le 4 avril 1777, participe aux campagnes d’Amérique dès 1779, promu lieutenant le 4 avril 1780, il est, en 1783, au commandement du cutter Le Chien de chasse lors d’un combat valeureux livré « contre un bâtiment plus fort que celui qu’il commandait » ce qui lui vaut de recevoir la croix de Saint-Louis le 17 juin 1784, promu major de vaisseau le 16 décembre 1786, capitaine de vaisseau le 1er janvier 1792, il est nommé inspecteur général des troupes de la Marine avec rang de maréchal de camp en juillet de la même année, et commande en 1793 la place de Toulon, destitué par les trois corps administratifs de cette ville le 9 mai 1793 comme noble, relevé de sa destitution en l’an V pour prendre sa retraite, il est nommé commissaire du gouvernement puis préfet colonial de la partie espagnole de l’île de Saint-Domingue le 6 juin 1801, inspecteur des constructions et armements de la Marine en l’an XII, puis directeur général et commandant de la Flotille Impériale des Transports, en poste à Boulogne, membre du collège électoral du Pas-de-Calais ; se trouvant le seul officier général à n’être pas admis dans la Légion d’honneur il en fait la demande à la Chancellerie, et est créé commandeur de l’ordre de la Légion d’honneur par décret du 5 août 1804, puis chevalier de l’Empire par lettres patentes du 20 juillet 1808 avec règlement d’armoiries ; né le 22 mai 1753 à Pertuis, décédé à Paris le 9 octobre 1808, funérailles le lendemain en l’église Saint-Louis d’Antin. Epouse le 26 janvier 1779 en l’église Saint-Louis de Toulon, (Henriette) Sophie DASQUE fille de feu Antoine Félix, ancien intendant de la Marine à Toulon, et de Claire Victoire BOYER, les témoins des mariés sont Jean-Paul Hyacinthe Possel commissaire des ports et arsenaux du roi, Joseph-Augustin Ferrand ancien commissaire de la Marine, Joseph-Hyacinthe Martinenq aide-major de Toulon, et Pierre-François Laugier lieutenant particulier criminel en la sénéchaussée et procureur du roi de la Marine.

 

 
contact